Le Pilori 2009-01

 

Vade retro Satan! Devenez exorciste en faisant un don au Pilori et, pour une somme dérisoire de 2 Euros, portez-vous bonheur pour un mois entier... et si vous êtes satisfait, recommencez le mois prochain!

Informations financières et politiques sur Le Pilori et ses annexes 

Le pilori 2009 fonctionnera conformément aux indications données par le pilori général et par le pilori 2000, le pilori 2001, le pilori 2002, le pilori 2003, le pilori 2003 censuré, Le pilori 2004, Le pilori 2005, Le pilori 2006, Le pilori 2007 et Le pilori 2008: c' est à dire exactement comme a fonctionné Le pilori 2000. Après avoir dressé, en fin et bas de page, le bilan du pilori 2008, Le pilori 20009 est mensualisé (tous les services et individus concernés reviendront chaque mois) alors que le pilori 2000 était annualisé (le visiteur devait se rendre chaque mois à la section concernant le service ou l' individu en cause), tout comme les précédents piloris 2001, 2002, 2003, 2003 censuré, 2004, 2005, 2006, 2007 et 2008 en raison du succès croissant de cette formule, ceci afin de rendre cette page plus conviviale et pratique pour le visiteur. Ces soucis de convivialité et de commodité pour le visiteur ont commandé de privilégier le "Last In-First Out/First In-Last Out" en lieu et place du "First In-First Out/Last In-Last Out": chaque nouveau chapitre mensuel est placé en tête du pilori 2011 au lieu d' être placé en fin.

Comme Le pilori général, Le pilori 2000, Le pilori 2001, Le pilori 2002, Le pilori 2003, Le pilori 2003 censuré, Le pilori 2004, Le pilori 2005, Le pilori 2006, Le pilori 2007 et Le pilori 2008, Le pilori 2009 est la propriété exclusive personnelle de notre gérant Monsieur Fernand CORTES seul responsable de sa ligne éditoriale et par ailleurs concepteur de l' ensemble de notre site web; tous les piloris sont devenus la propriété d' un mouvement d' extrême droite qui les a réfugiés à l' Etranger afin d' en assurer l' indépendance et la liberté de ton, de plume et d' esprit face à la censure politique et à la police politique des deux tyranneaux de village de Valence d' Agen.

http://www.midiassurancesconseils.com   

Vous désirez être informé régulièrement de la dernière mise à jour du pilori 20009?

Clicquez ici
!
Afin de pouruivre avec toute la sérénité nécessaire le combat politique pour la défense des libertés fondamentales d' affichage, de critique, d' expression, d' opinion et de pensée face aux agressions de la police politique locale des tyranneaux de village que sont le sénateur-président du conseil général de la ripoublique bananière de Tarn et Garonne et de la communauté des Deux Rives (non élu)-président-directeur général du groupe de presse partiale et partielle de la pédêche du midi et le conseiller régional-maire de Valence d' Agen et afin de tenir en échec la censure politique de ces derniers, tout en se préservant de l' assignationnite aigue dont ils sont contaminés, Le Pilori 2009 oppose désormais un langage châtié et fort policé face au massacre perpétuel de la langue française par ces deux tyranneaux de village, véritables alvéopiges suprapigoflatulents, ayant chacun pour couvre-chef un bonnet d' âne tant ils n' ont pas atteint le niveau de l' école communale.
Tous les piloris sont devenus la propriété d' un mouvement d' extrême droite qui les a réfugiés à l' Etranger afin d' en assurer l' indépendance et la liberté de ton, de plume et d' esprit.

Informations financières et politiques sur Le Pilori et ses annexes

----- Original Message -----
From: info@voiceforeurope.org
To: Fernand CORTES de CONQUILLA
Sent: Sunday, August 07, 2005 6:21 PM
Subject: Voice for Europe - Petition

Pétition contre l' entrée de la Turquie dans l' Union Européenne

Thank you for signing the petition against the accession of Turkey to the EU. You have thus supported the international Voice for Europe initiative, whose aim is to prevent the opening of accession talks with the Republic of Turkey.

If you want, you may also inform your acquaintances about this initiative.

The petition signature sheet is available for download here: http://www.voiceforeurope.org/downloads/PetSheet_en.pdf

If you wish to support the Voice for Europe also in another way, seek more information here: http://www.voiceforeurope.org

Thank you and have a nice day

Voice for Europe

NDLR: en clair: cliquez sur le second lien ci-dessus, cliquez ensuite en haut à droite sur la main Petition Online, complétez le formulaire et envoyez!

Non à la Turquie : Une très bonne idée...

Une excellente idée à relayer et à pratiquer au quotidien!!!

Chaque billet de banque euro présente au verso une carte d' Europe. On aperçoit en bas à droite la pointe du continent asiatique, c' est-à-dire la Turquie. Que tous ceux qui ne veulent pas de l' entrée de la Turquie en Europe la barrent d' un simple trait au bic rouge / ou mieux encore y inscrivent dessus NON sur tous les billets qui leur passeront dans les mains. Si tout le monde s' y met, en quelques mois, tous les billets de banque circulant en Europe présenteront une Turquie barrée ou portant le NON. Ce sera le plus formidable référendum populaire spontané qu' on ait jamais vu!

 

et les turpitudes de Ségolène: http://www.segoland.fr/

Janvier 2009

- 215 ème anniversaire de la mort du Roi LOUIS XVI,

- Admonestation à la Banque de Polynésie: Frais réels de tenue fictive de compte: mise en demeure par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- Le résultat de la bavure gendarmesque du 18 novembre 2008 par Fernand CORTES de CONQUILLA détenu politique,

- L’ islam ou l’ intégrisme? ou plutôt apologie du racisme? par Fernand CORTES de CONQUILLA détenu politique,

- Les gaffes de M. Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa rapportées par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- Honni soit qui mal y pense in Napoléon le petit par Victor HUGO,

- Quelques vidéos intéressantes par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- Des infos islamiquement incorrectes par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- La mondialisation au quotidien et les conditions du travail le dimanche par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- Liberté d' expression tchèque par Fernand CORTES de CONQUILLA,

- La vérité... toute la vérité quelle qu' elle soit par le Major Jeannyck TRIBOUT BTA Gendarmerie Nationale Auch,

- Pot pourri... au fil de la plume par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS, 

- Spéculation sur l' Or par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS, 

- Chocs asymétriques et coulage express de l' Euro par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- L' islam triomphant! par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- Analyses monétaires dans l' atmosphère chargée d' orages d' une fin de vie des mines d' or à court terme! par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- Inflation juridique exponentielle! par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- Des explosifs découverts au Printemps Haussmann par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- Droits de douanes par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- La chienlit et le remède par Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS,

- Les actualités légitimistes in UCLF par Monarchie Info,

- Les communiqués de Lys de France par Nicolas CHOTARD,

- Le délire démocratique par Michel JANVRESSE,

- Les Assassins du désordre? par Michel JANVRESSE,

- Honor a Don Juan BORDABERRY par Don Santiago BORDABERRY HERRANZ et Joan-Antoni ESTADES de MONCAIRA,

- Le Drapeau par Paul GARD Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence,

- Les écolos contre la Nature par Paul GARD Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence,

- Les Garde-voies par Paul GARD Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence,

- Prix 2008 de la Carpette anglaise in Académie de la Carpette anglaise par Marc FAVRE d' ECHALLENS,

- La défense en déroute par Michel de PONCINS,

- Sarkozy et ses tuyauteries par Michel de PONCINS,

- Les libérations fiscales par Michel de PONCINS,

- Du bon usage de la Monarchie par Michel de PONCINS,

- Logement social par Michel de PONCINS,

- Le Dimanche, j' y tiens! in Collectif des Amis du Dimanche par Jean DIONNOT,

- L' impôt sur l' impôt! par JMT,

- Sortons-les! in Sauvegarde des Retraites par Marie-Laure DUFRÊCHE,

- Futur des retraites et retraites du futur par Contribuables Associés,

- Marre des diminutions des pensions de retraite par un Jeune Retraité de 62 ans,

- La France écrasée d' impôts in Les 4 vérités par Christophe LAMBERT Ancien Ambassadeur de France,

- Pourquoi les atteintes à l’environnement et à la santé publique risquent de perdurer et de nous appauvrir par Maurice SARAZIN,

- Un arbre se jette sur la voiture du sous-préfet alcoolisé de l' Ariège: sa carrière est indemne in Libérartion par GV.

- L' esprit de Munich! Marche arrière pour Darcos par Gérard GELE,

- Martine: à gauche, toutes! par Gérard GELE,

- Letttre au père Noël dialogue par Gérard GELE,

- Rencontre avec Me Thierry BOUCLIER in Club de l' Horloge par Henry de LESQUEN,

- Les patriotes présents, le maire absent in ADIMAD par Jean-François COLLIN,

- Remerciement à Elie ABOUD par Jean-Pierre RONDEAU,

- Lettre ouverte au directeur de France 3 par Roger SONCARRIEU,

- Torture: "La question" pitoyable cécité ou crminelle lâcheté? par José CASTANO,

- Les Disparus d' Algérie par José CASTANO,

- Soutien à José CASTANO par André BAILLARD,

- Témoign age de José CASTANO par Louis ALBERTELLI,

- Témoignage du Lieutenant Rabah KHELIF par André LORE,

- Comment... in Codefra par Alain ALGUDO,

- Journée nationale des "morts pour la France" 5 décembre: de son utilité par Vitus,

- C' est Munich qui recommence par Vitus,

- L' AID en France in Notre Journal par Marc MORA,

- Chansons par Robert SCHILLING,

- Les Disparus d' Algérie par Robert SCHILLING,

- Halte aux profanations dans les cimetières in CLAN-R par Denis FADDA,

- Le chant Les Africains censuré par le préfet des Hautes Pyrénées in UNC par le Lt. Col. Roland BONTRON ER,

- Ces dates ignobles... par AMEF Info,

- lettre ouverte à Jean-Marie BOCKEL par le Gal François JACQUOT,

- Réflexion avant Noël in CNH par Khader MOULFI,

- C' est dans ton coeur par Guy ROLLAND, 

- Etrange loi électorale par Albert SOUED,

- Farhoud par Albert SOUED,

- Le Moyen-Orien fin 2008 par Albert SOUED,

- Vous aimez Guysen! Guysen a besoin de vous... in Guysen International News par la Rédaction,

- Attention danger!!! par Charles DALGER,

- Arrêt des procédures juridique contre Guy MILLERE par Charles DALGER,

- Erreur tragique par Charles DALGER,

- Vive l' Europe des nations debout! par Charles DALGER,

- Allez du courage les jihadistes! Allez vite crever ces sales youpins d' Arabie! par Charles DALGER,

- Czech President: Democracy and Freedom Are Losing Ground in Europe by The Brussels Journal et Charles DALGER,

- Scandale dans la police par Charles DALGER,

- Mesdames messieurs les députés européens, nous vous crachons à la gueule par Charles DALGER,

- Qui a vu les TSADIK? par Charles DALGER,

- Présidence tournante de l' UE par Charles DALGER,

- Joyeux Noël par Charles DALGER,

- L' admirable Yska FEDERMAN par Charles DALGER,

- Le million! par Charles DALGER,

- Est-ce bien le réveil? par Charles DALGER,

- C' est Houmous qui le dit! par Franck DEBANNER,

- Appel urgent ets olennel aux Juifs par Henri-Charles DAHAN,

- Jacky FREDJ, collabo ou idiot nuisible? par Patrick GRANVILLE et Eugène LEIBA,

- Affaire Zemmour: la censure frappe à nouveau sur Internet par Polémia,

- Les retombées de l' Obamania par Anonyme,

- Mahomet et l' islam: mythe et réalités,

- Le Grand-Duc Henri, l' euthanasie et la démocratie-chrétienne in Belgique & Chrétieneté et France Jeunesse Civitas par Alain ESCADA,

- Soutenez le Grand Duc Henri de LUXEMBOURG in Liberté Politique par Elisabeth MONTFORT,

- Joyeux Noël à tous et bonne année par Champagne & Chrétienté,

- La Libre Belgique se moque de la Sainte Vierge: réagissez! in Belgique & Chrétienté par Alain ESCADA,

- La Loi Suprême in Soufflé, c' est bien joué! par L' Ange de Service, 

- Les dépêches de l' Union des Nations de l' Europe Chrétienne (UNEC),

- Homme sans vocation par Alain de MIREL, 

- Viens! par Alain de MIREL,

- Brumes par Alain de MIREL, 

- Pour Eloan par Alain de MIREL,

- "Présent" vous fait un cadeau de Noël. in Présent par Jeanne SMITS,

- Spera in MISSA,

- Les lettres de Paix liturgique,

- Lettre à nos Amis in Paix liturgique par Caroline DUBOIS,

- Haut les Coeurs! par le Dr Michel DOUBLIER-VILETTE,

- Nouvelles des Catholiques d' Amiens

- Profanations par Indignations,

- Vive la France par Voix des Français,

- Au secours Voltaire, ils sont devenus fous! in Riposte laïque par Cyrano,

- Gratitude in Liberty Vox par Ludovic LEFEBVRE,

- Islam danger? in Liberty Vox par André DUFOUR,

- La discrimination anti-française ne passera pas! in Liberty Vox par Optimus PRIME,

- Aounit soit qui mal y pense in Liberty Vox par André DUFOUR,

- L’ évêque orientaliste et le prêtre oriental in Liberty Vox par Anne-Marie DELCAMBRE,

- L' Afrique noire est mal partie in Liberty Vox par Martin BIRNBAUM,

- Bonne nuit les petits in Liberty Vox par André DUFOUR,

- La dialectique islamique par Anne-Marie DELCAMBRE,

- Le communiqué de Défense des Citoyens par Claude KARSENTI,

- La saison du SDF: un pauvre, c' est de l' or en barre in Echo France par Bernard MONNIER,

- L' ajustice in Echo Monde par Bernard MONNIER,

- La surveillance in Echo France et Echo Monde par Bernard MONNIER

- Crime de lèse-journaliste in Dualpha par Philippe RANDA,

- Un UMP ça ose tout! in Dualpha par Philippe RANDA,

- Questions pour un champion à 50 milliards in Dualpha par Philippe RANDA,

- L' accès durable à la propiété in Dualpha par Philippe RANDA,

- La ligne du non-retour citoyen in Dualpha par Philippe RANDA,

- Aux Blancs... par Marcel GRANIER,

- Chouette, les affaires reprennent... à la CAF in Intégrité par Christian FONTANNEAU,

- Message à tous les participants au référendum sur la justice in Institut Pour la Justice par le Colonel Philippe SCHMITT,

- L' Appel d' aide aux Victimes in Institut Pour la Justice par Cynthia SARDOU,

- Message urgent à tous les participants au Référendum sur la justice in Institut Pour la Justice par le Colonel Philippe SCHMITT,

- Nouvelles de Kokopelli par Dominique GUILLET,

- Quand l' économie chute, l' immigration illégale monte par Roberto FIORINI,

- Les militaires vont faire appel au privé pour leur sécurité par Roberto FIORINI,

- Quand Sarko vantait les subprimes... par Roberto FIORINI,

- Madoff: l' escroc en place depuis 13 années par Roberto FIORINI,

- Queremos alemanes pa ser occidentales par Arturo ROBSY,

- Gafas de ver universos par Arturo ROBSY, 

- Los asnos al poder: a modo de cuento eterno local par Arturo ROBSY,

- Versos en la noche par Arturo ROBSY,

- Fiesta de las luces par Arturo ROBSY,

- Las autonomias 30 años despues: un fracaso historico! in Europa Nacion par Alberto TORRESANO,

- Las 10 mentiras de la constitucion in Europa Nacion par Alberto TORRESANO,

- Otra putada del sistema zapatero!!! in Europa Nacion par Alberto TORRESANO,

- La ultima estatua de FRANCO en la peninsula par Alberto TORRESANO,

- Fallece don Luis de Lugo marques de La Florida presidente de la Hermandad Nacional de ex-Combatientes par Alberto TORRESANO,

- FELIZ AÑO 2009, CON PERMISO DEL JUEZ GARZOOON... par Alberto TORRESANO,

- Feliz Año Nuevo 2009 in FE par Manuel ANDRINO Jefe Nacional de Falange Española,

- Corse par Guy ROLLAND,

- Les communiqués de Nation Be,

- Les communiqués de Novopress,

- Les communiqués de SDF,

- Les communiqués de Solidarité Kosovo,

- Le communiqué du CEPE,

- Le communiqué de Nissa Rebela,

- Les communiqués du Bloc Identitaire,

- Les communiqués du MNR,

- Lettre ouverte aux militants du Front National par Carl LANG,

 

Bonne, heureuse et Sainte Année 2009 à tous les lecteurs du Pilori!

 

215 ème anniversaire de la mort du Roi LOUIS XVI

Eglise Saint Jean l’ Evangéliste – Bergerac - 26 janvier 2008

Testament de Louis XVI

rédigé le 25 décembre 1792, envoyé à la Commune de Paris, le 21 janvier 1793  

« Au nom de la très Sainte Trinité, du Père, du Fils et du Saint Esprit, aujourd’ hui vingt-cinquième de décembre mil sept cent quatre vingt douze. Moi, Louis, XVIème du nom, Roi de France, étant depuis plus de quatre mois enfermé avec ma famille dans la Tour du Temple à Paris, par ceux qui étaient mes sujets, et privé de toute communication quelconque, même depuis le onze du courant avec ma famille. De plus impliqué dans un Procès dont il est impossible de prévoir l’ issue à cause des passions des hommes, et dont on ne trouve aucun prétexte ni moyen dans aucune loi existante, n’ ayant que Dieu pour témoin de mes pensées, et auquel je puisse m’ adresser. Je déclare ici en sa présence, mes dernières volontés et mes sentiments.

« Je laisse mon âme à Dieu mon créateur, et je le prie de la recevoir dans sa miséricorde, de ne pas la juger d’ après ses mérites, mais par ceux de Notre Seigneur Jésus Christ qui s’ est offert en sacrifice à Dieu son père, pour nous autres hommes, quelques indignes que nous en fussions, et moi le premier.

« Je meurs dans l’ union de notre Sainte Mère l’ Eglise Catholique, Apostolique et Romaine, qui tient ses pouvoirs par une succession non interrompue de Saint Pierre auquel Jésus-Christ les avait confiés. Je crois fermement et je confesse tout ce qui est contenu dans le Symbole et les commandements de Dieu et de l’ Eglise, les Sacrements et les Mystères tels que l’ Eglise Catholique les enseigne et les a toujours enseignés. Je n’ ai jamais prétendu me rendre juge dans les différentes manières d’ expliquer les dogmes qui déchirent l’ Eglise de Jésus-Christ, mais je m’ en suis rapporté et rapporterai toujours, si Dieu m’ accorde vie, aux décisions que les Supérieurs Ecclésiastiques unis à la Sainte Eglise Catholique, donnent et donneront conformément à la discipline de l’ Eglise suivie depuis Jésus-Christ.

Je plains de tout mon cœur nos frères qui peuvent être dans l’ erreur, mais je ne prétends pas les juger, et je ne les aime pas moins tous en Jésus-Christ suivant ce que la charité Chrétienne nous l’ enseigne.

« Je prie Dieu de me pardonner tous mes péchés, j’ ai cherché à les connaître scrupuleusement, à les détester et à m’ humilier en sa présence, ne pouvant me servir du Ministère d’ un Prêtre Catholique. Je prie Dieu de recevoir la confession que je lui en ai faite, et surtout le repentir profond que j’ ai d’ avoir mis mon nom, (quoique cela fut contre ma volonté) à des actes qui peuvent être contraires à la discipline et à la croyance de l’ Eglise Catholique à laquelle je suis toujours resté sincèrement uni de cœur. Je prie Dieu de recevoir la ferme résolution où je suis, s’ Il m’ accorde vie, de me servir aussitôt que je le pourrai du Ministère d’ un Prêtre Catholique, pour m’ accuser de tous mes péchés, et recevoir le Sacrement de Pénitence.

« Je prie tous ceux que je pourrais avoir offensés par inadvertance (car je ne me rappelle pas d’ avoir fait sciemment aucune offense à personne), ou à ceux à qui j’ aurais pu avoir donné de mauvais exemples ou des scandales, de me pardonner le mal qu’ ils croient que je peux leur avoir fait.

« Je prie tous ceux qui ont de la Charité d’ unir leurs prières aux miennes, pour obtenir de Dieu le par don de mes péchés.

« Je pardonne de tout mon cœur à ceux qui se sont fait mes ennemis sans que je leur en aie donné aucun sujet, et je prie Dieu de leur pardonner, de même que ceux qui par un faux zèle, ou par un zèle mal entendu, m’ ont fait beaucoup de mal.

« Je recommande à Dieu, ma femme, mes enfants, ma Sœur, mes Tantes, mes Frères, et tous ceux qui me sont attachés par les liens du sang, ou par quelque autre manière que ce puisse être. Je prie Dieu particulièrement de jeter des yeux de miséricorde sur ma femme, mes enfants et ma sœur qui souffrent depuis longtemps avec moi, de les soutenir par sa grâce s’ ils à me perdre, et tant qu’ ils resteront dans ce monde périssable.

« Je recommande mes enfants à ma femme, je n’ ai jamais douté de sa tendresse maternelle pour eux; je lui recommande d’ en faire de bons Chrétiens et d’ honnêtes hommes, de leur faire regarder les grandeurs de ce monde ci (s’ ils sont condamnés à les éprouver) que comme des biens dangereux et périssables, et de tourner leurs regards vers la seule gloire solide et durable de l’ Eternité. Je prie ma sœur de vouloir bien continuer sa tendresse à mes enfants, et de leur tenir lieu de Mère, s’ ils avaient le malheur de perdre la leur.

« Je prie ma femme de me pardonner tous les maux qu’ elle souffre pour moi, et les chagrins que je pourrais lui avoir donnés dans le cours de notre union, comme elle peut être sûre que je ne garde rien contre elle si elle croyait avoir quelque chose à se reprocher.

« Je recommande bien vivement à mes enfants, après ce qu’ ils doivent à Dieu qui doit marcher avant tout, de rester toujours unis entre eux, soumis et obéissants à leur Mère, et reconnaissants de tous les soins et les peines qu’ elle se donne pour eux, et en mémoire de moi. Je les prie de regarder ma sœur comme une seconde mère.

« Je recommande à mon fils, s’ il avait le malheur de devenir Roi, de songer qu’ il se doit tout entier au bonheur de ses Concitoyens, qu’ il doit oublier toute haine et tout ressentiment, et nommément tout ce qui a rapport aux malheurs et aux chagrins que j’ éprouve. Qu’ il ne peut faire le bonheur des Peuples qu’ en régnant suivant les Lois, mais en même temps qu’ un Roi ne peut les faire respecter, et faire le bien qui est dans son cœur, qu’ autant qu’ il a l’ autorité nécessaire, et qu’ autrement, étant lié dans ses opérations et n’ inspirant point de respect, il est plus nuisible qu’ utile.

« Je recommande à mon fils d’ avoir soin de toutes les personnes qui m’ étaient attachées, autant que les circonstances où il se trouvera lui en donneront les facultés, de songer que c’ est une dette sacrée que j’ ai contractée envers les enfants ou les parents de ceux qui ont péri pour moi, et ensuite de ceux qui sont malheureux pour moi. Je sais qu’ il y a plusieurs personnes de celles qui m’ étaient attachées, qui ne se sont pas conduites envers moi comme elles le devaient, et qui ont même montré de l’ ingratitude, mais je leur pardonne, (souvent, dans les moments de troubles et d’ effervescence, on n’est pas le maître de soi) et je prie mon fils, s’ il en trouve l’ occasion, de ne songer qu’ à leur malheur.

« Je voudrais pouvoir témoigner ici ma reconnaissance à ceux qui m’ ont montré un véritable attachement et désintéressé. D’ un côté si j’ étais sensiblement touché de l’ ingratitude et de la déloyauté de gens à qui je n’ avais jamais témoigné que des bontés, à eux et à leurs parents ou amis, de l’ autre, j’ ai eu de la consolation à voir l’ attachement et l’ intérêt gratuit que beaucoup de personnes m’ ont montrés. Je les prie d’ en recevoir tous mes remerciements; dans la situation où sont encore les choses, je craindrais de les compromettre si je parlais plus explicitement, mais je recommande spécialement à mon fils de chercher les occasions de pouvoir les reconnaître.

 

« Je croirais calomnier cependant les sentiments de la Nation, si je ne recommandais ouvertement à mon fils MM. de Chantilly et Hue, que leur véritable attachement pour moi avait portés à s’ enfermer avec moi dans ce triste séjour, et qui ont pensé en être les malheureuses victimes. Je lui recommande aussi Cléry des soins duquel j’ ai tout lieu de me louer depuis qu’ il est avec moi. Comme c’ est lui qui est resté avec moi jusqu’ à la fin, je prie MM. de la Commune de lui remettre mes hardes, mes livres, ma montre, ma bourse, et les autres petits effets qui ont été déposés au Conseil de la Commune.

« Je pardonne encore très volontiers à ceux qui me gardaient, les mauvais traitements et les gênes dont ils ont cru devoir user envers moi. J’ ai trouvé quelques âmes sensibles et compatissantes, que celles-là jouissent dans leur cœur de la tranquillité que doit leur donner leur façon de penser.

« Je prie MM.de Malesherbes, Tronchet et de Séze, de recevoir ici tous mes remerciements et l’ expression de ma sensibilité pour tous les soins et les peines qu’ ils se sont donnés pour moi.

« Je finis en déclarant devant Dieu et prêt à paraître devant lui, que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi.

« Fait double à la Tour du Temple le 25 décembre 1792.

« Louis ».

 

 

Admonestation à la Banque de Polynésie: Frais réels de tenue fictive de compte: mise en demeure

----- Original Message -----
From: Fernand CORTES de CONQUILLA
To: Christel MAITERE
Sent: Friday, December 12, 2008 9:50 PM
Subject: Frais réels de tenue fictive de compte: mise en demeure

A Madame Christel MAITERE
Société Générale-Banque de Polynésie

Madame, Monsieur,

Au printemps 2008, j' ai ouvert un compte courant sur le site internet de la Banque de Polynésie.

A réception du RIB que voici:

afin de parfaire cette ouverture, j' ai demandé le remboursement d' une petite somme qui m' était due par une personne éloignée par virement sur ce compte à vue (coût de près de 20 euros depuis la maison-mère la Société Générale en France!).

A ce stade, il y a bien eu ouverture du compte et dépôt d' une somme. Or, en l' absence de toute convention de compte l' autorisant et de toute autorisation de prélèvement au profit de la Banque de Polynésie signée par moi, la Banque de Polynésie a prélevé une somme assez conséquente sur ce compte au titre de frais de tenue de compte ce qui m' a beaucoup surpris car les seuls frais engagés par la Banque de Polynésie sont justement ce prélèvement intempestif non autorisé et donc délictueux. J' ai donc pensé à une erreur que la Banque de Polynésie réparerait d' elle-même, sans intervention de ma part.

Depuis, il n' y a eu aucune autre opération sur ce compte. Je viens de recevoir un nouvel avis de prélèvement d' une nouvelle somme toujours au titre de frais de tenue de compte encore plus élevée que la précédente toujours hors de toute convention l' autorisant et de toute autorisation de prélèvement de ma part au profit de la Banque de Polynésie signée par moi et ce alors qu' il n' y a eu aucune autre opération et donc aucun frais.

Grivèlerie? racket? vol pur et simple? Qui vole un oeuf vole un boeuf. Je n' ai donc pas l' intention de tolérer ce genre d' agissements alors qu' une banque digne de ce nom doit mériter effectivement la confiance absolue de ses déposants et ce quel que soit le montant en cause.

Aussi, dès réception du présent courriel, je mets en demeure la Banque de Polynésie:
- de recréditer immédiatement sur ce compte les sommes subtilisées par elle à titre de frais de tenue, notamment fictive, de compte et ce en dehors de toute convention l' y autorisant signée par moi et de toute autorisation de prélèvement à son profit signée par moi,
- d' y créditer immédiatement 838.000,00 Euros en réparation du préjudice moral causé par ce comportement crapuleux.

A défaut, je dénoncerai et ce comportement crapuleux et différents scandales financiers et monétaires (laissant les petites activités du trader Jérôme Kerviel à l' état de broutilles d' enfant de choeur) sur mon site internet personnel Le Pilori réfugié à l' Etranger afin d' en assurer l' indépendance et la liberté de ton, de plume et d' esprit ce qui aura des répercussions fâcheuses sur la réputation de la Banque de Polynésie et entraînera le départ de ses clients.

Avec mes sentiments les meilleurs et les plus déterminés,

----- Original Message -----
From: Fernand CORTES de CONQUILLA
To: Laurent YEE
Sent: Friday, December 12, 2008 11:02 PM
Subject: Fw: Frais réels de tenue fictive de compte: mise en demeure

A Monsieur Laurent YEE
Société Générale Banque de Polynésie

Monsieur,

Je vous transfère ci-dessus le courriel envoyé hier soir à votre collègue Madame Christel MAITERE pour la suite utile avant mercredi 17 courant 12 heures Paris.

A défaut d' encaissement en valeur à cette date dernier délai de rigueur, ce scandale sera mis en ligne sur mon site internet Le Pilori réfugié à l' Etranger afin de le mettre à l' abri des opérations de censure politique et d' en assurer l' indépendance et la liberté de ton, de plume et d' esprit.

Avec mes sentiments les meilleurs et les plus déterminés,

----- Original Message -----
From: Laurent Yee
To: Fernand CORTES de CONQUILLA
Sent: Thursday, December 18, 2008 1:09 AM
Subject: RE: Frais réels de tenue fictive de compte: mise en demeure

Bonjour mr
Nous vous informons avoir proceder a la retrocession des frais de tenue de compte
Nous vous serions gre de bien vouloir vous presenter a l’agence pour signer la convention de compte sous 15 jours
Passé ce delai nous serions dans l’obligation de proceder a la cloture du compte
Dans ce cas merci de nous fournir un rib pour solde du compte
slm

NDLR: la syntaxe et l' orthographe sont de l' auteur du courriel!

 

Admonestation à SFR

----- Original Message -----
From: Fernand CORTES de CONQUILLA
To: service-clients-sfr@sc.sfr.fr
Sent: Friday, December 19, 2008 12:17 PM
Subject: Fw: Ma facture SFR

Mesdames, Messieurs,

Il y a bien longtemps que vous ne répondez plus à mes nombreux courriels ci-dessous publiés sur Le Pilori 2008-10 d' octobre, Le Pilori 2008-11 de novembre et Le Pilori 2008-12 de décembre. Il est vrai que vous persistez ainsi à contraindre les abonnés à vous appeler sur des numéros surtaxés ou à décompter la durée de l' appel de leurs forfaits SFR ce qui constitue de véritables rackets téléphoniques.

Vous persistez aussi à me réclamer des sommes que j' ai déjà payées jusqu' en octobre 2008 inclus alors que le service que j' ai payé ne m' a pas été rendu par SFR; il est évident que je dispose des preuves de ces paiements que je vous ai envoyées à plusieurs reprises à votre demande et en vain. Au surplus, en l' absence du rétablissement de la ligne et de la réception de l' indemnisation des préjudices subis, le contrat d' abonnement à la ligne 06 13 27 32 83 est résilié pour non respect par SFR de son obligation de rendre le service déjà payé!

Ayant la preuve de tous mes règlements à jour, vous êtes des rigolos et des jean-foutres:
- d' abord je me moque royalement de votre précontentieux comme de votre contentieux,
- ensuite je me moque royalement de l' inscription au fichage Preventel car il me suffira de présenter les preuves de mes règlements à jour pour obtenir un nouvel abonnement bien plus avantageux et bien moins onéreux auprès de la concurrence tout comme je me moque royalement de la suspension de la ligne ce qui vous empêche de m' y envoyer des textos et de m' y appeler...
- enfin, afin d' éviter la poursuite du scandale sur mon site internet personnel Le Pilori réfugié à l' tranger depuis février 2003 afin d' en assurer l' indépendance et la liberté de ton, de plume et d' esprit à l' abri des opérations de censure politique de la gueuse et de la secte noire maçonnique satanique, soit vous régularisez immédiatement mon compte, vous me créditez cent années entières d' abonnement et de communications SFR Monde illimitées et vous me versez une indemnité de 100.000.000,00 Euros en réparation des préjudices matériel et moral, étant entendu que je ne paierai pas la facture d' octobre, novembre et décembre 2008 pour absence de service rendu à ce jour, le contrat étant résilié par ailleurs du fait de l' absence de service rendu par SFR depuis le début septembre 2008, soit je publie ce scandale avec toutes les pièces et preuves à l' appui sur mon site internet personnel Le Pilori réfugié à l' étranger (dont quelques URL ci-dessous à titre d' échantillon) afin de le porter à la connaissance de ses plus de 650000 lecteurs mensuels à moins d' une indemnité en réparation du préjudice matériel et moral de deux cent millions d' Euros (200.000.000,00 Euros) avant le 31 décembre 2008 en espèces ou par mandat cash. Ce qui ne sera vraisemblablement pas du goût de vos services communciation et marketing, comptabilité et finances...

Pour ce qui est de votre cabinet de recouvrement de créances effico, la prochaine fois qu' ils me casseront les pieds avec votre affaire vous vaudra une nouvelle augmentation de l' indemnité à me verser.

 

Le résultat de la bavure gendarmesque du 18 novembre 2008

Il commence par ce certificat médical initial délivré par le médecin des urgences de l' Hôpital d' Agen:

acompagné du bulletin de situation suivant établi par les Urgences de l' Hôpital d' Agen:

tous documents dont le rpésident du tribunal correctionnel de Montauban n' a rien voulu savoir et a persisté à ignorer jusqu' à leur nature même ce mardi 16 décembre 2008 alors qu' il venait de renvoyer le délibéré au 6 janvier 2009 bien que le verdict sur la prétendue apologiue du racisme du Pilori 2008-07 de juillet fut annoncé pour ce 16 décembre.
Il est évident que votre serviteur va actionner l' Etat en responsabilité du fait de la bavure gendarmesque du 18 novembre 2008 dont narration a été faite sur Le Pilori 2008-12 de décembre et en indemnisation des prjudices matériel, physique et moral. Il devient de plus en plus évident que cette bavure gendarmesque a été commandée en haut lieu et ingénieusement montée avec des complciités locales afin que votre serviteur ne puisse point être p^résent à l' audience du tribunal correctionnel de Montauban ce jour là. Il serait certainement possible de trouver le donneur d' ordre en suivant ce panneau indicateur:

 

L’ islam ou l’ intégrisme? ou plutôt apologie du racisme?

Alors profitons-en pour examiner l' apologie du racisme chère et cher à la substitute Laurence Di Rollo du parquet de Montauban à l' aide du livre L’ Islam ou l’ Intégrisme? de l' iman salafiste montréalais Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti! Etant précisé bien entendu qu' il s' agit là de l' apologie du racisme version islamique!

< Extraits du livre de l' iman salafiste montréalais Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti (fautes comprises)

Les mécréants
La plupart des mécréants « vivent comme des bêtes »
« ils sont des gens pervers, qui adorent la perversité », et « ils sont nos ennemis »
« le fait d’ envoyer nos enfants, garçons ou filles, à l’ école avec les mécréants dans leurs écoles a des effets dévastateurs sur leurs croyances, leurs comportements et leurs caractères. Car les enfants des mécréants sont les enfants les plus pervers qui soient et ils adoptent très tôt le comportement de leurs parents »
« Et le fait de fréquenter des mécréants risque de créer dans le cœur de nos enfants, de l’ amitié pour eux, ce qui représente une contradiction des fondements de l’ Islam. Car l’ Islam interdit de prendre même les plus proches parents comme amis s’ ils sont des mécréants »
« il n’ y a pas de doute qu’ il n’ est permis aux musulmans d’ aimer ou de prendre pour amis, quiconque suit une autre religion que l’ Islam »

« Ils se disent ouvert d’ esprit, mais en réalité ils n’ ont ouvert leur esprit qu’ aux ordures et à la saleté, et l’ on fermé à tout ce qui est pureté et raison! »

L’ homme est supérieur à la femme
« l’ homme est supérieur et meilleur que la femme ». En général, « l’ homme est plus complet dans son intellect et dans sa mémoire que la femme »
« Les mécréants le reconnaissent aussi, mais ils ne veulent pas accepter la vérité parce qu’ ils sont aveuglés par leurs passions »

La musulmane est supérieure à la mécréante, une impudique
« La femme musulmane voilée est une lumière, dans les ténèbres du 20ième siècle, elle porte le flambeau de la pudeur, de la chasteté et des valeurs Islamiques »
« Elle porte le message libérateur de « LA ILAHA ILLALLAH », à la pauvre femme de l’ occident qui a tout perdu de sa féminité, de sa dignité, de son honneur et qui crie désormais pour son sauveur »
« Les conséquences de l’ impudeur sont « les viols, les maladies vénériennes, le Sida, l’ herpès, les familles monoparentales, la délinquance, la pauvreté, l’ ignorance et tant d’ autres »
« Les mécréants ne vont jamais admettre que ces problèmes sociaux sont les résultats de leur refus d’ accepter de se soumettre à Allah, car l’ orgueil les dévore »
« ...les hommes mécréants ont uniquement voulu libérer les femmes pour des raisons économiques (pour avoir une main-d’ oeuvre moins chère) et pour profiter d’ elles sexuellement »
« les mécréants ne seront pas contents de nous tant que nos femmes ne seront pas dans leurs lits, dans leurs magazines et dans leurs clubs de danseuses! »
« Si une musulmane est mariée à un non-musulman ... leur mariage est invalide, elle est en réalité dans l’ adultère »

Les ethnies ne sont pas égales
« Peut-on douté de la supériorité des principes Islamiques sur les principes corrompues des cultures de l’ Orient et de l’ Occident? La culture est basée sur les croyances d’ un peuple. Plus elle se rapproche de la révélation d’ Allah, plus elle est supérieure! »
« Voilà pourquoi les ethnies ne sont pas égales. »

Le musulman est supérieur aux mécréants
« …le croyant ne doit jamais mettre son frère en Islam au même niveau que le mécréant. En fait, mettre le mécréant à égalité avec le croyant, est une des plus grandes formes d’ ignorance et d’ injustice »
« La règle est que le plus désobéissant des musulmans, est meilleur que le plus vertueux et le plus poli et le plus honnête et loyal des mécréants »
« La nation musulmane est en fait la plus équilibrée et la plus juste »

Le christianisme
« C’ est à cause de cette religion de mensonge, qui va contre la nature humaine, que l’ Occident est aujourd’ hui noyé dans la perversité, dans la corruption et l’ adultère »

Les Juifs
Les Juifs « répandent la corruption et le désordre sur la terre »
La plupart des Juifs « ne recherchent que les intérêts matériaux et l’ argent, à part cela ils n’ ont rien »
Les Juifs « occupent injustement » la Palestine dans le seul but de « remplir cette terre de corruption et pour transgresser les lois d’ Allah au nom de la laïcité »

L’ esclavage
« avoir des esclaves n’ est pas interdit »
« Allah a permis à l’ homme de se marier avec deux, trois ou quatre femmes, mais celui qui craint de ne pas être juste peut en épouser une seule ou avoir des esclaves. »

La démocratie est contraire à l’ islam. Le djihad est un devoir de sédition
« la démocratie est un système qui s’ oppose totalement à l’ Islam »
« la liberté … est un principe qui est étranger et contraire à l’ Islam et donc, par conséquent faux »
« [la liberté] ne sert d’ excuse qu’ à la corruption » et à « s’ abaisser aux niveaux les plus bas de la bestialité »
« la liberté de croyance, c’ est en réalité la liberté d’ apostasie! »
« Celui qui quitte l’ Islam, on lui coupe le cou »
« peu importe la manière dont elle est comprise et appliquée … [la laïcité] est une pure négation de l’ Islam »
« Si les musulmans sont forts et qu’ ils ont la capacité de combattre le dirigeant mécréant et de le retirer du pouvoir et de mettre à se place un dirigeant musulman, il leur est obligatoire de le faire et cela fait parti du Jihad dans le chemin d’ Allah »
« l’ injustice ne pourra jamais disparaître de la face de la terre, tant que l’ Islam et que la Shari’ah ne sera appliquer comme il faut dans le monde entier »
« L’ Islam nous ordonne de détruire toutes les idoles » que sont « les principes de démocratie, de droits de l’ homme, de laïcité, de liberté, d’ égalité, de modernité »
dans un état islamique, les chrétiens et les Juifs peuvent garder leur religion mais ils doivent payer une somme d’ argent, la Jizyah. « Le but de la Jizyah est d’ humilier et de punir les mécréants pour les inciter à accepter l’ Islam ». Les autres mécréants (hindous, bouddhistes, athées, etc.) doivent accepter l’ islam, sinon il faut « les tuer ».

CONCLUSION
Si vous faites partie d’ une minorité, vous pouvez en toute impunité tenir un discours haineux et méprisant envers la majorité ou envers d’ autres minorités. Les normes de tolérance, de respect et de civilité applicables à la majorité ne s’ appliquent pas à vous. L’ égalité en droit, selon la CCDP, n’ existe donc plus.
Si vous faites partie d’ une minorité religieuse, vous pouvez en toute impunité propager une idéologie suprématiste et prôner l’ extermination d’ autres minorités, et même de la majorité, si c’ est la doctrine de votre religion.
Si vous faites partie de la majorité, et que vous critiquez l’ idéologie suprématiste, totalitaire, antidémocratique, séditieuse et liberticide d’ une minorité, vous risquez d’ être poursuivi. >

Conformément aux usages de la Halde et des tribunaux correctionnels maçonnqiues satniques islamiques en France, la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP) refuse d’ enquêter sur la plainte de Marc Lebuis, directeur de Point de Bascule contre le livre L’ Islam ou l’ Intégrisme? de cet iman préchant cette véritable religion d' amour, de paix et de tolérance qu' est l' islam consigné dans ce manuel du parfait sale môme qu' est le coran. Mais en langue arabe islam signifie soumission... il n' y a pas d' autre choix.

Dans le même ordre d' idées: On est en Belgique... je commence à en douter... Sans doute les propres autorités belges et en tout cas "leurs" deux télévisions publiques et privées nationales ont elles-mêmes peur d' en faire écho! Même "question à la une" et Jean-Claude Defossez n' en parlent pas! Ils font bien moins les fiers quand il s' agit de parler de la vérité des autres... Dommage qu' il faille une télévision étrangère pour en parler!!! http://be.novopress.info/?p=3504

 

The Black House avait été annoncée dans l' article Barak Hussein Obama Kenyadi sur Le Pilori 2008-12 de décembre... La voici donc:

 

Les gaffes de M. Nicolas Sarkozy de Nagy-Bocsa

Nicolas Sarkozy dîne avec la reine d' Angleterre. Soudain, il lui demande
- 'Votre Majesté, vous m' impressionnez, vous êtes toujours entourée de gens intelligents, comment faites-vous?

La reine lui répond:
- 'C' est très simple. Je les tiens constamment en alerte. Je leur fais passer régulièrement des petits tests pour être bien sûre que leur intelligence reste vive.

Nicolas est stupéfait:
- 'Ah oui? Comment faites-vous ça?'

La reine s' empare du téléphone:
- 'C' est très simple. Je vais vous montrer.'

Elle appelle Tony Blair:
- Bonjour Tony!
- Bonjour Votre Majesté!
- Tony, j' ai un petit test d' intelligence pour vous. ' C' est l' enfant de votre père et de votre mère mais ce n' est ni votre frère ni votre sour. Qui est-ce?
- C' est moi!
- Bravo, c' est juste! Merci Tony. A la prochaine.'
La reine raccroche. Nicolas est impressionné.

De retour à Paris, Nico décide de mettre en pratique la technique de la reine d' Angleterre. Il téléphone à Carla Bruni:
- Bonjour Carla, c' est Nicolas! J' ai un petit test d' intelligence pour toi.
- O.K. Vas-y.
- C' est l' enfant de ton père et de ta mère mais ce n'est ni ton frère, ni ta sour. Qui est-ce?
- Oh! Attends un petit peu. Je n' étais pas préparée à ça. Je note. Laisse-moi quelques minutes pour réfléchir. Je te rappelle. D' accord?
- Pas de problème!

Carla Bruni s' empresse alors d' appeler Rachida Dati:
- Bonjour Rachida, c' est Carla. Je ne sais pas ce qui lui prend mais Nico vient de me faire passer un test. Est-ce que tu veux bien m' aider?
- Pas de problème, énonce-moi la question.
- C' est l' enfant de ton père et de ta mère mais ce n' est ni ton frère, ni ta soeur. Qui est-ce?
- C' est moi!
- Aaah, Ok, merci!

Carla Bruni s' empresse de rappeler Nicolas:
- Nicolas, tu peux me reposer ton énigme?
- Ok. C' est l' enfant de ton père et de ta mère mais ce n' est pas ni ton frère,ni ta soeur. Qui est-ce?
- C' est Rachida Dati!
- Perdu! C' est Tony Blair.

Mais le président Nicolas Sarkoizy de Nagy-Bocsa a fait un heureux:

en la personne de M. Patrick Devedjian devenu un homme fortuné à défaut de devenir garde des seaux et des sots.... cf. les tuyauteries de Sarkozy par Michel de PONCINS infra.

...tout comme Monsieur Nicolas Sarkozy a fait des malheureux en suprpimant la police de proximité comme l' arévélé le directeur dépatremental de la police urbaine en retraite Jean-Pierre HAVERIN à Backchich: http://www.bakchich.info/article2105.html etc ela uniquement pour arranger ses affaires personnelles de ministre de l' Intérieur puis de locataire précaire de l' Elysée...  alors les "aracailles" ce devait être simplement une annonce en l' air sans suite karchérisée!

 

Honni soit qui mal y pense

" Que peut-il? Tout. Qu' a-t-il fait? Rien.
Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l' Europe peut-être.
Seulement voilà, il a pris la France et n' en sait rien faire.
Dieu sait pourtant que le Président se démène: il fait rage, il touche à tout, il court après les projets; ne pouvant créer, il décrète; il cherche à donner le change sur sa nullité; c' est le mouvement perpétuel; mais, hélas! cette roue tourne à vide.
L' homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère, est un carriériste avantageux... Il aie la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l' argent, l' agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu' il les satisfasse. Quand on mesure l' homme et qu' on le trouve si petit et qu' ensuite on mesure le succès et qu' on le trouve énorme, il est impossible que l' esprit n' éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l' insulte et la bafoue! Triste spectacle que celui du galop, à travers l' absurde, d' un homme médiocre échappé ".

Victor HUGO, dans " Napoléon, le petit "

Réédité chez Actes Sud Vous pensiez à qui?....

Quelques vidéos intéressantes:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=45630 et http://www.lemonde.fr/web/recherche_breve/1,13-0,37-1057471,0.html pour en savoir plus sur le très médiatique Pierre Bellanger p-dg de Skyrock... et ses coupables activités...
http://es.youtube.com/watch?v=I-e_ilO1owE&NR=1 le président Nicolas Sarkozy comprend le tortionnaire Fofana ayant assassiné Ilan HALIMI...
http://es.youtube.com/watch?v=gIiarM7wIWg&NR=1 le top 10 des gaffes du président Nicolas Sarkozy
http://www.youtube.com/watch?v=RWHqBozRq4Y la plus abjecte démontrant la haute trahion de la France et des Français par Nicolas Sarkozy
Aller à l' avant dernier article qui traite du problème au FN: http://www.national-hebdo.net/crbst_0.html Visionner également les deux vidéos (en cliquant sur UNE dans la colonne ACCUEIL) où on peut entendre Sarkozy s' embrouiller dans des tirades fumeuses! Quand on pense qu' il se croit un grand homme!
Les promesses de Sarko non tenues à lire sur ce lien, et bien d' autres choses intéressantes concernant le clown de l' Elysée: http://sarkofrance.blogspot.com/2008/12/86me-semaine-de-sarkofrance-labcdaire.html

http://www.youtube.com/watch?v=rNj5iCU5mLg&eurl=http://www.fdesouche.com/index.php URSS/UE même combat!
http://www.bivouac-id.com/2008/12/03/grande-bretagne-une-ecole-fetera-noel-en-janvier-a-cause-de-la-fete-musulmane-de-laid/ Noël en janvier pour cause d' aïd en décembre!  
http://www.fdesouche.com/articles/13738#more-13738 sur la paupérisation de la France et des Français!
Et pour en savoir plus long sur les activités secrètes de M. Nicolas Sarkozy et de Mme Ségolène Royal cliquez sur http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EEZuuFpZklrUhszWvh.shtml Cette image a circulé sur Internet lors de la dernière campagne présidentielle en 2007. Naturellement ceci est une image montage. On est d’ accord! Cf. La surveillance par Bernard MONNIER ci-deesous.

 

La mondialisation au quotidien et les conditions du travail le dimanche

Voici une petite histoire pas si étrange... Jean Boudreau a commencé la journée tôt, ayant réglé son réveil-matin (fabriqué au Japon) à 6 heures. Pendant que sa cafetière (fabriquée en Chine) filtrait le café, il s' est rasé avec son rasoir (fabriqué à Hong-Kong). Puis il s' est habillé avec sa chemise (fabriquée au Sri Lanka), ses jeans (faits à Singapour) et ses chaussures (fabriquées en Corée). Après avoir cuit son petit déjeuner dans son nouveau poêlon (fabriqué en Inde) agrémenté de fraises (de Californie)et de bananes (du Costa Rica), il s' est assis, calculatrice en main (fabriquée au Mexique), pour calculer son budget de la journée. En consultant sa montre (made in Taiwan), il a synchronisé sa radio (fabriquée en Chine), puis est monté dans sa voiture (japonaise) pour continuer sa recherche d' emploi, entre deux fermetures d'usines (en France!!!). À la fin d' une autre journée décourageante, il décide de se verser un verre de vin (Californien) en écoutant Britney Spears (refaite aux USA!), pour accompagner son dîner congelé (made in USA), met ses sandales (fabriquées au Brésil) et allume sa télévision (assemblée en Indonésie), et puis se demande pourquoi il n' arrive pas à se trouver un bon job payant, ici en France... Finalement, Jean BOUDREAU a la situation qu' il mérite en bon mondialiste politiquement correct qu' il est.

Alors le travail du dimanche est donc en principe interdit. Il ne doit pouvoir y être dérogé que sur la seule base du volontariat des salariés qui y seraient intéressés moyennant obligatoirement des surrémunérations conséquentes: au moins 75 % du SMIC en plus par dimanche travaillé avec au moins une semaine de salaire supplémentaire par dimanche travaillé pour les salaires supérieurs au SMIC si cette dernière formule est plus intéressante pour le salrié, octroi d' office de deux jours consécutifs de repos par dimanche travaillé avec maintien du salaire intégral. Les mêmes modalités pourraient alors être appliquées aux autres jours fériés. L' Etat lui-même s' interdirait de prélever le moindre impôt sur ces surémunérations qui seraient entièrement défiscalisées tant pour les salariés que pour les entreprises. Ainsi les salariés travailleraient plus pour gagner effectivement plus! Cf les articles ci-dessous relatifs au travail du dimanche comme ceux relatifs au Lundi de Pentecôte dans les précédentes éditions du PIlori en liens en bas de page.

 

Des infos islamiquement incorrectes

Une étude de l' Institut YouGov (http://www.yougov.com/uk/archives/), effectuée dans le cadre d' une recherche du Centre pour la cohésion sociale, révèle que:
- 30 % des jeunes musulmans « britanniques » estiment qu' il est légitime de tuer au nom de l' islam,
- 24 % d' entre eux soutiennent ouvertement les attentats terroristes,
- 40 % des musulmans totaux demandent que la Charia soit introduite dans le droit britannique,
- 30 % militent pour le rétablissement du califat,
- 40 % refusent la mixité homme-femme,
- 24 % pensent que les hommes et les femmes ne sont pas égaux devant Allah,
- 57 % pensent que les soldats musulmans engagés dans l' armée britannique devraient être exempts des opérations dans les pays islamiques,
Aussi, 25 % des 90 000 étudiants du RU sont adhérents à des associations radicales. 60 % des membres d' une de ces associations ont déclaré que tuer au nom d' Allah est « acceptable ».

« L’ histoire de l’ islam politique qui s’ étend sur quatorze siècles se résume en quelques chiffres terrifiants: environ 60 millions de Chrétiens ont perdu la vie suite aux conquêtes islamiques; 80 millions d’ Hindous ont été tués, 10 millions de Bouddhistes. (…) Au total quelque 270 millions de victimes. » Bill WARNER in « The Study of Political Islam »
« De toutes les grandes civilisations de la planète, la communauté islamique est celle qui a fait à la science la part la plus restreinte. » ABDUS SALAM, prix Nobel de physique en 1979

« L’ islam, c’ est le progrès, la science, la finesse, la modernité…. » Nicolas SARKOZY 2008
« Les gens des cités doivent devenir le pouvoir, eux aussi, à leur tour! » Carla BRUNI-SARKOZY 2008

Et Bill WARNER passe sous silence les centaines de milliers de Juifs assassinés dans de lâches attentats en Israël et ceux qui y sont régulièrement bombardés avec force qassams et katyouchas! Dans ces double séries de déclarations, cherchez l' erreur... trouvez les traîtres, les janissaires qui veulent vous érduire à l' esclavage sur la terre de vos ancêtres!

 

Liberté d’ expression tchèque

L’ « Agence indépendante Libertas » (sic), associant les Musulmans de Brno et les Amis des nations musulmanes, avait porté plainte contre le Parti National tchèque (qualifié d’ extrême droite, non sans raison peut-être comme on va le voir) et sa présidente Petra Edelmannova pour les propos suivants:
« Détruisons les mosquées, interdisons l’ islam, et mettons en prison à vie les islamistes pour leur seule appartenance à l’ islam »; « On devrait déclarer la guerre à l’ islamisme. Tolérance zéro. Sortons-les du pays et condamnons-les sans pitié. ». Et pour des propos « insultants » de Petra Edelmannova sur les croyants musulmans.
Un porte-parole de la police de Brno a fait savoir que la plainte a été rejetée parce que les propos en cause ne sont pas contraires à la loi.

Vive la République Tchèque! Le seul pays d'Europe encore debout!

vu sur http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2008/12/04/liberte-d-expression-tcheque.html Cf. aussi les articles ci-dessous de soutien au Président Tchèque.

 

La vérité... toute la vérité quelle qu' elle soit

Depuis quelques jours, un enregistrement mp3 circule dans la cybermesagerie internet; il émane d' un enseignant, Patrick POUMIRAU, d' une école professionnelle le CFA de Pavie à proximité d' Auch en classe de BTS; le laius est audible sur: http://www.lepost.fr/article/2008/12/01/1342747_descente-de-gendarmeirie.html. La narration faite par cet enseignant sur une grande radio nationale comem France Inter se veut objective mais laisse perplexe tant elle est scabreuse. Elle est bien entendue relayée par le journal de la ploutodémocratie qui informe vite et bien et surtout bien vite avec une certaine prudence. Voici la narration faite par l' officier de Gendarmerie dirigeant l' intervention faite dans cette école à la demande du directeur de cette école:

" Réponse d' un gendarme aux commentaires d' un "professeur" sur les ondes radiophoniques, à la suite d' une intervention de la gendarmerie dans un établissement de Auch.

"Je vous autorise à retransmettre et à diffuser sans restriction aucune et sans masquer mon nom les faits relatés et mon commentaire sur l' intervention de ce professeur. En outre, je voudrais dans un premier temps que vous inondiez le forum gendarmes et citoyens de mon mail, toujours sans rien masquer. Le forum Gendarmes & Citoyens: http://gendarmes-en-colere.forum2discussion.net/gendarmes-et-citoyens-le-forum-principal-f1/gers-t12412-300.htm#273974
Dans un second temps, je vais m' abonner au forum.

Bonjour, avant d' écouter l' intervention de ce professeur sur les ondes de FRANCE INTER, je tiens à préciser les points suivants. Les faits dénoncés sont totalement faux et je vais vous dire pourquoi je suis bien au courant de ces faits.

"Le lundi 17 novembre 2008 de 10 h 30 à 12 h 00 sur la demande du directeur de l' école des métiers de AUCH/PAVIE (lettre à l' appui) et sur réquisition de madame le Procureur de la République à AUCH, une recherche de produits stupéfiants est organisée dans cet établissement. 18 classes sont prévues (274 étudiants âgés entre 17 et 30 ans ) sont concernés. 14 gendarmes + 2 maîtres de chiens sont en charge de ce contrôle. Je suis à la tête de ce groupe et responsable de ce contrôle (c' est pour celà que je connais bien ce dossier). Je suis le Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la brigade territoriale autonome de AUCH (vous voyez, moi je n' ai rien à cacher).

Lorsque nous entrons dans la classe de ce professeur, nous sommes 4 gendarmes et un chien de recherche STUP. Nous avons été précédés du directeur de l' établissement qui rentre le premier et explique le but de la visite. Lorsque nous rentrons, nous disons bonjour (nous attendons toujours la réponse du professeur). Nous indiquons aux étudiants comment nous allons opérer et leur demandons de ne faire aucun geste brusque, ne pas regarder le chien dans les yeux et de le laisser travailler. A ce moment là ce professeur ouvre la fenêtre et déclare " en 50 ans de carrière je n' ai jamais vu çà, nous sommes dans un Etat policier " ...Ce professeur a la cinquantaine!! Nous refermons effectivement la fenêtre.

Pendant toute la durée du contrôle, le professeur tourne le dos à la classe, regarde par la fenêtre, il ne verra rien de cette intervention proprement dite et il n' adressera à aucun moment la parole à qui que ce soit... même pas pour soi-disant défendre ses élèves. Le chien n' a agressé personne et n' a démoli aucun ordinateur ou vêtement. Il y a eu des fouilles/palpations de personnes qui ont été "marqués" par le chien avec leur accord. Aucune personne ne s' est retrouvée en caleçon. Lorsque les gendarmes ont quitté la classe l' un d' eux a effectivement dit " au revoir messieurs dames "car dans les classes précédentes il y avait des femmes, dans celle-ci il n' y en avait pas, mais il n' a jamais été dit "salut les filles". Ce que le professeur oublie de dire, c' est que lorsque nous avons quitté sa classe il a dit aux élèves " ouvrez vite les fenêtres çà pue "......çà c' est pédagogique!!!!!

Il faut savoir que lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteurs de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. Si ce professeur accepte çà... l' avenir de nos enfants est bien sombre. Il faut savoir également que 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes (formateurs relais anti drogue) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c' est à dire informer du danger de la drogue sur la santé, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu' il y aurait des contrôles.

Ce professeur soixante-huitard sur le retour et défenseur des causes perdues est surtout un " GROS MENTEUR " et par contre lui ne fait pas honneur à sa profession, car je connais bon nombre de professeurs qui ont de vraies valeurs pédagogiques et qui font de la prévention en étroite collaboration avec les gendarmes... mais lui, il retarde d' une " révolution". -Maintenant, vous pouvez écouter ce tissu de mensonges, mais moi Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la BTA AUCH et responsable de cette opération certifie que tous les propos de ce professeur sont mensongers. ------Signé Jeannyck TRIBOUT".

Toute vérité est bonne à dire; certains individus professant des idées politiques sectaires instrumentalisent leurs fonctions et font usage de leur influence dans les milieux judiciaires pour nuire à autrui, en particulier au fondateur du Pilori et à ce dernier... voici donc un juste retour avec monnaie au marc le marc. Bien entendu, il est très possible que ce brillant professeur aux idées si particulières puisse expliquer peut-être que ses élèves effectuent des travaux pratiques dans le cadre de leur formation au commerce local, national et international... chacun sait que certains jeunes des banlieues sont très doués pour le commerce et le business... en particulier celui des produits inscrits au fameux tableau B. Au demeurant, il eut été fort intéressant de connaître les caractéristiques ethno-religieuses de ses étudiants porteurs et vendeurs de ces produits... au risque certes de démasquer, une fois de plus, les tendances malfaisantes de certains individus particulièrement typés. Pour reprendre la terminologie de la revue Gasface dont la directrice juridique adjointe de la halde Sophie La Traverse a indiqué par écrit à Novopress que les propos (...enculés de sales blancs) ou images à caractères racistes ne constituent pas une discrimination, il est donc convenable de s' interroger si on doit avoir peur de ces enculés de gris et de nègres et s' il ne vaut donc pas mieux les renvoyer au sud du Mare Nostrum? Cf. l' article de Marcel GRANIER et le communiqué de Novopress ci-dessous ainsi que: http://www.youtube.com/watch?v=33c7Dm4fiaI&NR=1. Lorsque les forces de l' ordre, gendarmes ou policiers, s' attachent à maintenir la protection de citoyens et non à instruire des procès politiques et d' anéantissement des libertés d' expression, d' opinion et de pensée à la demande d' affiliés à la secte noire maçonnique satanique mondialiste, les citoyens doivent les soutenir sans réserve et non les dénigrer... ce qui est d' autant plus malvenu s' agissant de fonctionnaires chargés de l' éducation de la jeunesse qui plus est.

 

 

Serviteur du Bien Public

Descendant du Contrôleur général de LOUIS XIV, je n' en parle que pour une seule raison: montrer ma résolution à mettre mes savoirs et expériences au Service du Bien public. Si ma ligne droite a emprunté parfois la même route que certains, il ne faut pas croire pour autant que je serai jamais aux ordres de quiconque. Chacun trouvera ici le chemin de la Vérité et de la Vie contre l’ ordre totalitaire.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

http://serviteurdubienpublic.blogspot.com/

courriel: ldesmaret@voila.fr  

Pot pourri... au fil de la plume

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/sauvetage-des-banques-frictions-entre-bruxelles-et-les-etats-membres_717438.html
Si cela est exact, j' approuve entièrement le refus de laisser les Etats recapitaliser les banques car cela serait sur impôts et équivaudrait à renationaliser ce qui fut privatisé après avoir été nationalisé! C' est UBU chez KAFKA et de toutes façons l' Etat n' a pas à être entrepreneur, nulle part, dans rien! La politique de relance est une impasse tragique et Sarkozy se trompe gravement! De toutes façons, il ne veut rien écouter d' autre que ce qu' il entend des affiliés aux lobbies! 

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/francoise-barre-sinoussi-le-sida-a-change-la-recherche_705280.html
Après le couplet sur le féminisme, elle [Françoise Barré-Sinoussi] revendique la "découverte" d' un RETRO virus. Je suis désolé de devoir le souligner: PERSONNE n' a jamais pu examiner un tel objet découvert par GALLO et l' américain. Jamais il n' a transmis ses données pour expériences contradictoires. Les tests de séropositivité sont dits NON spécifiques et ne dénoncent JAMAIS la présence d' un virus mais celle d' un package d' anticorps comparables à un témoin. Toute cette pseudo épidémie propagée par un soi-disant virus que personne n' a jamais pu voir est une arnaque pure et simple. D' ailleurs les gens déclarés séropositifs dans un Pays peuvent ne pas l' être dans un autre. S' ils ne prennent aucun médicament, mangent sainement, dorment normalement, vivent correctement avec des comportements normaux, ils ne développent JAMAIS le moindre "syndrome"! Les appeler alors des "contrôleurs du virus" relève de l' escroquerie. J' ai apprécié à sa juste valeur l' interview hier soir sur FR2 où le médecin devant la question du patient sain: "Docteur je n' ai pas de virus selon vous, est-ce alors que je suis contagieux ou non?" répond: " Je n' en sais rien "! Je crois que là tout est dit et conforte mon savoir en la matière exposé ci-dessus! Voir également la déclaration de Mark GRIFFITH à la tribune de l' ONU de Genève...

Voilà le coût direct de l' immigration:
http://www.senat.fr/presse/cp20081205.html
http://www.senat.fr/dossierleg/pjlf2009.html
Mais il faut aussi lui additionner le coût économique, social et culturel pour le Peuple français, son territoire, son identité, ses moeurs...

La découverte ci-dessous s' inscrit évidemment dans les annales de la progression des connaissances de la matière. Mis à part quelques transuraniens peu nombreux, la table Mendeleev revue et corrigée par l' humour décapant, s' enrichit d' un atome bien trop connu mais à la structure étonnante: des "assistants" Neutrons, pas d' électrons, cet ION nouvelle formule humaine de la matière est à la fois étonnant, détonnant, très chargé électriquement et bien trop lourd...

http://www.24hgold.com/actualite-or-argent-Decouverte-du-Gouvernmentium%20-l%20element-le-plus-lourd-de-la-table-des-elements.aspx?langue=fr&articleId=351100

Voir les positions claires et nettes de 40 Millions d' automobilistes! J' ai pris mon adhésion comme sympathisant, gratuite. J' y ai déposé de nombreux commentaires toujours repris et affichés! Comme celui-ci: http://www.40millionsdautomobilistes.com/ModuleExprimezVous/Avis/index.asp?intIdTheme=442&booAfficheLibelleCategorie=0

Petits rappels historiques

Vous venez d' afficher la GBP à 1,07 $US. Je vous rappelle qu' elle fut créée pour s' affranchir de la tutelle monétaire continentale et surtout française en 1787 sur la base de 26,20 FF. Le $US avait été créé deux auparavant en 1785 à 5,39 FF. Ce qui fait que la £g était à une parité de 1 £g pour 4,86 $US. En 1985-1987 elle est tombée à son plus bas historique depuis sa création à 1> 1,30 $US. Elle vient donc de battre son record historique à la baisse face au dollar US!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
Professeur d' économie politique
Auteur d' une histoire de la monnaie d' Alesia à nos jours que j' ai incluse dans mon cours en rapport avec l' histoire de la monnaie.
62 ans. Retraité mais toujours prêt à donner des cours ou des conférences sur l' actualité...

http://www.lesmanantsduroi.com/reagir.php
L' ISLAM n' est pas et n' a JAMAIS été une religion!
Le CORAN qui incite dans plus de 70 articles à la haine raciale et ethno-religieuse devrait être INTERDIT! L' ISLAM est l' ennemi à abattre par tous les moyens puisqu' il justifie la guerre par tous les moyens aux non musulmans en terre musulmane y compris!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

http://serviteurdubienpublic.blogspot.com/

courriel: ldesmaret@voila.fr  

 Spéculation sur l' Or

http://www.24hgold.com/actualite-or-argent-Alerte-Rouge--l%20Or-entre-en-Backwardation-%20I%20.aspx?langue=fr&articleId=351087

Si comme je l' ai dit et répété il n' y a aucune "Crise " actuellement, par contre celle-ci est inscrite dans les perspectives depuis 1976. La Conférence de la Jamaïque ayant mis en place un nouveau régime dit "des taux de changes flottants" après la cessation des paiements américains, que la précédente dévaluation de 100 % de 1971 n' avait pas enrayée.

Ces perspectives se précisent à terme de 2 à 10 ans avec à mon avis une probabilité avant 2012. La conjonction de la faillite générale du "système" bancaire cartellisé mondialement, avec la fin de l' expansion économique et la corruption généralisée va amener à la cessation brutale des règlements de tous types, à la fin du cours monétaire et au retour au troc.

Comme le souligne l' auteur du mémorandum ci-dessous, il ne fera pas bon ne pas détenir de biens réels: Or, argent, titres de propriétés ( actions, immobilier... ) diamants, bijoux etc... Donc, fuir les monnaies fiduciaires et scripturales est largement conseillé au bénéfice des biens tangibles...

Alerte Rouge: l’ Or entre en Backwardation (I) la suite sur l' uRL ci-dessus.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr  

Chocs asymétriques et coulage express de l' Euro

http://www.lefigaro.fr/tauxetdevises/2008/12/08/04004-20081208ARTFIG00280-l-euro-survivra-t-il-a-la-recession-.php

Comme cela est également prévu depuis 1998 par J-C TRICHET lui-même qui déclarait lors d' un colloque à la Banque de France que "puisque tous les Pays d' Europe liés par la progression vers l' UEM incluse dans le Traité de Maastricht avaient fait des efforts", cela devait suffire pour passer à la phase III de mise en place de la monnaie dite "unique"! Ce qui sous-entendait qu' on passait par-dessus les critères juridico-économiques pour FORCER la mise en place! Comme également tout le monde sait depuis des siècles et des millénaires qu' une monnaie ne peut pas exister sans Etat pour l' émettre et la garantir, on sait aussi qu' il fut mis, là, la charrue avant les boeufs!

Bref, une monnaie unique dans un ensemble de Pays non fédérés est forcément vouée à disparaître. Les "chocs asymétriques" se chargent à la longue de la faire couler comme un cargo dont la cargaison est mal arrimée.

Je vous passe les détails qui occupent des volumes et des années de cours d' économie politique et vous transmet la conclusion qui est très proche de la mienne de ce professeur de Harvard sur l' URL ci-dessus.

En clair, la situation était catastrophique mais n' était pas grave; elle est devenue grave mais n' est pas catastrophique... alors on poursuit dans l' erreur... avec ceux qui ont créé les problèmes... il ne faut surtout pas faire appel à ceux qui ont donné l' alarme!

Lorsque j' ai conclu de mes dissertations et exposés de 20 mns à l'ENA (VP) que cette invention des taux de changes flottants était porteuse de la pire catastrophe et, qu' en attendant, ce que tous les spécialistes et étudiants savaient, que le chômage allait nous être exporté massivement par les USA en France et en Europe, je fus sabré! Au lieu de récompenser mon génie on me mit sur la touche malgré que je fus sur la même longueur d' onde que le gouverneur honoraire de la Banque de France Pol GARGAM. Cela ne m' empêcha pas, plus tard, de devenir Sous-directeur de la Holding du groupe Rothschild mais quand même! Cela aboutit à me faire démissionner pour refus d' obéir aux consignes de la fermer, après les nationalisations de 1981-82 qui rajoutèrent à la faillite générale, la faillite française en un temps record: 3 ans! En 1985 TOUT le gouvernorat de la Banque de France alla démissionner en bloc à l' Elysée, démission refusée, pour cause de faillite et de nécessité de la... taire!

Voilà comment s' écrit l' Histoire, par la petite... Depuis 1985, j' attends ma revanche. Elle ne va plus tarder!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr  

L' islam triomphant!

Ce matin sur diverses chaînes, reprises depuis quelques jours, des infos sur les progrès de l' islam sont diffusées complaisamment.

Par exemple la grande mosquée de Créteil aurait été construite avec 350 Millions d' €. de ses "fidèles" et 150 Millions de plus de subventions du département, de la Commune et de la région. Cela me paraît évidemment une violation de la loi républicaine... Une dame interrogée hier soir sur FR2-FR3 se déclare satisfaite de résider en face de l' autre côté du fleuve et de pouvoir admirer le haut minaret surmonté du croissant d' or! Cela la fait "penser aux Mille et Une Nuits"!!!

Ce matin, sur LCP Sénat, un responsable musulman déclare: " Nous fûmes 12.000 "fidèles" à la grande mosquée de Courcouronnes où les élus vinrent nous saluer"!!! Les gens sur le plateau souriaient de plaisir! Le passage sous le croissant islamique de la France est maintenant bien visible, évident et provoque dans l' ensemble soit l' indifférence, soit la compassion favorable des "souchiens" parfaitement dressés et matés!

Le cadavre de la France est en voie de disparition, après avoir été putréfié dans la chaleur du totalitarisme républicain. La France est morte et personne ne viendra jamais sur une tombe qui ne sera jamais posée...

C' est fini! Pour longtemps, seul un miracle peut réssuciter la France.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr  

Analyses monétaires dans l' atmosphère chargée d' orages d' une fin de vie des mines d' or à court terme!

http://blog.inisos.fr/2008/12/le-dollar-en-soldes/

Vous verrez sur mon blog les analyses que j' y livre...

Vous vous trompez sur le dollar US, la courbe technique c' est la baisse contrariante de l' évolution normale entre dollar US et Euro, l' euro étant appelé à une baisse énorme en 2009-2010.

Renfort du choix du dollar plutôt que de l' euro: le dollar papier est une véritable reconnaissance de dette signée et attestée. L' Euro est un bout de papier coloré sans aucune valeur ni juridique ni politique, ni économique, il est la plus incroyable fausse monnaie jamais mise en circulation en 3.500 ans d' histoire monétaire! L' euro papier est même une escroquerie affichant le drapeau de l' UE dont il n' est pourtant absolument pas la monnaie! L' évolution relative des taux d' intérêts est seule responsable de la courbe technique actuelle.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

http://serviteurdubienpublic.blogspot.com/

courriel: ldesmaret@voila.fr   

Inflation juridique exponentielle!

Si le terme exponentiel signifie x et/ou y ( inconnue ) en exposant, je crois pouvoir l' appliquer à la courbe de progression verticale obtenue par le constat du centre d' observation de la législation que je viens de consulter à nouveau, la dernière étant début 2007. L' incroyable bêtise avec son corollaire la prétention de tous les élus républicains produit la plus formidable diarrhée administrative, réglementaire et législative jamais obervée dans le monde de toute l' histoire de l' Humanité! Le drame est que j' ignore complètement jusqu' où la connerie va nous emmener!? A ce point, va-t-on toucher bientôt le Milliard de mots!???

En 2006, l' état des lieux était déjà exorbitant: 60 % de la législation générale était codifiés seulement. Il y avait alors 61 Codes regroupant 78.000 articles composés de 10.000.000 de mots.
Depuis moins de deux ans, le nombres de "signes" est passé à plus de... 200.000.000!
Ce monstre galactique est classé en 64 Codes pour l' essentiel, le reste étant en voie d' être codifié progressivement.
L' ensemble de la classification de tous ces deux cents millions de caractères représente:
Nombre de textes = 26.721 indépendants ... PLUS 64 Codes.
Nombre d’ articles = 261.961 au total général dans tous ces textes...

EFFARANT! La FOLIE républicaine produit le vertige!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr  

NDLR: et on est encore loin du compte car il faut rajouter les jruisprudences qui sont aussi des sources du droit positif -c' est à dire applicable en dehors de tout texte légisaltif et/ou règlementaire- et cela alors que la jurisprudence judiciaire est énorme et que la jurisprduence administrative est incommensurable!... les usages et les coutumes en sus...

Des explosifs découverts au Printemps Haussmann

<http://www.lexpress.fr/actualite/societe/des-explosifs-decouverts-au-printemps-haussmann_726661.html>

Le fait de faire la guerre à un peuple, légitime forcément des actes de guerre en réponse!

Pour ma part, je trouve TRES sympathique l' avertissement GRATUIT qui vient d' être adressé à la France. Subir un bombardement en plein Paris de la part d' un pays avec lequel nous sommes en guerre me paraît logique même si on peut toujours le regretter. De ce fait, ce n' est pas la "Brigade antiterroriste " qui devrait être saisie mais les services militaires. Les combattants adverses doivent être traités selon les lois de la guerre avec tous les honneurs dus à des combattants qui font preuve d' un tel panache. La Convention de Genève doit leur être, au minimum, appliquée. S' ils sont arrêtés, ils doivent être traités en prisonniers de guerre.

Et pour ce qui me concerne, je respecte le "Droit des Peuples" à vivre comme ils l' entendent chez eux. Nos troupes n' ont donc rien à faire en Afghanistan selon moi, au vu des informations, d' ailleurs nulles, sur la justification de notre engagement là-bas comme supplétif des Américains.

Même si je n' aime pas les talibans, nous devons respecter leur mode de vie chez eux tant qu' ils ne nous agressent pas chez nous d' aucune manière.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr  

----- Original Message -----
From: <
emettout@lexpress.fr>
To: "Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOISFernand CORTES [Lég FCDC]" <
ldesmaret@voila.fr>
Sent: Tuesday, December 16, 2008 2:42 PM
Subject: Votre message sur LEXPRESS.fr

Bonjour,

Votre message a été modéré.
Merci de ne pas justifier des assassinats ou actes terroristes sur notre site.
Bien à vous,

Eric Mettout
Rédacteur en chef

LEXPRESS.fr

01 75 55 14 66 emettout@lexpress.fr

----- Original Message -----
From: "Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOISFernand CORTES [Lég FCDC]" <
ldesmaret@voila.fr>
To: <
emettout@lexpress.fr>
Sent: Wednesday, December 17, 2008 8:33 AM
Subject: Re: Votre message sur LEXPRESS.fr

Je n' ai absolument pas justifié ni "assassinats" ni actes "terroristes" dans mon commentaire. Vous lisez mal et devriez reprendre des cours de français au CM1-CM2.

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr

DROITS de DOUANES

Les douanes, autant d' administrations que de secteurs douaniers: fluvial, frontières terrestres ou maritimes, aérien ( aéroports ). Le but est de contrôler tout ce qui entre et ce qui sort! Contrôles ayant plusieurs objectifs selon la politique voulue par le gouvernement: percevoir des droits sur les valeurs facturées au bénéfice du Trésor, rendre compte au Gouvernement des quantités entrantes et sortantes de tous les biens principalement mais aussi des services et des échanges bancaires, protéger les résidents des contrefaçons et marchandises dangereuses venant de l' étranger. Je vous joins une histoire de la douane, officielle, trouvée sur Internet. Il en ressort pour l' essentiel que la perception de droits vient couvrir les besoins du Trésor et des " collectivités locales " depuis l' origine des temps modernes ( 2.500 ans ).

De ce constat me viennent aussitôt quelques observations:
1) Pourquoi l' Etat ou les collectivités se priveraient-ils d' une partie de ces droits pour les laisser à la disposition des exportateurs étrangers - lesquels? - vers la zone de douanes françaises? A tous les coups, le manque à gagner se traduirait par la hausse des droits sur d' autres passages aux frontières… Sur les marchandises françaises exportées!?…
2) De plus, trouverait-on chez les Pays des exportateurs une réciprocité dans cette pratique? On peut craindre que non!… Donc nous serions tondus et la risée du monde…
3) Pourquoi l' Etat soutiendrait-il par cette subvention indirecte certains secteurs de l' économie ( exportateurs ) et pas d' autres!? Les effets pervers que j' aperçois sont légions… Car il s' agit d' un achat d' Etat de certaines marchandises ou services qui auront tendance à dépendre de cette subvention orientée.
4) La Loi de la LIBRE concurrence, sans effets pervers par subventions à certains, serait dès lors violée. Si, comme le disait Napoléon 1er, " Le commerce libre est identique avec l' égalité ", alors aucune subvention directe ou indirecte ne doit venir briser ladite égalité devant les contrats commerciaux, les lois et règlements, les prix etc.. L' Etat doit rester: régulateur, coordinateur, défenseur, législateur. Il ne doit pas être producteur direct ou indirect!

Bref, il ressort très vite qu' à cette multitude de questions, la même réponse survient: toute subvention publique à certains détruit la libre concurrence, le marché, favorise l' inflation économique et au bout la faillite monétaire. L' idée qui consisterait à laisser les exportateurs étrangers, taxés à l' entrée de leurs marchandises, disposer de cette taxe payée par les importateurs français très souvent mais pas toujours, est une idée folle. Elle réduit les recettes de l' Etat, pervertit les lois commerciales, n' apporte aucune économie aux consommateurs, consolide le totalitarisme du marché intérieur à des prix maximaux, entretient les rentes de situations, favorise la perversité de l' organisation de la production intérieure…

Bref, il me semble que seul un ancien communiste pouvait proposer une telle idée… totalitaire!

L' Etat n' a pas à être entrepreneur! Il ne doit apporter AUCUNE SUBVENTION à PERSONNE! Chaque fois qu' il le fait nous voyons bien qu' il pervertit les choses et détruit l' économie libre au bénéfice de l' économie d' Etat = totalitaire avec à la clef une formidable corruption.

Si l' Etat doit taxer, il doit le faire à un niveau faible de l' ordre 0 à 3 %. Ces taxes doivent être payées par TOUT le MONDE sans aucun privilège. Elles peuvent frapper plus fort pour défendre nos productions intérieures avec plusieurs soucis majeurs permanents: ne pas faire déraper les choses vers un marché intérieur favorisant les prix intérieurs trop hauts des escrocs, y compris de l' Etat, tant qu' il n' est pas désengagé de l' économie en tant qu' acteur. Ce qui suppose donc qu' avant de frapper plus fort, il faut bloquer les marges intérieures, baisser les Prélèvements obligatoires au minimum compatible avec les devoirs stricto sensu de l' Etat et ensuite ajuster les taxes renforcées, sur les prix à la consommation les plus bas possibles. Ces taxes doivent aider à la baisse des P.O. pesant sur nos résidents. Le souci est également de veiller à ne pas se voir trop visé par des mesures de rétorsions trop gênantes de la part des pays étrangers. Notons tout de même que le commerce extérieur doit se cantonner aux excédents de production sur notre consommation intérieure pour l' export et on peut parfaitement imaginer de bloquer toute importation de marchandises ou de services étrangers pour libérer nos producteurs puisque le civisme des consommateurs est inexistant. La contrepartie est l' obligation pour l' Etat de n' avoir aucune dette à l' étranger… Je rappelle qu' entre 1966 et 1973, la France n' avait plus un sou de dette extérieure et un commerce positif rentrant de l' or! C' est donc possible… Voilà plutôt ce qu' il faut faire: TURGOT, COLBERT: " Au secours "!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS. Descendant du neveu de Colbert…

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr

Le chienlit et le remède

En fait c'est simple : Mr POMPIDOU a dit en 1968: " Si nous pouvons imaginer d' expliquer un peu notre politique aux étudiants, les lycéens doivent rentrer dans leurs lycées et, s' il le faut, à coups de pieds au cul"! Ne parlons pas des collégiens ou des classes primaires...

L' utilisation par des syndicats politisés des enfants scolarisés est un délit: "Détournement de mineurs"! Les responsables doivent être engeôlés en flagrant délit.

Quant à la formule d' Etat, du TOUT ETAT, qui a engendré l' EDUCATION NATIONALE, il s' agit ni plus ni moins d' une entreprise totalitaire, fasciste au sens propre du mot. Comme nous l' avons très bien étudié et formulé lors de l' UDT du FN à ANNECY en 2002, nous subissons à tort depuis trop longtemps le régime créateur de la tyrannie appelé alors: "démocratie totalitaire". Il faut réduire l' Etat à ses seules compétences: un minimum minimorum d' administration avec 100.000 fonctionnaires au plus, au lieu de 5.000.000 directs plus 2.000.000 indirects, liquider l' éducation nationale en priorité avec son armée rouge de 1.500.000 personnels, la défense du Pays avec une marine forte, une armée de terre forte et une armée de l' air forte réparties autour du globe et sur 11.000.000 km2 de mers et de terres, les nôtres, une monnaie d' Etat sérieuse et réellement libre, une justice sérieuse, bref les devoirs et pouvoirs régaliens connus. Toutes les subventions doivent être interdites, tous les prélèvements obligatoires supprimés, les contributions limitées à 10 % du REVENU NATIONAL. Le BUDGET de l' Etat et des collectivités locales obligatoirement en équilibre ou en excédent pour les mauvais jours et les catastrophes et obligatoirement pour rembourser les dettes actuelles. La LOI doit être formelle sur tous ces points et la Constitution tenir sur une page, une seule!

Tel était mon programme en 2005-2007, s' appuyant sur mon expérience prouvée de gestion d' une collectivité locale. La Gauche ne saura JAMAIS géré "en bon père de famille", les communistes et les islamistes totalitaires par nature doivent être interdits et bannis. Pour faire tout cela il faut une prise de pouvoir par la force et une dictature comme celle de FRANCO ou de PINOCHET, salvatrice! Tant pis pour les minables larmoyant sous leurs oreillers, ces deux dictateurs furent des héros pour leurs Pays et n' ont rien à se reprocher surtout comparés aux 200.000.000 de morts du communisme contre lequel ils luttèrent bravement. C' est à nous maintenant de faire de même...

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICIRE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr

 

 

Les actualités légitimistes

MONARCHIE INFO
Lettre d' information gratuite à périodicité variable en fonction de l' actualité.
L' essentiel des événements, activités et manifestations qui intéressent la monarchie française.
Édition du 31 décembre 2008.

Monarchie Info présente ses vœux les plus respectueux à
Monseigneur Louis de Bourbon, la Princesse Marie Marguerite et la Princesse Eugénie,
qui incarnent, aujourd'hui, la Légitimité française.

Monarchie Info présente, également, ses meilleurs vœux à tous ses lecteurs et sympathisants.

En cette période de l' année, nous formulons l' espoir:
Qu' on veuille bien, enfin, revenir au respect de la loi naturelle qui constitue, en quelque sorte, le "mode d' emploi" de la création confiée par le Créateur à nos premiers parents.
Que la France daigne, enfin, revenir à sa mission de "fille aînée" de l' Église.
N' est-ce pas là la vocation de la Légitimité française?

La Gazette Royale, n. 117, est parue.

Au sommaire du numéro 117:
Non! Le monde n' est pas à refaire!
Pierre Campguilhem nous a quittés
Un livre à recommander
Mgr le duc d' Anjou reçu en audience privée par Sa Sainteté le Pape Benoît XVI
Le mois de septembre de la Famille de France
Laïcité positive ou négative et vérités historiques
La France au fil des jours
96ème pèlerinage légitimiste à Ste Anne d' Auray
Allocution prononcée le 28 septembre 2008 à Ste Anne d' Auray
Sites internet à visiter
"Liberté, Égalité, Fraternité" ou l' impossibilité d' être fils

Faut-il renier le passé royal de la France?
Activités annoncées
Séance dite de la Flagellation au Parlement de Paris
Le Manifeste légitimiste
Dernière minute: crise institutionnelle au Luxembourg?
L' UFUR
Nos lectures
Sinite parvulos
Revue de presse
In memoriam
Naissance

Ne manquez pas de visiter les sites Internet de l' Union des Cercles Légitimistes de France.

Vous y trouverez toutes les informations utiles que vous souhaitez obtenir.

http://www.uclf.org http://www.cercle-henri4.com http://www.monarchiefrancaise.fr http://www.viveleroy.fr

 

----- Original Message -----
From: lys
Sent: Wednesday, December 10, 2008 10:17 AM
Subject: [liste] INFORMATION IMPORTANTE

Le Président

Paris, le 8 décembre 2008
en la fête de l’ Immaculée Conception

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Il me revient le soin de vous annoncer l’ annulation du Bal de la Saint Nicolas 2008. Ce grand rendez-vous vivant de la culture catholique et royale était pourtant attendu avec impatience et allait, encore, rencontrer un franc succès. Les acteurs, artistes, musiciens, animateurs étaient prêts à donner le meilleur d’ eux mêmes pour que cette soirée-spectacle soit féerique.

Vous étiez nombreux à avoir pris vos dispositions tant au niveau du déplacement, de l’ hébergement mais aussi de l’ élégance, pour venir rencontrer dans la magnifique Galerie des Cerfs les centaines d’ invités dont le nombre limite allait être atteint cette semaine (350 personnes). Aussi, je tiens à vous présenter mes très sincères regrets.

Malheureusement, en fin de semaine dernière, le représentant de l’ Etat du Château de Fontainebleau (Ministère de la Culture) nous envoyait le contrat avec des clauses irréalisables dans les délais impartis, des majorations de charges et des obligations onéreuses ce qui rendait impossible la réalisation de notre manifestation catholique.

Cette déconvenue n’ alterne pas pour autant notre volonté de poursuivre et d’ étendre nos manifestations culturelles. Déjà, nous vous donnons rendez-vous dans quelques semaines à l’ occasion de la prochaine conférence et de son traditionnel verre de l’ amitié ou lors d’ une sortie.

Les Lys de France font savoir qu’ aucune manifestation festive ou soirée dansante qui serait organisée le samedi 13 décembre 2008 ne pourrait se prévaloir de son soutien. Le Bal de la Saint Nicolas étant d’ abord une manifestation catholique.

Aussi, nous proposons à nos invités de se joindre à la Fête de la Saint-Nicolas qui aura lieu au Village d’ Enfants de Riaumont (Liévin - Province Artois)(http://www.riaumont.net) ou de marcher sur les pas des Rois Très Chrétiens comme François Ier, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV… en participant au pèlerinage à Notre-Dame de Liesse (messe célébrée par l’ abbé Le Coq, prêtre à Fontainebleau).


(http://www.stgregoire.free.fr)
(Face à l’ église se trouve, dans une niche d’ immeuble…Saint Nicolas)

Recevez, Madame, Mademoiselle, Monsieur, l’ expression de mes considérations distinguées.

Nicolas Chotard

NB : Les montants versés seront prochainement remboursés.

Il est certain que le Gouvernement a craint la manifestation au moment où il trahit le plus la souveraineté et l' indépendance de la France, il a donc mis la barre des obligations financières trop haute exprès! Ce fut à plusieurs reprises la même technique pour empêcher les UDT ou Congrès du FN par exemple! Cela veut peut-être dire que "La République" craint une possible restauration? Dans ces cas ce serait un très bon point!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICERE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr

NDLR: Voilà une situation fâcheuse où l' Etat républicain désargenté et voleur fait preuve de son avarice et de son instint naturel pour le vol et contraint à al renonciation d' une manifestation catholique et légitimiste qui aurait été utile à la mise en valeur du patrimoine historique de Fontainebeau. C' est lamentable.
Certainement est-il préférable de s ' adresser aux propriétaires privés pour d etelles manifestations quoiqu' il en coûte de renoncer à ces leiux d' exception qui sont toujours en fait et de jure la propriété de notre Souverain Louis le XXe roi de France par la Grâce de Dieu? Bon courage avec tout mon soutien dans cette circonstance fort désagréable et scandaleuse.

 

BP 80 434
75327 Paris Cedex 07

Courriel: contact@lys-de-france.org

Tél. : 06 82 96 73 59

Le Président

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Le jour sacré de la Nativité du Seigneur fait jaillir Joie et Espérance. Porteur de nos valeurs civilisatrices, Noël demeure un jour de paix et de rassemblement des familles.

Comprendre le message de Noël, c’ est aussi mieux appréhender la spécificité de l’ Histoire de notre « douce France », beau pays aux 36 000 clochers. En effet, c’ est lors d’ une nuit de Noël (entre 496 et 499), que Clovis unissait la royauté à la catholicité et en 800, le couronnement à Rome de Charlemagne élevait la dignité royale au service de Dieu et affirmait l’ avènement de la civilisation chrétienne.

Ce passé historique, la France actuelle semble l’ ignorer. Après la suppression du Lundi de Pentecôte (rétabli à la veille d’ élections), nous assisterons en 2009 à la poursuite de l’ œuvre révolutionnaire de déchristianisation de la société. Comme vous le savez, la majorité parlementaire s’ apprête à légiférer « Au nom du peuple français » sur le travail du dimanche. Ainsi, les salariés de 2009 seront légalement moins bien considérés dans la « patrie des Droits de l’ Homme » que les esclaves en 1685. En effet, malgré une loi « mémorielle » reconnaissant l’ esclavage comme crime contre l’ humanité, les dispositions de l’ article 6 de l’ Edit touchant la police des îles de l’ Amérique française (ou « Code Noir ») interdisait formellement le travail des esclaves le jour du Seigneur « à peine d’ amende et de punition arbitraire contre les maîtres ».

Dans sa sagesse, au cours de la Messe célébrée devant l’ Hôtel royal des Invalides Sa Sainteté le Pape Benoît XVI avait pourtant dénoncé cette idolâtrie, cet amour de l’ argent, racine de tous les maux, précisant que la soif du pouvoir et de l’ avoir avaient détourné l’ homme de sa Fin véritable. En homme libre, il a dit la vérité, sa Messe de minuit ne sera donc pas télévisée.

2009 sera aussi marquée par le 150ème anniversaire de la mort du Saint Curé d’ Ars. Confronté dans sa jeunesse aux prêtres jureurs, il comprit rapidement qu’ il se trouvait dans une situation de rupture avec le pouvoir révolutionnaire et qu’ il devait conserver sa liberté de conscience face au pouvoir en place qui demandait aux Français de « travailler plus » en faisant passer la semaine de 7 à 10 jours. Le Curé d’ Ars a été reconnu comme ayant eu une influence bienfaisante sur son village. Sa préoccupation majeure était justement de « rendre au jour du Seigneur son caractère sacré » et voyait dans le respect du repos dominical une nécessité pour l’ équilibre familial.

Dans la joie des fêtes de la Nativité, je vous souhaite de bonnes et joyeuses fêtes de la théophanie.

Puisse 2009 vous apporter joie, bonheur et Espérance dans la réalisation de vos projets.

Nicolas Chotard

NB: Je ne peux que vous recommander d’ apporter votre soutien au site du Collectif des Amis du Dimanche (http://www.travail-dimanche.com) qui rapporte le témoignage de Thierry Benoit, député de Fougères (Bretagne) et seul élu du MoDem. Il avait battu à la surprise générale la candidate UMP Marie-Thérèse Boisseau, secrétaire d’ Etat aux Personnes handicapés (2002-2004) et responsable du projet de loi supprimant le caractère férié du Lundi de Pentecôte.

 

----- Original Message -----
From: Michel -JANVRESSE
Sent: Friday, December 19, 2008 11:34 AM
Subject: Le Délire Démocratique

Le délire démocratique

La démocratie est l’ un des piliers fondamentaux du politiquement correct avec la république.

La théorie

Le peuple est donc sensé se gouverner lui-même si on suit l’ étymologie du mot démocratie. Comme je l’ ai déjà indiqué de nombreuses fois, le peuple n’ est jamais unanime, constant ni omniscient. De telle sorte que la démocratie ne peut exister en fait.

Car, tout d’ abord, quelle est la légitimité d’ un gouvernement minoritaire de fait si on rajoute les abstentionnistes et les votes blancs ou nuls? Aucun gouvernement ou président n’ est élu ou désigné avec plus de 55 % des voix exprimées. En étant aimable, ne retenons qu’ un pourcentage de 20 % d’ abstentionnistes. Donc 80 % d’exprimés. 55 % de 80% donne 44 % de soutien réel. Par charité, nous ne parlerons pas du parlement qui, en excluant certains partis de la « représentation nationale », est d’ un reflet encore plus minoritaire.

Ensuite, la démocratie accorde à chaque individu une voix. Ainsi un imbécile est aussi bien traité qu’ un intelligent. Ce qui est insensé.

Mais, enfin, le plus révoltant est que, par défaut d’ omniscience, la majorité des suffrages exprimés sur tout sujet est incompétente par nature. Par exemple sur une question médicale, au maximum 20 % des gens ont une compétence plus ou moins grande. Et pourtant ce sont les 80 % restants qui emporteront la décision.

Ce qui explique que la majorité des décisions démocratiques sont imbéciles ou folles. Une véritable schizophrénie de l’ électorat.

La pratique quotidienne de la démocratie

A titre d’ exemple révélateur: je suis membre d’ une association de tir qui, jusqu’ à peu, était gérée quasi autocratiquement à la vieille école. Nous avions en trésorerie plus de 5 fois les ressources annuelles. Le Président était présent quasiment tous les jours du matin au soir. Les travaux et l’ entretien étaient effectués en temps utile sans subvention d’ aucune sorte. Et tout cela fonctionnait normalement et surtout efficacement. Aucun déficit; de plus les factures étaient honorées sans délai. Aucun ne voulait se substituer au président jusqu’ à peu.

Mais las la folie démocratique s’ est emparée de quelques uns qui ont contaminé une partie des membres de l’ association par une campagne de calomnies et de promesses de changement. Le seul programme véritable et dénominateur commun était une hostilité au Président.

Résultat: le Président sortant n’ a pas été reconduit et une équipe nouvelle s’ est installée. Le Président sortant est déclaré de fait personae non grata et tous ses sympathisants sont victimes de discriminations répétées pour ne pas dire d’ insultes. Le dénigrement systématique de l’ action du Président sortant amène à des aberrations. Ce dernier avait souscrit une assurance couvrant tous les membres de l’ association pour la pratique du tir. Or l’ inexpérience de la nouvelle équipe dirigeante a fait que cette dernière n’ a pas retrouvé le contrat en cause et n’ a donc apparemment pas payé les primes pour cette année. Donc les tireurs ne sont pas couverts.

Mais, pour les prochaines années, il faudra, en plus de la cotisation de 90 euros, souscrire obligatoirement à la licence de la Fédération Française de Tir 52 euros. Moralité une augmentation de 58 % pour les membres!

La Fédération Française de Tir souscrirait certes une assurance pour tous ses affiliés mais la plupart des dépenses ne concernent pas les tireurs des clubs. Salaires de ses employés, championnats à l’ étranger, etc..

Conclusion

La démocratie n’ est qu’ une notion théorique sans réalité pratique possible qui mène à toutes les aberrations inimaginables. Une schizophrénie érigée en dogme par un régime abject, voilà ce qu’ est de toute évidence la démocratie. Rappelons-nous les « excès » de 1789 et ses conséquences.

Michel Janvresse

(12/2008)

----- Original Message -----
From: Michel -JANVRESSE
Sent: Thursday, December 25, 2008 4:54 PM
Subject: Un légitimiste agressé

Joyeux Noël dans la joie et la paix du Christ sauveur pour les Chrétiens.

Mais pour combien de temps?

En effet notre ami Fernand Cortes de Conquilla, légitimiste combattant, a été dernièrement victime de son engagement, cause d' une agression physique policière-gendarmesque avérée qui l' a mené à l' hôpital avec des séquelles.

Salutations légitimistes

Michel Janvresse

______________________________________________________________________________

Les Assassins du Désordre?

« Notre » gouvernement et « nos élites », stipendiés du politiquement correct qui est une schizophrénie menant à l’ actuel désordre, ont encore frappé au sens propre comme au figuré. Cette schizophrénie n’ a pas en effet hésité à s’ en prendre moralement et physiquement à un pacifique responsable d’ un organe de presse dénonçant leurs travers de façon virulente.

Il s’ agit de notre ami Fernand Cortes de Conquilla fondateur du Pilori, site web politiquement incorrect mais ô combien véridique. Moralement, il s’ agit tout d’ abord des multiples plaintes, injures et menaces dont est constamment victime notre ami. Qu’ il s’ agisse d’ internautes tenant du politiquement correct, de la « Gestapo de l’ antifrance », des voyous islamistes de Valence d’ Agen, ou du Fouquier-Tinville de sous–préfecture local au nom fleurant bon la « discrimination positive ».

Physiquement, il s’ agit tout d’ abord de bris de pare-brise et de vitrine, de tentatives d’ agression de la part d’ adolescents musulmans sûrs de leur impunité. De poubelles nauséabondes laissées en permanence pour empester notre ami. Mais également d’ une voiture garée intentionnellement pour empêcher Monsieur Cortes de Conquilla de se rendre au procès qui lui est intenté.

Un second degré avait été franchi en juillet 2008 par la séquestration physique arbitraire de Monsieur Cortes de Conquilla dans un cachot répugnant rebaptisée fort opportunément « garde à vue » par la gendarmerie locale dévoyée de sa mission première de protection des citoyens. A côté de cela, les multiples convocations pour tenter d’ entraver l’ activité paraissent de paisibles enfantillages vains.

La troisième étape a été l’ agression physique par les forces de l’ ordre de Monsieur Cortes de Conquilla ayant entraîné une hospitalisation de plusieurs jours et une incapacité permanente partielle. Ayant été brutalement jetté à plusieurs mètres, sa tête a heurté violemment un véhicule, puis le parapet de l' allée supérieure des Fontaines et enfin le sol de cette chaussée causant un traumatisme crânien avec une hémorragie cérébrale partielle. Pertes de mémoire et troubles neurologiques.

Ce qui n’ a pas empêché, bien au contraire, l’ audience correctionnelle de se tenir et notre Fouquier-Tinville d’ y réclamer par défaut ignominieusement 6 mois de prison pour « incitation à la haine raciale et religieuse ».En fait, il est reproché à Monsieur Cortes de Conquilla d’ avoir dénoncé publiquement les discriminations délictueuses et criminelles prônées par le coran vis-à-vis des femmes et des non musulmans (exclusion, dénigrement, extorsions de fonds, expulsions, incitations au meurtre) bien que le Code pénal nous enjoigne de dénoncer ces crimes et délits.

Moralité: nos tenants du politiquement correct (autojustification schizophrène d’ élus pour leurs convictions et non leurs compétences) ne sauraient admettre que leurs travers soient stigmatisés par des individus ou une presse libres et clairvoyants.

La prochaine étape sera-t-elle l’ assassinat du Pilori ou tout simplement de son fondateur Monsieur Cortes de Conquilla? Ou alors qui sera la prochaine victime?

Michel Janvresse

(12/2008)

 

----- Original Message -----
From: JOAN .A.ESTADES DE MONCAIRA
Sent: Friday, December 19, 2008 5:27 PM
Subject: Para los amigos de Le Pilori

Honor a Don Juan Bordaberry

Como sabrá sin duda en la hermana nación latino americana del Uruguay los enemigos de la tradición cristiana e hispanica se han cebado y continuan cebandose sobre el ex-presidente Don Juan Bordaberry por ser un valiente partidario de estos valores y principios que son la Cristiandad y la Hispanidad.

Pretextando el hecho que su mandato coincidiera con el regimen militar de los años setenta y supuestos delitos de corrupción el ex presidente Bordaberry se halla encarcelado.

Su hijo y correligionario en los ideales de Dios, Patria y Tradición Don Santiago Bordaberry Herranz (hijo de madre de origen navarro) ha mandado la siguiente carta a los amigos legitimistas y carlistas de España que he leido en la weeb de carlismo.es.

Estimados amigos: les agradezco de corazón las oraciones por mi padre. Quizás las necesitemos más nosotros su hijos que él mismo, que en su cruel reclusión carcelaria por el linchamiento jurídico-mediático con apoyo del gobierno izquierdista uruguayo, detenido y encarcelado el cuerpo pero evidentemente no el alma, donde está la verdadera libertad, está con una entereza que todos sus hijos, nietos, sobrinos y amigos le envidiamos.

Me tocó, estimados amigos, conducirlo hasta allí, luego del vergonzoso fallo de un juez presionado por los medios y por el gobierno, con la acusación infame de una fiscal revolucionaria, luego de un proceso de atropellos jurídicos indignos de éste país. No puedo decir que la experiencia de haber estado sus últimas horas de libertad con él hayan sido agradables. Pero sí les aseguro que la lección que nos está dando, con la entereza del que cree en el verdadero Juez, del que tiene su conciencia tranquila, del que enfrenta el martirio con agradecimiento, es para nosotros, un formidable e inolvidable testimonio de Fe.

Muchos de ustedes conocen la historia de mi padre, Juan María Bordaberry, de modo que no es necesario que les recuerde su trayectoria política. Sólo les diré a los que no la conocen, que mi padre fue electo presidente del Uruguay en 1972 en un país en caos de todo tipo, agredido por la guerrilla revolucionaria marxista “Tupamaros”, en un momento de la historia, como tantos cíclicamente hay en la historia, a la que la democracia liberal lleva a los países en su progresivo e irreversible deterioro de la sociedad. Luego de un alzamiento militar, y al cabo de unos meses de crisis política, tomó la decisión, en 1973, de disolver el parlamento y gobernar al país hasta la derrota militar de los Tupamaros y al ordenamiento de toda la sociedad, cosa que, liberado el país de la agresión marxista y del lastre de sus compañeros ideológicos más conservadores los partidos políticos, se logró con gran rapidez. Estando próximo la culminación de su período de gobierno, y enfrentado a la necesidad de entregar el poder en 1976, propuso a las fuerzas armadas la creación de un estado y una organización de la sociedad en base a los principios cristianos, hecho que es el verdadero motivo por el cual hoy se le toma venganza. Venganza de la izquierda, pero como todos ustedes se imaginarán, con la intervención en la oscuridad de la inmunda masonería, tan fuerte en éste país.

Depuesto inmediatamente después de su propuesta, en 1976, dejó la actividad y se retiró a su verdadera ocupación que es la producción agropecuaria. Unos días antes de ser depuesto fueron asesinados en Buenos Aires, dos ex-legisladores uruguayos, Michelini y Gutiérrez Ruiz, por unos pistoleros argentinos que buscaban un botín del dinero que manejaba Michelini, que era todo producto de los robos y recompensas por secuestros de los Tupamaros, y de las libras de oro producto del un robo famoso de los Tupamaros a la familia uruguaya Maihlos, que se ocupaba de comercializar el Sr. Gutiérrez Ruiz.

Este asesinato en Argentina, por esos pistoleros, y con esos móviles, fue confirmado, incluso públicamente por unas grabaciones que le hizo mi hermano, por el secretario actual de la presidencia, abogado que estuvo vinculado a las informaciones por los derechos humanos de la época. Como también demostraron esas grabaciones, y frente a tres millones de teleespectadores, la palabra del hijo de Michelini, denunciante y actual senador, de que tenía la convicción de que mi padre “…no emprendió acción alguna contra el suyo...”.

No hay pruebas de ningún tipo. No creo que sea necesario que se los diga. El proceso está totalmente viciado de nulidad desde que ya había sido juzgado por éstos casos hace 20 años, y ahora se lo vuelve a juzgar, ignorando los fallos anteriores. ¡¿Y el non bis in idem al que tienen derecho todos los ciudadanos?! La suprema Corte de Justicia, ignorando el procedimiento especial que prevé la constitución para juzgar a presidentes o ex-presidentes, ¡lo mandó a un juzgado penal común, sin asumir su exclusiva responsabilidad, pasado el plazo legal correspondiente por más de 18 años, sin un juicio político de la asamblea general como marca la ley, y lo peor de todo,sin derecho a defenderse! Los jueces que fallaron a favor de mi padre fueron presionados, perseguidos, una jueza que mandó archivar un caso a favor de mi padre ¡fue sumariada por haberlo hecho, como dice textualmente el sumario administrativo, por el fallo favorable a Juan María Bordaberry! Un tribunal de apelaciones, escuchando a una fiscal revolucionaria, extendió el plazo de prescripción del supuesto delito, en más de 20 años, ¡por tratarse de un sujeto peligroso! Pocos conocen personalmente a mi padre. Pero brevemente les diré que tiene 78 años, vive en el campo, está jubilado, escribe y lee, los domingos incondicionalmente va a misa a la única capilla en Uruguay que reza la misa según el rito tradicional de San Pío V, hace 40 años que tiene un solo pulmón, debe dormir sentado por problemas digestivos, toma 12 medicamentos diferentes por día y se agita de subir 10 escalones seguidos. El peligro real es que se les muera y de ese modo se queden sin trofeo de venganza.

Está claro que esto es una venganza política en apariencia, y lo es, pero en el fondo filosófica, por el atrevimiento de cuestionar a la democracia liberal masónica, y lo que es peor, haberlo denunciado sin desfallecer hasta callarlo. O más bien “silenciarlo”, para utilizar terminología masónica.

No fue una experiencia agradable. Pero les aseguro que fue conmovedora. Y removedora de los más profundos sentimientos cristianos. La oración compartida con mis padres –a veces me pregunto si mi madre, Josefina Herrán, tiene la fuerza de un roble y el corazón de una rosa por su ascendencia navarra, porqué no me he ido a vivir con ese pueblo maravilloso antes- , y los consejos de mi padre frente a la situación, son dignos de recordar para siempre. Brevemente, y extractando, me explicó que no nos preocupáramos por él, que con el corazón en Cristo y con la compañía de Nuestra Santísima Madre no hay que temer nada. Que nos preocupáramos de nosotros y de nuestros hijos, para que volviéramos a recatar a la justicia de éste país, que una sociedad sin ordenamiento de derecho no puede convivir. Me dijo además, que el hombre puede estar aparentemente libre caminando por la vida pero estar preso de su conciencia, de sus odios y resentimientos, mientras que puede estar encerrado entre cuatro paredes, y con la conciencia tranquila, y ser el hombre más libre del mundo, esperando al verdadero Juez, el que no se equivoca.

Nos pidió especialmente a nosotros que le inculcáramos a sus nietos, que tanto adoran a su abuelo, que no odien a los que le hacen esto, que el odio está mal inspirado y no es bueno para ellos ni para la sociedad. Que luchen, pero sin odio.

Pero para no hacerlo más largo, les termino diciendo que éste fenomenal personaje que es Juan María Bordaberry, les cuento que además encontró un aspecto positivo en ésta brutal injusticia: “…no te olvides que el martirio es camino de santidad…” , de modo que él cree que debemos agradecer la oportunidad que el Señor le ha dado para acercarse a la salvación.

Agradezco mucho a todo ustedes, en especial por sus oraciones. Que además les pido que las hagan por nosotros, para que podamos vivir una vida, al menos parecida a la de él, para que con la misericordia de N.S. y con la intervención de María Santísima, podamos merecer sus promesas de salvación, no por lo poco bueno que hayamos hecho sino olvidándose de todo lo malo, promesas del que mi padre indudablemente está en mejor posición de merecer. Un abrazo a todos en Cristo N.S. y María Santísima. ¡Y que viva Cristo Rey!

Don Santiago Bordaberry Herranz

Gracias a ustedes por igualmente leerla. ¡Viva el Uruguay cristiano y católico! ¡ Viva la Hispanidad!

Joan Antoni Estades de Moncaira 

 

LE DRAPEAU

La commémoration du 90e anniversaire de l' armistice de 1918 a été marquée par la diffusion, sur les chaînes de télévision spécialisées, d' émissions sur la guerre de 1914-1918. L' une d' elles, ni meilleure ni pire que la moyenne des émissions historiques, avait été précédée de la diffusion rapide d' une courte scène de quelques secondes, prises sur le vif, malheureusement située en tout début d' émission, avant que l' attention ne se fixe. Est-ce exprès? Elle aurait dû être mise en relief, présentée au centre de l' émission, ou à son point d' orgue. On y retrouvait la démarche un peu sautillante des premiers films muets, signe de son authenticité. Ces vues n' étaient accompagnées d' aucun commentaire et aucun son n' y avait été ajouté. Elles se suffisaient à elles-mêmes!

L' aspect joyeux de la foule faisait comprendre que nous étions quelques jours après l' armistice. La guerre était finie! Nous sommes dans une ville que les images ne permettent pas d' identifier. Il va y avoir la prise d' armes de la Victoire. Le Drapeau, porté par un lieutenant, avec sa garde de sous-officiers décorés, est en train de prendre place au centre du dispositif devant lequel un régiment va bientôt défiler. De chaque côté de la garde du Drapeau, les officiels, civils et militaires sont sagement rangés.

Au moment où le drapeau et sa garde s' arrêtent, un groupe de cinq ou six femmes s' avancent malgré le service d' ordre. Elles sont de tous âges et de toutes conditions sociales, vêtues entièrement de noir, l' une avec un chapeau de modiste voilé de crêpe, une autre avec un fichu de paysanne, elles se précipitent spontanément, bousculent quelque peu la position hiératique des membres de la Garde. Chacune saisit les plis du Drapeau pour y déposer un baiser! C' est le front froid du fils, du mari, du fiancé, du frère, disparu à jamais, " Mort pour la France " qu' elles embrassent symboliquement.

Ce geste émouvant, instinctif, mieux que toutes les savantes explications, et les commentaires oiseux des éminents historiens qui suivirent la projection de cette scène, nous éclairait sur la réalité de la Grande Guerre!

Paul GARD
Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence

LES ECOLOS CONTRE LA NATURE

Lorsque les écolos ont obtenu la fermeture du futur réacteur Super Phénix qui aurait produit beaucoup d' électricité à bon marché, non seulement cela a coûté très cher au contribuable, mais cela a entraîné une augmentation de l' utilisation des produits pétroliers qu' ils prétendent vouloir restreindre!

Lorsque les écolos imposent des quotas de pêche, cela ruine les marins pêcheurs côtiers français, et cela profite aux gros navires-usines russes ou nippons qui effectuent des prélèvements excessifs dans les eaux internationales!

Lorsqu' ils ont obtenu l' abandon de la liaison fluviale à grand gabarit entre le Rhône et le Rhin, ils ont provoqué une augmentation importante de la circulation des poids lourds sur les routes, déjà surencombrées par l' extension du commerce international auquel ils sont favorables. S' ajoute, en outre, le refus de la C.G.T. du trafic des marchandises par plate forme ferroviaire appelé " ferroutage ".

Comme des gribouilles, ils aggravent toujours ce contre quoi ils prétendent lutter! Ils font de même avec leur prétendu " développement durable " Connaissez-vous un développement éphémère?

Les panneaux voltaïques destinés à capter la chaleur solaire nécessitent pour leur construction d' abord, puis pour le recyclage de leur composants après usage, plus d' énergie que celle qu' ils produisent pendant leur temps d' utilisation. Il faut compter en outre avec l' effet polluant des détergents nécessaires pour leur nettoyage régulier. Où sont les économies pour la collectivité, et les avantages pour l' environnement?

Pour les éoliennes, le vent ne souffle pas assez pendant les heures de pointe d' utilisation du courrant électrique. Outre leur coût d' installation, le bruit et l' esthétique, leur implantation nécessite l' ancrage dans le sol d' un gros bloc de béton qui perturbe grandement et définitivement le milieu naturel! Il faut parfois même fournir de l' électricité pour les faire fonctionner artificiellement, afin d' éviter que la farce ne soit trop visible. Le public ne doit pas savoir qu' on se moque du lui!

Lorsque les écolos veulent nous faire croire au fameux réchauffement, ils oublient que depuis les temps géologiques, il y a toujours eu des variations climatiques, avec des cycles plus ou moins courts à l' intérieur de variations de plus grandes amplitudes. Mais quand ils prétendent que ces modifications résultent de l' activité humaine, ils oublient que, comparées aux tempêtes et explosions solaires, aux variations de l' axe terrestre et du champ magnétique, voire même aux petites éruptions volcaniques, les moteurs et les usines, ajoutés aux flatulences bovines sont négligeables et sans conséquences quantifiables!

Nos bons écolos, naïfs, ont tout faux. Ceux qui les instrumentalisent le font sciemment pour pousser à la mondialisation et à la mise en esclavage de l' humanité toute entière. Quant aux gouvernants et politiciens qui les utilisent, soit par calcul à la petite semaine, soit par bêtise, ils mériteraient d' être châtiés comme des criminels!

La propagande des financiers qui tirent les ficelles est bien faite puisqu' il y a encore des gogos qui votent pour ces braves farfelus d' écolos!

Paul GARD
Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence

LES GARDE-VOIES

Les jeunes générations ignorent qu' au cours de la dernière guerre il a existé des "Garde-voies", système imposé après novembre 1942 par les autorités d' occupation.

Devant le nombre grandissant d' attentats contre les voies de chemin de fer qui entravaient la circulation des convois de l' armée allemande, les autorités d' occupation avaient exigé que les hommes de 18 à 60 ans, habitant les communes sur le territoire desquelles passaient les principales voies de chemin de fer, soient requis pour constituer, à tour de rôle, des équipes, chargées, pendant 24 heures, de patrouiller le long d' un tronçon déterminé de rails. Le but était, par la présence de ces requis dénommés " Garde-voies ", de prévenir les sabotages, et aussi pour avoir des responsables en cas d' attentat. Ces "garde-voies" n' avaient ni arme, ni uniforme. Ils percevaient une indemnité correspondant à une journée de travail qui leur était réglée par le percepteur de leur commune.

Il n' était pas réjouissant de passer une nuit à déambuler le long du ballast, aussi la pratique avait institué un système de remplaçant, comme lorsque, au XIXe siècle, le service militaire s' effectuait par tirage au sort.

Moyennant un dédommagement dont l' usage avait établi le montant, et surtout qu' il était obligatoire d' accompagner d' un "panier" avec son litron, c' est-à-dire d' un bon casse-croûte, précieux en ces temps de disette alimentaire, celui qui voulait se dispenser de cette "corvée", mot employé au sens fiscal du terme, trouvait facilement un clochard ou un chômeur, heureux de cette aubaine qui s' ajoutait à l' indemnité municipale, et qui n' exigeait, en contre-partie, qu' une présence et non un travail effectif. De remplacement en remplacement, certains en avaient fait leur métier. Le départ des occupants et la liberté retrouvée avaient vu disparaître les garde-voies.

De nos jours des incidents perturbent de plus ne plus souvent le trafic ferroviaire, soit par le vol de cuivre des systèmes de communication et de signalisation, spécialité des ferrailleurs venus de l' Est, soit par des vandalismes divers, spécialités des voyous de banlieue que des naïfs, ou des traîtres, considèrent comme des chances pour la France, mais dont certains, en réalité, se comportent comme des occupants.

Les voyageurs, dont les déplacements sont fréquemment perturbés, se demandent si la S.N.C.F. ne devrait pas rétablir le système des " garde-voies " afin d' assurer la sécurité et la continuité de son exploitation! Sommes-nous redevenu un pays sous la botte d' une occupation, comme pendant les "heures les plus sombres de notre histoire"?

Paul GARD
Conseiller Honoraire à la Cour d' Appel d' Aix en Provence

 

Académie de la Carpette anglaise

Le 26 novembre 2008

PRIX 2008 DE LA CARPETTE ANGLAISE

COMMUNIQUÉ DE l’ ACADÉMIE DE LA CARPETTE ANGLAISE

L’ académie de la Carpette anglaise1 s’ est réunie le 26 novembre. Le jury, présidé par Philippe de Saint Robert, était composé de représentants du monde associatif2, syndical et littéraire.

Au premier tour de scrutin, par onze voix contre deux, le prix de la Carpette anglaise 2008 a été décerné à Mme Valérie Pécresse, ministre de l’ Enseignement supérieur et de la Recherche, pour avoir déclaré que le Français était une langue en déclin et qu’ il fallait briser le tabou de l’ Anglais dans les institutions européennes, ainsi que dans les universités françaises, en rendant obligatoire l’ enseignement intensif de cette langue au détriment de toutes les autres (ce qui est notamment contraire au traité de l’ Élysée de 1963).

À titre étranger3, la Carpette anglaise a été décernée au premier tour de scrutin, par douze voix contre une, à Eurostat, service des statistiques de la Commission européenne, qui diffuse depuis avril 2008 sa publication « Statistiques en bref » uniquement en anglais, renonçant aux langues allemande et française.

Anne Cublier, Paul-Marie Coûteaux, Jean-Loup Cuisiniez (représentant du monde syndical), Hervé Bourges, Yves Frémion et Dominique Noguez sont membres de cette académie.

Marc FAVRE d' ECHALLENS

1) La Carpette anglaise, prix d’ indignité civique, est attribué à un membre des « élites françaises » qui s’ est particulièrement distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’ anglo-américain en France au détriment de la langue française.
2) Association pour la sauvegarde et l’ expansion de la langue française (Asselaf), Avenir de la langue française (ALF), Cercle des écrivains cheminots (CLEC), Défense de la langue française (DLF) et Le Droit de comprendre (DDC).
3) Le prix spécial à titre étranger est attribué à un membre de la nomenklatura européenne ou internationale, pour sa contribution servile à la propagation de la langue anglaise.

Relation presse: Marc Favre d’ Échallens, secrétaire de l’ académie de la Carpette anglaise.

Courriel: parlerfranc@aol.com

Académie de la Carpette anglaise, chez le Droit de Comprendre, 34 bis, rue de Picpus, 75012 Paris. 

 

----- Original Message -----
From: Michel DE PONCINS
To: micheldeponcins@orange. fr
Sent: Monday, December 01, 2008 5:54 PM
Subject: LA DEFENSE .....

LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 1er DECEMBRE 2008

LA DEFENSE EN DEROUTE

Nous savons tous que la défense, composante essentielle de la nation, est maltraitée d’ une façon qu’ on doit, hélas, qualifier de scandaleuse et ceci depuis des décennies par les gouvernements de toutes sortes. Le sujet revient sans cesse sur le devant de la scène et, en particulier, dès que des militaires perdent la vie.

Les projets les plus récents visent principalement l’ armée de terre. Ses effectifs passeraient de 135 000 hommes à 85 000 hommes. C' est extrêmement grave compte tenu des points suivants. Une grande partie des effectifs se trouve déjà engagée dans des opérations extérieures souvent douteuses ou dans des processus purement bureaucratiques comme nous allons le voir plus loin. Mais il y a plus grave: la menace intérieure est tout à fait présente et l' armée de terre serait une réserve stratégique pour la guerre qui pourrait s' ouvrir sur le territoire. D’ autre part il y a, selon les rapports officiels, beaucoup de recrues qui ne sont guère attachées à la France. Enfin, dernier point, on peut s' imaginer quel peut être l' état moral des officiers qui vont de nouveau se trouver devant des problèmes de carrière.

La Cour des Comptes dans un chapitre spécial de son rapport nous ouvre des horizons désolants sur l’ usage que la France fait des ressources insuffisantes qu’ elle consacre à la défense. Ce chapître est consacré aux corps militaires européens permanents; il est très déprimant et d’ autant plus que ce n’ est pas la première fois que la Cour s’ y intéresse.

Elle commence par écrire: « la France privilégie désormais le cadre multilatéral pour ses engagements militaires extérieurs ». C' est, évidemment, les condamner par avance à l' inefficacité car l' unité de commandement et de décision est essentiel dans le domaine militaire, comme partout ailleurs, même si c' est moins visible dans d' autres domaines.

Il y a sept corps militaires européens dont la France fait partie et la Cour indique: « ils ont tous étés largement créés à l' initiative de la France mais apparaissent comme une accumulation d' unités assez disparates, peu maniables et sous-utilisés ». Dès maintenant et avant le détail qui vient plus loin, le lecteur comprend que c’ est de l' argent purement détruit et des moyens dissipés, ceci avec en plus l' influence négative sur le moral des responsables et des acteurs.

Nous ne pouvons pas entrer dans tous ces détails mais cela vaut la peine d' essayer de résumer.

Le premier est la brigade franco-allemande créée en 1989 et qui rassemble 5000 hommes. Ensuite vient le corps européen de défense, dit aussi Eurocorps, à savoir un état-major d' environ 1000 personnes siégeant à Strasbourg et qui exerce sa subordination sur la brigade franco-allemande. L’ Eurofor est un état-major d' une centaine de personnes situé à Florence; créé en 1995, il ne comporte pas d' unité organique et assure la coordination d' exercices.

Sur le plan maritime, il existe deux entités. La force navale franco-allemande créée en 1991 et l’ Euromarfor, équivalent naval de l’ Eurofor et datant aussi de 1995. Sur le plan aérien, on compte deux entités. Le groupe aérien européen créé en 1994 est un groupe de réflexion et se limite à un état-major d' une vingtaine de personnes. Il existe aussi une cellule de coordination des transports aériens située aux Pays-Bas avec 25 officiers.

Cette énumération montre aisément que l' échec était inévitable. Les partenaires internationaux de ces sept structures sont tous différents; il est facile d’ imaginer le désordre et les négociations internationales multiples dont elles sont le théâtre. Comme l' a dit la Cour, le tout est disparate. Autre caractéristique: il est question d' officiers d' état-major, c’ est-à-dire de personnel de rang élevé: les meilleurs gaspillent ainsi leur temps dans des tâches inutiles.

La scène de la tragédie, car selon la Cour c’ en est une, étant en place, il reste à comprendre comment elle se déroule et la Cour la décrit en quelques paragraphes.

Elle commence par épingler: « des contentieux accessoires sources de blocage ». Sous cette modeste définition, elle vise des discussions indéfinies entre Etats partenaires sur des détails parfois ridicules. Elle précise: « des contentieux financiers ont, pendant de nombreuses années, bloqué la mise en oeuvre de dispositifs juridiques nécessaires au bon fonctionnement de certains de ces corps ».

Elle cite des exemples s' appliquant à chacune des structures. Par exemple, pour le corps européen de défense (Eurocorps), le projet de traité est daté du 22 mai 1992. Suit la description des diverses difficultés comme par exemple: « la défiscalisation partielle des biens de consommation acquis à titre individuel par le personnel non français du corps européen » Par suite de multiples problèmes de ce genre et d' autres voisins, la signature du traité n’ est intervenue que le 22 novembre 2004 par les partenaires: France, Allemagne, Belgique, Espagne, Luxembourg. Il y a donc eu 12 années de perdues. On aperçoit, dans un exemple de ce type, le manque de sérieux des dirigeants politiques de la France pendant toute cette période. Ils ont engagé des moyens considérables dans une voie nécessairement sans issue. Si une opération est extrêmement urgente, elle doit être décidée sans tarder et ne pas se perdre dans une négociation diplomatique à plusieurs.

Les autres exemples sont du même type avec des pertes de temps absolument inimaginables. L’ Eurofor n’ est pas gâtée: créée en 1995, elle a vécu depuis lors dans une « insécurité juridique permanente ». En particulier, il y avait l' impossibilité d' obtenir un permis de séjour en Italie pour les familles des militaires non italiens. La situation, semble-t-il, est toujours la même aujourd’ hui.

La Cour cependant reconnaît « quelques progrès dans la gestion d' un ensemble toujours disparate ». Néanmoins et, malgré ces progrès, elle signale que la brigade franco-allemande dépend toujours de cinq autorités différentes; c' est tellement compliqué que nous ne les énonçons pas mais on imagine le désordre qui règne dans une unité militaire qui doit rapporter à cinq autorités différentes!

Enfin la Cour dénonce « une sous-utilisation manifeste » de ces structures. Cette sous-utilisation est telle que « dans les faits, depuis quatre ans, chaque corps n' a trouvé qu’ une fois à s' employer dans des opérations extérieures pourtant nombreuses et, souvent, de façon modeste ». C' est une condamnation sans appel que la Cour confirme ainsi en concluant: « qu’ elle ne méconnaît pas les lourdeurs inhérentes à toute décision d' emploi d' un corps multinational. Elle s' interroge cependant sur l' entretien de structures permanentes auxquelles il n’ est qu’ épisodiquement recouru ». Remarquons qu’ elle ne formule aucun chiffre au sujet de l’ argent détruit du fait de ces structures qu' elle accuse d’ être inutiles: ce sont les « étranges silences » que j’ ai dénoncés dans un livre.

Les enseignements de ce chapitre désolant du rapport de la Cour des Comptes sont nombreux.

La défense est une tâche régalienne par excellence. Or elle sert depuis longtemps pour les pouvoirs politiques de variable d' ajustement budgétaire, leur permettant de continuer à dépenser allègrement l' argent ailleurs. Ce devrait être une raison impérative pour bien employer les fonds.

Ces corps internationaux sont des sortes de coalitions et une coalition dans le domaine de la guerre est toujours extrêmement difficile à gérer; les exemples historiques sont nombreux et de tous temps. Ici la difficulté est multipliée: la France est « embarquée » dans plusieurs coalitions disparates et variables dans le temps.

Les moyens de l' armée sont faibles à cause des restrictions budgétaires qu' on lui impose et ils sont dissipés dans des gesticulations internationales et bureaucratiques sans signification aucune.

Le gaspillage se trouve aggravé par la composition du personnel engagé dans ces structures; le personnel de haut niveau, dont les talents seraient mieux employés ailleurs, bénéficie certainement d’ avantages financiers appréciables à l’ occasion des détachements, ce qui constitue une autre source de pertes. Notons que le rapport est aussi étrangement muet à l’ égard de ce point qui, pourtant, est essentiel.

Pourrait-on aller plus loin et penser que l’ Etat-Major n’ est pas dupe de l’ inutilité de ces gesticulations? Dans ce cas il y verrait un moyen de satisfaire de brillants éléments qu’ il n’ aurait pas la possibilité de retenir dans des conditions plus ordinaires.

La question est un peu amère et elle doit inévitablement être posée.

Michel de Poncins

_____________________________________________________________________________________________

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire micheldeponcins@orange. fr

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE IMPORTANTE: Il y a des problèmes dans la diffusion des flashs. Certains destinataires ne les reçoivent pas. Il est conseillé d’ indiquer aux personnes qui ne les reçoivent pas de les consulter: sur TOCQUEVILLE MAGAZINE http://libeco.net/ ou sur LE PILORI: http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

----- Original Message -----
From: Michel DE PONCINS
To: micheldeponcins@orange. fr
Sent: Monday, December 08, 2008 10:03 AM
Subject: SARKOZY ET SES TUYAUTERIES.....

LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 8 DECEMBRE 2008

SARKOZY ET SES TUYAUTERIES

Donc le président jogger a attrapé à Douai une nouvelle fois le micro pour proclamer un ènième plan dénommé plan de relance et sorti tout droit d’ un de ses multiples cerveaux, puisque, grâce à son épouse, nous savons qu' il a de multiples cerveaux alors que nous avons tous tant de mal à nous débrouiller avec un seul cerveau.

Dans toutes les annonces, on retrouve son penchant naturel vers le socialisme c' est-à-dire l' intervention de l' État à tous les niveaux, à tous les instants et dans tous les détails de la vie courante.

D' abord on nous annonce une nouvelle giclée de lois. La loi n' a jamais créé la richesse et, au contraire, elle la détruit de diverses façons; une loi ne s' accompagne que de décrets-lois et de circulaires qui mettent du temps à sortir et qui sont inévitablement contradictoires; un tiers des lois votées depuis un an et demi ne sont pas en application aujourd' hui. La loi conduit à des coûts insupportables d’ interprétation et de gestion pour les entreprises et les particuliers avec au bout du compte la perspective de contentieux multiples; enfin la loi est indéfiniment incertaine car elle bouge sans cesse. Le nouveau plan de relance n' y échappe pas. Il prévoit dès maintenant des périodes transitoires puisque certaines des mesures envisagées ne doivent durer que pendant l' année 2009. Les entreprises et autres acteurs de l’ économie ont un besoin urgent de stabilité et non pas de jogging permanent.

Le nouveau plan rajoute un étage supplémentaire à l' immense usine à gaz administrative dans laquelle la France se débat. J’ ai montré dans plusieurs livres que l’ effet de ruine, conséquence inévitable du dirigisme, venait, entre autres causes, de la création, la multiplication, l’ enchevêtrement de ces innombrables usines à gaz administratives formant des galaxies et des galaxies de galaxies.

Cette horreur n’ est pas un hasard mais une nécessité dès lors que le pouvoir actuellement en vigueur ne veut pas détruire le socialisme mais simplement le gérer, courant sans cesse après les calamités qu’ il organise ou tolère lui-même et prétendant les corriger à chaque fois en mettant une nouvelle couche de réglementations, elles-mêmes nageant dans la brume d’ incertitudes juridiques multiples.

Les usines à gaz du temps jadis étaient fort compliquées avec une foule de mannettes, de compteurs, de tuyauteries et les usines à gaz d’ aujourd’ hui ne doivent guère être plus simples. Dans ces usines à gaz, les robinets, les compteurs, les tuyauteries fonctionnaient correctement. Il était clair qu’ elles ne pouvaient créer du gaz s’ il n’ y en avait pas.

Dans les usines à gaz administratives, on ne sait jamais si un robinet ou un compteur marche car il faut attendre non seulement des kilos de textes mais aussi des jurisprudences incertaines et les tuyauteries sont partout contradictoires. L’ énarchie qui règne autour de Mme Christine Lagarde nous promet entre 80 et 110 000 emplois de plus et un supplément de croissancee de 0,8 à 1 % de PIB; quel crédit accorder à une telle promesse? Une prime à la casse pourrait soi-disant conduire à des achats d' automobiles; au même moment et dans le même projet on bride l' industrie automobile en préconisant des voitures propres: que veut dire l' expression « voiture propre »? Nous sommes frappés cruellement d' un impôt parce que nous achetons une voiture prétendue sale: sommes-nous devenus de sales conducteurs? À force de se ramifier l' usine à gaz universelle devient contradictoire par nature.

Quelques mesures, de-ci de-là, donnent de la monnaie aux consommateurs comme si des millions de foyers déclencheraient des achats qui enchanteraient les producteurs, qui embaucheraient davantage: bienvenue aux voitures indiennes et chinoises à bas prix qui arriveront justement à point nommé!

Il nous est promis de déclencher des investissements mais ce sont des investissements publics. L' effet recherché ne peut être que fort loin dans le temps avec tous les gaspillages auxquels nous sommes habitués dans les investissements publics. Ces investissements, quels qu' ils soient, reposent sur des firmes dont une grande partie de l' activité se déroule à l' étranger: les sous-traitants dans des pays lointains peuvent se frotter les mains.

Il est décidé, en particulier, de construire quatre lignes de TGV supplémentaires; les connaisseurs savent que les TGV jouent un rôle important dans la ruine de la SNCF, comme d' ailleurs la Cour des Comptes l’ avait remarqué dans un chapître d' un de ses rapports; la ruine de la SNCF est une cause majeure dans la ruine générale de la France.

Chemin faisant, on va créer de nouveaux organismes comme un fonds de 300 millions d' euros destiné à la restructuration de la filière automobile alors que l' État dispose déjà de multiples organisations pour investir là où il veut investir.

Comme les Américains ont eu tort de le faire, le pouvoir va promouvoir des achats de logements par des publics qui ne devraient pas être encouragés dans ce sens: telle est la signification du doublement du prêt à taux zéro; le socialisme se caractérise toujours par le mélange des objectifs et, ici, l' action sociale est mélangée avec une opération financière.

Évidemment, le robinet des dépenses est largement ouvert: 26 milliards. Il pleut des milliards comme « il pleut sur la ville ». La presse officielle se contorse pour faire croire qu' on trouvera ces milliards sans faire de tort à personne; or, dès à présent, il est prévu que le déficit budgétaire frôle les 4 %. Que ces milliards se transforment en déficit budgétaire ou en emprunts cela ne change rien au problème fondamental.

Le chef d' oeuvre absolu de gribouille au pouvoir est la nomination de Monsieur Patrick Devedjian au poste nouveau de « ministre de la relance », hochet de grâce et de faveur offert avec notre propre argent. S’ il existait dans la presse un duc de Saint-Simon, il se serait étourdi dans les adjectifs: fantastique, féérique, magique…

Il y a déjà, sauf erreur ou omission, 38 ministres, secrétaires d' État ou sous-secrétaires d' État et il va s' ajouter un 39e personnage autour de la table. Parmi les 38 déjà existants, il se compte un grand nombre de dignitaires intéressés aux affaires économiques dont justement la même Christine Lagarde: sont-ils tous des incapables pour qu' on ajoute un ministre spécial pour faire leur travail? La cacophonie règne déjà entre eux puisqu’ une foule de réunions interministérielles sont nécessaires pour régler les problèmes insolubles de frontières et les collisions permanentes.

Il existe aussi, paraît-il, un premier ministre qui a au moins un vrai travail pour tenter de concilier l’ inconciliable. Le nouveau ministre de la relance va-t-il être un premier ministre de remplacement? Bien entendu, il est à peine besoin d' évoquer la valse des millions d' euros nécessaires pour rémunérer son cabinet pléthorique et lui trouver un bureau prestigieux et digne de ces fonctions. Déjà Paris bruisse de rumeurs sur l’ endroit où ce nouvel Auguste pourrait se poser…

Rappelons également qu’ il existe des petits déjeuners directionnels dont les heureux participants ne se gênent pas pour courtcircuiter tous les autres. Quant au gouvernement bis logé à l’ Elysée, il s’ active sans cesse même quand l’ hyper président vole vers des contrées lointaines.

Pour mémoire, nous rappelons que la Suisse qui se tire très honorablement de cette crise ne compte que sept ministres; ces ministres n' ont chacun que trois membres du cabinet et n' ont pas de voitures de fonction.

Devant ce désastre, il est permis de s' interroger: que ferait en telle occurrence un gouvernement libérateur car il faudra bien arriver à une véritable libération? L’ objectif serait de libérer sans délai aucun les forces productives du pays que le pouvoir bride par ses multiples carcans: libérer de créer, de travailler, de gagner, de s’ enrichir, d’ épargner. Pour ce faire il pourrait se limiter, par exemple, à quatre champs d' action parmi d’ autres: investissements, code du travail, logement, impôts.

Dans chacun de ces domaines, il dispose d’ un catalogue considérable de mesures à prendre pour débloquer la situation et sa marge de manoeuvre est immense contrairement aux mensonges officiels à ce sujet. Si les énarques ne connaissent pas le catalogue ou ne veulent pas le connaître, quelques appels téléphoniques aux bonnes adresses pourraient mettre le catalogue à leur disposition.

Il faudrait dans le catalogue choisir des mesures à effet absolument immédiat et massif: pas de lois nouvelles, mais abolition de paquets de lois.

Le Président dispose encore, c’ est surprenant, d’ une cote de popularité honorable et, à coup sûr, d’ un talent oratoire évident sachant, à l’ occasion, transformer les vessies en lanternes. Il saurait trouver les mots pour dire aux Français, enfin, la vérité en énonçant alors un véritable plan de relance.

Aujourd’ hui hélas et comme dans la chanson, ce n’ est qu’un rêve, ce n’ est qu’ un joli rêve… .

Michel de Poncins

____________________________________________________________

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire micheldeponcins@orange. fr

-------------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE IMPORTANTE Il y a des problèmes dans la diffusion des flashs. Certains destinataires ne les reçoivent pas. Il est conseillé d’ indiquer aux personnes qui ne les reçoivent pas de les consulter: sur TOCQUEVILLE MAGAZINE http://libeco.net/ ou sur LE PILORI: http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

___________________________________________________________________________________________________________________________________

LIRE POUR ENTRER DANS LE VIF DU SUJET LE LIVRE ET SI LA FRANCE SE METTAIT A REVER? (comment retrouver la prospérité) (Odilon-Media) (20 E).

Il se trouve exclusivement à la librairie Duquesne Diffusion, 27 avenue Duquesne 75007 PARIS, tél.: 01 45 55 87 55. La rupture avec le socialisme doublerait la richesse nationale en huit ans.

----- Original Message -----
From: Michel DE PONCINS
To: micheldeponcins@orange. fr
Sent: Monday, December 15, 2008 10:29 AM
Subject: NICHES FISCALES.....

LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 15 DECEMBRE 2008

LES LIBERATIONS FISCALES

Nous voici à nouveau devant un invraisemblable chaos intitutionnel et sémantique, comme la France en savoure les délices depuis des décennies: il s’ agit des mal nommées « niches fiscales ».

Le gouvernement avait commencé par lancer ce qu' il appellait un bouclier fiscal et qui n’ était, en fait, qu' un bouclier en carton; censé empêcher les très riches de quitter le territoire national, il les avait laissés de marbre. Néanmoins, la prétendue opposition était partie en guerre, disant qu' il favorisait ces riches, ce qui n' était pas vrai car le prétendu bouclier fiscal ne les gâtait guère, aidant aussi dans la foulée de très petits contribuables.

Le même gouvernement continuant à dépenser sans arrêt cherche des sous de tous les côtés, la noria des conseillers imaginant les coups les plus tordus, d’ où la lutte ouverte contre les niches fiscales. Bien entendu le terme de « niches fiscale» est tout à fait inaproprié: il faudrait plutôt parler de « libérations fiscales », l’ impôt, quel qu’ il soit, étant comparable à un acte d’ esclavagisme.

Ces libérations sont au nombre de plusieurs centaines et le fruit de dizaines d' actions dirigistes, socialistes et même communistes. Les gouvernements successifs en voulant diriger tout dans tous les domaines et dans tous les détails créent de multiples calamités. Pour corriger les effets de ces calamités, ils imaginent alors de manipuler des compteurs et donc d' inciter les citoyens à de nouveaux comportements. Les citoyens réagissent évidemment dans le sens de leur intérêt: il advient, paraît-il, que de gros contribuables parviennent avec l' utilisation habile des libérations fiscales à ne pas payer d' impôts: les socialos se prennent toujours les pieds dans le tapis!

Le terme de « niche fiscale » évoque un coin tranquille où un chien-chien se tient au chaud: or voici ce que la grande presse officielle ne dit pas et sur lequel la presse financière est muette. En fait, ces prétendues niches fiscales, qui ne sont que des libérations fiscales, n’ offrent guère de faveurs réelles aux contribuables. Une partie de l’ avantage et, parfois, la totalité disparaissent dans la poche des intermédiaires. Le mieux est que maints bénéficiaires ne s’ apercoivent pas de l’ arnaque: le désordre est complet.

Le cas des investissements dans les DOM-TOM est célèbre. Dans les salons d' investissement on voyait des courbes extraordinaires, où avec très peu d' argent et grâce aux « faveurs » du fisc on s' enrichissait à une allure irrésistible; devant ces courbes, des médecins, des architectes et des notaires, pourtant très adroits dans leur propre métier, se laissaient piéger par des vendeurs talentueux. Or, souvent c' était pour des hôtels qui ne trouvaient pas de clients: seuls s' enrichissaient les intermédiaires. Il y a quelques années, un sénateur se vantait d' avoir vendu lui-même des terrains aux promoteurs!

Un calcul financier simple montre que les placements dans des promotions à base de monuments historiques ne réservent que fort peu d’ avantages palpables par rapport à d’ autres placements: beaucoup d’ intermédiaires sont embusqués au passage.

Le cas de l’ ISF est également exemplaire. Pour ne pas le supprimer, le gouvernement a imaginé une usine à gaz très difficile à comprendre qui conduit à des économies d’ ISF, à condition d' investir dans des fonds d' investissement de proximité (FIP) ou dans des fonds communs de placement dans des entreprises innovantes (FCPI). Lorsqu' on examine avec attention et la calculette en main l’ organisation de ces fonds, on aperçoit que très précisément l' avantage fiscal est absorbé par les frais de gestion inévitables tant la construction est compliquée.

Quoi qu' il en soit, il est prévu dans la loi de finances de 2009 un plafonnement global de ces « niches » qui limiterait la réduction d' impôt à 25 000 € plus 10 % du revenu brut imposable. Nous voici encore devant une usine à gaz difficile à comprendre.

Mais admirez bonnes gens le dernier et tout nouveau tour de passe-passe.

Dans la même loi de finances, il est prévu d' accorder des réductions d' impôt aux propriétaires qui loueraient des logements meublés à certaines personnes comme les personnes âgées, handicapées, et les étudiants. Nos lecteurs savent qu’ il y a des problèmes pour ces populations puisque le même gouvernement, par de multiples lacets, bride la construction de logements dans toute la France et que nécessairement cette limitation des logements pèse sur les plus faibles. Donc, pour corriger cet aspect de la calamité générale dont il est l’ auteur, il bricole en hâte un nouveau et complexe dispositif.

Bienvenue à la nouvelle prétendue niche fiscale.

Pourtant les esclaves qui voudront profiter de cette libération devront bien calculer pour être certains que les intermédiaires, en voie de création pour exploiter le nouveau filon, ne vont pas ramasser les pépites.

Autre danger: à supposer qu’ ils prennent le risque, ils pourront se voir demain accusés, éventuellement avec effet rétroacif, d’ avoir « abusé ».

Dans le système socialiste, il faut savoir naviguer dangereusement entre Charybde et Scilla.

Michel de Poncins

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire micheldeponcins@orange. fr

-------------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE IMPORTANTE Il y a des problèmes dans la diffusion des flashs. Certains destinataires ne les reçoivent pas. Il est conseillé d’indiquer aux personnes qui ne les reçoivent pas de les consulter sur TOCQUEVILLE MAGAZINE http://libeco.net/ ou sur LE PILORI http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LIRE DANS TOCQUEVILLE MAGAZINE MIS A JOUR TOUS LES MARDIS ADRESSE http://libeco.net/ LES RICHISSIMES SENATEURS

----- Original Message -----
From: Michel DE PONCINS
To: micheldeponcins@orange. fr
Sent: Monday, December 22, 2008 12:09 PM
Subject: MONARCHIE.....

LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 22 DECEMBRE 2008

DU BON USAGE DE LA MONARCHIE

La désolante péripétie qui vient d’ arriver au Grand-Duc du Luxembourg nous amène à parler de la monarchie. Il n’ a pas voulu sanctionner, c’ est-à-dire qu’ il a refusé, une loi sur l' euthanasie et, de ce fait, a été contraint ou s' est cru contraint d' abandonner l' une de ses prérogatives, peut-être la dernière, celle de sanctionner les lois: il n’ aura plus que le devoir de les promulguer, devenant une sorte machine à signer. Cela rappelle une péripétie semblable qu’ a connu son oncle Baudouin, l’ ancien Roi des Belges.

Dois-je l’ avouer, je ne partage pas l' admiration de beaucoup de personnes sur le comportement de ces hautes personnalités royales dans ces circonstances. Il masque mal, en effet, un nouveau recul du rôle des monarchies dans l' Europe d' aujourd' hui. Or, avec un peu d’ effort et de discernement, elles devraient et pourraient être un recours devant le véritable gâchis généré par les démocraties partout en Europe.

Tout d' abord, il y a lieu de mentionner que pour paraphraser un célèbre propos: tout le monde a été, est ou sera un jour monarchiste. Il est fréquent de constater que des hommes politiques de tous niveaux et de tous partis, lorsqu' ils observent le désastre dans le monde entier et, en particulier, en France, reconnaissent que la monarchie pourrait être une solution. Ceci dit et le coup de chapeau ayant été poliment donné, ils retournent à leur jeu perpétuel et négatif d' exploitation des peuples à leur propre profit.

Sur le plan historique, il est clair que depuis des milliers d' années la monarchie est le régime normal vers lequel tendent tous les peuples de la planète. La démocratie est une exception rarissime d' autant plus que ce qu' on désigne en général comme démocratie n' en est pas une, comme par exemple la Grèce antique.

Au surplus, depuis des dizaines d' années, il se trouve que, dans un très grand nombre de pays, il surgit de nouvelles dynasties sur pratiquement tous les continents: voir les peuples récemment « libérés » de la défunte Russie soviétique et aussi les nouveaux « royaumes » africains ainsi que bien d' autres encore. Certes, parmi les créateurs de ces nouvelles dynasties, il existe un grand nombre de gredins répertoriés; il est difficile, cependant, de savoir, tant le travail de recherche serait compliqué, s' il existe parmi elles des dynasties honorables et ayant de l’ avenir.

Une dynastie respectable et efficace est la dynastie thaïlandaise laquelle pourtant n’ a que deux cents ans d’ âge. Le Roi, avec son entourage aristocratique, exerce réellement une magistrature suprême. À notre connaissance, il a même, à l' époque, joué un rôle majeur dans la protection de son peuple vis-à-vis de ce vrai déchet de l’ humanité qu’ était Mao. Il a employé, parmi d’ autres, une pratique fort utilisée dans un si bon et si vieux temps: l’ acceptation d’ envoyer sur place un très jeune otage royal. Le Royaume de France l' avait utilisé, notament, avec Charles Quint et, ceci, avec beaucoup de dangers et d’ aléas connus. Il se trouve qu' aujourd'hui devant les convulsions de son pays le Roi, atteint par la maladie, n’ est guère en mesure d' agir; nul ne sait si son héritier pourra relever le flambeau.

En Europe, deux monarques ne se contentent pas de se limiter à un brillant décor: le Prince de Monaco et le Prince de Lichstenstein; ce dernier, semble-t-il, a eu la faiblesse d’ accepter assez récemment une diminution de ses pouvoirs. Le Reine d’ Angleterre fait dire ou laisse dire que son ancienneté dans la fonction lui donne le droit d’ avertir ou de morigéner; constatons cependant que, se proclamant « chef de l’ Eglise anglicane », elle a laissé celle-ci se détruire quasiment elle-même jusqu’ à la dérision!

Revenons à la France et au Grand-Duc du Luxembourg.

Il existe en France un problème de dynasties et chacun des très brillants et talentueux partisans des diverses dynasties a des arguments apparement valables pour défendre sa solution. Or, le pays est au bord de l' implosion générale dans tous les domaines: économie, sécurité publique, justice, identité, éducation, santé, cohérence générale de la société… La guerre permanente d’ un quarteron de cheminots contre le peuple français ne respecte même plus la trève des confiseurs! La tension est extrême et l’ exaspération des citoyens n’ a plus auucne limite: tout peut s' écrouler avec fracas et d' un seul coup bien avant 2012. Dans cette hypothèse, il est évident que la solution monarchique pourrait éventuellement être une planche de salut. Mais il faut voir dans quelles conditions.

La monarchie ne peut se résumer à des personnages en beau costume représentant un symbole et prétendument un dernier recours. Il est absolument nécessaire qu' elle soit dotée de pouvoirs réels, tangibles, reconnus et couramment utilisés.

Ce qui est arrivé au Grand-Duc du Luxembourg le montre.

Un sabre qui reste au fourreau sans être utilisé pendant longtemps ne tarde pas à se rouiller et, en plus, celui qui le manipule n' a plus la force de l’ utiliser le moment venu. Le Grand-Duc avait un pouvoir précis qui était le droit de sanctionner les lois et, depuis des dizaines d' années, il n' était pas utilisé! Le moment venu il n’ a pu utiliser ce veto et a, même, été trahi pas l’ un des siens dans le plus pur style de la lâcheté démocratique.

Il semble clair qu' un tel pouvoir aurait dû être utilisé couramment et fréquemment au cours de chaque année sur des points précis et choisis avec adresse et pour lesquels le peuple aurait applaudi. La monarchie s’ est souvent imposée en défendant les peuples contre les Grands: aujourd’ hui et partout, les Grands sont les politiques qui oppriment le peuple. En choisissant ses points d’ action même dans des détails, le Prince, quel qu’ il soit, éviterait que l’ épée ne se rouille ce qui lui permettrait en cas de vrai grand drame de continuer à agir.

Si un jour la monarchie revenait en France, le personnage la représentant pourrait revenir au nom d’ une dynastie ancienne mais aussi, et pourquoi pas, pourrait créer « miraculeusement » une dynastie nouvelle: le Roi David, modeste berger, fut appelé de la sorte, alors que personne ne s’ y attendait et on connaît la suite. Quel que soit le nouveau Monarque, il ne devrait accepter la charge qu’ avec une définition de pouvoirs précis qu' il utililiserait d’ une façon permanente avec volonté, talent et adresse.

Michel de Poncins

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire: micheldeponcins@orange. fr

-------------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE IMPORTANTE Il y a des problèmes dans la diffusion des flashs. Certains destinataires ne les reçoivent pas. Il est conseillé d’ indiquer aux personnes qui ne les reçoivent pas de les consulter sur TOCQUEVILLE MAGAZINE http://libeco.net/ ou sur LE PILORI http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LIRE DEMAIN DANS TOCQUEVILLE MAGAZINE MIS A JOUR TOUS LES MARDIS

Le Communiqué de presse de S.A.R. le prince Charles-Emmanuel de Bourbon Parme au sujet de la requête en référé qu’ il a engagée suite à la profanation en cours du château de Versailles. ADRESSE http://libeco.net/

----- Original Message -----
From: Michel DE PONCINS
To: micheldeponcins@orange. fr
Sent: Monday, December 29, 2008 2:39 PM
Subject: LOGEMENT SOCIAL.....

TOCQUEVILLE MAGAZINE

LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 29 DECEMBRE 2008

LOGEMENT SOCIAL

Donc Mme Christine Boutin vient de faire la même erreur qu' ont faite les gouvernements américains successifs pendant des années et qui est à l’ origine de la crise des subprimes aux Etats-Unis, avec par ricochet une crise mondiale la plus phénoménale depuis longtemps. Elle veut permettre d’ être propriétaires de leur logement à des personnes qui ne devraient pas avoir cette possibilité. La presse la crédite de bonnes intentions; ce n' est pas notre avis: elle est animée de mauvaises intentions, sa seule excuse étant son ignorance, car elle ne sait pas que ces intentions sont mauvaises.

Elle avait lancé le 21 février dernier la construction de maisons à 15 € par jour. Elles succédaient à la maison à 100 000 € de son prédécesseur Jean-Louis Borloo qui avait échoué dans le projet. Le 22 décembre 2008, elle a remis symboliquement les clés de leur logement à deux ménages; le prix de construction des logements fut de 158 000 à 181 000 € terrains compris. Les « heureux » bénéficiaires contractent pour arriver à leur fin des emprunts sur 45 ans. Bien entendu, il y a une panoplie d' aides publiques sous des formes diverses dont une TVA à 5,5 % et des prêts à taux zéro. Il est à craindre, selon les expériences antérieures, que les maisons ainsi livrées ne soient pas de grande qualité et on peut se demander si elles tiendront au moins pendant la durée des prêts. Que se passera-t-il, d' ailleurs, si les bénéficiaires veulent revendre leur maison?

C’ est l’ occasion d’ évoquer l' état déplorable de l' industrie du logement en France et la véritable catastrophe que représente le logement social et cela permet de comprendre comment on est arrivé au drame des maisons à 15 euros par jour.

Au point de départ se trouve la destruction de l' industrie du logement en France engagée par les pouvoirs publics dirigistes depuis des décennies. Il en résulte un nombre immense de blocages qui empêchent les gens de construire là où ils veulent, comme ils veulent et au prix qu' ils veulent. La construction pour se loger s’ apparente à un vrai parcours du combattant. Les promoteurs énoncent couramment que le dossier étatique coûte 20 % du prix de la construction; les riches s’ en arrangent. Celui qui n’ a que trente mètres carrés pour se loger en perd six, ce qui est dramatique.

Le zonage de la France doit être souligné. Le territoire est découpé en de multiples zones souvent enchevêtrées où, pour construire le moindre bâtiment, il faut s’ agenouiller devant des fonctionnaires multiples, arrogants et incompétents, avec la corruption éventeuelle en prime.

Les propriétaires bailleurs sont entravés par de multiples liens et en particulier par le manque de liberté des loyers et l' impossibilité de chasser les mauvais locataires. Le pouvoir actuel s' est signalé par un nouveau blocage des loyers qui est une sorte de reconstitution de la désastreuse loi de 1948 dont pourtant on se débarrassait peu à peu.

Les impôts multiples sur les logements, y compris l’ ISF, annulent tout rapport locatif et font fuir les investisseurs.

Il en découle une vraie pluie de lois diverses prétendant précisément corriger la calamité créée artificiellement. Les crypto-socialistes de tous partis s’ apercevant de la crise imaginent des parades sous forme de lois de circonstances supposant relancer le logement.

Il est impossible d’ énoncer tous ces dispositifs. De mémoire, il y a la loi Malraux, la loi Périssol, la loi Pons, la loi Méhaignerie, la loi Robien et la loi Borloo qu’ on qualifie de « Borloo social », mais la liste n’ est pas exhaustive. Les journaux financiers ont évoqué un « match Robien-Borloo ». Ils conseillaient les malheureux épargnants sur la meilleure formule qui ne peut surgir qu’ après des calculs ésotériques. Notons que les calculs, quand ils sont possibles, montrent que l’ épargnant ne bénéficie guère de la niche fiscale offerte par ces lois; l’ essentiel de l’ avantage est capté par les intermédiaires.

Il faut aussi compter avec les innombrables droits de préemption et d’ expropriation.

La conséquence est une crise endémique des logements. Et, comme de juste, la catastrophe frappe davantage les plus pauvres et les faibles; la conséquence est une autre immense calamité, à savoir le logement social et, par son existence même, ce logement social contribue à l' accentuation de crise du logement. En effet, il donne aux gens l' idée absolument folle que pour se loger il ne faut pas compter sur ses propres efforts mais compter uniquement sur les pouvoirs publics; le tam-tam répand cette même idée jusqu' au fonds de l' Afrique et, comme pour tous les problèmes qui assaillent la société française, il se produit des migrations abusives et insupportables: c' est un chef socialiste qui a dit que la France ne pouvait accueillir toute la misère du monde.

Le logement social généralisé se traduit par de mauvais logements, souvent délabrés et mal entretenus et par des files d' attente qui évidemment ne peuvent que s' augmenter.

À la première calamité qu' est le logement social s' ajoute une deuxième calamité, à savoir la recherche d' une prétendue et chimérique mixité.

Et nous voici avec la désastreuse loi Gayssot (une de plus) visant à obliger les communes qui n' ont pas assez de HLM à en bâtir, l’ objectif étant d’ atteindre dans toute la France le seuil de 20 % de logements dits sociaux. Si les maires n’ obtempèrent pas les communes sont taxées. Remarquons que même les maires dont la population accepterait d’ être taxée finissent par capituler: des pressions s’ exercent ainsi que des chantages divers, comme le chantage à l’ investiture, à la subvention ou tout simplement à la légion d’ honneur. Maintenant, certains parlent même de sanctions pénales contre les récalcitrants!

Les HLM deviennent ainsi l' un des véhicules de la pauvreté; conçues apparemment pour résoudre l' un des aspects de cette pauvreté, c' est-à-dire l' absence de logements pour tous, elles multiplient en fait cette pauvreté: plus il y aura de HLM, plus il en faudra.

Comme on sait, la dernière innovation est cette véritable horreur juridique qu' est le droit opposable au logement instauré sous le nom de loi « Dalo », nouveauté socialisante de l’ année 2007 en application depuis le 1er janvier 2008.

Quand une personne se trouvant sur le territoire français n' est pas logée ou logée d' une façon qui ne la satisfait pas, elle a le droit de se retourner contre l' État à l’ aide d’ une instance juridique pour exiger un logement qui lui convienne. Bien sûr, cette innovation est liée aux logements sociaux dont l' État prétend avoir la charge. C’ est, en quelque sorte, une obligation juridique pour l’ Etat de faire du socialisme.

La simple création de ce droit crée à l’ intérieur de la France des besoins nouveaux et artificiels car, finalement, beaucoup de personnes peuvent se prétendre mal logées. Qui peut juger valablement de la convenance ou non convenance d’ un logement pour quelqu’ un?

Les tribunaux ont déjà commencé à être submergés de multiples demandes. Dès le premier jour de l’ année 2008, des associations, qui sont subventionnées c' est-à-dire dont la vie et la richesse repose aussi sur un pillage, se sont mises en route pour préparer les dossiers et plus de 300 personnes se trouvaient devant la préfecture de Paris pour retirer leurs dossiers de demandes de logements. En province, nous ne connaissons pas les chiffres, l’ incendie mettant du temps à se propager.

La chaîne des évènements destructeurs concernant le logement telle qu’ elle est ainsi rappelée joue un grand rôle dans la paupériastion du peuple français.

Que ferait un pouvoir « libérateur » dans ce domaine?

Il s' empresserait de supprimer un grand nombre des lois qui empêchent les gens de construire librement et certaines de ces lois sont parfaitement connues des praticiens. La richesse qui résulterait de cette suppression et la liberté d’ agir retrouvée permettraient à chacun de se loger et y compris les plus faibles.

Les villes et les villages de France ont été bâtis pendant des siècles avec les techniques des époques successives sans intervention de l’ Etat et ont logé riches et pauvres, la mixité sociale se réalisant sans mesures particulières. Beaucoup de ces villes et villages font aujourd’ hui l’ admiration des visiteurs!

Michel de Poncins

Pour vous inscrire, inscrire un ami ou vous désinscrire micheldeponcins@orange. fr

-------------------------------------------------------------------------------------------

REMARQUE IMPORTANTE Il y a des problèmes dans la diffusion des flashs. Certains destinataires ne les reçoivent pas. Il est conseillé d’ indiquer aux personnes qui ne les reçoivent pas de les consulter sur TOCQUEVILLE MAGAZINE http://libeco.net/

ou sur LE PILORI http://www.midiassurancesconseils.com/Lepilorigeneral.htm

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LIRE DEMAIN DANS TOCQUEVILLE MAGAZINE MIS A JOUR TOUS LES MARDIS « TGV ET MENSONGES » ADRESSE http://libeco.net/

NDLR: le rapport MILHAUD des caisses d' épargne s' annonce comme une véritable usine à gaz favorisant l' accession à la propriété de parcelles de France au bénéfice des afroasiates nazislamistes en particulier et aux seuls frais des Français de souche comme cela a été régulièrement annoncé sur de multiples éditions du Pilori depuis 2007! 

 

----- Original Message -----
From: noreply@travail-dimanche.com
Sent: Saturday, December 20, 2008 4:09 PM
Subject: Le Dimanche, j' y tiens!

Le Dimanche, j' y tiens!

 

Paris, le 20/12/2008

Chers amis,

Si les dernière péripéties à l' Assemblée relèvent plutôt du burlesque, la proposition de Loi Mallié, légalisant l' ouverture du dimanche des centres commerciaux, reste un véritable cheval de Troie pour la généralisation du travail du dimanche.

La mobilisation de tous a déjà porté du fruit: le vote de la loi, qui était prévu le 16/12, a été reporté à Janvier 2009. Il faut que la mobilisation continue, et que ce projet de loi soit retiré, la législation actuelle ayant amplement fait la preuve de son équilibre.

Nous avons déjà recueilli plus de 48.000 signatures de pétition, il en faut 200.000 en Janvier!

Voulez-vous prendre 5 mn de votre temps pour aider à maintenir le principe du repos du dimanche pour tous?

 

Nous comptons sur vous, comme vous pouvez compter sur nous, pour le maintien du repos du dimanche!

Vive le Dimanche libre!

Jean Dionnot
Collectif des Amis du Dimanche (CAD)

(s' il vous plaît, transmettez ce message à tout votre carnet d' adresses!) 

 

----- Original Message -----
From: J.M.T
Sent: Wednesday, December 17, 2008 7:00 AM
Subject: L' impôt sur l' impôt!!!

L' impôt sur l' impôt!!!

Alors que de nombreux pays, et parmi les plus pauvres, ont instauré, au profit de tous, l' égalité fiscale (Estonie, Lituanie, Lettonie, Russie, Ukraine, Tchéquie, Serbie, Bulgarie, Roumanie) la France conserve une fiscalité partiale, confiscatoire et démobilisatrice d' essence socialo-révolutionnaire: la moitié des Français ne paye pas d' impôts, alors que pour d' autres, ils ont eu dépassé la totalité des revenus. En France, l' impôt n' est pas défiscalisable: l' impôt va lui-même être soumis à l' impôt! Si vous gagnez de l' argent, vous payerez l' année d' après des impôts sur les impôts que vous avez payés l' année précédente.

La fiscalité frappe essentiellement les revenus du travail et l' épargne du travail (l' épargne investie dans les entreprises, ce sont les emplois de demain) alors que les chômeurs se comptent par millions. Mais ces millions de chômeurs ne constituent-ils pas l' assurance sur la vie de l' idéologie dominante, fond de roulement démocratique nécessaire à sa pérennité et au maintien en place de ses séides, fût-ce au prix d' une misère toujours croissante qui l' auto-alimentera!

Autant de mesures de répression, de rétorsion et de coercition propres à la mentalité franco-française et à son « exception culturelle » nées des idées républicaines de la révolution française, génératrices d' une évasion fiscale et d' une délocalisation des entreprises dont les emplois les plus précaires seront les premières victimes, allant gonfler le nombre toujours croissant des chômeurs et miséreux par cause idéologique.

JMT

 

----- Original Message -----
From:Sauvegarde des Retraites sretraites@kdo-mailing.com
Sent: Monday, December 22, 2008 4:28 PM
Subject: Sortons-les !

****************************************

LE BILLET DE SAUVEGARDE RETRAITES

****************************************

"Sortons-les!"

Des syndicalistes de la fonction publique ont infiltré les Caisses du privé, Sauvegarde Retraites organise la contre-offensive.

Les Français ne le savent pas. Des membres des conseils d' administration de la CNAV et de l' Agirc-Arcco sont fonctionnaires ou agents des services publics syndiqués. Ils ne sont même pas affiliés à ces Caisses et, pourtant, ils décident du futur de nos retraites.

Sur 26 administrateurs de la CNAV, il y a 6 membres FO et CGT! Ceux-là mêmes qui descendent dans la rue pour bloquer les réformes et défendre les régimes ultra-privilégiés de la fonction publique et des agents de la SNCF, de la RATP ou d' EDF-GDF.

Rendez vous compte:
Jean-Louis Butour, secrétaire de la fédération CGT fonctionnaire, et Jean Hamonic, de FO-cheminot, sont membres du conseil d' administration de la CNAV où ils sont sensés représenter les affiliés!
Jean-Christophe Le Duigou, "Monsieur retraite de la CGT" et haut fonctionnaire des Impôts, siège au conseil de surveillance du Fonds de réserve des retraites (FRR).

Même au sein de l' Agirc-Arcco, les caisses complémentaires, on peut trouver des administrateurs qui n' ont rien à y faire. L' actuel Président de l' Arcco est un CGT-FO, l' un de ceux qui ont appelé à la grève du 18 octobre 2007 pour la "préservation des régimes spéciaux".

Comment s' étonner, dans ces conditions, que les vraies réformes n' aboutissent jamais et que nos caisses soient systématiquement pillées?

Le comble, c' est que ces syndicalistes n' ont jamais été élus. En toute impunité, ils se distribuent les postes et se partagent l' assiette au beurre entre "copains".

C' est urgent! Il faut informer l' opinion publique et faire pression sur les politiques pour qu' on sorte ces fonctionnaires syndicalistes des Caisses du privé. Une fois pour toutes!

Si, comme moi, vous voulez que ces syndicalistes, qui n' ont rien à y faire, quittent les conseils d' administration des caisses du privé, signez la pétition et faites la suivre à vos amis pour qu' ils la signent également.

Marie-Laure Dufrêche
Déléguée Générale

__________________________________________________

Sauvegarde Retraites, association Loi 1901 indépendante de toute formation politique, syndicale ou professionnelle, rassemble plus de 75 000 personnes qui veulent obtenir un système de retraite plus efficace, plus juste et plus responsable.
L' association se refuse statutairement de recevoir des subventions. Elle ne vit que des dons de ses membres donateurs.

Pour faire un don en ligne, c' est simple, rapide et sécurisé en cliquant cliquant ICI.
Pour connaître les dernières informations concernant les retraites, cliquez ici
Si vous souhaitez vous abonner ou modifier votre adresse e-mail, cliquez ici.
Vous recevez le billet de Sauvegarde Retraites parce que vous (ou un de vos proches) nous avez indiqué votre e-mail sur notre site.

 

----- Original Message -----
From: Contribuables Associés
Sent: Wednesday, December 03, 2008 2:58 PM
Subject: Futur des retraites et retraites du futur. Le futur de la répartition, Tome 2

Futur des retraites et retraites du futur tome II les retraites du futur: la capitatisation

Disposer d’ une retraite au moins égale à votre salaire actuel, sans qu’ il ne vous en coûte plus: il vous est interdit d’ y rêver. Pour l’ instant, dans le système public français auquel il est assujetti, le retraité moyen touche la moitié de son salaire brut. Dans l’ avenir sa cotisation augmentera et sa pension diminuera. Le piège de la répartition se refermera sur les futurs retraités.

Pourtant le rêve est déjà réalité pour des millions d’ assurés à l’ étranger. C’ est que la capitalisation, réservée chez nous aux privilégiés, qui en ont les moyens, se développe dans de nombreux pays: les uns lointains (Chili), les autres voisins (Angleterre), tous en train de rompre avec le tout-répartition.

La crise financière va-t-elle briser le rêve? Certainement pas.

Pour s’ en persuader, il suffit de savoir comment s’ opère le miracle de la capitalisation, et de découvrir ces réformes qui ailleurs assurent des retraites généreuses et justes. Pourquoi pas en France?


Le tome 2: Offre spéciale Contribuables Associés... 20 euros port compris au lieu de 25 euros
http://www.contribuables.org/boutique/catalog/product_info.php?products_id=68

Calculez ce que vous vole l' Etat et le fisc vous volent chaque jour à votre insu: http://www.contribuables.org/l_etat_gaspille_votre_argent/index.php  

Signez la pétition en ligne de Contribuables Associés contre le gaspillage des fonds publics: http://www.contribuables.org/campagnes-petitions/non-aux-impots-et-taxes-qui-plombent-notre-budget-petition-nationale-a-nicolas-sarkozy/?camp=NL030  

 

MARRE des DIMINUTIONS de pensions de RETRAITES!

Voilà un jeune retraité qui se voit attribuer des pensions de retraites rabattues déjà de 33 % par le simple fait de vouloir prendre sa retraite à l’ âge de 60 ans. S’ il voulait bien attendre jusqu’ à 65 ans, il aurait ses pensions à taux plein. Seulement voilà, il ne peut pas attendre car le RMI qu’ il touche s’ arrête à 60 ans. Le RMI étant de 360 Euros, il préfère alors toucher les retraites même rabattues car cela va environ doubler son revenu mensuel moyen à environ 700 Euros/mois, pense-t-il. Ce « jeune » retraité fait partie du « Papy-Boom », de ces gens nés en 1945-46 à la sortie de la guerre… Il a grandement contribué à la croissance et même à l’ expansion économique des années 60 et 70…

Il constate très vite, dès la constitution du dossier en 2006, que loin d’ honorer ses engagements, pris à l’ époque où il cotisait très cher sur des revenus élevés, le « système », réformé par les courageux RAFFARIN et VILLEPIN ne va plus baser les pensions de retraite sur les dix meilleurs années d’ activité mais sur les 25 meilleures! Autrement dit, il va toucher sur la moyenne des revenus de l’ âge de 17 ans et demi à celui de 45 ans, où son âge l’ a définitivement banni du marché du travail en France! Le chômage et le RMI ne comptent pas ensuite pendant 15 ans ou si peu! En fait, la moyenne obtenue est évidemment écrasée par les années de débutant et les années de galère commencées en 1989 et poursuivies jusqu’ en 1995, où, à bout de ressources, il dut demander le RMI… Bref, il se retrouve escroqué par rapport à ce qui était prévu quand on le ponctionnait sans lui demander son avis, de plus des trois quarts de ce qu’ il escomptait toucher: au lieu de 25.000 FF/mois escomptés, il voit arriver… 720,69 Euros mensuellement ( 4.727,42 FF )! Tout compris: AGIRC + ARRCO + SS…

Le plus beau reste encore à venir… Dans les deux ans qui vont suivre ses pensions vont encore être réduites unilatéralement par le « système » dirigé par les salauds d’ escrocs du gouvernement, des syndicats et des entreprises et de leurs députés et sénateurs affiliés à la secte noire!

Dès le 1er janvier 2008, il se voit réduire ses pensions ARCCO et AGIRC de 1.102,41 € à 1.055,00 €/trimestre soit moins –47,41 €, donc – 15,80 €/mois, soit – 4,3 %, nets de l’ augmentation de 1,10 % accordée généreusement par le gouvernement pour compenser une inflation de 10 à 70 % sur les produits divers, le plus étant sur l’ augmentation de l’ essence! Le motif serait que l’ augmentation des revenus du ménage devrait provoquer une augmentation des cotisations sociales sur les retraites! Le malheureux, de deux pleins par mois pour 1.500 kms, descend à 350 kms maxi, dans les Landes où le moindre déplacement comporte au moins 20 kms!… L’ Aller-Retour Mont de Marsan-Domicile étant de l’ ordre de 90 kms! Aller à Bordeaux relève de la cabriole financière avec 320 kms à faire!

Le motif de ces réductions des « complémentaires par répartition » fut que l’ assiette fiscale de 2006 aurait changé!? Manque de pot, c’ est sur la base de 2006 que les calculs furent faits. Donc, il n’ y avait rien de changé mais cela ne fait rien! La Sécurité Sociale aurait informé les ARRCO et AGIRC d’ un changement, jamais prouvé, mais rien à faire pour empêcher cette escroquerie… La lettre recommandée reste morte et sans aucun effet malgré des centaines de milliers d’ autres similaires envoyées par les autres escroqués! Les fichiers des impôts de la sécurité sociale et des caisses de retraites sont interconnectés! Et dans le sens de l’ escroquerie évidemment! Ils s’ entendent très bien pour serrer les gens à la gorge jusqu’ au sang!

Le 9 Décembre 2008, la Sécurité sociale vient d’ informer le malheureux retraité que sa pension sécurité sociale de Décembre, payée le 10 Janvier 2009, avec un mois de retard comme depuis le début du système, sera réduite par le fait d’ une augmentation des cotisations de CSG de 3,8 % à 6,6 %, de 356,02 € à 346,67 € soit moins -9,35 Euros. Cette augmentation est motivée de nouveau par l’ augmentation des revenus en 2007 ayant provoqué une imposition IRPP de 836 Euros en 2008! Et vas-y…

Donc, en Janvier 2009, le « jeune retraité » qui espérait toucher 720,69 € va toucher en tout 698,34 €. De… moins, il perd plus d’ un mois de revenu avec -836 euros soit une perte en 2009 sur 2007 de moins 1.104,20 € sur un revenu global initial en 2007 de 8.648,28 € soit moins 12,77 % de pouvoir d’ achat confisqué intégralement par le budget de l’ Etat plus la Sécurité sociale et voté par le Parlement! Le jeune retraité est en-dessous du minimum vieillesse mais tout le monde s’ en fout, il faut encore lui réduire le peu qu’ il touche… En retraite, ce qui est aberrant, les cotisations sociales sont calculées sur les revenus du ménage marié alors qu’ elles sont calculées uniquement sur les revenus individuels au temps de l’ activité!!!

Il se dit que prendre les armes pour flinguer tous les salauds qui décident sans arrêt de l’ escroquer serait un acte de légitime défense Ô combien justifié! Surtout quand il regarde ses anciennes feuilles de paye de cadre supérieur de 1978 à 1986 où le « système » lui pompait des sommes gigantesques de plus 30.000 F / mois sans parler de 154.000 FF d’ impôts IRPP pour une seule année! Tondu à mort, le malheureux cadre est envoyé au tombeau plus sûrement avec ces moyens-là qu’ avec ceux de l’ euthanasie médicalement assistée!…

A mort les escrocs! Merde…

« Un JEUNE retraité de 62 ans »!

 

La France écrasée d’ impôts

Chacun sait que nous sommes abreuvés de discours officiels, d’ analyses et commentaires qui, réunis chaque semaine, pourraient remplir des kilomètres de rayonnages. Mais ce n’ est pas cela la réalité. La réalité, en France, ce que chaque Français vit quotidiennement, c’ est l’ insécurité et la fiscalité. D’ un côté les discours, de l’ autre le réel.

S’ agissant de l’ insécurité, j’ y ai fait allusion à maintes reprises dans ces colonnes. Je n’ en dirai qu’ un mot aujourd’ hui: personne ne se risquerait à se promener à dix heures du soir dans le 19e arrondissement… de Kinshasa? Non, de Paris! Il faut savoir aussi, parmi bien d’ autres facteurs d’ inquiétude, que la SNCF et son réseau ferré ont fait l’ objet de 27 000 actes de malveillance au cours de la seule année 2007, dont certains avaient pour but meurtrier de faire dérailler les trains. Tout cela ne fait que commencer…

Mais arrivons à la fiscalité. Elle est écrasante. La France est le pays le plus imposé du monde et néanmoins, elle est en faillite. Le comble de la mauvaise gouvernance!

Il n’ en a pas toujours été ainsi. Avant la première guerre mondiale, les impôts directs pesaient très peu. La régie des contributions directes gérait les « quatre vieilles »: la contribution foncière, la contribution personnelle mobilière, la contribution des patentes, l’ impôt des portes et fenêtres. S’ ajoutait à cela la régie des contributions indirectes sur les boissons et la régie de l’ enregistrement et du domaine du timbre. Mais la première guerre mondiale créa pour l’ État d’ énormes besoins et ce fut l’ institution de l’impôt général sur le revenu, mais limité alors à 2 %.

Survint 1945 et le commencement de l’ avalanche dans une France qui était aux deux tiers communiste, militants et sympathisants inclus. Le code général des impôts remplaça les codes de chaque régie. Il compte aujourd’ hui 1965 articles, complétés par le livre des procédures fiscales aux 821 articles, d’ une complexité inouïe, plus les sous-articles, ce qui a fait naître les experts fiscaux, car le contribuable ne peut rien y comprendre… comme il y a des experts en hiéroglyphes.

En 1982, Mitterrand, à la demande des communistes de son gouvernement, institua l’ impôt sur les grandes fortunes (IGF), remplacé en 1989 par l’ impôt de solidarité sur la fortune (ISF), y compris les petites fortunes, dont le résultat, à ce jour, est la fuite à l’ étranger de quelque 100 milliards d’ euros et des himalayas de paperasseries, avec des tonnes de justificatifs. Puis, en rafale, sont créées sans discontinuer de nouvelles taxes, la TVA (1954), qui passe de 17.6 % à 19.6 %, la CSG en 1990, la CRDS en 1996, s’ ajoutant aux autres cotisations sociales prélevées par l’ Urssaf (l’ Union de recouvrement des cotisations sociales et d’ allocations familiales), qui font qu’ un employeur verse à l’ État 50 % du salaire de son employé, une formidable machine à produire du chômage. N’ oublions pas les impôts locaux qui ont augmenté de 27.4 % en huit ans, pour atteindre le chiffre de 80.5 milliards d’ euros en 2006 et on attend à Paris, en 2009, une nouvelle augmentation de 12 %, avec la création d’ une seconde taxe foncière, ce qui n’ empêche nullement les trottoirs de la capitale d’ être généralement dégoûtants. La CSG va passer de 11 à 12.1 % et on annonce une douzaine de nouvelles taxes, aussi discrètes que réelles, tout ceci en parfaite contradiction avec les promesses de Nicolas Sarkozy.

On notera également, qu’ alors qu’ en raison de la crise de nombreux pays vont diminuer les impôts, on va les augmenter en France au détriment des classes moyennes, le dernier troupeau de moutons à tondre.

Bref, désormais en France, l’ administration fiscale et ses presque 100 000 fonctionnaires prélèvent jusqu’ à six mois de salaires et revenus sur celui qui travaille, ce qui sert en premier lieu à payer lesdits fonctionnaires. « Notre système fiscal est d’ une illisibilité absolue, déclare Laurence Parisot, chef d’ entreprise et présidente du Medef, d’ abord en raison du nombre des taxes: 85 pour les seules entreprises, ensuite parce que certaines taxes sont devenues tellement compliquées qu’ elles en sont incompréhensibles… La France a une logique punitive vis-à-vis des entreprises » (Le Cri du contribuable n. 56, du 4 octobre, p. 3: Impôts : le coup de gueule des chefs d’ entreprise).

En 2009, le déficit national sera de 51.4 milliards d’ euros, contre 38.4 en 2007. Les intérêts de la dette gigantesque de l’ État atteindront 44 milliards en 2008, absorbant presque la totalité de l’ impôt sur le revenu, plus 36 milliards d’ euros, coût annuel de l’ immigration.

Ainsi en France, où la droite a maintenant disparu, les gouvernements quels qu’ ils soient ont pour politique une démagogie tous azimuts, un gouvernement dont tous les membres, du chef de l’ État au secrétaire d’ État, ont pour objectif prioritaire d’ être élus et réélus!

Jusqu’ en 1914, notre pays était l’ un des plus riches du monde, avec une fiscalité légère. Il est aujourd’ hui en ruine financière, avec une fiscalité insupportable. Les discours ne changeront rien à l’ affaire. La France, qui fut autrefois un grand pays, où on vivait à l’ aise, compte aujourd’ hui 8 millions d’ habitants qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, dont deux millions d’ enfants, et 100 000 SDF, tous plus ou moins mendiants, un patrimoine à l’ abandon, comme la bibliothèque de France, rue de Richelieu à Paris, des universités délabrées et, de plus, une balance commerciale déficitaire alors que l’ Allemagne où le taux des prélèvements obligatoires est le plus bas d’ Europe a, elle, des exportations florissantes.

S’ adressant à Jacques Chirac, Thierry Desjardins, ancien rédacteur en chef du Figaro, a publié il y a quelques années un ouvrage intitulé: « Monsieur le Président, arrêtez d’ emmerder les Français. » Aujourd’ hui, c’ est un nouvel ouvrage qu’ il faudrait écrire: « Monsieur le Président arrêtez non seulement d’ emmerder les Français, mais aussi de les spolier et de les ruiner. »

Christophe LAMBERT
Ancien Ambassadeur de France

Les 4 vérités http://www.les4verites.com

 

Pourquoi les atteintes à l’environnement et à la santé publique risquent de perdurer et de nous appauvrir

Commençons par une citation, vieille de 2 siècles, mais pleinement confirmée par la crise financière actuelle:
« Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’ abord par l’ inflation, ensuite par la récession, jusqu’ au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis » Thomas Jefferson (1802), 3e président des États-Unis de 1801 à 1809

« Argent, pouvoir, atteinte à l’ environnement et esclavage »

Les dettes officielles, contractées par l’ État et les collectivités publiques, sont surveillées et publiées chaque année par le ministère des finances (elles sont astronomiques, de l’ ordre de 65 000 € par foyer fiscal!). Elles progressent généralement chaque année. On peut dire que cette « surveillance » vise à endiguer, si faire se peut, le niveau d’ endettement de la Nation dans des limites acceptables pour les charges contributives des citoyens.

Mais ceux-ci ont à supporter d’ autres dettes, pourtant publiques elles aussi, mais qui échappent à la comptabilité du ministère des finances. Il s’ agit, notamment, des dettes inhérentes aux nombreuses « délégations de services publics (DSP) ». Il s’ agit d’ un montage juridique résultant des lois dites de décen­tralisation. Il fut conçu en principe pour faciliter les marchés publics concernant l’ exécution par un « délégataire privé » d’ un service public normalement à charge des collectivités (distribution d’ eau potable, assainissement, transport urbain, collecte et traitement des ordures ménagères, centres culturels, etc.).

Le principe, plutôt étonnant, de la DSP est de confier le financement, la construction des ouvrages et leur exploitation à un délégataire privé présentant les compétences techniques et les garanties financières requises pour assumer, en lieu et place de la collectivité délégante, tous les risques financiers, techniques et d’ exploitation qui en résultent, ainsi que la continuité du service public délégué, en toutes circonstances. Contractuellement, le délégataire répercute, avec bénéfice, les charges de remboursement des emprunts, souscrits par lui pour le financement des ouvrages, dans le coût du service public que le citoyen doit payer en proportion du service qui lui est rendu par le délégataire. La collectivité délégante, qui n’ est pas l’ emprunteur officiel, n’ a pas à inscrire dans sa dette publique le montant des emprunts contractés par le délégataire. Pourtant, le citoyen usager du service public, rembourse bien la charge de l’ emprunt avec le prix du service public. Seule la collectivité n’ est pas endettée et c’ est sur le citoyen que pèse l’ obligation irrévocable de rembourser l’ emprunt du délégataire. Cette « disjonction » de responsabilité entre la collectivité et le citoyen, dans une démocratie, est surprenante attendu que la collectivité n’ est rien d’ autre que l’ ensemble des citoyens qu’ elle représente! C’ est ainsi que les collectivités ont une trésorerie nécessairement équilibrée par l’ impôt (qu’ importe leurs décisions de recourir aux emprunts, il leur suffit de voter le taux d’ imposition en conséquence!) alors que les citoyens les plus pauvres qui, hélas, ne « votent » pas leur niveau de revenu, terminent leurs fins de mois souvent à découvert. Notons que, pour minimiser les impôts, les collectivités empruntent souvent sur des durées très longues parfois supérieures à 20 années, c’ est à dire bien au delà de la durée du mandat des politiques qui ont engagés ces emprunts. Lors de la mandature suivante, s’ il y a changement d’ élu, le remplaçant devra à son tour emprunter pour respecter, au moins en partie, les promesses sur lesquelles il s’ est engagé. Les charges de remboursement de ces nouveaux emprunts s’ ajouteront à celles des emprunts précédents et ainsi de suite. D’ où une augmentation continue des impôts votés par les collectivités. On voit même certaines collectivités qui souscrivent des emprunts « revolving » (à endettement constant) pour satisfaire leurs dépenses de fonctionnement, ce qui est franchement absurde. C’ est un peu comme si un bon père de famille, à revenus fixes, décidait d’ emprunter ses dépenses annuelles de nourriture, de loyer et d’ entretien de sa famille, et ceci à « perte de vue ». En dehors d’ être obligé de payer des intérêts à son banquier, il ne gagnerait dans ce comportement qu’ une facilité de trésorerie en première année d’ emprunt. Ensuite ce serait la catastrophe pour son endettement qui ne pourrait aller qu’ en s’accroissant!

Les collectivités sont donc favorables au principe de la DSP, ce qui n’ aggrave pas leur endettement. Elles ne sont pas non plus motivées vraiment pour négocier au plus juste le montant des investissements car ce montant est sensé être entièrement à charge du délégataire privé. Mais en fait c’ est bien le citoyen usager qui en supportera seul la charge!

Certains services publics requièrent des techniques très sophistiquées qui échappent complètement au niveau de technicité des décideurs publics. Ces derniers recourent donc à des bureaux spécialisés de conseils techniques aux collectivités ayant trop souvent des relations occultes avec les industriels qui briguent ces marchés publics. Il en résulte des contrats de délégation de service public particulièrement avantageux pour le délégataire privé. Beaucoup de ces marchés publics sont incontestablement surévalués, à tel point qu’ on est fondé à croire que c’ est le montant à financer qui importe plus que l’ utilité, souvent contestable, de la solution technique retenue pour le service public considéré. On a l’ impression que ce sont les solutions les plus chères qui sont systéma­tiquement retenues! C’ est ainsi que la France est truffée de gros incinérateurs qui constituent le moyen principal de traitement des déchets ménagers, alors que la loi du 13 juillet 1992 n’ envisageait cette technique que comme un moyen éventuel d’ élimination des déchets ultimes provenant des refus du recyclage, du compostage ou de la méthanisation, avant leur enfouissement final. Le poids de ce « lobby industriel » sur les décideurs publics fait que les priorités de la loi se trouvent aujourd’ hui inversées! D’ ailleurs, certains décideurs publics restent persuadés qu’ un incinérateur résout à lui seul la totalité du traitement des déchets de leur collectivité! Or, il n’ y a rien de plus inexact, les rejets d’ un incinérateur sont plus toxiques que les déchets à incinérer et le tonnage des rejets, invisible pour 66 % de celui-ci, est 7 fois plus important!

On peut donc, sans risquer la contradiction, dire que l’ endettement global des citoyens est bien supérieur à celui déjà exorbitant ressortant des chiffres officiels publiés. Mais reposons la question: où est la différence entre la Nation et les citoyens qui la composent?

Nous pouvons imaginer que les hauts responsables de la pseudo démocratie dans laquelle nous vivons aujourd’ hui auraient des obligations occultes pour accepter sans réagir cette situation particulièrement hypocrite. Ces hauts responsables, formés généralement par certaines de nos plus grandes écoles, ont incontestablement un niveau de discernement suffisant pour qu’ on ne puisse les taxer d’ ignorance quant à la situation exposée ci avant.

Quant aux parlementaires qui ont voté les textes régissant les délégations de services publics, sachant que ceux-ci occupent des fonctions électives dans des collectivités publiques (maires, présidents de conseils généraux ou de régions, cumulées avec celle de député siégeant à la commission des lois), on peut s’ interroger sur leur motivations occultes, attendu qu’ en l’ espèce ils ont privilégié la possibilité d’ endetter les citoyens sans endetter les collectivités auxquelles ils appartiennent, permettant ainsi à ces dernières de souscrire encore plus d’ emprunts!

Un autre aspect particulièrement pervers des DSP est que, trop souvent, les principes légaux sur lesquels elles se fondent sont contournés par des montages financiers extrêmement complexes. C’ est ainsi que, pour certains marchés d’ incinérateurs, pourtant officiellement conclus sous forme de DSP, des artifices de financement, qualifiés « d’ innovants », sont utilisés. Notamment, c’ est souvent le « crédit-bail » qui est retenu de telle sorte que l’ exploitant puisse payer un loyer, entièrement déductible de ses bénéfices, alors qu’ un emprunt traditionnel ne l’ autorise à déduire que les intérêts de ses échéances financières. C’ est tout à fait illégal, attendu que les ouvrages sont des biens publics inaliénables qui doivent être, en l’nespèce, vendus au « crédit bailleur » pour que celui-ci puisse les « louer » ensuite au délégataire. Pourtant le délégataire les a construits et financés, et en vendant ceux-ci à l’ organisme de financement « crédit-bailleur », il réalise immédiatement le bénéfice exorbitant qu’ il tire de sa construction! Au surplus, ce curieux financement est assorti d’ une convention dite « tripartite » conclue entre le délégataire, le « crédit-bailleur » et la collectivité délégante. Elle comporte l’ obligation, pour la collectivité, d’ accepter de se substituer à son délégataire en cas de défaillance de celui-ci pour payer ses loyers et, bien plus gravement encore, à rembourser l’ encours non amorti du crédit-bail en cas d’ arrêt définitif de l’ exploitation avant la fin du contrat de crédit-bail et ceci pour quelque cause que ce soit y compris la déchéance du délégataire! Ainsi, c’ est finalement la collectivité délégante qui prend tous les risques financiers et d’ exploitation, alors que précisément la DSP fut soi-disant inventée pour lui éviter de tels risques. Cette garantie de la collectivité est exigée par le « crédit-bailleur », car si la DSP est confiée officiellement à un grand groupe qui présente toutes les garanties requises pour emprunter, le contrat accepté par la collectivité comporte toujours une clause d’ acceptation d’ une « subrogation » du délégataire par une SA au faible capital, spécialement constituée pour exécuter le marché de DSP en lieu et place du délégataire qui a gagné le marché. On voit donc que le financier est bien plus prudent que ne l’ est la collectivité quant au sérieux de cette subrogation! Il faut dire que les responsables des collectivités qui signent de tels textes juridiques, franchement alambiqués et certainement illégaux n’ ont, au mieux, manifestement pas la compétence pour en apprécier tous les risques ou, au pire, sont tout simplement complices pour que tous les risques soient pris, in fine, par les citoyens! Pour échapper à la critique sans doute, les collectivités souscrivent à grands frais des contrats de « conseils financiers » avec des organismes que nous pourrions qualifier de « non désintéressés », pour ne pas dire plus, eu égard au fort déséquilibre du contrat financier en faveur exclusive du délégataire, qui caractérise de tels contrats. Noter que les grands groupes industriels qui sont spécialisés dans ces marchés publics, par le biais de ces montages complexes, arrivent à ne prendre aucun risque. En cas d’ incident grave, c’ est la SA qui s’ est subrogée qui sera contrainte de déposer son bilan et la collectivité délégante n’ aura plus qu’ à régler les dettes au banquier, alors que le bénéfice tiré de la vente des équipements au banquier sera définitivement acquis au délégataire.

Les prix de ces curieux marchés publics sont toujours manifestement surévalués et les organismes de contrôle de l’ État ne semblent pas vouloir y porter remède. Seraient-ils, à tout le moins, surchargés par la masse de marchés à contrôler ou, plus gravement, contraints de fermer les yeux sous la pression de leur hiérarchie?

Quant aux associations de citoyens qui dénoncent les anomalies de ces montages complexes résultant sans doute de complaisances douteuses entre les décideurs publics de haut niveau et les délégataires de ces services publics, elles sont toujours déboutées de leurs recours au motif que seules les parties à un contrat sont recevables à le dénoncer. Seules les clauses dites régle­mentaires du contrat peuvent être attaquées, ainsi que les actes dits détachables desdits contrats (délibérations syndicales et autres documents préparatoires). Le délai pour attaquer ces documents préparatoires doit être inférieur à deux mois après leur publication (c’ est la raison pour laquelle les collectivités délégantes « traînent les pieds » et sont discrètes pour publier leurs actes). Il s’ ensuit que de nombreux contrats qui confèrent des avantages injustifiés aux délégataires de services publics, et qui spolient les citoyens, sont exécutés sur des durées de plus de vingt années, et se trouvent assortis au fil du temps de multiples avenants allant toujours dans le sens de plus de bénéfice et d’avantages injustifiés pour le délégataire.

Aujourd’ hui, nul ne peut ignorer que l’ économie mondiale est exclusivement soumise au dictat de l’ argent. Les « spéculations boursières » permettent à certains de faire de l’ argent avec de l’argent sans rien produire de concret en biens matériels et sans créer de vraies richesses ni d’ emplois (ce qui, en bonne logique, devrait être qualifié d' « enrichissement sans cause »). Ainsi, de grosses quantités d’ argent émanant d’ une sorte de « génération spontanée boursière » bien que purement virtuelles, influent, hélas, très concrètement sur le développement économique des nations. Car bien sûr, ces masses financières virtuelles sont placées par leurs possesseurs dans les grandes banques dont ils sont souvent les actionnaires majoritaires pour que ces capitaux soient valorisés en emprunts publics de préférence, ceux-ci étant particulièrement recherchés, car garantis par l’ impôt!

On serait donc tenté de croire que ce sont les gros marchés publics à financer qui sont recherchés et que les décideurs publics choisissent les solutions les plus onéreuses pour favoriser la valorisation de l’ argent! Une telle attitude pourrait résulter d’ un intérêt occulte pour le signataire d’ un gros marché public, par exemple sous forme d’ une ristourne au ratio du montant emprunté, comme c’ est officiellement le cas pour un vendeur de voitures quand il arrive à « vendre » en même temps que la voiture commandée, le crédit nécessaire à son achat?

Quand on analyse ce qui s’ est passé aux dernières élections présidentielles, force est de constater que la quantité d’ argent officiellement investie par les candidats dans leur campagne électorale a conditionné le nombre de suffrages recueillis par chacun d’ eux.

Notamment, Monsieur SARKOSY, le plus dépensier est arrivé le premier avec une dépense de quelque 23 millions d’ euros, et Madame Ségolène ROYAL seconde avec 19 millions d’ euros. Le parallélisme entre la quantité d’ argent dépensée et le nombre de suffrages obtenu semble quasi mathématique!

Or, quelle est la provenance de ces financements des dépenses de campagne? Certes, pas des cotisations du faible nombre de militants affiliés aux partis politiques concernés. Serait-ce les grands groupes financiers multinationaux qui sponsoriseraient leurs candidats pour que ceux-ci appliquent la politique qui les favorise au détriment des citoyens? Si tel est bien le cas, notre démocratie ne serait plus qu’ une simple idée complètement dévoyée par rapport à sa signification d’ origine. Elle se trouve en quelque sorte étouffée par des intérêts financiers supranationaux que certains élus seraient tenus de privilégier pour « renvoyer l’ ascenseur ».

Le plus surprenant, pour ceux qui réfléchissent à cette question, c’ est qu’ aucun organisme public ni les associations diverses de défenses des contribuables, des consommateurs et des libertés ne condescendent à dénoncer cette situation regrettable et antidémocratique dont les répercussions sur le niveau de vie des citoyens et sur leur niveau de liberté est bien plus considérable qu’ il n’en paraît à première vue.

Certes, nous jouissons toujours de certaines libertés apparentes, dont celle de choisir nos élus au suffrage universel. Mais nous n’ avons le choix que parmi les candidats suffisamment sponsorisés pour mener une campagne « publicitaire » avantageuse. Ceux qui peuvent participer à la compétition avec quelques chances de succès, sont ceux qui disposent de beaucoup d’ argent et nous constatons que ceux qui sortent vainqueurs des urnes sont ceux qui ont le plus dépensé. Pour une République, dont l’ une des devises est « égalité » c’ est de l’ hypocrisie caractérisée. Autant avouer clairement que nos élus sont indirectement mis en place par la finance supranationale!

Les citoyens ne sont plus que les esclaves d’ un tel système dominé à tous les niveaux par l’ argent. La classe politique d’ aujourd’ hui, bien que nous soyons sensés vivre en démocratie, semble pourtant jouir des privilèges qui étaient l’ apanage des nobles des anciens régimes. Pour s’ en convaincre il suffit de constater que les affaires « politico-mafieuses », pour les rares qui font l’ objet de poursuites pénales, se terminent très souvent en queue de poisson avec un acquittement ou une peine de principe avec sursis. Notamment la justice acquitte des politiques qui sont convaincus de détournement d’ argent public, s’ ils l’ ont fait pour le bénéfice de leur parti politique sans « enrichissement personnel ». C’ est ainsi que certains politiques bien connus peuvent après une courte période de « purgatoire », revenir à de hauts niveaux de responsabilité dans la hiérarchie politique. Pourtant, détourner de l’ argent public pour favoriser un parti est encore plus blâmable que l’ enrichissement personnel pour l’ avenir de la démocratie et des libertés!

Cette situation explique la paupérisation et l’ esclavage larvé des peuples. Espérons qu’ il ne soit pas trop tard pour le faire comprendre et surtout y remédier.

Maurice SARAZIN mars 2008

Quelques autres citations de Thomas Jefferson:
« Aucun honnête homme ne peut éprouver du plaisir à exercer un pouvoir sur ses concitoyens »
« L' homme qui ne craint pas la vérité n' a rien à craindre du mensonge »
« Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’ une ni l’ autre »
« Le peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté »
« Les petites annonces contiennent toute la vérité que l' on puisse trouver dans un journal »
« Un homme qui ne lit jamais est plus cultivé qu’ un homme qui ne lit que les journaux »
« Celui qui apprend quelque chose de moi enrichit son savoir sans réduire le mien, tout comme celui qui allume sa chandelle à la mienne se donne de la lumière sans me plonger dans l'obscurité »
« Le prix de la liberté c’ est la vigilance éternelle »

On peut, avec deux siècles de recul, rendre hommage au Président Thomas Jefferson pour la pertinence de son analyse et ses citations. On ne peut que regretter que cette qualité d’ homme politique soit vraiment disparue. Nous constatons qu’ aujourd’ hui ceux qui briguent le pouvoir ne le font que par intérêt personnel. La meilleure preuve nous en est administrée par l’ âpreté avec laquelle les leaders des grands partis politiques se battent férocement pour accéder d’ abord à la direction du parti puis à la présidence de la République! Tous les coups sont permis, allant parfois jusqu’ à la dénonciation calomnieuse. Notre République, dont la devise est toujours « LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE » a aujourd’ hui des dirigeants qui semblent bien n’ en tenir aucun compte dans leur gestion de la Nation! Comme Thomas Jefferson, je suis convaincu que: « Le peuple est le seul sur lequel nous puissions compter pour préserver notre liberté » 

 

Un arbre se jette sur la voiture du sous-préfet alcoolisé de l' Ariège: sa carrière est indemne

CIRCULATION. Si, si! On peut être rond comme une queue de pelle à plus de 2 grammes d’ alcool dans le sang, emboutir sa voiture de fonction contre un arbre et se voir mettre à l’ abri par l’ administration.

lI suffit pour cela d’ être un sous-préfet de la république.

Le malheureux automobiliste que les gendarmes ont récupéré le 17 octobre dernier sur une avenue de Pamiers était un peu sonné sous son airbag. La routine, pour les militaires. La présence d’ un gyrophare dans le véhicule accidenté, les a tout de même un peu surpris.

Le sous-préfet secrétaire général de la préfecture de l’ Ariège conduisait avec un sérieux coup dans le nez.

Les gendarmes ne sont pas bavards. Rien de cette histoire, depuis deux mois, n’ a été communiqué au public. Dans toute sa rigueur, le ministère de l’ Intérieur s’ est toutefois dépêché de mettre ledit sous-préfet «hors cadre» pour «raison de santé».

C’ est-à-dire que le fonctionnaire est sans activité mais maintenu dans son traitement. Les petits délinquants de la route convoqués devant le tribunal de police pour semblable infraction tremblent eux-mêmes devant autant de sévérité.

Les gendarmes ne sont pas bavards, mais il leur arrive de confirmer à demi mots ce que la rumeur rapporte quand ils ont du mal à le digérer.

GLv.

Dessin: Mig in Libération

NDLR: ce qui en dit long sur la clairvoyance du corps préfectoral.... et sur sa capacité à tenir une ligne droite en équilibre... il est vrai que les gens sont de plus en plsu noirs... mais la garde des seaux et des sots ne fait guère mieux sur les pelouses de l' Elysée cf Le Pilori 2008-11 et Saïda Rachida DATI en vidéo avec Bernard LAPORTE. Au sujet de cette dernière, on ne sait toujours pas qui est l' auteur du bulbe rachidien...

 

L' esprit de Munich! Marche arrière pour Darcos

Que notre président et son Premier ministre parlent avec prudence aux Français avec, pour chacun, une dose de respect, de compréhension, c' est de bonne politique. Langage consensuel, de bon sens quand on est aux commandes.

Par contre, dans leurs esprits, le syndrome de la capitulation de Munich face aux dictatures de tout poil est bien là! Tradition bien française d' une classe politique fonctionnarisée, professionnalisée, titularisée à vie!

Munich: face aux syndicats très minoritaires qui bloquent toutes les modestes tentatives de réforme.
Munich: face aux manifestations de rue qui dictent leurs lois aux élus de la nation. Le psychodrame des lycées et collèges illustre les blocages, les rigidités de notre pays. Un simple rapport déjà à demi-enterré par nos députés! C' est le retrait! Avant même un début de discussion!
Munich: face aux corporatismes, justice, éducation nationale, SNCF, EDF, etc. qui par leurs privilèges, leurs coûts, ruinent la France. La sphère publique, qui représentait 35 % du PIB en 1958, dévore aujourd'hui 53 % de cette richesse!
Munich: face aux lobbies agricoles, routiers, chasseurs, accros aux subventions perpétuelles, aux dérogations particulières.
Munich: face aux extrémistes politiques, nationalistes, religieux, très souvent entretenus par des subventions d' Etat.
Munich: face aux "écolos délinquants" aux casseurs de tout poil qui bénéficient d' une impunité que ne connaissent pas les automobilistes.
Munich: face au modèle anglo-saxon libéral-libertaire qui, malgré ses succès, est diabolisé, avec pour résultat le maintien des avantages et des privilèges acquis par les uns au détriment des autres, pour notre ruine commune.
Munich: face à nos devoirs pour les générations futures qui vont hériter de nos dettes, d' une économie en ruine, dans une France déclinante!
Munich: face aux réformes obligatoires pour pérenniser de manière raisonnable notre protection sociale, toujours reportées à plus tard!
Capitulation par manque de courage à droite, par idéologie à gauche. La France prend un retard considérable.

Le réveil va être très douloureux pour notre Président et son gouvernement, avec une France au bord de la faillite. Des citoyens dans un état psycho-névrotique, démoralisés, assistés, mis sous tutelle. Cette spirale interventionniste qui brime les libertés brise les énergies individuelles, étouffe la croissance économique et anéantit l' esprit de responsabilité.

En conclusion: Le choc est terrible pour notre jeunesse et cela produit forcément des traumatisés en veux-tu, en voilà! ? » Ce qui explique les peurs, le rejet des réformes et de la mondialisation. La fascination pour les emplois dans les fonctions publiques où 70 % des jeunes aspirent à faire carrière, ce qui va créer une nouvelle génération de frustrés! Ceux qui seront refusés! Ceux qui, recrutés sur concours s' estimeront sous employés avec leurs parchemins.

Gérard Gelé

14 allée joliot curie
54850 Méréville

e-mail: gele.gerard@wanadoo.fr

Martine: à gauche toutes!

PS 2009 Le secrétariat national de Martine Aubry

La victoire de la coalition (tous sauf Ségolène) et la désignation des membres du secrétariat national du Parti Socialiste, avec comme dirigeant Martine Aubry. Arnaud, Harlem, Benoît et François Lamy nous rappellent un épisode de la révolution française! A savoir l' élimination de Danton par Robespierre… Avec un comité de salut public qui, sous couvert de la sauvegarde de l' intérêt général, fera régner l' arbitraire puis la terreur.

Victoire des extrémistes sur les modérés! Des conservateurs sur les rénovateurs! Des dogmatiques sur les réalistes, etc.

Le nouveau porte parole du PS, Benoît Hamon, dans ces premières déclarations, a le mérite de la franchise. C' est bien la ligne du «à gauche toutes » qui nous est proposée. Vieille recette socialo-marxiste remise au goût du jour, relookée des habits rouges de la jeunesse et de la rénovation? Cela, malgré la faillite mondiale des l' idéologie marxiste et du désastre planétaire subis dans de nombreux pays par trois générations de victimes. Résultats terribles tant du point de vue économique qu’ humain.

Nos nouvelles élites socialistes françaises ne sont pas plus éclairées par les erreurs du passé que par les évolutions de nos sociétés modernes. Dans un monde à l' économie mondialisée, avec ses réussites et ses échecs.

Le socialisme français du « à gauche toutes » (seul en Europe) se confond avec l' Etat-Providence total, avec l' assistance comme moyen. Le projet socialiste en 2009, c' est encore plus d' Etat, plus d' impôts, plus de dépenses improductives. Le refus suicidaire du réel, de la mondialisation! Le combat d' arrière garde qui consiste à contester le marché... C' est la lutte finale!

Elément récurent et perturbateur: La renaissance d'u ne sensibilité utopique à l' extrême gauche du PS dont le slogan est "Un autre monde est possible", mais sans la recette miracle, avec les idées irréalistes du nouveau parti anticapitaliste, de Lutte Ouvrière, du parti communiste et de 5/6 autres groupuscules néo-trotskistes très actifs dans la surenchère idéologique.

Psychodrame au PS, c' est la parfaite illustration de la situation qui justifie aujourd' hui la ligne politique du: A GAUCHE TOUTES! Un suicide collectif pour les idées d' une gauche réformatrice, moderne naturellement social-démocrate, cela à l' image de l' ensemble des Gauches de notre union européenne.

Pour votre info, je fais partie d' Associations Citoyennes. Très soucieux de liberté, d' égalité, de fraternité, je milite pour une bonne utilisation des deniers publics, une égalité réelle entre tous les Français, pour la liberté politique et économique, dans la responsabilité individuelle. Faire connaître les idées de liberté, dans le sens le plus noble, cela avec franchise et sans anonymat! La raison, le simple bon sens déterminent mes analyses. Je souhaite donc une opposition crédible, avec des idées, ce qui serait bon pour notre démocratie, pour la France.

Gérard Gelé

14 allée joliot curie
54850 Méréville

e-mail: gele.gerard@wanadoo.fr

Lettre au Père Noël dialogue

Père Noël, par exemple, j’ aimerais qu’ il n’ y ait plus de chômage, plus de misère, j’ aimerais qu’ on vive en sécurité et que nos dettes soient effacées, j’ aimerais que tous les voyants économiques soient au vert et que cette grave crise mondiale soit enfin terminée.

D’ accord avec toi, mon pauvre Gérard! mais pour les miracles, c' est Dieu qu' il faut voir!

Mais un petit geste pour nos chômeurs c’ est possible?

Tu sais, ton pays est une curiosité terrestre, vu du ciel. Comment veux-tu créer des emplois avec les 35 heures qui ruinent le pays? C’ est un encouragement aux délocalisations; tous les autres pays vous auraient copié, mais c’ est dans ceux où on travaille le plus qu’ il y a le moins de chômeurs. Libérez donc le travail et ça ira beaucoup mieux. Et que dire de votre ISF qui fait fuir les créateurs de richesses et d’ emplois? Ça aussi c’ est une curiosité unique. Tout le monde l’ a supprimée sauf vous.

Et pour la pauvreté qui ne cesse d’ augmenter, tu peux faire quelque chose?

Comment pourrait-elle baisser alors que la croissance est nulle et que vous accueillez 300000 pauvres chaque année? Il faut créer des richesses pour diminuer la pauvreté, pas distribuer du social financé par des chèques sans provision. Augmentez la taille du gâteau avant d’ augmenter le nombre de parts. Là encore libérez le travail et tout ira mieux.

Et l’ insécurité, qu’ en penses tu? Quand des multirécidivistes, arrêtés 20 fois et jamais condamnés, se promènent en toute impunité dans la rue, que veux tu que je fasse? Encore une fois, je ne fais pas de miracles. Il y a des lois et personne ne les fait respecter, je n’ y peux rien. Si un tiers des peines de prison n’ est jamais effectué, c’ est un encouragement à la délinquance. Restaurez d’ abord une vraie justice efficace et je verrai ensuite ce que je peux faire.

Bon, mais la dette, on pourrait peut-être la diminuer cette dette de 1300 milliards. Après tout ce sont nos enfants qui la paieront et les enfants c’ est ton rayon. Tu sais très bien que je ne récompense que les enfants sages. C’ est un principe élémentaire. Aide toi et le ciel t’ aidera. Je suis pour la méritocratie, c’ est bien connu. Pourquoi devrais je me décarcasser alors que depuis 30 ans vos gouvernements dépensent chaque année plus qu’ ils ne gagnen? Crois-tu que je pourrais distribuer autant de jouets si j’ avais une gestion de mes stocks aussi calamiteuse? Est-ce à moi de penser aux générations futures ou à ceux qui ont la charge et la responsabilité du pays?

Et l’ école? On a le record de l’ illettrisme, que peut-on faire? Apprendre à lire pour commencer. Votre méthode globale est la risée de la galaxie. Si vos jeunes arrivent au Bac sans avoir la maîtrise du Français, ce n’ est pas à moi, qui suis apatride et polyglotte, de vous enseigner votre langue, soyons sérieux. Revenez aux bases de l’ orthographe et du calcul, qui ont fait leurs preuves avec vos pères et vos grands pères, que j’ ai du reste bien connus, et là aussi tout ira mieux.

De l' ami Jacques Guillemin

Gérard Gelé

14 allée joliot curie
54850 Méréville

e-mail: gele.gerard@wanadoo.fr

 

----- Original Message -----
From: Club de l'Horloge
Sent: Wednesday, December 17, 2008 6:46 PM
Subject: Rencontre du jeudi avec Thierry Bouclier le 15 janvier : la dérive des idées politiques

Rencontre avec Me Thierry BOUCLIER

Chère Madame, cher Monsieur, chers amis,

La prochaine "Rencontre du Jeudi" du Club de l' Horloge aura lieu le jeudi 15 janvier 2009, à 20 h 30 précises, au siège de l' association : 4 rue de Stockholm, Paris 8e [code d' entrée: A3648].

Nous entendrons un exposé de Maître Thierry Bouclier, avocat, auteur de La République amnésique (éditions Rémi Perrin), sur le thème:

« La dérive des idées politiques ».

Après avoir écrit un ouvrage sur le poujadisme, Thierry Bouclier s' attaque maintenant à l' incroyable évolution du discours politique. Il y a quelques années, on pouvait parler librement de patrie, de préférence nationale, des races ou de la peine de mort, sans s' exposer au virulent terrorisme intellectuel qu' on connaît aujourd' hui...

Espérant que vous pourrez participer à cette réunion, je vous prie de recevoir mes salutations cordiales.

Henry de Lesquen
président du Club de l' Horloge

Nos "rencontres du jeudi", qui sont ouvertes aux sympathisants de notre association, visent à organiser des débats d' idées sur les grandes questions doctrinales de la politique, avec des personnalités venues d' horizons divers. Elles sont annoncées sur le site Web du Club de l' Horloge dans la rubrique "Agenda".

Vous avez l' entière liberté de faire profiter vos amis ou relations de cette invitation à la prochaine "rencontre du jeudi". Veuillez seulement svp nous en prévenir.

Renseignements et inscriptions:

Club de l' Horloge - 4 rue de Stockholm - 75008 Paris -

Tél.: 01 42 94 14 14 - Fax: 01 42 94 09 14

Messagerie: cdh@cdh.fr - Web: http://www.clubdelhorloge.fr

Libre participation aux frais.

Métro: Saint-Lazare (lignes 3, 12, 13 et 14, RER E) [sortie n. 1, Cour de Rome], Europe (ligne 3), Saint-Augustin (lignes 9 et 14).

Autobus: lignes 20, 21, 24, 26, 27, 28, 29, 32, 42, 43, 53, 66, 80, 84, 95, 99.

Parc de stationnement Bergson (sous la place Henri Bergson): entrée rue de Laborde, à droite de l' église Saint-Augustin.

 

@: adimadsud@wanadoo.fr

Hyères le 3 décembre 2008

Site: http://www.adimad.fr

LES PATRIOTES PRÉSENTS, LE MAIRE ABSENT!

Mardi 2 décembre 2008. La salle d' audience des référés du Tribunal de Grande Instance d' Aix en Provence est pleine à craquer. Les Patriotes, venus de tous les coins de France, ont répondu "Présent!" pour soutenir l' ADIMAD dans son action contre le maire de Marignane.

L' ambiance est tendue, les deux défenseurs de l' Adimad, Maîtres Philippe CHIAVERINI et Jacques MAZELLA DI BOSCO prennent successivement la parole dans le plus grand silence et défendent notre dossier avec conviction et sans concession.

Le maire de Marignane, toujours égal à lui même, a répondu "absent"! Il est incapable d' affronter les regards des Patriotes qu' il a offensés et n' a pas le courage d' entendre les arguments qui condamnent sa conduite.

Les plaidoiries de nos avocats furent à la hauteur de la cause sacrée qu' ils défendaient.

La décision du Juge sera connue le 16 décembre et nous attendons de lui LA JUSTICE qui nous est due. Quoi qu' il en soit nous continuerons le Combat pour la Mémoire de ceux qui sont tombés pour que vive l' Algérie Française.

ADIMAD

 

----- Original Message -----
From: Jean-Pierre RONDEAU
Sent: Thursday, November 27, 2008 720 PM
Subject: réponse jpr stèle intervention du député Elie Aboud

Remerciements à Elie ABOUD

Monsieur le Député,

Merci de votre action et pour m’ avoir informé. Je fais référence à vos deux projets de loi: la qualité de « Morts pour la France pour les victimes civiles de la Guerre d’ Algérie », mais, plus particulièrement, « Le Droit au recueillement à la mémoire de tous les acteurs de la Guerre d’ Algérie ».

Je ne partage pas tout ce que vous suggérez, mais votre intervention correspond à ce que nous attendons des élus et de nos compatriotes, notamment depuis ces deux dernières présidences qui ont été et sont particulièrement méprisantes pour la Communauté des Français d’ Algérie.

Nous ne demandons pas que l’ on adhère à notre vision de l’ Histoire. Nous demandons simplement que notre Patrie nous traite aussi bien que l’ ensemble des Français et Etrangers vivant sur notre territoire, même quand ils ont fait le choix délibéré du terrorisme de masse et du nettoyage ethnique, ce qui ne fut pas le cas des défenseurs de l’ Algérie française.

Mais, surtout, nous demandons le respect du premier Droit des Hommes. C’ est celui du respect des Morts, tel qu’ il est pratiqué par les peuplades les plus arriérées. Non seulement le Gouvernement fait détruire nos stèles mais, à deux reprises, le Président de la République actuel a fait interdire, au Monument du Soldat inconnu, une cérémonie autorisée pourtant par le Comité de la Stèle. Or, il s’ agissait d’ honorer non pas des « gens engagés dans l’ extrémisme » mais de simples Français, hommes, femmes, adolescents et enfants, disparus le 5 juillet 1962 à Oran, mais aussi à d’ autres dates dans toute l’ Algérie, notamment après le 19 mars 1962, dans les conditions atroces que vous connaissez. Il s’ agissait de plus d’ une cérémonie pacifique organisée par une association d’ anciens élèves (ALLO) aux tempes bien blanches. L’ interdiction fut formulée avec la même mauvaise foi (« trouble à l’ Ordre public ») et à la demande des mêmes organisations franco-étrangères que pour la stèle de Marignane.

Restant à votre disposition pour de plus amples renseignements, je vous prie d’ agréer, Monsieur le Député, l’ assurance de mes cordiales salutations.

Jean-Pierre RONDEAU
Président de DEPATRIES
Président d’ Honneur de ALLO
(Anciens du Lycée Lamoricière d' Oran)

Bur.: 01 44 51 62 20 Dom.: 01 30 54 62 21 Fax: 01 42 66 31 32

 

Lettre ouverte au directeur de France 3

J' ai regardé hier au soir, mercredi 3 décembre, votre émission " Droit d' inventaire " présentée par Marie Drucker et plus particulièrement la séquence consacrée à la guerre d' Algérie, guerre à laquelle j' ai participé.

Après " Les porteuses de feu ", véritable apologie du terrorisme, ma conclusion est que ce n' est pas encore cette fois-ci que nous avons quelque chose de véritablement objectif présenté sur une chaîne de télévision française.

Comme toujours, les images et les intervenants sont particulièrement choisis: antimilitaristes, hommes de gauche pour lesquels la torture - côté Armée française, bien sûr - se banalise (" certains y prenaient même du plaisir "), avec " des hommes privés d' idéal " (?) qui ne sont pas fiers de cette période, etc.

Certes c' est un point de vue, mais je peux vous dire que d' autres appelés - nombreux - sont fiers de ce qu' ils ont accompli en Algérie:
- fiers d' avoir construit des routes, des ponts, des écoles, des dispensaires;
- fiers d' avoir appris à lire et à compter à des milliers de petits écoliers;
- fiers d' avoir apporté des soins à ceux qui en avaient besoin: femmes, enfants, vieillards;
- fiers d' avoir protégé Français de souche nord-africaine et Français de souche européenne des exactions du FLN;
- et fiers aussi d' avoir gagné la guerre militairement, sans pour cela être des tortionnaires.

Personnellement, vous l' aurez compris, je suis de ceux qui sont fiers de leur passage en Algérie. Officier de réserve, j' y suis resté quelque quatre années et j' ai appris à aimer ce pays et ses habitants, tous ses habitants. Et face à tout ce qui se dit ou s' écrit à propos de la guerre d' Algérie, j' ai même souhaité témoigner en écrivant deux ouvrages (*).

Je peux dire que la torture n' est pas l' apanage de l' Armée française et elle ne l' a généralement employée que pour faire avouer où se cachaient des bombes, ou encore où se préparaient des attentats ou embuscades, sauvant ainsi de nombreuses vies et le plus souvent de civils, où les femmes et les enfants n' étaient pas épargnés. L' émission n' a pas trop insisté, en revanche, sur les tortures des hommes de l' ALN qui, par exemple, enterraient vivantes leurs victimes en plein soleil avec du miel sur la figure laquelle seule dépassait, ou encore qui pratiquaient le supplice de l' hélicoptère qui brûlait les bronches. Les gorges tranchées, les ventres ouverts, les nez ou sexes coupés, les corps dépecés ne sont, quant à eux, bien évidemment que de gentils amusements. Harkis, musulmans francophiles et Pieds-noirs ont pourtant payé un lourd tribut face à la sauvagerie du FLN.

L' émission a mis en valeur le rôle des femmes dans le conflit de 14-18, j' aurai de la même façon aimé, par exemple, entendre parler du rôle des EMSI, ces équipes médico-sociales itinérantes composées de jeunes femmes de toutes confessions, à la fois assistantes sociales, infirmières, puéricultrices qui sillonnaient l' Algérie pour prodiguer soins et conseils.
L' " inventaire " de Mme Marie Drucker n' est donc qu' un inventaire bien léger et partial de la guerre d' Algérie. C' est dommage, mais peut-on s' attendre à autre chose dans une France décadente et repentante, qui ne pense qu' à renier son passé, qu' à battre sa coulpe et s' accuser de tous les " péchés colonialistes " du monde?

Je vous prie d' agréer, Monsieur le Directeur, l' expression de mes salutations distinguées.

Roger SONCARRIEU

(*) auteur de " Ma vérité sur la guerre d' Algérie " et " Guerre d' Algérie: j' en ai assez " (éditions Dualpha)

 

Torture... « LA QUESTION »

Pitoyable cécité ou criminelle lâcheté?

Nous y revoilà! 47 ans après la guerre d’ Algérie, la « torture » réapparaît sur le devant de la scène par le truchement d’ une émission de télévision présentée le 3 décembre sur FR3: « droits d’ inventaire ».

Nous devrions pourtant être habitués, voire blasés d’ être soumis à intervalles réguliers à ce genre de propagande mensongère et diffamatoire où les « pauvres petits fellaghas » n’ en finissent plus d’ être les cibles et les souffre-douleurw des cruels soldats français, notamment ceux de métier, assoiffés de revanche après leur défaite en Indochine (sic).

Et toujours pour « témoigner », quelques appelés « repentis » accentuant pour le besoin des caméras leur « trouble » et leur « crise de conscience » face à l’ inconduite de leurs chefs. Par ailleurs quelle incongruité, quelle ineptie, quelle malveillance d’ entendre un ex-ministre (J.-P Chevènement) prétendre avoir été menacé de mort par l’ OAS, le 5 juillet 1962 à Oran. Qu’ a-t-il fait, précisément ce jour là, lui l’ officier français, pour venir en aide à une population européenne terrorisée face à la vindicte des « vainqueurs »?

Faut-il attribuer ce mal à l’ acharnement que nous mettons entre Français, non seulement à nous entre-déchirer, mais même à donner un effet rétroactif à nos divisions du moment? Ces causes se rendent-elles compte du mal qu’ elles distillent autour d’ elles? Ne semble-t-il pas plutôt qu’ elles ont été enrôlées au service d’ une entreprise voulue, calculée? Les Français, c’ est une habitude, ont un goût prononcé pour l’ auto-flagellation (quand ce n’ est pas de l’ autodestruction) et ne cessent de culpabiliser pour des pratiques -courantes en tant de guerre- et que l’ ennemi a utilisés, pour sa part, sans réserve…

Comment imaginer l’ Algérie, 47 ans après, faire son « mea culpa » des exactions et sévices en tous genres que ses « valeureux soldats de la libération » ont perpétrés sur des civils innocents? A-t-elle, à ce jour, éprouvé le moindre remords? Les anciens tortionnaires du FLN ont-ils demandé pardon aux familles de leurs victimes? S’ est-il trouvé un seul journal algérien pour stigmatiser les excès de ces «combattants»? Et pourtant il ne s’ est pas agit durant près de huit ans de simple « question » mais d’ exterminations massives dans des conditions effroyables: visages lacérés où les yeux manquaient, nez et lèvres tranchés, gorges béantes, corps mutilés, alignement de femmes et d’ enfants éventrés, la tête fracassée, le sexe tailladé…

Le sort incomparablement plus cruel que les tueurs du FLN, complices de Yacef Saadi, de Zohra Drif et de Louisette Ighilahriz, entre autres, ont réservé à des milliers d’ innocents n’ ont ému personne parmi les détracteurs de l’ armée française. L’ extrême sauvagerie avec laquelle ils ont accompli leurs attentats ne surpasse-t-elle pas dans l’ horreur et dans la douleur les tortures pratiquées par l’ armée française dans sa quête du renseignement? Et comment dans ce cas ne pas crier à la supercherie? Ces journalistes qui n’ ont de cesse, plus par calcul politique (ou commercial) que par souci d’ humanité, de dénigrer systématiquement l’ action de l’ armée française en Algérie, se sont-ils demandés, une seconde, combien d’ êtres innocents ont, durant des années en Algérie, souffert du terrorisme?

Et quand ces appelés, témoins et rapporteurs de tant de cruautés françaises culpabilisent aujourd’ hui de la sorte, se sont-ils demandés combien de jeunes enfants ont été déchiquetés par les bombes des tueurs du FLN? Combien d’ autres ont connu d’ effroyables violences avant que leurs bourreaux ne fracassent leurs têtes contre les murs, leur forfait accompli? Se sont-ils indignés quand ils ont eu connaissance de ce petit garçon de 8 ans que son assassin a ramené dans ses bras, encore vivant à sa mère, le ventre vidé de ses viscères et empli de pierres, les yeux crevés? Et de cette petite fille de 10 ans qui subit les pires outrages avant d’ être égorgée et fut tellement écartelée par ses tueurs qu’ on la retrouva entièrement disloquée? Et de ces familles entières exterminées après qu’ on eut violé les femmes de tous âges sous le regard d’ épouvante des hommes attachés et assistant à la scène?

Se sont-ils insurgés à ce moment contre les auteurs de ces crimes? Au nom de quelle loi sacro-sainte a-t-on eu le droit de faire souffrir dans leur chair ces victimes de la barbarie du FLN? Au nom de quelle éthique a-t-on dû les sacrifier?

Les âmes chagrines disent que la conscience se révolte au spectacle de certains crimes. Nous sommes ici en présence du plus monstrueux florilège du crime qui puisse se concevoir. Les images qui représentent les milliers d’ êtres humains égorgés, les visages mutilés au couteau, les corps écorchés vivants à coups de canif, les enfants déchiquetés par les bombes, les femmes éventrées, les hommes suspendus encore vivants aux crochets d’ abattoir, reculent les limites assignées à l’ horreur. Cependant, ces atrocités ne révoltent pas les consciences contre les criminels, mais contre les victimes. Ces milliers d’ innocents versés dans la mort servent à apitoyer le monde sur le sort des bourreaux. Le réflexe n’ est pas l’ indignation devant la sauvagerie du crime, mais la compassion envers les assassins. Et si les survivants excédés ou terrorisés prennent les armes pour sauver leur vie, dans un geste de défense aussi vieux que les âges –c’ est ce qui s’ est passé en 1961 et 1962 avec l’ avènement de l’ OAS-, ils soulèvent contre eux l’ unanimité des censeurs.

Les révolutionnaires ont dit que les bombes étaient un moyen d’ expression et des gens « très bien », les intellectuels, plus ou moins de gauche, ont donné de bonnes raisons pour justifier les bombes, les assassinats, les prises d’ otages et la haine. C’ est à force de coupable indulgence et de tolérance stupide qu’ on a encouragé les actes criminels du FLN dont furent victimes chaque jour de jeunes enfants en Algérie. Ceux qui se sont tus alors, ou qui ont dénoncé de façon unilatérale la torture, ont été coupables et complices de leur malheur et sont devenus à leur tour des assassins en puissance.

José CASTANO

----- Original Message -----
From: joseph.castano0508@orange.fr
Sent: Tuesday, December 16, 2008 6:43 PM
Subject: Disparus

Notre mémoire…

LES DISPARUS D’ ALGERIE

Il y a 46 ans, tel Ponce Pilate, le gouvernement français se lavait les mains et tournait la page. Pays sans nom, sans frontière, sans unité, c’ est par la France et dans la France que l’ Algérie avait acquis une personnalité, pour la première fois dans l’ histoire. C’ est par la France qu’ elle devint, le 1er juillet 1962, indépendante. Et c’ est ici que commença le drame pour près de deux millions de personnes, Européens et soldats musulmans confondus.

Le point de départ de la gigantesque entreprise de destruction qui devait s’ abattre sur les Français d’ Algérie –entreprise de destruction voulue et organisée par le régime gaullien- fut la honteuse signature des accords d’ Evian du 18 mars 1962 avec, comme symbole de forfaiture, le massacre du 26 mars, rue d' Isly, à Alger… Son aboutissement, le 5 juillet 1962 à Oran. Entre ces tragédies, plus de 5000 Européens (on ne connaîtra jamais le nombre exact) disparaîtront, enlevés parfois même sous les yeux des militaires français qui n’ interviendront pas.

« Ils n’ avaient pas d’ ordre », disaient-ils! En réalité, ils avaient des ordres de « non intervention ». Ainsi, dans toute l’ Algérie des camps s’ ouvrirent, parfois à proximité même des villes et des cantonnements militaires sous le regard bienveillant des autorités françaises.

La plus élémentaire des missions eût été d’ ordonner à notre armée, encore puissante, d’ effectuer des opérations de sauvetage en direction de ces camps… sa première motivation étant de sauver ses propres soldats dont près de 400 furent pris vivants au combat. Nul ne recouvrit jamais la liberté, et cela en dépit des accords d’ Evian et des conventions de Genève. L’ autre motivation était de sauver, d’ une part, ces milliers de civils européens menacés de jour en jour d’ extermination, d’ autre part, ces milliers de Musulmans fidèles à la France à qui on avait fait une promesse formelle de protection, à qui on avait juré que le drapeau français ne serait jamais amené et qu' on a livrés avec une révoltante bonne conscience, pieds et mains liés à la vindicte des bourreaux.

Alors, quand les familles éplorées suppliaient les militaires d’ intervenir après l’ enlèvement de l’ un des leurs; quand elles en appelaient à nos gouvernants, nos médias, nos associations humanitaires, à la Croix Rouge… quand ce n’ était pas au Clergé, on leur rétorquait sans ménagement « qu’ ils étaient tous morts »! Et ainsi, parce qu’ ils « étaient tous morts », on a laissé, des années durant, pourrir dans les geôles, les mines de sel, les camps de la mort lente et les bordels, nos proches, nos familiers, nos frères…

Car on ne supprima pas plus de 5000 personnes du jour au lendemain... Certaines vécurent des années durant dans leur univers concentrationnaire; déclarations d' hommes politiques et témoignages l' attestent. C' est ainsi que:
- Le 26 janvier 1971 (9 ans après l’ indépendance), le Président algérien Boumedienne déclarait: "A Paris, on semble ignorer que nous détenons un grand nombre d' otages français. Quand il le faudra, nous en communiquerons la liste à la presse, d' où une émotion considérable en France. Alors, pour obtenir la libération de ces otages, il faudra y mettre le prix."
- Le couple des enseignants Allard, de Bruyère-le-Châtel (Essonne), d' abord pro-FLN puis expulsés d' Algérie au cours du second trimestre de 1971, révéleront qu' environ sept cent cinquante disparus européens ont été vus et contactés dans les camps de travail situés à proximité des puits de pétrole d' Hassi-Messaoud. A l' automne 1972, quelques-uns de ces hommes ont tenté de s' évader. On les a retrouvés bastonnés à mort sur la rocade sud, avec la main droite coupée.
- Le 23 avril 1982, l’ hebdomadaire « SPECIAL DERNIERE » publiait les révélations de Mr Poniatowski qui affirmait qu' en 1975 (il était alors Ministre de l' Intérieur), il y avait encore des centaines de captifs en Algérie.

Ce jour-là, nous fîmes connaissance avec l' incroyable, l' impossible, l' inimaginable. En première page, on pouvait lire: "EXCLUSIF: Les photos des Français détenus sans raison PRISONNIERS EN ALGERIE depuis VINGT ANS. Un vrai camp de concentration installé du côté de Tizi-Ouzou".

Au total 15 photos sous lesquelles figuraient les noms et prénoms des "disparus". Or l' une d' elles nous apprenait ainsi que le gardien de la paix, Pelliser Jean Claude, enlevé le 16 mai 1962 à Maison Blanche, Alger, dans l' exercice de ses fonctions, était toujours en vie... alors qu' il avait été déclaré "décédé" le 13 novembre 1970 par le Tribunal de Grande Instance de Paris.

20 ans après ces tragédies, il y avait encore des survivants dans les camps de concentration algériens. Nous en avions là la preuve. Que firent alors les autorités françaises?

Le 12 novembre 1964, Le Figaro lançait le chiffre de 6000 à 6500 Européens enlevés entre le 19 mars 1962 et le 31 décembre 1962… preuve qu’ après l’ indépendance les enlèvements s’ étaient poursuivis.

L' accusation était portée et elle était irréfutable. Alors, pourquoi l' armée française –qui était toujours présente ne Algérie- n' intervenait-elle pas pour sauver ces malheureux? Et pourtant ils étaient enfermés dans des camps parfaitement localisés et connus des autorités, attendant dans la souffrance et la déchéance une vaine délivrance. Certains furent libérés, mais sur des initiatives individuelles d' officiers outrepassant les ordres reçus et... immédiatement sanctionnés. Parfois même, ces morts-vivants étaient plongés dans leur univers concentrationnaire à proximité des camps militaires français, tels la cité du Petit Lac à Oran.

Que de cris déchirants, que d’ appels au secours ces militaires français ont-ils dû entendre chaque nuit, eux qui étaient terrés dans leur caserne, l' arme au pied, attendant la quille prochaine...

Que d’ horribles, que d’ épouvantables hurlements ont dû retentir, des années durant, dans ce pays livré aux écorcheurs! Mais nul ne pouvait les entendre. Une chape de silence s’ était abattue sur ces malheureux ajoutant ainsi à leur calvaire et, engoncé dans son égoïsme, son confort et son indifférence, le peuple français ne répondit pas aux plaintes et aux râles qui s’ échappaient de toutes les contrées de l’ Algérie et qui venaient s’ écraser contre ce mur qu’ il avait érigé sur ses côtes. Ces sacrifiés là, dont le nombre s’ amenuisait au fil du temps, n’ étaient plus que des animaux survivants d’ un triste bétail pensant, abandonnés à leur délire, à leurs rêves et à leurs rancoeurs. Durant des années, ils ont croupi derrière des barreaux ou dans des camps, à épier leurs geôliers, à écouter les râles des mourants et les cris de ceux qu’ on torturait, en suivant de leurs yeux, leurs inoubliables yeux, empreints de crépuscule mental, la marche rêveuse des nuages dans l’ immensité du ciel étoilé.

Pauvres êtres torturés! Leurs cris déchirants seront restés vains durant toutes ces années, mais ces plaintes ne sont pas perdues. Quelque part dans les cieux elles ont été enregistrées indélébilement et, le jour du jugement dernier, elles se feront de nouveau entendre... et les paroles prophétiques du Maréchal Juin remontent à ma mémoire: « La France est en état de péché mortel et elle connaîtra, un jour, le châtiment ».

Pour autant en dépit des renseignements qui lui parvenaient régulièrement, la grandeur gaullienne ne s' abaissa pas à donner les ordres nécessaires pour sauver ces sacrifiés et les cadres de l' armée, les consuls et ambassadeur de France à Alger respectèrent ces ordres de ne pas intervenir, abandonnant ceux qui n' étaient plus que des morts en sursis, oubliant que, pour des raisons similaires, on condamna à la fin de la seconde guerre mondiale, les officiers allemands qui ne s' étaient pas opposés aux ordres d’ Hitler.

Ils sauvèrent ainsi leur carrière, certes! Plus tard, colonels, généraux, députés, ambassadeurs, couverts de titres et de médailles usurpés, ils se prélasseront et se féliciteront de leur "bon choix". Mais, où est leur honneur? Que devient une armée sans honneur?

"La voix de la conscience et de l' honneur est bien faible quand les boyaux crient", disait Diderot.

Ainsi, la France et l’ armée française d’ alors sont aujourd’ hui éclaboussées d’ une honte que le temps ne suffira pas à effacer. Il n' y a pas d' exemple qu' un Etat ait livré de la sorte ses enfants au bourreau. Et cette tache indélébile ternira à jamais l' honneur de la Vème République.

José CASTANO

(e-mail: joseph.castano0508@orange.fr)

(extrait de l’ article consacré aux disparus composant l’ ouvrage « VERITE » qu’ on peut se procurer chez l’ auteur)

Le drame des disparus fait également l’ objet d’ une conférence intitulée « La tragédie de l’ Algérie française »

Pourtant le grand Charles, il faut le reconnaître, a relevé son armée de zéro au top niveau dans les années 1960/70... C' est la seule chose qu' il a fait de bien pour le prestige de la France... Que ses successeurs ont baissé la garde d' année en année, de déflation en déflation, de l' abandon du creusé de la Patrie en supprimant le service national et militaire...

Aujourd' hui l' Algérie n' est plus française mais la France ne deviendrait-elle pas progressivement magrehbine à s' en demander que deviendront nos petits-enfants après nous?....

J' ai été Troupe de Marine durant 31 ans (1966/1997): j' ai réellement aimé mon métier de soldat; mais depuis onze ans je suis en retraite et me bats pour que jamais la France ne reconnaisse et ne demande pardon à l' Algérie pour ce qu' on reproche à son Armée: les massacres et la torture...

Que le FLN ne fut à cette époque qu' une bande de délinquants sanguinaires semblables au FIS et au GIA d' aujourd' hui, avant d' être des libérateurs ou des bâtisseurs; que du temps de la colonisation, les pays colonisés, quels qu' ils soient, vivaient d' abondance, aucun africain ou magrhebin ne mourrait de faim ou de soif ou ne prenait les armes contre son frère, nous les avions fait Français et ils arboraient fièrement les décorations françaises de 14/18, 39/45, d' Indochine et de Suez, et qu' on les a abandonnés -ceux-là, les bons, les francophiles et francophones-, à la vengeance des vipères et des délinquants qu' occasionnait la lutte Est-Ouest, en Algérie comme au Tchad, au Maroc comme au Centre-Afrique, En Tunisie comme partout ailleurs où les chefs d' Etat d' Afrique et du Magrheb sont devenus des profiteurs milliardaires se moquant de leur peuple, ne leur apportant que la misère et la mort organisant çà et là des génocides (Côte d' Ivoire, Centre-Afrique, Tchad, Congo, Rwanda, Nigéria, Mali et j' en passe)...

Et aujourd' hui on trouve encore des Français qui dénigrent cette époque et leur pays LES DETRACTEURS DE LA COLONISATION... Qui, s 'ils crachent sur leur pays, La France, n' ont jamais eu le courage d' aller s' installer dans ces pays soit disant libres que sont l' Algérie ou la Tunisie, Le Tchad ou la Côte d' Ivoire...  

André BAILLARD

Témoignage de Joseph CASTANO

Chers Compatriotes,

Je vous fais parvenir, ci-dessous, des témoignages documentés de Joseph Castano qui lutte, tel notre Comité VERITAS et bien d' autres Français d' Algérie contre ce "vent d' oubli et de désinformation" qui continue d' envahir la "maison France"... parce que d' ''indignes locataires'' ont '' intérêt à ouvrir la porte de la maison" à ce ''vent destructeur''...

Car il s' agit, pour eux, de détruire, dans la Patrie France, toute trace de ce qui fit l' honneur de celle-ci en Algérie: son oeuvre capitale de civilisation, qui fait écrire aujourd' hui:
- à
Boualem Sansal, écrivain, universitaire et journaliste algérien: "En un siècle, à force de bras, les colons ont, d' un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul, l' amour pouvait oser pareil défi... Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants."...
- à
Bachir Ben Yamed (Directeur de "Jeune Afrique"): "A son indépendance, nul pays extérieur au monde occidental, Japon et Afrique du Sud exceptés, ne disposait d' une infrastructure aussi développée que celle de l' Algérie."
- et rapporter, par un ex-leader du FLN,
Ferhat Abbas, les propos suivants d' un homme d' État syrien: "L' oeuvre de la France est admirable! Si la France était restée vingt ans de plus, elle aurait fait de l' Algérie l' équivalent d' un pays européen."

Il s' agit, surtout, pour les gaullistes thuriféraires du Général et pour les socialo-communistes, ''porteurs des valises du FLN'' de masquer leurs honteuses trahisons et les crimes contre l' Humanité qu' ils ont générés sous la houlette du Général De Gaulle et de ses ministres.

Ces crimes et trahisons, qui avaient amené le Bachaga Saïd Boualam, capitaine de l’ Armée française, Vice-Président de l’ Assemblée Nationale française, à déclarer en cette Assemblée, le 5 juin 1962: « L’ abandon vulgaire » est désormais inscrit dans l’ Histoire de France. Il porte un nom: Evian. Venant après le traité de Versailles qui avait rendu deux départements à la France, les Accords d’ Evian qui lui en ont perdu quinze, apprendront aux générations futures que l’ armée française VICTORIEUSE a livré le territoire qu’ elle était chargée de défendre...»

Ces crimes et trahisons qui, avaient conduit le Maréchal de France Alphonse JUIN à dénoncer l' infamie: « Que les Français en grande majorité aient, par référendum, confirmé, approuvé, l' abandon de l' Algérie, ce morceau de France trahi et livré à l' ennemi, qu' ils aient été ainsi complices du pillage, de la ruine et du massacre des Français d' Algérie, de leurs familles, de leurs frères musulmans, de nos anciens soldats qui avaient une confiance totale en nous et ont été torturés, égorgés, dans des conditions abominables, sans que rien n' ait été fait pour les protéger, cela je ne le pardonnerai jamais à mes compatriotes. La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment.»

Enfin, ces crimes et trahisons, aussi dénoncés, par celui-là même qui aurait dû les taire: "LA FRANCE A COMMIS UN CRIME: ELLE A LIVRE LE PEUPLE ALGÉRIEN AUX TUEURS ET AUX ASSASSINS!'' - Ferhat Abbas

Louis ALBERTELLI
Délégué du Comité VERITAS à La Réunion
Comité pour le rétablissement de la Vérité Historique sur l' Algérie française

 

TEMOIGNAGE du Lieutenant Rabah KHELIF

Commandant la 4ème compagnie du 30ème Bataillon de Chasseurs Portés

ACTION EXCEPTIONNELLE D' UNE UNITE MILITAIRE FRANCAISE à ORAN le 5 juillet 1962

Des ordres écrits, qu' ils avaient dû signer, leur enjoignant de ne pas bouger de leur cantonnement, avaient été donnés aux officiers qui commandaient les 12 000 soldats, gendarmes et C.R .S. répartis dans chaque quartier de la ville d' ORAN.

Le Lieutenant KHELIF et sa compagnie étaient stationnés dans le secteur d' ORAN ce 5 juillet 1962.

Dans son livre (Editions Fayard 1993) Mohand HAMOUMOU écrit: " De rares officiers violèrent les ordres pour aller porter secours à une population civile terrorisée.

Le cas du lieutenant KHELIF reste exceptionnel, il témoigne: " Le 5 juillet 1962, des renseignements alarmants me parviennent de la ville d' ORAN, me disant qu' on est en train de ramasser les pieds-noirs, les musulmans francophiles et c' est effectif. On les embarquait dans des camions, on les emmenait vers ce que l' on appelait " les petits lacs ", qui se trouvait entre ORAN et l' aéroport et là, on les fusillait comme faisaient les SS, puis on les jetait dans le petit lac. (Il paraît que maintenant on a cimenté le petit lac).

Je demande donc des ordres à mon chef de bataillon ; le général KATZ qui commandait à ce moment là en Algérie avait donné des ordres pour que les troupes françaises, quoi qu' il arrive, ne sortent pas des cantonnements. C' était un ordre écrit (que nous avions d' ailleurs, tous émargé); l' adjoint au commandant me dit: "Mon garçon tu connaîs les ordres : le général KATZ a dit de ne pas bouger ".

J' étais le seul officier musulman commandant de compagnie à l' intérieur du bataillon. Je téléphone à mes camarades commandants de compagnies, tous européens, je leur explique ce que j' ai appris, ils me disent avoir les mêmes renseignements, mais qu' ils ne peuvent pas bouger vu les ordres. " mais enfin ce n' est pas possible leur ai-je dit, on ne va pas laisser les gens se faire trucider comme ça sans lever le petit doigt. Moi je ne peux pas, ma conscience me l' interdit ".

Je téléphone à l' échelon supérieur, au colonel commandant le secteur. Je tombe sur son adjoint et lui explique mon cas, il me répond: " Ecoutez mon garçon, nous avons les mêmes renseignements que vous, c' est affreux, faites selon votre conscience, quant à moi je ne vous ai rien dit ". En clair, je n' étais pas couvert.

J' embarque l' équivalent de quelques sections dans les camions dont je pouvais disposer et je fonce sans ordres sur ORAN.

J' arrive à la préfecture, il y avait là une section de l' A.L.N. (Armée de Libération Nationale), des camions de l' A.L.N. et des colonnes de femmes, d' enfants et de vieillards dont je ne voyais pas le bout. Plusieurs centaines en colonnes par 3 ou 4 qui attendaient là avant de se faire zigouiller.

J' avise une espèce de planton devant la préfecture et lui demande où se trouve le préfet ; il me dit: " Mon lieutenant regardez, c' est ce Monsieur qui monte ". En 4 ou 5 enjambées, je rattrape ce gros Monsieur avec une chéchia rouge. Je crois lui avoir dit: " Monsieur le Préfet je vous donne cinq minutes pour libérer tous ces gens là, sinon on fera tout sauter ".

Il ne m' a pas répondu, il a descendu l' escalier, s' est dirigé vers le responsable de la section A.L.N.. Ils ont discuté quelques minutes et la section A.L.N. est partie.

Le Préfet est venu et m' a dit: " c' est fait mon lieutenant ", et a dit aux gens: " Mesdames, Messieurs vous êtes libres, vous pouvez rentrer chez vous ".

Je reverrai toujours cette scène hallucinante de femmes d' enfants et de vieillards qui pleuraient, poussaient des cris hystériques, courant, tombant les uns sur les autres…

Quelqu' un est venu me trouver et m' a signalé qu' il y avait des gens blessés. Je les ai fait mettre à l' abri pour se faire soigner.

Puis j' ai installé des patrouilles sur les axes routiers qui menaient au port ou à l' aéroport, car j' ai appris qu' on arrêtait les gens qui fuyaient, qu' ils soient musulmans ou européens d' ailleurs. C' était la population ou des gens armés ne faisant même pas parti de l' A.L.N., qui les arrêtaient, les volaient, les tuaient.

J' ai donc mis des contrôles pour éviter cela et je les arrachais littéralement aux mains de la population. Au risque de ma vie, souvent, je les escortais jusqu' au port, parfois seul dans ma Jeep, avec simplement mon chauffeur et mon garde du corps. J' ai fait cela en ayant le sentiment de ne faire que mon devoir. "

En transgressant les ordres et en déployant ses hommes sur plusieurs kilomètres le lieutenant KHELIF a sauvé de très nombreuses vies, pour cela il a été SANCTIONNE: Le général KATZ, qui l' a convoqué, lui dira: "Si vous n' étiez pas arabe, je vous casserais ", le lieutenant KHELIF a été immédiatement muté et rapatrié en France.

ORAN était la seule grande ville d' Algérie qui comptait plus d' européens que de musulmans. Le 5 juillet sur 220 000 Oranais pieds-noirs il ne restait plus que 20 000 à 25000 européens, En ce mois de juillet 62 c' est plus de 3000 civils qui ont été enlevés et qui, pour la plupart, n' ont jamais été retrouvés, sauf ceux qui atrocement mutilés jonchaient les rues ou étaient pendus par la gorge à des crochets de bouchers.

André Loré

 

----- Original Message -----
From: Codefra@aol.com
Sent: Monday, December 08, 2008 11:44 AM
Subject: Comment...

Commment...

Avez-vous vu le 5 décembre le reportage de TF1 sur les enlèvements à ORAN? Surtout ce gamin, affolé, les bras levés, au milieu des siens braqués par des fellous en armes? Alors, je ne comprends pas comment certains des nôtres peuvent encore se trouver lors des cérémonies aux côtés de ceux qui s' inclinent, tous les ans, devant la fosse de celui par qui ce malheur est arrivé. Si je pouvais avoir le moindre doute sur la responsabilité de ce monstre, aussi bien pour le 26 mars que pour le 5 juillet et le massacre des Harkis, je n' écrirais pas ces quelques lignes, la rage au coeur. Pour ne pas dire plus. Aussi ayant toujours été respectueux des agissements et des opinions de mes compatriotes, aujourd' hui ce document révoltant me fait dire qu' il y a des limites à ne pas dépasser avec les complices, par non dénonciation, d' un criminel de guerre avéré. Il ne faut pas oublier ce que veut dire ce 5 décembre, dédié à "toutes les victimes civiles et militaires de la guerre d' Algérie!"

Je vous demande de bien visionner ces quelques passages du film. Faites des arrêts sur image de ce "convoyage" effroyable de nos compatriotes vers une mort affreuse. Pensez que les complices de ce massacre du 5 juillet et des autres tueries n' ont jamais dénoncé ni entamé la moindre enquête pour faire apparaître les responsabilités.

Alors comment pouvoir faire cause commune avec eux lors d' une commémoration, voulue par ces gaullistes, qui englobe la mémoire de tous ces tueurs, fellous ou barbouzes complices? Comment ne pas être révulsé surtout aprés la profanation de Marignane en prime de mépris pour nos morts?

Alain ALGUDO
Président C.D.F.A./U.C.D.A.R.A Porte parole de la Maison de PN de Béziers.

 

----- Original Message -----
From: vitus vitus
Sent: Tuesday, December 09, 2008 1:47 AM
Subject: Journée nationale des "morts pour la France" 5 décembre: de son utilité

Journée nationale des "morts pour la France" 5 décembre: de son utilité

Il est dit que les médias ont rendu compte de la manifestation du 5 Décembre au Quai Branly...
Les médias se convertissent, les médias vont sans doute expliquer la semaine prochaine que De Gaulle a baisé un million de Français en Algérie, dix millions de Musulmans en Algérie et même 45 millions de Français en métropole!

Ils vont expliquer, Sarko en tête, que pour gagner il faut bien mentir, c' est ça?
Si l' essentiel est de passer à la télé, il suffit d' y dire ce que le Politiquement Correct attend d' entendre.

Bedos écrit un livre. Il est invité sur toutes les chaines pour expliquer qu' il a toujours été un redoutable rebelle qui ne craint pas de s' attaquer aux Pouvoirs établis.
Mais pourquoi le Commandant Hélie Denoix de Saint Marc qui est pourtant passé par les Camps n' y est pas invité. Pour expliquer qu' il a, lui aussi, été un sacré rebelle! Poser la question c' est y répondre.

Je ne sais pas comment on nomme les gens qui prétendent que la meilleure manière de gagner c' est d' accepter de se faire choisir par son ennemi pour représenter une communauté. Alors qu' en général, une communauté, elle choisit le moins conciliant pour aller négocier. Lech Walesa, a-t-il une seule fois été nommé par Jaruselski? Betencourt, a-t-elle été nommée par les FARC pour gagner ensemble? Jean Moulin, il allait chanter La Marseillaise, au Mont Valérien, avec les Boches?
Parce que comment expliquer que les médias occultent, taisent et chloroforment complètement l' Opinion publique sur la Profanation d' Etat de Marignane?
Le Préfet qui rigole bien à Branly, un coin de lumière électrique!
Le Préfet qui ne rigole pas et qui fait sa diversion dans les Pyrénées pour égarer et disperser la colère.
Le Préfet des Bouches du Rhône et le Maire de Marignane qui poussent à la roue pour que surtout tout le monde parle d' autre chose jusqu' au rendu du verdict.

Distribution de Légions d' Honneur et de strapontins en fin de séance. Certains ont déjà été servis. L' atelier de Neuilly sur Seine filtre les bons élèves. Dans le cochon, tout est bon. Même la peau.

Vitus

----- Original Message -----
From: vitus vitus
Sent: Tuesday, December 16, 2008 3:25 AM
Subject: Chant des africains

C' EST MUNICH QUI RECOMMENCE

Il y a des années que je ne chante plus LA MARSEILLAISE.
Les motifs pour que je ne la chante pas sont désormais supérieurs aux motifs opposés.

J' aimerais pouvoir m' exprimer devant des politiciens et des préfets pour leur expliquer que je ne peux plus me hasarder encore à vouloir être plus républicain que celui qui préside la république ni que les fonctionnaires à casquettes qui la font fonctionner.
Si des gens que je vénère l' ont chantée, parfois en mourant, ce fut leur choix et je ne le discute pas. D' autres temps, d' autres moeurs.
Le fait qu' un hiérophante de Préfecture décrète que Le Chant des Africains est interdit de cité dicte en revanche mon choix, préalablement établi d' ailleurs depuis longtemps.

Comme il serait beau que tous les Français d' Algérie qui sont nos amis, je ne parle évidemment pas des vendus, des achetés et des donnés du HCR ou de quelques autres affidés de clubs philo-maçonniques et gaullistes ou de celui qui, pour faire nombre, n' a rien trouvé de mieux que de se conjuguer au Pluriel, comme il serait beau - dis-je - que tous ces amis comprennent que les démonstrations préfectorales des Hautes Pyrénées et des Bouches du Rhône clouent le bec des candides qui croyaient que "Droit de Mémoire" ressassait en vain le temps passé.
Ils ont eu la démonstration, ils ont la preuve, grandeur nature, en son et lumière, costumes et décors que l' extravagance dont ils nous pensaient atteints est en réalité leur propre carence première mais justement par défaut.
En effet, c' est bien le Pouvoir qui a pris les devants en commettant deux actes qui le transforment ipso facto en délinquant de Droit Commun:

Pour commencer la profanation nocturne d' une sépulture historique et nationale. Deuxièmement, un reniement urbi et orbi d' un chant historique intimement attaché à la libération du territoire national aux dépens du joug nazi, libération réalisée au prix d' un très lourd tribut par les multitudes volontaires issues de l' Afrique francophone et francophile.
Dans le premier cas, le Préfet est un stipendié de la cause FLN.
Dans le deuxième, il agit exactement selon les espérances et les méthodes des néos nazis qui s' en prennent également à ces combattants morts, par la souillure de leurs tombes. Monsieur le Préfet interdit l' hommage qui leur est dû, ce qui est de la part d' un Etat prétendument responsable comme le pendant officiel d' une profanation que des voyous accomplissent par son pendant anonyme. Les seconds sont poursuivis et condamnés. Nous aimerions savoir pourquoi l' impunité des autres.

Nous aimerions également participer à toutes ces manifestations de protestation et d' indignation contre l' ignominie des profanations, nous associer aux cortèges des juifs et des musulmans qui réclament de justes sanctions contre ce récurrent forfait.
Mais la plainte cesse désormais, du moins pour partie, d' être contre X. En effet deux coupables au moins, ou ses représentants en tout cas, se sont désignés, contraints par l' impératif d' une politique d' Amnésie Obligatoire imposée au peuple français au nom d' une Real Politique qui jauge peut-être, comme cela vient de se démontrer face aux lycéens en rues, que la menace criante autant que tacite d' une France en transition d' identité est trop importante désormais pour tenter de défendre encore une cause française abandonnée aux plus déterminés, aux plus nombreux et aux plus internationalement menaçants.

Selon cette nouvelle configuration, le syndrome de Munich est de retour. Plus de stèle OAS, plus d' Armée d' Afrique, plus de Harkis, plus de Pieds Noirs, plus de Chant des Africains. Sinon c' est la Tour Eiffel qui s' effondre, une centrale atomique qui explose ou le Président sommé de faire porter la Burka à son épouse au prix de la vie de son fils. Cas de figure purement imaginaires mais intégralement plausibles. Ce, d' autant plus depuis le retour de la France dans la sphère US. Depuis le 11 Septembre, les aviateurs saoudiens nous ont rendus imaginatifs.

VITUS

 

----- Original Message -----
From: Notre Journal
Sent: Monday, December 08, 2008 2:04 PM
Subject: Infos ECLAIR : L' AID en France

L' AID en France

Bonjour à tous,

NotreJournal fait part de son regard:

NotreJournal par sa nature et ses animateurs est sensible, sûrement plus que toute autre publication, à la question musulmane.

Nos grands parents, nos parents et un peu nous mêmes avons côtoyé ce qu’ on appelle maintenant assez bêtement, la diversité culturelle.

Nous on appelait çà l’ Algérie... nous y sommes nés..

Ce laboratoire des mondes, en friction et en symbiose partielle, contenait tous les ingrédients du meilleur et du pire.

Malgré tout, il y avait une tolérance et un respect qui ont totalement disparus de la scène sociale.

C’ est le même état d’ esprit qui a conduit l’ Algérie à ce que l’ on sait que celui qui prédomine aujourd’ hui en France. Comme on ne dit pas ce que l’ on pense et que l’ on réagit par faiblesse ou par pression, plus personne ne dispose de références solides et c’ est le début d’ une situation d’ incompréhension et de distance.

Avec la disparition du respect, naissent des pulsions qui n’ ont plus rien de raisonnable, ni de respectable.

Beaucoup, dans leurs tours d’ ivoire continuent à imaginer que de ne pas voir un problème est la meilleure façon de ne pas le poser... C’ est une erreur socio-politique grave!

Il est assez facile de s’ imaginer que les "responsables" de la gestion du pays ont une charge psychologique énorme et que, dans ces conditions, il faut savamment mesurer, les mots, les actes et le "savoir faire"! Chacun son boulot dirais-je!

Avec la crise, qui n’ est en fait qu’ une remise en ordre, certaines difficultés sont et vont être distendues, que va-t-il en sortir?

Il en sortira ce que chacun aura individuellement décidé, du bien ou autre chose.

La population musulmane de France est composée de toutes sortes d’ origines, noire, arabe et autres. Parmi les populations arabes, il y a les descendants des Harkis, puis toutes les personnes issues des rapprochements familiaux et les immigrants.

Autant en Algérie (départements français), les cultes, dans leur portée d’ organisation sociale, ont été respectés, puisque la population musulmane pouvait y conserver l’ ensemble de ses pratiques et rapports sociaux, autant en métropole, les données sont différentes.

Nous savons bien que beaucoup de musulmans le comprennent, l’ admettent et l’ approuvent. Mais à côté de ces gens de bien, il y a une mouvance dont les intentions et les moteurs sont moins honorables. Là aussi, il y aurait beaucoup à dire car souvent ils sont, eux aussi, des victimes de problèmes humains ou sociaux encore plus graves!

Par ce petit texte, nous voulons simplement exprimer notre soutien et notre sympathie à ceux des musulmans qui sont nos amis dans l’ humanité et que, forts des expériences du passé, nous aspirons à la compréhension, par ceux qui les connaissent mal ou pas, de qui ils sont.

En espérant qu’ ils sauront s’ adapter à ce pays, bonne fête de l’ AID.

Disponible aussi en fichier article visible à: http://notrejournal.info/journal/Pour-l-AID-Lettre-ouverte-aux

N' oubliez pas non plus de vous abonner à NotreJournal!!

La Rédaction: Marc MORA

 

----- Original Message -----
From: Robert SCHILLING
Sent: Tuesday, December 09, 2008 9:14 AM
Subject: Chansons

Chansons

Le "Chant des Africains", traditionnellement chanté par les Pieds Noirs, anciens combattants et autres ringards, a été interdit par le préfet des PO lors d' une cérémonis patriotique (voir fichier joint). Soyez assurés que, sauf protestation énergique, la mesure sera généralisée et étendue à d' autres manifestations de "nostalgie colonialiste" (les stèles aux martyrs de l' Algérie française sont déjà en voie de démantèlement).

Par contre, nous pourrons désormais chanter la Marseillaise... en arabe. Chirac, déjà, l' avait annoncé. Peut-être, ainsi, sera-t-elle moins sifflée? Au dernier congrés du PS, on a chanté l' Internationale. Comme d' habitude.

Voilà où nous en sommes!

La Marseillaise en arabe: http://www.youtube.com/watch?v=r61blEj6Ll4&eurl=http://www.bladi.net/forum/168552-marseillaise-arabe/&feature=player_embedded

Robert SCHILLING

----- Original Message -----
From: rjp.schilling
Sent: Tuesday, December 16, 2008 7:04 PM
Subject: Lettre à un ami Pied-noir

Lettre à un ami Pied-noir

Plus de soixante ouvrages et des articles innombrables, en grande majorité élogieux, furent consacrés à la "chienlit " de mai 1968, alors que les media presque unanimes ont tiré un voile pudique sur le cinquantenaire des évènements de mai 1958. La communauté pied-noire en conserve le souvenir douloureux, que nous sommes nombreux à partager avec elle.

Il est certes important, sur un thème aussi dramatique, de ne rien oublier, de ne rien renier et de ne rien pardonner, mais... Un nouveau drame se dessine, qui pourrait bien, celui-là, être définitif car il porte sur la substance même de notre peuple que menace la démission de nos dirigeants face à la déferlante migratoire. A cet égard, l' avenir de la France se présente sous des auspices bien sombres. Pour n' en considérer que l' aspect démographique, si la tendance se poursuit, la population française de souche européenne ou DOM -TOM sera minoritaire sur son propre sol vers le milieu du présent siècle, face à une immigration allogène très majoritairement arabo-africaine et musulmane qui a entrepris de s' imposer chez nous, avec la complicité active ou passive de nos " élites ". Je n' ai pas besoin, à ce sujet, de vous rappeler les propos de Houari Boumediène et ceux de Mouamar Kadhafi, nous prédisant le triomphe prochain de l' Eurabia et la dhimmification de notre peuple. Le processus est engagé. Si nous laissons faire, le Liban et le Kosovo préfigurent ce qui nous attend.

Les Pieds-noirs devraient jouer un rôle essentiel dans la prise de conscience et dans l' organisation de la résistance face à ce péril d' une ampleur sans précédent. Ils sont aujourd' hui deux millions, ce qui représenterait un poids politique considérable s' ils étaient unis, mais force est de constater le formidable émiettement de cette communauté (des centaines d' associations) et son repli sur les seuls aspects mémoriels et commémoratifs fondés sur le souvenir de " là-bas ", que ces francaouis défaitistes ne peuvent pas comprendre! Votre expérience d' un passé douloureux devrait vous inciter à lutter à nos côtés pour prévenir un nouveau désastre, dont vos enfants comme les nôtres seront victimes. Au rythme actuel de la substitution de population, dans une ou deux décennies, la Françarabie sera devenue réalité. Nos compatriotes n' ont pas voulu de l' Algérie française, ils auront la France algérienne (et marocaine, sénégalaise, malienne, turque), comme l' a prédit un politicien qui lance ses avertissements dans le désert depuis trente ans, le seul dont l' engagement aux côtés des P-n n' a jamais failli et que les Français, Pieds-noirs compris, ont abandonné lors des dernières élections présidentielles. Depuis, la place n' étant plus défendue, vos stèles sont démantelées et on a même vu un préfet de la République interdire le Chant des Africains lors d' une cérémonie patriotique!

La " mémoire ", pour être constructive, doit préparer l' avenir en tirant les leçons du passé. Si elle n' est que nostalgie, elle se transformera en renoncement et s' éteindra avec ses derniers détenteurs. Or nos cheveux blanchissent… Confrontés à cette perspective, beaucoup de Français haussent les épaules où détournent le regard. Ils préfèrent ne pas affronter une réalité dérangeante: la France est malade, peut-être en voie d' extinction. Les P-n versent bien une larme de temps en temps, déposent une gerbe, mais sur le fond, je le crains et j' espère me tromper, beaucoup d' entre eux (à l' exception notable de quelques associations clairvoyantes) adoptent la même attitude résignée: la cause est perdue, on n' y peut rien, les Français décadents n' ont que ce qu' ils méritent! Or notre civilisation est toujours vivace. Elle n' est pas morte en Algérie. Elle mourra lorsque nous aurons renoncé à la défendre. Il n' est pas trop tard pour la sauver, mais l' urgence est grande. Pieds-noirs, Français de conviction, anciens combattants, que le Pouvoir voudrait reléguer à un rôle passif de gardiens de la mémoire, réagissons, ne baissons pas les bras!

Robert SCHILLING

 

Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés

Paris le mardi 09 décembre 2008

COMMUNIQUÉ

Halte aux profanations dans les cimetières

Le Comité de Liaison des Associations Nationales de Rapatriés, le CLAN, indigné par les odieuses profanations intervenues au cimetière militaire de Notre Dame de Lorette, condamne avec force ces actes , comme il condamne toute atteinte à des monuments aux morts ou à des stèles commémoratives.

Le CLAN demande aux pouvoirs publics de faire au plus vite toute la lumière sur ces agressions inqualifiables.

Denis Fadda
Président du CLAN

 

Lieutenant-colonel (e.r.) Armand Bénésis de Rotrou

MONOGRAPHIE SUR LES FAITS AYANT ENTRAÎNÉ LE DÉCLIN PRÉCIPITÉ DE L' ALGÉRIE FRANÇAISE

(Mots suivis d' un astérisque: voir lexique in fine)

-- O --

Principalement après le cessez-le-feu du 19 mars 1962, l' Algérie est confrontée à une série de dures épreuves qui décideront de son destin.

I - L' après-cessez-le-feu du 19 mars 1962

Détournées de la lutte contre le terrorisme pour se consacrer à celle contre l' organisation armée secrète (O.A.S.) et les partisans de l' Algérie française, les forces de l' ordre assisteront, impuissantes, sous le regard d' un exécutif* provisoire sans autorité et d' un gouvernement provisoire de la République algérienne (G.P.R.A.) incapable d' assurer la relève de la France, à la mainmise sur le pays par des réseaux du Front de libération nationale (F.L.N.) qui, considérablement renforcés par une nouvelle libération de huit mille cinq cents fellagas et libres de toutes contraintes, sans se départir de leur logique révolutionnaire et de l' usage de la terreur, se rendront coupables d' assassinats de centaines de milliers de personnes et de l' exode d' un million d' autres.

L' historien Jean Monneret (1) analyse cette situation en ces termes:
" Dès lors qu' une des parties était, non pas un état démocratique, mais un mouvement révolutionnaire, c' était là parier sur une bien aléatoire métamorphose. […]
" En fait, dans les circonstances du moment, les autorités françaises se sont trouvées prises dans une contradiction. Elles ne pouvaient pas proclamer la valeur des Accords d' Évian, les faire approuver par le peuple français, en faire le pivot de leur politique algérienne et prendre simultanément des mesures de défiance envers le FLN. Agir d' une manière qui eût contredit les discours était politiquement intenable. "

Nos dirigeants sont informés de ces dérives criminelles, disposant en Algérie pour cela, outre des sources diplomatiques et médiatiques, de celles, très documentées et détaillées, de leurs services de renseignement qui, à la différence des formations du corps de bataille, sont restés pleinement opérationnels; disposant de moyens d' investigation classiques, dont une flotte aérienne dotée d' appareils de prises de vues performants, ces services fournissent des indications précises tant sur les conditions d' arrestation que sur les lieux de détention des personnes enlevées.

Dans leurs ouvrages, Jean Monneret (2) et Georges Fleury (3) rapportent que le ministre des Armées, monsieur Pierre Messmer, au cours du conseil des ministres du 18 juillet 1962, rend compte de cet état de faits; ils notent que le président de la République, après avoir déclaré que " Ça se tassera " (Jean Monneret), menace les fonctionnaires, les enseignants et les médecins qui fuient l' Algérie de révocation (Georges Fleury).

L' historien Maurice Faivre(4) cite les directives nouvelles que le chef de l' État définit en matière de maintien de l' ordre:
" Il faut être maître de la situation, […], appliquer les accords… réserver le moins possible… Il ne s' agit pas des Français, mais de la France… Sur le plan de la Justice, il n' y a aucune sanction des crimes depuis avril ".

Sur le terrain, ces directives se traduisent par des consignes aux unités qui, comme le rapporte Jean Monneret , prescrivent ce qui suit:
" […] il ne doit pas y avoir d' incident avec le FLN. Il ne faut agir pour la protection des Européens qu' à la condition expresse que ceci se passe "sans heurts et en douceur".
" […] le respect du cessez-le-feu doit primer. "

Jean Monneret cite (6) les paroles du commandant T (sic) qui déclare que " le commandement minimisait les enlèvements " et que " le cessez-le-feu avait priorité sur la protection des nationaux ".

Cet auteur précise (7) que les officiers et les soldats témoins de crimes de cette nature reçoivent la consigne de ne pas intervenir et de se taire; que les officiers qui prennent l' initiative de passer outre sont sanctionnés et renvoyés en métropole; que le F.L.N. obtient des autorités françaises l' éloignement d' officiers et d' unités (placés par lui sur une " liste noire ") qui procèdent à des investigations sur ces crimes.

Dans ces mêmes pages, il cite le cas de deux bataillons qui, intervenant à trois reprises sur initiative de leurs chefs pour libérer des Français torturés et mettre des charniers à jour, sont pris à partie par des individus armés qui s' y opposent; il ajoute qu' au cours de l' engagement dans lequel un officier français est tué, l' une des deux formations est prise sous le feu d' unités de la force locale et d' auxiliaires temporaires occasionnels (A.T.O.*).

À la suite de ces faits poursuit-il, les deux unités françaises sont sanctionnées: tandis que ses officiers sont consignés, l' un des bataillons est relevé de son secteur dans les vingt-quatre heures et renvoyé en métropole pour y être dissous; l' autre bataillon est également relevé de son secteur et son chef, après avoir été consigné, est interrogé " sans aménité " par la sécurité militaire (S.M.); il précise que deux de ces interventions ont été exécutées sur renseignements d' autochtones francophiles - dont le courage est à citer en exemple.

Maurice Faivre précise (8) que " les A.T.O. s' opposent aux opérations de recherche des unités françaises ", puis il décrit, à son tour, l' affaire des deux bataillons cités plus haut par Jean Monneret:
" Deux bataillons français qui ont découvert des charniers près d' Alger sont invités à la discrétion et déplacés, d' autant plus rapidement que le colonel Rollet, commandant l' un d' eux, a rendu compte que les commanditaires des enlèvements appartenaient à l' exécutif provisoire (19). "

Le nombre de Français assassinés ou disparus au cours de cette période varie de près de mille huit cents (chiffre certain cité par Jean Monneret ), à beaucoup plus, selon d' autres sources. Dans l' état actuel des connaissances des historiens, il n' est pas possible de dresser un bilan plus précis.

Maurice Faivre (10) révèle que l' armée française, qui connaîtra également son lot de victimes, comptera cent quarante-sept tués et cent deux disparus entre le 19 mars (cessez-le-feu) et le 31 décembre 1962.

II - Les combats fratricides

Prises dans l' engrenage de la répression contre les partisans de l' Algérie française consécutivement à leur engagement contre l' O.A.S., les forces de l' ordre seront amenées à déployer une activité qui se soldera par des dizaines de milliers d' interventions: perquisitions, visites de logement, contrôles d' identité, rafles préventives… accompagnées de mesures de coercition: arrestations, révocations, expulsions, internements massifs en centres de détention…

Les mesures de coercition toucheront l' ensemble de la population, y compris les membres des hautes couches de la société: les ecclésiastiques (dont les évêques), les avocats, les médecins, les directeurs d' établissement, les industriels, les présidents d' association, les syndicalistes, les colons, les cadres et employés des services publics, les spécialistes, les commerçants, les agriculteurs, les ouvriers…

Il est à noter que n' échapperont pas aux représailles les anciens combattants, les compagnons de la Libération, les résistants de la première heure, les pilotes chevronnés de la Première Guerre mondiale…

Du fait de complicités ou de connivences avec les populations et l' O.A.S., la police (dont les trois quarts des membres sont des Français d' Algérie) et l' Armée (qui n' a pas encore été entièrement touchée par les mesures d' osmose) seront particulièrement visées; il s' ensuivra qu' après une épuration en profondeur, l' administration, la police et le corps des fonctionnaires algériens seront réduits à néant, livrant le pays au chaos.

Indépendamment des méthodes de torture intégrale utilisées par les polices* parallèles, les interrogatoires poussés se généraliseront dans le noyau dur des forces de l' ordre qui, par ailleurs, en pleine rue, recourront à l' ouverture du feu sans sommations sur des membres présumés de l' O.A.S.

En France métropolitaine, l' opinion publique est alertée par des scandales ayant pour origine l' hospitalisation, dans des états graves, de personnalités honorablement connues, dont madame Salasc, l' épouse d' un gynécologue réputé; paradoxalement, ce sont des intellectuels de gauche, menés par le professeur Pierre Vidal-Naquet, qui tirent la sonnette d' alarme, ce qui déclenchera l' intervention de deux commissions d' enquête qui n' auront aucune suite, sinon la relève du colonel de gendarmerie Georges Debrosse et de l' équipe du commissaire de police Louis Grassien.

III - L' exode

Sur plus d' un million de Français vivant en Algérie en 1954, il en restera encore environ huit cent mille à la date du cessez-le-feu, le 19 mars 1962, et, après avoir quitté massivement le pays, ils ne seront plus que quelques milliers à la fin de l' été 1962. Selon une étude menée par l' historien Jean Monneret (11), ce mouvement s' est opéré principalement en deux vagues.

La première vague touche essentiellement les habitants de l' intérieur du pays qui, à la suite du départ des troupes françaises, abandonnent leurs villes, leurs villages, leurs terres et leurs biens; ils fuient devant les enlèvements et les massacres perpétrés par le F.L.N., mais aussi par des délinquants et des résistants de la dernière heure (les marsiens, les ralliés du 19 mars 1962, date du cessez-le-feu); beaucoup qui désirent continuer à vivre en Algérie, s' ils ne sont pas assassinés, sont chassés de chez eux et contraints au départ.

En chemin vers les ports et les aérodromes, les fugitifs se heurtent, souvent sous l' œil impuissant de l' armée française, à des barrages où, s' ils ne laissent pas leur vie, ils sont dépouillés des biens qu' il leur reste. Parqués sur les aéroports et dans les ports, sous la garde des gendarmes mobiles qui - O.A.S. oblige - veillent pistolet-mitrailleur à la ceinture, ils attendent parfois plusieurs jours le moment de leur embarquement, dormant sur place et obligés d' abandonner une valise s' ils en possèdent deux.

Beaucoup parmi ces gens sont des rescapés des massacres: des femmes et des enfants qui ont été violés, des veuves, des orphelins qui ont abandonné le corps d' un mari, d' un père ou d' un frère assassiné sous leurs yeux. L' encombrement des ports et des aérodromes est tel que les autorités françaises vont parfois jusqu' à envoyer des troupes et des chars en bloquer les accès, ordonnant aux réfugiés de " rentrer chez eux ".

La deuxième vague, qui se déclenche dans les jours qui suivent la sécession (2 juillet 1962), touche essentiellement les habitants des grandes villes et, fait marquant, tous les Européens sans distinction: les fonctionnaires, les cadres et techniciens (certains arrivés récemment de métropole), les membres du clergé restés en Algérie dans le cadre de leurs missions humanitaires, des libéraux convaincus qui avaient joué le jeu du F.L.N., tous ceux qui, de par leurs fonctions, leurs idées progressistes ou leurs amitiés, avaient cru pouvoir continuer à vivre au milieu d' un peuple algérien dont ils avaient la confiance et qui leur demandait de rester…; l' ampleur des désordres est telle, que même des militaires français en uniforme et des membres des corps diplomatiques étrangers sont enlevés et assassinés, ce qui constitue une violation flagrante des accords d' Évian.

L' Algérie se vidant du personnel administratif et des habitants qui, tant bien que mal à la suite des purges et des départs, continuaient à assurer la conduite et la vie économique du pays, le marasme s' installe sous toutes ses formes: chômage, misère, loi du plus fort… Le peuple qui a faim manque de tout et les agressions se multiplient: pillages, viols, sodomies, tortures… Tous les biens des Français sont à prendre: logements, mobilier, voitures, argent…

Selon l' ancien fellagha Rémy Madoui:
" L' exode des pieds-noirs continua à raison de 8 000 à 10 000 personnes par jour. Avec ces départs de Pieds-Noirs et d' Algériens, administrateurs, fonctionnaires, officiers, l' Algérie se vidait de ses forces vives, de son encadrement et de ses techniciens. […]

" C' était l' anarchie totale. Paris accepta l' ouverture des frontières [des barrages*] pour laisser l' armée F.L.N. stationnée au Maroc entrer en Algérie, ce qui causa une panique chez les Pieds-Noirs et intensifia encore le nombre de leurs départs. Des milliers de gens hagards, désorientés et complètement démunis attendaient les bateaux qui devaient les emmener loin de leur pays, ce pays auquel ils resteraient à jamais attachés par toutes les fibres de leur être. "

Au fil des semaines, les techniques des enlèvements, des assassinats et du rançonnement se perfectionnent; relevant de méthodes propres au crime organisé, elles deviennent le fait de deux pouvoirs montants: celui de l' armée de libération nationale (A.L.N.), seul organisme ayant conservé des structures hiérarchiques cohérentes et celui de la rue où des bandes, également structurées, règnent par la terreur.

 IV - Le blocus de Bab el-Oued: 23 au 27 mars 1962

Fortement représentatif du petit peuple des Français d' Algérie, fournissant à l' O.A.S. le gros de ses troupes et de ses commandos, Bab el-Oued, quartier populaire européen situé à l' est de la capitale, est le foyer de l' insurrection des forces conservatrices qui, pour certaines, en dépit du contexte politique désastreux, continuent à lutter pour la survie de l' Algérie française; concentrant à ce titre les attaques des forces de l' ordre, ce quartier est soumis, à partir du 23 mars 1962, à un blocus qui durera quatre jours.

Dans le cadre de cette opération, Bab el-Oued se voit imposer un couvre-feu de vingt-trois heures sur vingt-quatre au cours duquel sa population de soixante mille âmes dispose d' une heure par jour pour sortir et faire des courses, les forces de l' ordre ne laissant passer le ravitaillement qu' au compte-gouttes.

Un événement tragique, dès le début du blocus, vient donner au commandement le motif de précipiter l' intervention, d' écraser l' insurrection par la force et d' exercer des représailles sur la population: à la suite d' une méprise due à un caporal autochtone qui, à partir d' un camion militaire, menace de faire ou fait usage de son arme (les deux versions diffèrent selon les sources), les commandos O.A.S., d' une manière fort inconsidérée, ouvrent le feu, tuant un lieutenant, sept soldats appelés et blessant quinze autres appelés. La journée avait pourtant bien débuté pour l' O.A.S., un de ses commandos ayant réussi à désarmer une patrouille d' appelés sans tirer un seul coup de feu.

La riposte du commandant en chef est sans appel: à côté des escadrons de gendarmerie mobile, des compagnies républicaines de sécurité (C.R.S.) et de la troupe, il fait intervenir des blindés, des avions de chasse et des hélicoptères armés; la population est avertie que toute circulation dans les rues, toute présence aux fenêtres et sur les balcons l' exposeront au feu des forces de l' ordre; deux escorteurs d' escadre, le Surcouf et le Maillé-Brézé, avec leurs pièces d' artillerie jumelées de cent vingt-sept millimètres, mouillent à vue en rade d' Alger.

Durant l'assaut, les façades et les terrasses des immeubles sont pilonnées aux obus de trente-sept millimètres et à la mitrailleuse lourde, faisant des victimes et des dégâts dans les habitations. Deux commandants de régiment, arguant de la clause de conscience prévue dans le règlement général des armées, déclarent qu' ils ne participeront pas au nettoyage de Bab el-Oued; le premier est mis sur le champ à la retraite et le second renvoyé en métropole avec soixante jours d' arrêts de forteresse; voici ce que Georges Fleury (13) écrit sur cette phase de la bataille:
" Jamais sans doute les gendarmes et les C.R.S., manœuvrant sous la protection serrée de bataillons d' infanterie, de blindés et d' hélicoptères, n' ont mis autant de hargne à exécuter une mission. Ayant pour certains le sentiment de venger enfin les morts des barricades*, ils saccagent des centaines d' appartements, dont ils ont parfois défoncé la porte sans attendre qu' on leur ouvre.
" L' insulte facile, usant de coups au moindre geste suspect, bousculant des femmes qui tentent de les empêcher de vider leurs tiroirs ou d' éventrer leurs matelas, les gendarmes et les C.R.S. ratissent immeuble après immeuble en subissant encore de-ci de-là le tir de quelques desperados qui s' attirent une intense réplique des mitrailleuses des blindés. "

L' historien Jean Monneret précise (14) qu' " A 17 heures, l' Armée de l' Air intervint avec des T6* et mitrailla les immeubles. "

Le sous-lieutenant Rémy Madoui rapporte (15) que faisant partie, avec sa section, des troupes de bouclage du quartier, il a été relevé de son commandement et renvoyé dans son corps avec un rapport de nature à le faire comparaître devant une cour martiale pour avoir permis à des familles françaises, contraintes de camper sur les trottoirs dans le froid et la nuit, de rentrer chez elles.

À l' issue de la bataille, le 27 mars 1962, les commandos O.A.S. ne devront leur survie qu' à la complicité d' un officier commandant d' unité et de gradés qui les laisseront s' échapper au travers de l' étanche dispositif de bouclage, ce qui démontre que les troupes engagées dans cette lutte ne sont pas toutes acquises à leur mission et que, tout en se soumettant aux exigences du service, une partie d' entre elles mettent leurs actes en accord avec leurs convictions.

Faute de statistiques fiables, le nombre des victimes de ces journées n' est qu' approximatif: il serait de vingt morts (trente-cinq prétendent les habitants) et de trois à quatre fois plus de blessés; parmi les tués figurent des enfants, dont une fillette de dix ans.

Bab el-Oued est le quartier du petit peuple et des gens pauvres qui, issus majoritairement de l' immigration étrangère, n' ont pas de liens avec la métropole; l' épreuve qu' ils subissent leur révèle une réalité qu' ils tenaient pour impensable: ils réalisent soudain que la guerre qui leur est livrée est totale, que l' O.A.S. est vaincue et que la lutte est devenue inutile; leur souci principal est désormais de quitter l' Algérie, mais la France étant pour eux une terre inconnue, une question les hante: où aller?

Lt-Col. Armand BENESIS de ROTROU

(A suivre)

1. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, Paris, L' Harmattan, 2000, pages 325 et 364.
2. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., page 294.
3. Georges Fleury, Histoire secrète de l' O.A.S., Paris, Grasset, 2002, page 928.
4. Maurice Faivre, Les archives inédites de la politique algérienne - 1958-1962, Paris, L'Harmattan, 2003, page 63.
5. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., pages 183 et 187.
6. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., page 187.
7. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., pages 179 à 186.
8. Maurice Faivre, Les archives inédites de la politique algérienne - 1958-1962, op. cit., page 63.
9. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., pages 125 et 166.
10. Maurice Faivre, Les archives inédites de la politique algérienne - 1958-1962, op. cit., page 171.
11. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., pages 120 à 123, 222, 223 et 309.
12. Rémy Madoui, J' ai été fellagha, officier français et déserteur - Du FLN à L'OAS, Paris, Seuil, 2004, page 313.
13. Georges Fleury, Histoire secrète de l' O.A.S., op. cit., page 638.
14. Jean Monneret, La phase finale de la guerre d' Algérie, op. cit., page 76.
15. Rémy Madoui, J' ai été fellagha, officier français et déserteur - Du FLN à L'OAS, op. cit., pages 298 et 299.

 

Ces dates ignobles....

Au timbre édité par la poste algérienne pour commémorer la « fête de la victoire » du 19 mars et à l’ attention de ceux qui, en France, jugent bon de s’ associer à cette célébration. Le gouvernement français, quant à lui, décide que l’ hommage national aux victimes de la guerre d’ Algérie sera rendu le 5 décembre et non le 19 mars, mais que, « dans un régime de liberté, ceci n’ empêche nullement les associations de choisir le jour qui leur convient pour un hommage à leur niveau » (Lettre de l’ État major particulier de la Présidence de la République, datée du 1 Août 2007, adressée en réponse au Président de l’ Association pour la Mémoire de l’ Empire Français).
Autrement dit, le gouvernement décide de ne rien décider et de laisser officiellement n’ importe qui faire n’ importe quoi! Pourvu qu’ ils votent bien… R.S.

Comme vous le savez, le 19 mars 1962 n’ a pas à être officiellement commémoré, avait dit l’ exprésident Chirac. Et bien cette année à Paris on a pu noter parmi les personnalités participant à cette « cérémonie »: M. Bertrand Delanoë, maire de Paris (normal puisqu’ il est plus proche du FLN que des Français), mais surtout le contrôleur général des armées Éric Lucas, Directeur de la mémoire, du patrimoine et des archives (DMPA) au Ministère de la Défense, M. Christophe Provot, chef de cabinet du Secrétaire d’ État chargé de la fonction publique représentant M. André Santini, le général de brigade Swed représentant le général d’ armée Georgelin chef d’ état-major des armées, le général d’ armée Cuche chef d’ état-major de l’ armée de terre et le général de corps d’ armée Dary, Gouverneur militaire de Paris, le commandant Patoux, commandant en second le bureau militaire du Sénat, représentant le président Christian Poncelet, M. Guy Geoffroy, député de Seine-et-Marne représentant le groupe UMP et son président Jean-François Copé, M. Bernard Saugey, sénateur de l’ Isère (UMP), M. Jean-François Lamour, député de Paris (UMP), rapporteur du budget des anciens combattants à l’ Assemblée nationale et président du groupe UMP au conseil de Paris.

A tout ces officiers et élus (dont une grande partie a dû faire l’ Algérie, à moins qu’ ils n’ aient été réformés par peur de partir dans nos terres si lointaines…) nous adressons un grand merci pour le peu de cas qu’ ils font des morts d’ après le 19 mars 1962, et particulièrement pour tous les disparus, les assassinés du 26 mars et du 5 juillet 1962.

AMEF Info (Association pour la mémoire de l’ Empire Français,

Maison Maréchal Juin, 29 avenue de Tübingen,
13090 Aix-en-Provence) numéro 32

A tous ces notables civils et militaires qui ont jugé bon ou habile de s’ associer à la « fête de la victoire » algérienne, nous adressons l’ expression du mépris que nous réservions à leurs prédécesseurs porteurs de valises… qui eux, au moins, prenaient parfois quelques risques!

AMEF Info

 

François JACQUOT Le 22 octobre 2008

25640 LA TOUR DE SCAY

Monsieur Jean Marie BOCKEL
Secrétaire d' Etat aux Ancien Combattants

37 rue de Bellechasse
75007 PARIS

Le 19 octobre, à l' occasion du congrès de la FNACA, monsieur Jean Marie BOCKEL, secrétaire d' Etat à la Défense, chargé des Anciens Combattants a déclaré (1): " il n' y aura pas de Mémorial Day à la française, une journée unique de commémoration n' est ni dans notre culture, ni dans notre histoire, aujourd' hui toutes les commémorations ont leur sens "

Ce point de vue est contestable dès lors qu' on observe le peu d' intérêt suscité par certaines commémorations et qui donc perdent tout leur sens, en revanche une " journée du Souvenir " trouverait toute sa pertinence et sa valeur de symbole et constituerait ainsi une véritable " rupture " plus conforme à la philosophie du Président de la République.

Plus loin, le Secrétaire d' Etat poursuit: " je considère que le 19 mars doit avoir toute sa place. On va continuer à ce que les cérémonies du 19 mars se passent en présence des autorités, des militaires, des élus ".

Ces propos ne sont pas tolérables:
1- ils s' inscrivent en contradiction formelle avec les déclarations de quatre Présidents de la République:
- monsieur Valéry Giscard d' Estaing LE 19 MARS 1980: "l' anniversaire des accords du 19 mars 1962, mettant fin à la guerre d' Algérie, n' a pas à faire l' objet d' une célébration "
- monsieur François MITTERAND, le 24 septembre 1981, désavouant publiquement son Ministre des Anciens Combattants déclare: " s' il s' agit de marquer le recueillement national et d' honorer les victimes de la guerre d' Algérie, je dis que cela ne peut être le 19 mars ".
- monsieur Jacques CHIRAC a choisi pour cette commémoration la date du 5 décembre qui ne correspond à rien au plan historique.
- monsieur Nicolas SARKOZY s' est engagé au cours de sa campagne électorale que ne soit pas le 19 mars " celle, d' un cessez le feu qui n' a pas été respecté ".

Ces déclarations se passent de commentaires!

2- ils récusent la vérité historique.

Poursuivant des rencontres secrètes menées de longue date, les deux délégations, française et algérienne signent le 18 mars une " Déclaration Générale " et non pas un accord l' Algérie ne disposant à l' époque de la capacité juridique internationale.

Quelles en étaient les principales dispositions ?:
- un accord de cessez le feu " dont l' application est fixée au lendemain 19 mars.
- des déclarations gouvernementales relatives qui portent notamment sur:
o une période de transition avec la mise en place d' un Exécutif Provisoire disposant d' une " force locale " de 40 000 hommes.
o la libération des prisonniers et une amnistie générale,
o d' un référendum d' autodétermination, et dans l' hypothèse où la solution d' indépendance serait retenue des garanties pour les personnes conservant le statut civil de droit français
o la programmation du retrait des forces françaises.

- des clauses secrètes autorisant la présence française sur un certain nombre de sites

permettant la poursuite des expérimentations nucléaires.

Comment ont-elles été appliquées?

En France le référendum du 8 avril approuve à 90 % les termes de la déclaration générale du 18 mars.

En Algérie, l' autodétermination est approuvée à 99 % des votes exprimés le 1er juillet.

Le 3 juillet une déclaration gouvernementale française reconnaît solennellement l' indépendance de l' Algérie

Si la France respecte strictement les accords, le gouvernement algérien et le FLN ne se considèrent pas engagés par ce texte qualifié de " déclaration "!

L' Armée française applique immédiatement le " cessez le feu ", rétracte son dispositif dans le bled, désarme les formations supplétives, et de fait les livre à la vindicte du FLN.

Elle se consacre plus à la lutte contre l' OAS qui engage une vague d' attentats destinés à empêcher l' application des accords, à laquelle répondent les violences du FLN en direction des civils européens et des supplétifs.

Le 23 mars débute le " siège " de Bab el Oued, où la population européenne s' est retranchée par les gendarmes mobiles appuyés par l' aviation qui fera 15 morts et 75 blessés parmi les forces de l' ordre et 20 morts et 50 blessés dans la population.

Le 26 mars une manifestation pacifique des Algérois est durement réprimée par une unité française provoquant 46 morts et 150 blessés.

Le sommet de l' horreur est atteint à Oran le 5 juillet où la foule massacre plusieurs centaines d' Européens, les estimations varient de 400 à 1500, sans que les forces françaises présentes n' interviennent!

Au total avant le cessez les pertes seront lourdes:
24 600 militaires dont 15 600 au combat
3 700 civils européens

Après le cessez le feu
2 273 civils européens sont porté disparus
150 000 harkis et supplétifs seront assassinés
que sont devenus les 790 militaires disparus ou prisonniers?

En conclusion, on peut affirmer que ni le gouvernement provisoire, ni le gouvernement algérien, ni le FLN n' ont respecté ou fait respecter les dispositions de la " Déclaration Générale " du 18 mars et que le gouvernement français n' a pas exigé qu' elles soient respectées, encore moins prendre les mesures propres à assurer la protection de ses nationaux ainsi que celle de ceux qui s' étaient engagés à servir la France.

Voici donc les raisons péremptoires pour que le 19 mars ne soit pas commémoré de manière officielle en France, libre à telle association de le faire.

François JACQUOT

Commandeur de la Légion d' Honneur

Ancien d' Algérie (1956-1962)

(1) Est Républicain du 20 octobre 2008

 

----- Original Message -----
From: Coalition Nationale des Harkis et des Associations de Harkis
Sent: Monday, December 15, 2008 6:19 PM
Subject: Réflexion avant Noël et les fêtes de fin et de déb

Réflexion avant Noël

Avant de célébrer Noël et les autres fêtes de fin et de début d' année, il est utile, parfois, de s' interroger sur le "drôle de monde" où nous vivons. Sur fond de crise économique, changement climatique, désintégration républicaine en marche,... Chacun d' entre nous voudrait se "dépayser" en n' évoquant que des sujets positifs et plaisants mais, à chaque coin de rue ou en allumant sa radio ou sa télévision, nous tombons, systématiquement, sur des évènements-choc qui semblent s' enchaîner les uns après les autres et s' éterniser!!!

C' est pourquoi, nous venons faire, de temps en temps, une petite "incursion amicale" dans votre "intimité" dans la perspective de vous signaler quelques-unes de ces problématiques et, en l' occurrence, nous vous remercions de nous supporter ponctuellement.

Très Cordialement,

Khader MOULFI

 

C’ EST DANS TON COEUR

C’ est dans ton cœur que je respire,
Ton cœur qui bat contre mon cœur;
C’ est la naissance d’ un empire
Empli de bleu et de bonheur.

Sans toi ma route est sans boussole,
Elle est errance et désespoir,
Elle s’ affole et dégringole
Au manège de ses déboires.

Tes lèvres comme deux cerises,
Près du jaune ocre du soleil
Où n’ est rien qui me dépayse,
Sont un bonheur qui s’ émerveille.

Je te boude si tu m’ oublies
L’ espace de quelques secondes:
Tout ton amour en moi abonde,
Tout mon amour pour toi supplie.

Le ciel dessine ton visage
Des mille reflets de l’ automne
Qui colore sous les nuages
Notre vie douce et monotone.

Mon cœur avance dans tes pas,
Dans la lenteur de ton silence;
Il se nourrit de tes appas
Aux jours trop courts de ta présence.

Ton doux visage m’ accompagne
Dans ma mémoire et mon hiver:
Ni joie, ni fleurs dans la campagne.
Un soleil seul et un désert.

Mais la douceur de tes baisers,
Au seuil d’ un univers céleste,
Consolent mes douleurs blasées
Dans la tendresse de tes gestes.

Guy ROLLAND

 

----- Original Message -----
From: albert soued
Sent: Monday, December 01, 2008 12:51 PM
Subject: étrange loi électorale.doc

ETRANGE LOI ELECTORALE

Par Albert Soued, écrivain http://www.chez.com/soued, pour le site http://www.nuitdorient.com

Le 1er décembre 2008

Les étrangetés de la loi électorale israélienne font que lorsqu' un ministre démissionne, il peut se passer plus de six mois avant que le suivant ne le remplace. Et pendant ce laps de temps, le 1er ministre démissionnaire a tous les pouvoirs et peut en abuser. C' est ce que fait l' actuel 1er ministre. Après des discours tonitruants sur la nécessité de revenir aux frontières d' avant 1967, après avoir libéré des centaines de terroristes ayant du sang sur les mains, voilà qu' il conseille à ses ennemis palestiniens de faire paraître dans les quotidiens du pays des encarts publicitaires d' une page entière, vantant les mérites du plan de paix saoudien de 2002.

Depuis l' élection de Barack Obama à la présidence des Etats-Unis, ce plan qui était moribond semble retrouver des couleurs. Considéré comme peu sérieux et refusé par le précédent gouvernement Israélien, ce plan fait miroiter une paix totale avec les 57 pays arabo-musulmans contre une véritable reddition des revendications israéliennes. En effet il préconise le retour aux frontières de l' armistice de 1949, le retour au partage de Jérusalem, le retour en Israël des 0,65 million de réfugiés arabes devenus plus de 4 millions en 60 ans, l' abandon du plateau stratégique du Golan à la Syrie (1)…

Or Israël est déjà en paix avec la plupart des pays arabo-musulmans. Sur le plan stratégique ce plan fait fi des diverses guerres, intifada et boycott imposés à Israël depuis 1948 par les Arabes. Il fait fi des 0,9 million de réfugiés juifs chassés des pays arabes et qui, pour une grande partie d' entre eux, ont perdu tous leurs biens et leur avenir dans le pays natal. Le plan saoudien ne tient pas compte des souffrances imposées à tout un peuple par les Arabes, parce que ce peuple est juif. Il ne tient pas compte des pertes subies de leur fait et qui méritent de substantielles compensations de leur part.

Conseillée par un 1er ministre démissionnaire, la propagande arabe dans les journaux Israéliens est une gifle au bon sens du citoyen et une manœuvre mesquine pour saper toute autre proposition de paix possible (2). Elle complète l' image que le citoyen s' est fait de son 1er dirigeant, le plus honni de l' histoire du pays (3) et qui ne semble pas avoir compris qu' en 3 ans de pouvoir il a largement démontré son arrogance, ses insuffisances et sa rouerie. Il est grand temps qu' on puisse retrouver dans les médias du pays des images positives de réalisations bénéfiques, de projets de dirigeants honnêtes, dévoués et compétents, plutôt que la saga des exploits des diverses familles mafieuses qui se sont engraissées avec le pouvoir, lors de cette dernière décennie, ou la recrudescence conséquente de la violence domestique, de la violence sur les routes (4), et maintenant… on nous assène de la propagande arabe.

Albert SOUED

Notes
(1) Dans les mêmes conditions, la Syrie a renoncé à revendiquer la province turque d' Iskenderoun. Rappelons que le Golan n' a été administré par la Syrie que pendant 20 ans et il a été transformé en camp militaire. Il est rattaché à Israël depuis 41 ans et il a été transformé sur le plan agricole (vignobles notamment), industriel et touristique.
(2) Notamment celui de B Natanyahou qui préconise de renverser les données du problème: d' abord développement économique de la zone palestinienne, ensuite indépendance, si cela est réalisable sans péril.
(3) 3 % d' avis favorables
(4) en 2008, le nombre de piétons écrasés par rapport aux accidents de la route est un des plus élevés dans le monde

----- Original Message -----
From: albert soued
Sent: Tuesday, December 09, 2008 12:57 PM
Subject: farhou

Farhoud

Chers amis

On a trop tendance à oublier les pogroms passés en pays arabes en Irak, en Lybie, en Egypte etc... voir http://jewishrefugees.blogspot.com/2008/12/farhoud-1941-kristallnacht-for-iraqs.html et aussi http://jewishrefugees.blogspot.com/2008/12/saul-fathi-author-of-full-circle.html

Aujourd' hui il n' y a pratiquement plus de Juifs en pays arabes. Exceptions, quelques milliers au Maroc. Au Yémen aussi où ils commencent à être persécutés à nouveau.

Mais il reste des Chrétiens qui subissent non pas des pogroms, mais des exclusions et des menaces, ce qui fait que leur nombre diminue d' une façon draconienne notamment en Irak, au Liban et en Palestine. En Egypte, les heurts des Coptes avec les musulmans sont quotidiens.

Depuis l' accord de Doha, le Liban est redevenu un vassal de la shiah de Syrie-Iran et a quitté le clan américain pour le clan russe et beaucoup de Chrétiens recommencent à émigrer de peur d' un conflit sérieux dans la région.

La fiction d' un Moyen Orient arabe tolérant est une invention des journalistes européens généralement bien reçus, mais menacés d' interdiction et de représailles s' ils disent le contraire.

Albert SOUED  

----- Original Message -----
From: albert soued
Sent: Thursday, December 11, 2008 11:38 AM
Subject: Le Moyen Orient fin 2008.doc

LE MOYEN ORIENT FIN 2008

Résumé d'une situation par Albert Soued, http://www.chez.com/soued pour http://www.nuitdorient.com le 12 décembre 2008

On a créé des monstres pour faire peur

Une tactique politique dont les potentats usent et abusent quand ils sont en difficulté est de montrer à la population qui gronde le spectre effrayant d' un contre pouvoir pire que le leur, un contre pouvoir qu' on s' est ingénié à créer et à encourager, et qu' on pense contrôler.

Au Pakistan, le pouvoir des militaires et de leurs services secrets dénommés ISI a encouragé les madrassas et les talibans qu' il utilise aussi bien pour résoudre les problèmes intérieurs que les problèmes avec les voisins (Afghanistan, Inde, Cachemire…)

En Egypte, le pouvoir a toujours encouragé les frères musulmans les utilisant comme épouvantail en cas de difficulté interne. Mais les frères musulmans sont devenus trop puissants, dépassant le ¼ de l' électorat. Alors le président Moubarak crée et encourage un islam encore plus extrémiste, un islam salafi non politique, pour neutraliser les frères musulmans.

N' oublions pas non plus qu' Israël a encouragé la création du hamas pour contrer le fatah, dans les années 70. On crée le monstre pour effrayer et dissuader et, par la suite, il est difficile de s' en débarrasser.

Alors ne vous étonnez pas des attentats en Inde, en Afghanistan, des roquettes sur le Negev et de la généralisation du foulard en Egypte, pays jusqu' ici semi-laïc.

Un savant double langage

Les habitants des territoires autonomes sont dénommés "palestiniens" par les médias occidentaux, faute d' une terminologie plus adaptée à une situation tribale, sectaire et chaotique. De la cacophonie palestinienne provenant de la bande de Gaza et de Judée-Samarie, il ressort toujours le même double langage.
- Un langage destiné à l' ONU et à l' Europe qui consiste à se présenter comme une victime d' une horrible situation concentrationnaire, situation qu' on a contribué à créer par ailleurs, et dans laquelle on vit très confortablement.
- Et un langage en arabe local, irako-syrien, où les invectives et la haine meurtrière contre les Juifs se déploient en permanence dans les médias, les bazars et les mosquées, les affiches murales, les livres scolaires, les madrassas et la rue. (1)

Il ressort de ce double langage que le Palestinien est perçu par l' intellectuel occidental comme pauvre, affamé, encerclé, sous blocus, victime de la terreur israélienne et désirant ardemment la paix. Et que son tortionnaire est le va-t-en-guerre israélien.

La réalité est que les Palestiniens profitent d' un statu quo largement financé par l' ONU, l' Occident et les pays arabes. La création d' un état indépendant, qui serait tout à fait artificiel vu les diverses fractures internes tribales, ethniques et idéologiques, les mettrait dans de gros embarras politiques et financiers. Le statu quo d' une guerrilla permanente accompagnée d' un double langage véhément est la solution idéale pour les dirigeants palestiniens.

L' axe du mal réarmé jusqu' aux dents

L' Iran poursuit imperturbablement sa quête de l' arme nucléaire pour asseoir son hégémonie sur la région ou pour déclencher l' apocalypse, si les ayatollahs illuminés parviennent à monopoliser tous les pouvoirs. Selon les experts, le délai d' obtention de cette arme se raccourcit et on se situerait entre l' automne 2009 et l' hiver 2010.

Avec l' aide de la Corée du Nord et de la Russie, la Syrie a repris ses activités nucléaires à base de plutonium en les disséminant sur son territoire à l' instar de l' Iran.

Le hezbollah officialisé a doublé son arsenal d' avant la 2ème Guerre du Liban et le hamas n' est pas en reste, en copiant les méthodes et le processus du hezbollah (trafic d' armes par des centaines de tunnels, installations militaires souterraines, missiles de plus en plus sophistiqués et de plus longue portée…)

Les missions impossibles de l' armée israélienne

Etant donné la diversité des menaces qui pèsent sur ce minuscule état de 21 000 km2 au sein de l' océan arabe, l' armée israélienne doit s' adapter à au moins six missions:
- police dans les territoires autonomes (cf Judée-Samarie)
- lutte anti-terroriste (cf Djénine, Gaza)
- guerre conventionnelle (cf Syrie)
- guerre de missiles à courte, moyenne et longue portée (cf hamas- hezbollah – Irak-Iran)
- destruction d' objectifs lointains hostiles (cf Syrie – Irak - Iran)
- guerre non conventionnelle (cf Liban – Gaza)

La shia' h a le vent en poupe

L' éternel ennemi de la sunna, la shiah de "A'li/Hassan/Hussein" a commencé à venger 14 siècles de soi-disant usurpation du pouvoir islamique par les Califes sunnites, depuis que ses ayatollahs ont pris le pouvoir en Iran en 1979. Alors l' offensive se déploie tout azimut au Moyen Orient et ailleurs. Cela a commencé avec la guerre avec l' Irak qui a duré 10 ans. Puis vint le terrorisme international en France, au Liban, en Argentine et ailleurs contre des intérêts occidentaux et juifs. Puis vint l' idéologie apocalyptique du retour du Mahdi, de la destruction utile d' un monde mauvais et du paradis des vierges. Les kamikases s' en sont donné à cœur joie contre les Irakiens, les Libanais et les Israéliens. La Syrie, le Liban et Gaza sont vassalisés par l' Iran.

Le hezbollah libanais s' installe à Gaza et en Amérique Latine (Colombie, Vénézuela, Panama, Uruguay, Brésil, Argentine…) pour assurer le trafic de la drogue et le blanchiment d' argent.

L' Iran finance l' installation de facultés d' enseignement islamique dans des Universités en Grande Bretagne, en Allemagne, aux Etats-Unis.

Les réserves de pétrole du Golfe persique se situent pour l' essentiel sous un territoire peuplé de shiites, en Iran, en Arabie orientale et aux émirats, notamment Bahrein et l' Iran y propage ses agitateurs.

La chasse aux infidèles

Aujourd' hui il n' y a pratiquement plus de Juifs en pays arabe du Moyen Orient sauf au Yémen où quelques centaines de personnes sont à nouveau persécutées.

Mais il reste des Chrétiens qui subissent non pas des pogroms, mais des exclusions et des menaces, ce qui fait que leur nombre diminue d' une façon draconienne notamment en Irak, et dans les territoires autonomes de Palestine. En Irak, depuis 2003, la population chrétienne a été divisée par 2 et il ne reste plus que 0,4 million d' âmes soumises aux appels à la conversion par les mollahs prêcheurs du vendredi. En territoire palestinien, la population chrétienne a été divisée par 3 en 60 ans, avec moins de 50 000 âmes harcelées, rançonnées, citoyens de seconde zone.

En Egypte les Coptes sont agressés et leurs biens spoliés ou attaqués périodiquement.

Au Liban, lors de la guerre civile beaucoup de Maronites ont quitté le pays, ce qui a avantagé la population shiite pauvre. Depuis l' accord de Doha qui a légitimé et assis le pouvoir du hezbollah, le Liban est devenu un vassal de la shiah de Syrie-Iran, a quitté le clan américain pour le clan russe et beaucoup de Chrétiens recommencent à émigrer de peur d' un conflit sérieux dans la région. Après avoir constitué les ¾ de la population dans les années 30, ils n' en constituent plus que moins du quart, soit 0,85 million…

La fiction d' un Moyen Orient arabe tolérant est une invention des journalistes européens généralement bien reçus, mais menacés d' interdiction et de représailles s' ils disent le contraire.

L' appel au Jihad (extraits quotidiens)

Il y a déjà 4 états islamistes dans le monde arabo-musulman, l' Arabie, l' Iran, le Soudan et le Pakistan, auxquels s' ajoute l' entité hamas de Gaza. Deux autres états sont en voie de le devenir l' Afghanistan, la Somalie, la résistance éthiopienne ayant échoué….

L' émir d' al Qaeda qui dirige "l' état islamique d' Irak", Abou O' mar al Baghdadi s' adresse à Barack Obama lui demandant d' embrasser l' islam (à nouveau) et annonce que les combattants du jihad ont l' espoir d' habiter dans l' avenir sous les toits de la Maison Blanche.

Le groupe islamiste somalien "shabab al moujahidine" appelle les musulmans d' Occident à venir rejoindre le jihad en Somalie, au lieu de sommeiller et d' engraisser dans leur confortable planque.

Le sheikh de Gaza Mohsen Abou I' tha appelle du haut de son minaret tous les Palestiniens à exterminer les Juifs, ce qui serait la bénédiction la plus splendide, sentence demandée par le saint coran, avec le rétablissement du califat.

Le Sheikh Himam Sai'd, guide suprême des frères musulmans en Jordanie: "Oh noble Gaza, lèves la tête haute! Par ton action tu as fait lever la tête haute aux musulmans! Et vous peuple de Hébron! Vous menez une guerre contre les Juifs… Aujourd' hui, égorgez-les à Hébron et tuez-les tous en Palestine…."

Dans le quotidien soudanais Al-Intibaha, O' thman Fouad O' thman considère que les attentats aux Etats-Unis du 11/9 sont une grande victoire de l' islam et non pas une défaite, victoire que les musulmans doivent imiter pour le jihad mondial.

Albert SOUED

Notes

(1) Voir Palestinian Media Watch d' Itamar Marcus qui surveille les médias depuis 11 ans. Les Palestiniens sont en train de former des générations de jeunes criminels haineux. (voir http://www.pmw.org)

 

----- Original Message -----
From: Guysen International News
Sent: Sunday, December 28, 2008 2:31 AM
Subject: Vous aimez Guysen! Guysen a besoin de vous...

Vous aimez Guysen! Guysen a besoin de vous...

Au nom de l’ information, soutenir Guysen

Depuis quelques heures, les équipes de Guysen sont postées dans le sud d’ Israël, à Sdérot, Ashqelon, et dans les villages du Néguev occidental. Elles relayent une information d’ urgence, essentielle pour savoir et comprendre. Ce samedi matin, après 45 jours de bombardements depuis Gaza sur le sud d’ Israël, les forces aériennes de Tsahal ont lancé une opération inévitable contre le Hamas. Celle-ci va durer, d’ autant que la riposte des terroristes palestiniens risque de s’ intensifier. On parle de 200 missiles qui seront tirés chaque jour. On sait que certains risquent de toucher Israël plus en profondeur. Ce qu’ on ignore en revanche, c’ est la réaction des Syriens, des Libanais, des Arabes de Judée et Samarie. Ouvriront-ils d’ autres fronts? Soutiendront-ils le Hamas? Comment agiront-ils après la condamnation de l’ OCI, l’ Organisatio n de la conférence islamique (57 pays, 1,3 milliard de musulmans), qui a qualifié les bombardements israéliens de « crimes de guerre »?

Depuis plus de dix ans, la rédaction de Guysen offre à ses lecteurs une fabuleuse aventure, celle de l’ information. Rapportée en temps réel grâce à nos correspondants postés en permanence sur tous les points chauds, plus de cinquante personnes se relayent désormais pour assurer la diffusion d’ une information d’ urgence sur le Moyen-Orient, jamais démentie.

En dix ans, et grâce à son réseau de correspondants, un fil d’ info légendaire, des articles repris sur la toile, Guysen est devenue la première agence de presse en français basée au Moyen Orient. En 2007, nous avons donné à nos lecteurs la possibilité de devenir des téléspectateurs de Guysen. Diffusée sur le câble et la plupart des plateformes ADSL et en stream sur le Web, la chaîne d’ information en direct de Jérusalem, première du genre, est regardée chaque mois par près de deux millions de téléspectateurs, zappeurs et fidèles.

Grâce à Guysen TV, vous pourrez suivre en images l’ évolution du conflit entre Israël et le Hamas. Nos caméras sont dans le sud, mais aussi dans le nord où des batteries de missiles contrôlés par des milices palestiniennes sont dirigées contre Israël.

Nous rappelons encore que cette fabuleuse aventure de Guysen a un coût. Et nous ne ménageons pas notre peine pour trouver des solutions financières. Il n’ est de secret pour personne que nous avons fait appel à des investisseurs pour lancer la chaîne de télévision. Depuis quelques mois, ces sources sont fortement contrariées par la crise financière qui affecte profondément l’ économie mondiale. Désormais, il faut faire preuve de beaucoup d’ imagination pour trouver les moyens de poursuivre une œuvre, une mission nécessaire au service d’ une information libre et indépendante.

Aujourd’ hui, plus que jamais, nous avons besoin de vous et nous demandons à tous ceux qui aiment Guysen de nous apporter leur soutien financier.

Grâce à votre contribution, Guysen restera un média d’ information gratuit et indépendant dont le travail d’ information et d’ analyse se poursuivra.

Ce n’ est pas la première fois que nous vous sollicitons. Vous avez en effet été des milliers à soutenir des opérations montées par Guysen: notre présence au Sri Lanka après le Tsunami pour sauver des vies, nos actions humanitaires pendant la deuxième guerre du Liban, n’ auraient pas été possibles sans vos nombreux dons.

Plus que jamais, votre soutien pour Guysen continuera de faire prévaloir une information de qualité et impartiale, une ligne éditoriale indépendante.

Nous remercions chaleureusement ceux qui ont immédiatement réagi à votre premier appel.

Nous vous remercions à tous pour votre fidélité, votre compréhension et votre engagement...

La rédaction

Pour soutenir Guysen International News: https://www.guysen.co.il/soutien/index.php 

 

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Monday, December 01, 2008 12:53 PM
Subject: Racisme et xénophobie : des délits passibles de un à trois ans de prison

ATTENTION DANGER!!!

"L' enfer est pavé de bonnes intentions".

Le racisme, l' incitation à la haine, l' apologie, la négation ou la banalisation des crimes de génocide seront bientôt passibles de peines de un à trois ans de prison dans toute l' Union européenne, a annoncé aujourd' hui vendredi la Commission européenne.
Les ministres européens de la Justice se sont entendus ce vendredi pour instituer ces sanctions pénales dans leurs législations. Il aura fallu près de sept ans de négociations pour parvenir à ce résultat, a souligné le commissaire européen à la Justice Jacques Barrot, en présentant la décision à la presse à l' issue de la réunion.
«Le racisme et la xénophobie n' ont pas leur place en Europe, et ne doivent l' avoir dans aucune partie du monde», a-t-il souligné. «Je salue l' introduction de sanctions sévères et effectives contre ces violations des droits de l' homme et des libertés fondamentales qui sont des principes communs aux pays européens», a-t-il ajouté. L' accord punit «l' incitation publique à la violence ou à la haine visant un groupe de personnes ou un membre d' un tel groupe, défini par référence à la race, la couleur, la religion, l' ascendance, l' origine nationale ou ethnique». Sera également punie l' incitation «par diffusion ou distribution publique d' écrits, d'images ou d' autres supports», en référence à l' internet. Les Européens entendent également sanctionner «l' apologie, la négation ou la banalisation grossière publique des crimes de génocide, crimes contre l' humanité et crimes de guerre tels que définis par la Cour pénale internationale».
Ces peines pourraient n' entrer en vigueur que dans plusieurs mois, voire quelques années, le temps pour les pays de l' UE de transposer cette décision cadre dans leur législation respective.

http://www.lepays.fr/article/racisme-et-xenophobie-des-delits-passibles-de-un-a-trois-ans-de-prison---446139?symfony=48c6be37f13004368a25522be098724f

Voilà encore une règlementation taillée sur mesure pour les complices des envahisseurs musulmans de l' Europe!

Depuis l' automne 2000, les Juifs de France subissent déjà les méfaits dans l' application et l' interprétation de ce genre de lois douteuses. Depuis, ces lois ont été renforcées, par exemple la loi LELLOUCHE. Le texte et l' esprit de la loi ne posent pas problème par eux mêmes. Le danger vient de l' interprétation qu' en font les magistrats au coup par coup.

Ainsi par exemple, dans des centaines de graves agressions racistes contre des personnes le motif du racisme n' a pas été retenu. Des organismes et associations se sont spécialisés dans le recensement de ces dénis de justice. Le racisme est systématiquement nié quand des immigrés s' en prennent à des Français blancs. On observe la même dérive à propos de l' antisémitisme. Il faut souvent des interventions insistantes auprès des autorités pour que des crimes graves et évidents soient qualifiés d' antisémites.

A contrario, avec un zèle suspect, beaucoup de magistrats singent la propagande ordinaire en accusant de racisme et d' islamophobie, le moindre propos mettant en cause des racailles ou des assassins nazislamistes. Un sommet d' abjection fut atteint lors de la condamnation pour antisémitisme, du webmestre du site personnel "Am Israël Haï" sur plainte d' une clique d' alterjuifs dévoyés, soutenus par des associations pro-terroristes, des groupes de sympathisants nazislamistes et des assosciations subventionnées prétenduement antiracistes.

Avec cette nouvelle loi, nous sommes presque sûrs que la haine anti blancs, la haine anti occidentale et la haine antijuive continueront sur le web comme auparavant. Tout comme comme nous sommes sûrs, que les complices des nazislamistes la brandiront au moindre propos contre leurs protégés.

L' empilement de lois boiteuses contre un prétendu racisme ne change hélas rien à la réalité de notre monde. Aujourd' hui plusieurs centaines de millions de musulmans sont en guerre déclarée contre l' Occident. Aujourd' hui, n' en déplaise aux alterjuifs et aux notables juifs leurs amis, le véritable antisémitisme sanguinaire s' appelle ANTISIONISME.

Tant que les collabos juifs qui se réjouissent de ces lois tordues ne l' auront pas reconnu et proclamé, ces lois resteront non seulement inefficaces, mais en plus nuisibles, car limitant la liberté d' expression.

Charles DALGER

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Monday, December 01, 2008 6:45 PM
Subject: Arrêt des procédures juridiques contre Guy Millière

Arrêt des procédures juridiques contre Guy Millière

Bonjour à tous,

Nous sommes contents pour notre amis Guy MILLIERE.
Il a bien fait de mettre fin à c et énième procès intenté contre lui.

Néanmoins, il y a dans l'air comme un relent d' épuration idéologique.
Sur le fond, Guy MILLIERE n' a en rien exagéré.
Il n' a fait qu' appeler les choses par leur nom.
Nous continuons à penser tout le mal possible de ceux qui l' ont poursuivi.

Les deux auteurs, ont bien participé aux aboiements des meutes antijuives. Il s' agit bien de Juifs hostiles aux Juifs qui refusent de ramper devant les nazislamistes. Comme d' autres à la radio, ou dans les rares hebdos, ils ne se privent pas de faire des insinuations infâmantes à l' encontre des Juifs qui ne pensent pas comme eux.

Hors de France, être de droite n' est pas infâmant. Malheureusement en jargon propagandiste français d' aujourd' hui, "extrémiste de droite" est l' une des pires accusations qui peut être proférée. C' est tragique que des responsables de média juifs se plient à ce jeu. De bonne grâce, qui plus est.

Les Juifs de France ne sont ni sourds, ni aveugles, ni idiots. Ils reconnaissent désormais les antijuifs grenouillant dans la classe politique française. Or, depuis longtemps, les plus nuisibles de ces antijuifs, ne sont plus cantonnés dans les groupuscules d' extrême droite.
Les temps ont changé. Aujourd' hui, beaucoup de Juifs de France se reconnaissent et soutiennent des personnalités politiques qu' ils écartaient a priori, avant la vague de violence antijuive lancée par les nazislamistes à l' automne 2000.

Ces Juifs interdisent à quiconque, de les insulter, en parlant de dérive extrémiste de droite.

De très nombreux Juifs, de France et d' ailleurs, ne sont pas d' accord avec les média juifs existants. Ils ne veulent plus se contenter de quelques secondes, ou quelques lignes, très rarement concédées à des représentants du Camp National, pour exprimer le sentiment et la volonté d' une très large partie des Juifs du monde.

Cela fait huit ans que ces Juifs veulent entendre parler des terroristes nazislamistes en termes plus sévères. Par exemple, on ne rappelle pas assez que le prétendu président de la principale organisation terroriste, à laquelle un gouvernement israélien a eu la faiblesse de reconnaître une représentativité, est l' instigateur du massacre de Maalot. Ce "haut fait" consista en l' assassinat de plus d' une vingtaine de jeunes enfants d' une école, par des déchets nazislamistes. Ces Juifs en ont assez d' entendre ces fadaises rabâchées dans les média dits juifs, dès qu' on entend "plan de p..." dans la propagande ordinaire.

Nous en avons plus que marre d' entendre les termes méprisants de "colons", "fanatiques", "extrémistes de droite", "ultra-religieux", systématiquement employés par des collabos, pour parler des pionniers de Judée et de Samarie, les seuls Juifs vraiment debouts face aux occupants nazislamistes. Que ces collabos acceptent donc notre vocabulaire, puisqu' ils nous imposent le leur à la radio et dans la presse.

Nous en avons plus qu' assez de cette lâche complaisance des soi-disant média juifs francophones, envers les turpitudes de la clique au pouvoir en Israël, quand ces turpitudes concernent des capitulations au profit des nazislamistes. Car pour le reste, nous nous fichons éperdument des affaires de droit commun, de cette clique au pouvoir.

Depuis des années, les pires insultes publiques sont proférées à longueur de temps contre le président des USA. Ca amuse beaucoup les consommateurs de propagande. Au contraire, les propagandistes se moquent de ceux qui ne l' insultent pas. Le Président de la République Française lui même, ne s' est jamais abaissé à poursuivre ceux qui l' insultent grossièrement dans les média, notamment sur internet. Dans ce contexte, pourquoi devrions-nous ménager le zombie nuisible et ses complices incrustés au pouvoir en Israël?

Ceux qui voudraient faire interdire la critique contre l' islam et le politiquement correct invoquent presque toujours "le risque d' incitation à la haine". Les faits sont là. Depuis huit ans que les nazislamistes ont accru les assassinats de Juifs en Israël et dans le monde, et plus près de nous, les agressions contre les Français de souche, aucune agression n' a été recensée contre des musulmans, même notoirement connus comme sympathisants jihadistes. Alors que malgré les lourdes présomptions qui pèsent sur eux, des centaines de sites et de blogs nazislamistes prolifèrent en toute quiètude, en France.

Nous espérons que les nouvelles dispositions européennes y mettront fin. Mais nous en doutons fort, compte tenu des dispositions d' esprit observées jusqu' à présent.

Charles DALGER 

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Thursday, December 04, 2008 11:13 AM
Subject: Erreur tragique

Erreur tragique

Le peuple Juif a l' immense douleur de déplorer la double tragique erreur commise par les déchets nazislamistes à Bombay.

En effet, parmis les neuf Juifs assassinés à Bombay dans l' attaque contre le Beit Habad, quelques uns ont été effectivement torturés et tués par erreur. Il s' agit des membres de la secte païenne "antisioniste" satmar (http://www.a7fr.com/Article/60293.htm). (Lire l' article explicatif en cliquant sur le lien.)

Or, selon Solomon SOFER, les déchets nazislamistes ont commis une double tragique erreur. En effet celui que les Amalgame Fange Pourriture présentent comme le crifard du coin leur aurait déclaré que les déchets ne voulaient pas faire de mal aux Juifs antisionistes dont il s' enorgueillit d' être. Toutefois, nous sommes persuadés que cette déjection exagère quand elle prétend que la plupart des Juifs de Bombay font partie des alterjuifs antisionistes à exterminer en même temps que les déchets.

Le bruit de cette défécation est rapporté en francekipu par les homologues de la déjection en question. Autrement ce son infime ne serait jamais sorti des chiottes.

LAMALCHINIM VE LA MINIM AL TEHI TIKVA..

De: Alexandre LUSZCZANOWSKI (REFINFO)
Date: Jeudi 4 Décembre 2008, 7h16

http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=12588&artyd=5

« Je suis certain à 100 % que les activistes ne visaient pas les juifs indiens », a déclaré à l' AFP Solomon Sopher, le responsable de la synagogue Keneseth Eliyahou, proche du Centre juif du Beit Habad de Bombay. « Les musulmans ne nous ont jamais fait de mal. Cet acte barbare ne vise pas les juifs, mais l' Amérique, la Grande-Bretagne et Israël », a-t-il estimé après la prière du samedi, à laquelle assistaient une quinzaine de personnes.

Charles DALGER

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Saturday, December 06, 2008 6:55 PM
Subject: Le Royaume-Uni condamné pour ses fichiers ADN

La folie s' aggrave à la basse-cour européaste des droits des déchets de l' humanité

Alors que cette basse-cour se dit impuissante contre les législations illégales, répressives, liberticides et immorales, pour traquer les internautes, notamment ceux qui téléchargent des bétises que personne ne veut acheter, la loi anti-ADN renforce l' impunité de milliers de vrais criminels. En effet, on ne fait pas encore des analyses d' ADN pour les stationnements interdits, les petits dépassements de vitesse, ou les téléchargements.

Cette jurisprudence, pour aider les assassins, s' ajoute aux autres mesures en faveur des terroristes nazislamistes, déjà prises par les malades mentaux de la basse-cour européaste. Il faut mettre d' urgence ces fous furieux hors d' état de nuire davantage. Par tous les moyens.

Le Royaume-Uni condamné pour ses fichiers ADN

C' est un coup dur pour la politique sécuritaire du gouvernement britannique. Le 4 décembre, la Cour européenne des droits de l' homme a condamné le Royaume-Uni à effacer de ses fichiers les données ADN d' environ 850 000 personnes soupçonnées de délits mais jamais condamnées.

"L' arrêt unanime de la Cour compromet les projets du Home Office [le ministère de l' Intérieur britannique] d' étendre la conservation automatique des échantillons d' ADN aux personnes arrêtées pour des délits mineurs comme les infractions routières, ainsi que le projet européen de partage des données", explique The Guardian <http://www.guardian.co.uk/politics/2008/dec/05/dna-database-politics> . "Les dix-sept juges ont estimé que le 'caractère général et indifférencié' de la conservation des échantillons d' ADN de suspects de délits, y compris les enfants, constituait une 'atteinte disproportionnée au respect de la vie privée'", ajoute le quotidien.

Aujourd' hui, les fichiers britanniques contiennent les profils de 4,3 millions de personnes.

La décision de la Cour: http://cmiskp.echr.coe.int/tkp197/view.asp?item=2&portal=hbkm&action=html&highlight=&sessionid=16814470&skin=hudoc-pr-en

Cette jurisprudence, pour aider les assassins, s' ajoute aux autres mesures en faveur des terroristes nazislamistes, déjà prises par les malades mentaux de la basse-cour européaste. Il faut mettre d' urgence ces fous furieux hors d' état de nuire davantage. Par tous les moyens.

Charles DALGER

NDLR: pour les traîtres politiquement corrects des nazislamistes en liberté valent mieux que des Européens vivanst et en sécurité! 

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Tuesday, December 09, 2008 11:43 AM
Subject: Fw : vive les tcheques acte 2

Vive la République Tchèque!

Vive l' Europe des nations debout!

Soixante dix ans après son crime imprescriptible, nous mesurons encore mieux le degré de pourriture de l' ordure traitre frankaoui, que son nom et son souvenir soit maudit à jamais. En compagnie d' un sous-déchet britannique, (désolé pour le pléonasme), ces deux ordures vendirent aux nazis une partie de la glorieuse Tchècoslovaquie. Leur lâcheté devenue légendaire, précipita la deuxième guerre mondiale.

Ces déchets de l' humanité infestent toujours le Quai d' Orsay.

Les propagandistes leur lèchent toujours le cul.

Nous sommes heureux des propos des dirigeants Tchèques. D' autant plus que se ne sont pas les premiers du genre.

Les Tchèques ne veulent pas du traité de Lisbonne. Ce qu' on appelle "l' euroscepticisme" tchèque, est largement fondé sur le refus de voir la chariah envahir l' Europe.

http://fr.news.yahoo.com/3/20081208/twl-ue-israel-951b410_1.html

Charles DALGER

NDLR: Soutenons activement en sans relâche ni réserve nos cousins Tchèques! Finissons en avec les affiliés à la secte noire maçonnique satanique mondialiste et leur alliance des pestes brune, rouge et verte!

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Thursday, December 11, 2008 12:16 AM
Subject: Enorme!!

Allez du courage les jihadistes! Allez vite crever ces sales youpins d' Arabie!

Wiam Wahhab, ancien ministre libanais pro-syrien: la famille royale saoudienne était juive à l´ origine; elle se trouve derrière les attentats de Bombay.

[Source : Al-Jadid/New TV, Liban, 1er décembre 2008] Voir: http://www.memritv.org/clip/en/1936.htm

Charles DALGER

NDLR: ce Libanais ne mâche pas ses mots... préparons-nous à de nouvelles auditions à l' instigation de la pédêche du midi et d' Actu J! Au demeurant il dit une vérité profonde: historiquement, une majorité de Saoudiens sont d' origine juive... même un certain Mahomet était né Juif... n' en déplaise aux nazislamistes!

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Friday, December 12, 2008 10:58 AM
Subject: Czech President: Democracy and Freedom Are Losing Ground in Europe

Saluons et soutenons la présidence Tchèque de l' Union Européenne. Pour la première fois, une présidence est contestée a priori. Les euro-merdeux se déchainent contre la présidence Tchèque.

Czech President: Democracy and Freedom Are Losing Ground in Europe

From the desk of The Brussels Journal on Thu, 2008-12-11 05:16 http://www.brusselsjournal.com/node/3682

"Excerpts from the meeting between Václav Klaus, President of the Czech Republic, and members of the Conference of the Presidents of the European Parliament, Friday 5 December 2008, Prague Castle. (Via Saormheain Eireann)

Daniel Cohn-Bendit MEP: I brought you a flag, which – as we heard – you have everywhere here at the Prague Castle. It is the flag of the European Union, so I will place it here in front of you. It will be a tough Presidency...
Lisbon Treaty – I don’t care about your opinions on it. I want to know what you are going to do if the Czech Chamber of Deputies and the Senate approve it. Will you respect the will of the representatives of the people? You will have to sign it.
I want you to explain to me what is the level of your friendship with Mr Ganley from Ireland. How can you meet a person whose funding is unclear? You are not supposed to meet him in your function. It is a man whose finances come from problematic sources and he wants to use them to be funding his election campaign into the EP.

President Vaclav Klaus: I must say that nobody has talked to me in such a style and tone for the past 6 years. You are not on the barricades in Paris here. I thought that these manners ended for us 18 years ago but I see I was wrong. I would not dare to ask how the activities of the Greens are funded. If you are concerned about a rational discussion in this half an hour, which we have, please give the floor to someone else, Mr Chairman.

EU Parliament President Hans-Gert Pöttering: No, we have plenty of time. My colleague will continue, because anyone from the members of the EP can ask you whatever he likes. (to Cohn-Bendit:) Please continue.

President Vaclav Klaus: This is incredible. I have never experienced anything like this before.

Daniel Cohn-Bendit: Because you have not experienced me…

President Vaclav Klaus: This is incredible.

Daniel Cohn-Bendit: We have always had good talks with President Havel. And what will you tell me about your attitude towards the anti-discrimination law? I will gladly inform you about our funding.

Hans-Gert Pöttering: Brian Crowley, please.

Brian Crowley MEP: I am from Ireland and I am a member of a party in government. All his life my father fought against the British domination. Many of my relatives lost their lives. That is why I dare to say that the Irish wish for the Lisbon Treaty. It was an insult, Mr. President, to me and to the Irish people what you said during your state visit to Ireland. It was an insult that you met Declan Ganley, a man with no elected mandate. This man has not proven the sources from which his campaign was funded. I just want to inform you what the Irish felt. I wish you that you get the programme of your Presidency through and you will get through what European citizens want to see.

President Vaclav Klaus: Thank you for this experience which I gained from this meeting. I did not think anything like this is possible and have not experienced anything like this for the past 19 years. I thought it was a matter of the past that we live in democracy, but it is post-democracy, really, which rules the EU.
You mentioned the European values. The most important value is freedom and democracy. The citizens of the EU member states are concerned about freedom and democracy, above all. But democracy and freedom are loosing ground in the EU today. It is necessary to strive for them and fight for them.
I would like to emphasize, above all, what most citizens of the Czech Republic feel, that for us the EU membership has no alternative. It was me who submitted the EU application in the year 1996 and who signed the Accession treaty in 2003. But the arrangements within the EU have many alternatives. To take one of them as sacrosanct, untouchable, about which it is not possible to doubt or criticize it, is against the very nature of Europe.
As for the Lisbon Treaty, I would like to mention that it is not ratified in Germany either. The Constitutional Treaty, which was basically the same as the Lisbon Treaty, was refused in referendums in other two countries. If Mr. Crowley speaks of an insult to the Irish people, then I must say that the biggest insult to the Irish people is not to accept the result of the Irish referendum. In Ireland I met somebody who represents a majority in his country. You, Mr. Crowley, represent a view which is in minority in Ireland. That is a tangible result of the referendum.

Brian Crowley MEP: With all respect, Mr. President, you will not tell me what the Irish think. As an Irishman, I know it best.

President Vaclav Klaus: I do not speculate about what the Irish think. I state the only measurable data which were proved by the referendum.
In our country the Lisbon Treaty is not ratified because our parliament has not decided on it yet. It is not the President’s fault. Let’s wait for the decision of both Chambers of the Parliament, that is the current phase of the ratification process in which the President plays no role whatsoever. I cannot sign the Treaty today, it is not on my table, it is up to the parliament to decide about it now. My role will come after the eventual approval of the Treaty in the Parliament...

Hans-Gert Pöttering: … In the conclusion – and I want to leave this room in good terms – I would like to say that it is more than unacceptable, if you compare us, compare us with the Soviet Union. We are all deeply rooted in our countries and our constituencies. We are concerned about freedom and reconciliation in Europe, we are good willing, not naive.

President Vaclav Klaus: I did not compare you with the Soviet Union, I did not mention the word “Soviet Union”. I only said that I have not experienced such an atmosphere, such style of debate in the past 19 years in the Czech Republic, really."

Les propagandistes de nombreux pays nazislamophiles, frankaouis, bebèlges, britons, bataves, etc. s' en donnent à coeur joie avec les euro-merdeux.

Charles DALGER 

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Saturday, December 13, 2008 7:18 PM
Subject: SCANDALE DANS LA POLICE

SCANDALE DANS LA POLICE

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20081204.OBS3961/paris__des_fonctionnaires_des_rg_sanctionnes_pour_leur_.html

Une fois de plus, la pourriture collabo du "nouvel obscène" se fait complice de la pénétration nazislamiste en France.

De quelque manière que le problème soit retourné, il pèsera toujours, une suspicion légitime, sur des fonctionnaires musulmans confrontés à des enquêtes sur l' islam.

Et comment savoir si ces fonctionnaires sont intègres autrement qu' en enquêtant sur eux?

Depuis des décennies, ces propagandistes, complices des nazislamistes, trouvent naturel, que les citoyens juifs français soient systématiquement écartés des fonctions sensibles touchant aux relations avec Israël.

La discrimination antijuive est maximale dans les média. A l' exception unique d' Eric ZEMOUR, tous les Juifs exerçant dans les organes de propagande en français, y compris les médias qui se prétendent juifs, sont favorables aux terroristes nazislamistes, abusivement qualifiés de "peuple". Cette engeance nuisible se revendique juive contre la majorité de ses correligionnaires. Cette pourriture manigança la tentative de procès antijuif, contre le webmestre du site "Am Israël Haî" condamné pour antisémitisme sur plainte de ce ramassis de charognes alterjuives.

Les Juifs "neuneux" qui prennent la défense des alterjuifs, ne sont pas loin d' être à leur tour ces ordures, qu' il faudra bien un jour...

Charles DALGER

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Wednesday, December 17, 2008 7:37 PM
Subject: Mesdames messieurs, les députés européens, nous vous crachons à la gueule

Europe-Parlement-Fitna-Wilders (http://laiciste.over-blog.com/article-25886997.html)

C' est le président du Parlement européen et les présidents des groupes politiques qui ont interdit la diffusion du film contre l' islam du député Wilders. La décision a été prise ce mercredi 17 décembre 2008 et a été annoncée par le député britannique Batten.

link http://www.la-croix.com/afp.static/pages/081217120050.gjqz0t5i.htm

vu sur http://laiciste.over-blog.com/article-25886997.html

voir l' article complet sur http://www.la-croix.com/afp.static/pages/081217120050.gjqz0t5i.htm

Mesdames messieurs, les députés européens, nous vous crachons à la gueule

Cela commence avec la singularité de l' histoire humaine que fut la Shoa. Perpétrée par les nazis allemands et TOUS leurs complices dans le monde, la Shoa était l' un des objectifs annoncé par les nazis. Le Fuhrer admirait l' islam. Le muftiti à Jérusalem, le grandpère de l' ex représentante des terroristes en France, lui offrit une division de Waffen-SS arabo-musulmane (http://aval31.free.fr/). La Shoa dura jusqu' au dernier jour de la deuxième guerre mondiale. Les Alliés savaient. De nombreux émissaires témoins supplièrent les responsables militaires et politiques pour qu' ils autorisent le bombardement des voies ferrées menant aux camps d' extermination. Les responsables alliés refusèrent. Faire cesser le massacre systématique des Juifs n' était pas un objectif militaire stratégique. Que la mémoire de ceux qui prirent ces décisions soit maudite à jamais.

Aujourd' hui, leurs successeurs sont les dirigeants de la grosse commission européenne et les députés de cette institution dont les peuples européens ne veulent plus, quoiqu' en dise la propagande. Comme leurs prédécesseurs, ces irresponsables européens ne commettent pas eux-mêmes les crimes. Ils se contentent de protéger les nazislamistes. Comme les nazis originaux, les nazislamistes clament leur volonté d' exterminer les Juifs… d' abord… Ensuite, et en même temps, quand ce sera possible, les nazislamistes extermineront les Européens qui ne se seront pas convertis. Pour le moment, les nazislamistes nous montrent presque chaque jour des échantillons de leur haine féroce et sanguinaire. Comme toujours, les béotiens d' origine européenne sont les plus zélés. Ils renouent avec la soif de sang de leurs grands parents collabos des nazis. Aujourd' hui, les complices zélés des nazislamistes infestent en majorité le parlement européen de Strasbourg. En interdisant la moindre critique de l' islam, ces dégénérés font l' apologie du nazislamisme (http://www.la-croix.com/afp.static/pages/081217120050.gjqz0t5i.htm). Les institutions européennes n' ont plus rien à envier à l' Organisation des Nazis Unis, siégeant à New-York. Là-bas, c' est un antijuif actif qui mène la meute de hyènes (http://www.actu.co.il/2008/12/pourquoi-une-telle-hostilite-a-lonu-vis-a-vis-disrael-dr-ovadia-sofer/). Comparaison peu flatteuse pour les hyènes. En Europe, depuis qu' on n' en voit plus au quai d' Orsay, des nazislamolâtres de cet acabit ne nuisent qu' à des échelons plus modestes, maire de grande ville par exemple. Bruxelles, l' ex de Londres, etc.

Rappelons que depuis des décennies, ce parlement verse des sommes considérables aux gangs terroristes nazislamistes. Ce parlement avait enfreint son propre règlement pour se soustraire aux révélations accablantes quand, en 2003, le député socialiste François ZIMERAY réunit les conditions d' une commission d' enquête sur ces énormes subventions illégalement versées aux terroristes. Si la propagande ordinaire maintint un silence complice sur cette énorme malversation, pourquoi n' avons-nous jamais lu ni un communiqué du CRIF, ni un articulet d' un collabo "d' Actualité Juive", pour dénoncer ces agissements nuisibles? Pourtant ces nuisances étaient très tangibles. Ces salauds préfèrent s' en prendre aux rares individus courageux qui ont encore la force de dénoncer l' invasion de l' islam.

Rappelons aussi qu' en 2005, la France avait rejeté d' un NON franc et massif, ces institutions européennes. Non que la politique française soit moins nazislamophile que celle de l' Europe. Mais en France, les citoyens ont encore la possibilité de sanctionner leurs représentants en ne les réélisant pas. Dans le foutoir européen, tout le monde est coupable mais personne n' est responsable. Nous souhaitons donc bon courage au valeureux peuple irlandais. Son deuxième NON portera le coup fatal à ces tragiques palinodies européennes. Sur le problème de la dangerosité de l' islam, nous saluons aussi la lucidité et le courage du gouvernement tchèque.

Charles DALGER, le 17 décembre 2008

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Saturday, December 20, 2008 10 :10 PM
Subject: Qui a vu les TSADIK?

 

Qui a vu les TSADIK?

Une rumeur circule sur la réalité des correspondants de la MENA chez les arabes. En particulier celle de Michel BEHE au Liban, et celle de Sami el SOUDI parmi les terroristes. Cette rumeur est de peu d' intérêt. En effet, si ces correspondants existent vraiment, il vaut mieux pour eux qu' ils restent le plus anonymes possible, compte tenu des nids de scorpions dans lesquels ils vivraient. Les déchets ne plaisantent pas avec ceux qu' ils soupçonnent de contact avec les Sionistes. Or je viens de tomber par hasard sur cette rumeur en tentant de vérifier une information encore plus shadock.

Figurez vous qu' Ilan TSADIK et Jean, son présumé fils, tous deux cofondateurs israéliens de la MENA et chroniqueurs habituels d' icelle, comme ils disent, n' existeraient que dans l' imagination débordante de Stéphane JUFFA.

Quand une personnalité très connue m' a demandé de faire cette révélation dans un petit billet à ma manière, je me suis d' abord posé la question à quoi servirait une telle information, si elle était vraie? En effet, à part les pénibles délires cycliques, anti religieux et anti nationaux des trois chroniqueurs israéliens de la MENA, pour le reste, cette agence fournit d' excellentes analyses, surtout précisément de ses correspondants extérieurs. Mais d' abord, bien sûr, il fallait vérifier si elle était vraie. Pour ce faire, je me suis adressé à plusieurs de mes relations qui ont rencontré des gens de la MENA, en Israël, en France, ou ailleurs. Toutes avaient rencontré S. JUFFA. Toutes m' en ont tracé à peu près le même portrait psychologique. Mais si toutes avaient lu des chroniques des TSADIK père et fils, aucune de mes relations ne les avait jamais rencontrés. J' ai eu confirmation de recherches entreprises sur cette question par des relations à mes relations. En en première ligne, la MENA couvrit le conflit contre les bacilles hezboliques en 2006. Ses correspondants apparurent dans des reportages. Mais là aussi, personne ne put retrouver les TSADIK sur une photo, ou une vidéo.

J' implique donc expressément mon ami Guy SENBEL. En effet, alors que sa propre agence GUYSEN Israël News n' en était qu' à ses débuts, il hébergea la MENA qui venait de naître. Il fut même brièvement le patron officiel de cette agence, avant de prendre ses distances. Donc, il doit pouvoir confirmer ou infirmer l' existence de la famille TSADIK à la MENA. Bien entendu, je lui ai posé la question, en même temps qu' à mes autres contacts. Il n' a pas répondu. Alors, qu' il ne s' offusque pas si c' est un hoax. Il n' avait qu' à répondre. Je n' aurais pas posé cette question si l' info n' était pas venue de haut.

Voilà, je me pose toujours la question: à quoi sert cette info? Après tout, S. JUFFA me déteste avec virulence. Lui et ses pseudos m' ont souvent promis, en termes fleuris, de sévères corrections pour insultes imaginaires faites à leurs personnes et insultes réelles faites à ces tendres déchets qu' ils étouffent de leur compassion. Finalement que S. JUFFA soit tout seul à aimer les déchets et à haïr autant les sionistes nationalistes et religieux, c' est plutôt une bonne nouvelle.

Charles DALGER, le 24 Kislev 5769 – 21 décembre 2008

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
To: ccparis@czech.cz
Sent: Tuesday, December 23, 2008 5:01 PM
Subject: Présidence tournante de l' UE

Présidence tournante de l' UE

Excellence,

La propagande officielle de nombreux pays de l' Union Européenne, et celle de France en particulier, insistent sans raison, sur le rôle néfaste, que le gouvernement de la République Tchèque jouera à la présidence de l' UE.

Aujourd' hui l' opinion de millions de Français n' est plus représentée dans les médias.

Pour cela, je tiens à féliciter la présidence tchèque de l' UE.

Mes amis et moi, apprécions le courage des dirigeants tchèques face aux prétentions grotesques des autres dirigeants européens.

Nous soutenons particulièrement les déclarations lucides et courageuses, de nombreux dirigeants tchèques, mettant en garde les Européens du danger réel de l' invasion islamiste. Danger devant lequel rampent les autres gouvernements.

En souhaitant beaucoup de succès à votre pays, veuillez agréer mes respectueuses salutations.

Charles DALGER

Paris, le 23/12/2008

NDLR: Le Pilori et moi-même soutenons la République Tchèque et son Président en faveur de la souveraineté des Nations d' Europe, contre l' entrée de la Turquie dans l' UE et contre l' UPM.

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Wednesday, December 24, 2008 7:28 PM
Subject: Joyeux Noël

Joyeuse fête de Noël à tous mes amis chrétiens

NDLR: Cher Charles, merci pour votre délicate attention à l' heure de ces Pâques de la Nativité qui nous réunit à Béethléem... puissions-nous nous y retrouver tous en Paix entre nous un jour!

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Friday, December 26, 2008 12:56 PM
Subject: L'admirable Yiska FEDERMAN

L' admirable Yiska FEDERMAN

Quel meilleur moment que Hanoukka, pour un acte de résistance juive? C' est précisément un acte comparable dans son intention, à celui de Yehouha Maccabi, que vient d' accomplir l' admirable Yiska FEDERMAN, en déclarant "Tsahal n' est plus mon armée" (http://www.houmous.net/2008/12/25/tsahal-nest-pas-mon-armee/), pour refuser de faire son service militaire.

Quelques jours après que l' armée et la police israéliennes aient saccagé, en pleine nuit, la ferme où elle habitait avec ses parents et ses huit frères et sœurs, la fille du célèbre patriote résistant Noam FERDERMAN a été appelée pour accomplir son service militaire, comme si de rien n' était. Elle avait la possibilité d' y échapper en invoquant, en tant que femme, ses convictions religieuses. Mais, avec noblesse et courage, elle a préféré expliquer la vraie raison de son refus. Elle en accepte toutes les conséquences.

Il faut situer son geste dans l' atmosphère de suicide national créée par la lie gauchiste israélienne. Cette atmosphère est désormais entretenue par les petits "trous du cul", les quadras du "Likoud newlook". En affairistes avisés qu' ils sont, ces acolytes de NATANYAHOU ont tout de suite flairé le filon. Le truc en vogue dans l' ensemble du monde judéo-chrétien, c' est le "suicide soft" face aux déchets nazislamistes. Le suicide "soft" consiste à retarder, un peu, l' issue fatale en tergiversant avec les déchets. Il y a de juteuses "carrières" possibles pour ceux qui encouragent le suicide. Ils peuvent se goinfrer un maximum, avant de crever avec les autres. Ils se croient plus malins et ils espèrent fiche le camp gavés, juste avant la fin. Naïfs qu' ils sont. Ils y passeront comme tout le monde. Le seul regret, c' est que ceux qu' ils auront contraints au suicide, ne verront pas crever ces pourris.

Les Juifs encore juifs, doivent soutenir sans réserve Yiska FEDERMAN. En effet, depuis Roch Hachana 5761, les déchets ont assassiné plus de 1500 Juifs israéliens. Ils en ont estropiés plusieurs milliers. Grâce à cette vague d' assassinats et de terreur, ils ont réussi à chasser tous les Juifs du Goush Katif. Certes, avec la complicité de la propagande et des politicards israéliens, mais c' est le résultat qui compte. Depuis, ils en profitent pour bombarder sans relâche toutes les localités juives à leur portée. Et que fait Tsahal depuis tout ce temps? Depuis tout ce temps, Tsahal élabore des plans pour combattre les terroristes. Depuis tout ce temps, les chefs de Tsahal déclarent d' un ton martial que ça ne peut plus durer. Depuis tout ce temps une large partie de Tsahal ronge son frein, parce que les gouvernements lui interdisent de mettre ses plans à exécution. Mais surtout, depuis tout ce temps, Tsahal ne détruit plus les déchets. Des volontaires de Tsahal font la guerre aux Juifs patriotes. Ils les ont expulsés du Goush Katif. Ils ont participé au vrai pogrom d' Amona. Ils ont chassé des centaines de Juifs, de dizaines de points de peuplement. Ils ont participé à l' expropriation des Juifs de la "maison de la paix" à Hébron. Dans le lot de ces méfaits, ils ont saccagé la ferme des FEDERMAN. Et des plaisantins prétendent que Tsahal est encore l' armée de défense des Juifs? Qu' il faudrait s' y engager sans état d' âme?

N' ayant plus l' âge de servir dans l' armée, des dizaines d' amis y faisaient des périodes de volontariat civil. Pour les mêmes raisons de fond que Yiska FEDERMAN, ces amis y ont renoncé depuis la tragique déportation du Goush Katif. Les Juifs naguère si fiers de cette magnifique armée, de sa bravoure et surtout de son efficacité, ne la reconnaissent plus. Depuis huit ans, après chaque agression nazislamiste, les généraux radotent les mêmes ultimes avertissements. Ce fut comique, puis ce fut pitoyable. Aujourd' hui, au bout de huit ans, c' est tragique.

Soi-disant bien intentionnés, les "esprits tordus" de droite et de gauche se sont dressés, comme un seul abruti, contre la déclaration de l' admirable Yiska FEDERMAN. En effet clament-ils, l' armée c' est sacré, c' est l' armée du pays. L' armée doit rester hors de la politique. Il faut servir l' armée et c' est tout. Avec de telles réactions le suicide national a les meilleures chances d' aboutir vite. Ces réactions stupides sont les plus nuisibles pour plusieurs raisons.

D' abord, le refus du service militaire est très bien accepté quand il est exprimé par de jeunes dégénérés de gauche. Le cas est prévu par la loi. Si l' un de ces dégénérés gauchistes veut, en plus, vomir sa haine des Juifs, la propagande antisémite internationale s' empresse de lui tendre micros et caméras. Depuis huit ans, la propagande officielle antijuive israélienne collabore avec la propagande internationale. Les esprits tordus en question se contentent de dire que ce n' est pas bien. Mais ils ne font rien pour empêcher que ça continue. La différence avec Yiska FEDERMAN c' est que les esprits tordus prétendus "de droite", laisseront leurs homologues "de gauche", appliquer toutes sortes de "rigueurs de la loi" contre la résistante patriote juive. Mais surtout, la déclaration de Yiska FEDERMAN a vertu d' exemple et de symbole. Effectivement, une grosse majorité de politicards israélastes considèrent les pionniers juifs de Samarie et de Judée comme des ennemis plus gênants (pour leur carrière) que les déchets nazislamistes. En définitive, l' armée qui est directement issue du peuple et qui devrait avoir pour unique but d' assurer la protection du peuple contre les nuisances extérieures, est devenue un instrument au service de la caste politique.

Hélas, ce n' est pas que de la polémique politicienne! En août 2006 au Liban, cent trente jeunes soldats juifs ont été envoyé se faire tuer, pour rien. Parce qu' une malédiction ectoplasmique et un syndicaliste ringard l' avaient décidé en fonction de leurs intérêts personnels. L' incompétence, la veulerie et l' aveuglement de la plupart des politicards israéliens est devenue tellement évidente que, dans les circonstances particulières d' Israël, c' est criminel de rester sans réaction devant ces nuisances. Attention, on ne parle pas de les éliminer physiquement. Mais puisque selon leur légalité c' est impossible, il faudrait les chasser à grands coups de pompe. Pour cela il faudrait qu' une partie du peuple le veuille vraiment. Ca ne peut pas être accompli par une petite minorité. Du moins, la révolte d' une petite minorité peut aboutir, si la majorité passive ne s' y oppose pas. Or, tout l' art de la propagande, à laquelle participent les esprits tordus, c' est de maintenir la majorité bovine dans un sentiment plutôt hostile à la moindre révolte politique.

Les esprits tordus évoqués plus haut se partagent en deux groupes. D' une part, une poignée de meneurs, elle-même composée d' abrutis parfaits quant à leur vision du monde, et une pincée de complaisants envers les nuisances qu' ils courtisent. D' autre part, la masse des suivistes, composée des gens peu concernés, occupés à autre chose, peu instruits du problème, etc. Dans un papier précédent, Rabi 'Hanina l' un des rédacteurs de la Michna et Rav Elhanan Wassermann, un commentateur contemporain expliquaient dans quels cas les Juifs devaient se révolter, même au péril de leur vie. Osons un rapprochement avec un battage médiatique qui fit grand bruit, il y a trois ans, à propos de la "gay pride" à Jérusalem. Des rabbins protestèrent contre ce défilé, sans se rendre compte du caractère ridicule, voire odieux, de l' appel qu' ils diffusèrent alors. En effet, ils insistèrent sur leur apolitisme en rappelant qu' ils n' avaient jamais contesté aucune décision politique. Exceptionnellement, ils demandaient aux gens de descendre dans la rue pour empêcher le défilé des homosexuels. Evidemment, ce n' est pas l' hostilité à la "gay pride" qui est ridicule et odieuse. Ce qui est ridicule et odieux, c' est qu' ils étaient fiers de s' être écrasés comme des fientes quand, un peu plus tôt, la classe politique vota la déportation des Juifs du Goush Katif. Or les fameux esprits tordus adorent ce genre de réaction stupide même, si souvent, ils ne sont pas d' accord avec ces bigots. Ils aiment ça, précisément parce que ça ne débouche sur rien. Pour cette raison, les esprits tordus adorent débattre sans fin, sur ces questions ésotériques. Pendant ce temps là, le suicide national peut continuer tranquillement.

Pour en revenir à l' actualité du jour coïncidant avec Hanoukka, bien sûr, les 'Hachmonaïm se sont révoltés contre les Grecs, pour la sauvegarde de la Torah. Mais quoiqu' en disent certains rabbins, ils ont quand même pris les armes contre des envahisseurs, alors que le roi légitime en place et sa cour collaboraient avec eux.

Le papier hygiénique propre est préférable à ces quelques feuilles sales, vendues très cher dans certains kiosques et il est déconseillé d' écouter le 94.8 Mhz en cas de tension artérielle. Quelles horreurs a donc raconté la propagande juive francophone sur l' admirable Yiska FEDERMAN? A moins qu' elle ait préféré ne pas en parler du tout. C' est tellement plus commode.

Shabbat Shalom, Roch Hodech meborakh et Hanoukka saméah

Charles DALGER le 28 Kislev 5769 – 25 décembre 2008.

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Saturday, December 27, 2008 8:39 PM
Subject: Le million!

Le million!

Le million, c' est la réaction d' un internaute d' A7fr (http://www.actu.co.il/2008/12/flash-speciale-offensive-israelienne-sur-gaza/), ce n' est pas moi, à l' annonce du début de l' opération israélienne contre les déchets nazislamistes, à Aza. Le million c' est l' allusion à une blague qui se raconte entre Juifs et Amis des Juifs, depuis des années. Bref, l' internaute en question encourage l' armée d' Israël à détruire un million de terroristes nazislamistes. Pour rester sobre, je n' ajoute que: "seulement".

Pour le moment, nous prions pour la vie des soldats engagés et le succès de l' opération. Pour le reste, nous attendons de voir. Depuis 1993, nous avons été tellement déçus par les opérations bridées lancées par Israël que nous refuserons de croire au sérieux de l' opération en cours, tant que les premières cinq cent tonnes de déchets n' auront pas été détruites. Car nous le redisons, le rasage intégral de tous les terriers, la destruction de tous les arsenaux, la démolition complète de toutes les infrastructures nazislamistes ne seront rien sans au moins cinq cent tonnes de carcasses fraiches de nazislamistes pour les accompagner.

Dans les restes du monde, France incluse, les chancelantes chancelleries se déchainent en vociférations antijuives. On s' en tape. Le citron pourri et yimarchémo le déchet qui préside l' Organisation des Nazis Unis peuvent s' époumoner contre Israël, jusqu' à en crever, cela nous fera plaisir. A part ça, il est probable qu' en France nous assistions à des lâchers de rats nazislamophiles dans les rues. Pour tous les Français hostiles à l' invasion nazislamiste en France, il y aurait certainement quelque chose à faire contre ces exhibitions animalières. Enfin une première occasion de crever un furoncle.

A l' intention du gauchiste israélaste indécrottable qui m' insulte par email régulièrement, certainement au front, en ce moment même, je fais très humblement remarquer qu' il n' est pas nécessaire de mettre sa vie en danger pour détruire massivement les déchets nazislamistes entassés dans le Goush Katif. S' il veut jouer au héros de cinéma en détruisant les déchets un par un au fusil, alors que son devoir c' est d' être un éboueur industriel consciencieux, qu' il n' insulte pas de sa morgue ceux qui le prennent pour un abruti fanfaron.

C' est bien là le fond du problème. Cette énième opération est lancée par la clique au pouvoir qui croit encore que les nazislamistes sont des humains. Peut-être parce qu' en face d' humains non juifs, quelques nazislamistes peuvent prêter à cette confusion. Cela démontre, si besoin était, combien la clique au pouvoir en Israël est peu juive. Bref, en présence de Juifs les nazislamistes ne sont que des nazislamistes. C' est-à-dire de la haine antijuive à l' état brut, c' est-à-dire des déchets à éliminer. Toute circonstance atténuante en faveur d' un nazislamiste ne peut être proférée que par une personne antijuive.

Les premiers tonnages ne sont pas encore connus. En cette période de Hanoukka durant laquelle nous rappelons qu' Hachem mit des multitudes (d' envahisseurs antijuifs) entre les mains d' une poignée de Juifs, qu' Il mit ces puissants, à la merci des faibles, malgré la faiblesse de nos mérites collectifs, mais pour la gloire de Son Saint Nom, nous L' implorons de renouveler le même miracle à présent.

Charles DALGER, Roch Hodech Tebeth 5769 – 27 décembre 5769/2008

----- Original Message -----
From: Charles DALGER
Sent: Monday, December 29, 2008 12:51 AM
Subject: Fw : Est-ce bien le réveil?

Est-ce bien le réveil?

Dès la sortie de Shabbat hier soir, sur les sites juifs patriotiques, les réactions des internautes étaient partagées en trois parties: le soulagement, la joie, la perplexité. Ces trois sentiments n' étant d' ailleurs pas exclusifs les uns des autres. Le soulagement d' assister enfin à l' indispensable réaction aux bombardements incessants des localités du sud, la joie naturelle de retrouver enfin la vitalité et la volonté de vaincre, chez les Israéliens. Mais, malgré tout, beaucoup exprimaient une certaine perplexité quant au sérieux de l' opération militaire. Nombreuses étaient les arrière-pensées électorales prêtées au ministre de la défense Ehoud BARAK et au Premier ministre, le si peu aimé OLMERT. La réponse à ce dernier point est simple. Qu' importent les arrière-pensées des décideurs politiques? L' essentiel c' est le plein succès de l' opération.

Les premières heures ont été un véritable enchantement. Les nids qui s' écroulent sur les cafards grouillants, les assassins nazislamistes confirmés, exterminés par paquets d' une tonne et plus, le rêve quoi... Pour que le bonheur soit parfait, il ne reste plus à l' étron qui préside l' assemblée de l' Organisation des Nazis Unis que de nous refaire le coup de l' infarctus du dictateur égyptien. Vous savez, pendant le grandiose nettoyage de la Jordanie par le regretté roi Hussein, un certain mois de septembre 1970. Mais depuis hier, le compteur du score n' est plus affiché. Certes, les impératifs militaires et diplomatiques, plus un vieux reste de pudeur, en sont les causes. Cela prive le public, surtout les supporteurs, de l' élément le plus indispensable pour bien suivre le match en cours. C' est comme si vous regardiez un match de foot à la télévision, sans la moindre information sur le score. C' est frustrant. Bien entendu, les lignes qui précèdent sont destinées d' abord, aux primaires. Ceux qui ne manqueront pas de dire combien c' est horrible de se réjouir d' actes de guerre, (quand ce n' est pas les Juifs qui en sont les victimes).

Il n' empêche, nous ne seront fixés sur le sérieux de l' opération que lorsque le score final sera connu. Et là, pas de miracle, en dessous de cinq cent tonnes (de carcasses de terroristes), on pourra légitimement considérer l' opération "plomb fondu" comme un grand coup de pub à la gloire du couple Kadima-Avoda. Non pas que ces cinq cent tonnes manqueraient cruellement, ou feraient simplement défaut aux nazislamistes restants, mais c' est ainsi. Ils ont besoin d' un quantum de cadavres pour commencer à envisager qu' ils pourraient, eux-mêmes, faire partie du prochain tas de carcasses. Si la densité des tas de carcasses est insuffisante, ça les rend encore plus féroces et plus enragés. Si besoin était, quatre énormes succès, aussi miraculeux que mémorables sont là pour nous l' enseigner: 1948, 1956, 1967, 1973… Et ce n' est pas fini… C' est pas fini, je vous dis… (http://es.youtube.com/watch?v=O9aqiQwpiuQ) La victoire aux points, c' est beau, c' est sport, mais contre les antijuifs, ça ne marche pas. La Torah nous enseigne précisément ce qu' il faut faire de l' espèce d' antijuifs qui se manifeste à un moment donné. Un exemple parmi d' autres: Debarim (Deutéronome) Chap. 2, versets 30-36. Pourtant, Sihon le roi de Hechbon n' est pas le pire antijuif de l' Histoire Sainte… Plus on approche du cœur de la terre d' Israël et plus les Juifs doivent être impitoyables envers les ennemis qu' ils rencontrent.

Donc voilà de nouveau, le peuple juif réconcilié avec la confiance en Son Protecteur, réconcilié avec lui-même, les pieux priant à voix haute, les non pieux priant dans leurs cœurs, pour la vie des soldats au front, pour la victoire, mais aussi pour la paix, avec ces ennemis qui deviendraient enfin moins bornés. Nos sages nous expliquent que le degré de haine de nos ennemis ne dépend que de la somme de nos comportements individuels par rapport aux ordres de la Torah. Comme toujours, l' essentiel de la solution est entre nos mains.

Mais le réveil concerne aussi celui des consciences européennes. Pour les autres pays, les données ne sont pas encore disponibles, mais en France, de nombreux petits signes devraient nous combler de joie. C' est encore ténu, mais c' est bien réel. Ainsi en France, la nazislamophilie a atteint son apogée en 2003, avec l' opposition massive contre l' élimination du fou à béret de Bagdad. Depuis, la propagande officielle n' a pas relâché ses efforts. Elle les intensifie. Malgré cela, de plus en plus de Français commencent à se méfier de ce qu' on veut de force, leur faire prendre pour une religion d' amour, de tolérance et de paix. Ne serait-ce que parce qu' ils sont de plus en plus nombreux à côtoyer de près ces êtres aimants, tolérants et pacifistes, qu' on trouve désormais partout. De près, on voit mieux. Cette méfiance se manifeste jusque dans les grands organes de propagande. Certes, encore rarement dans les articles signés, mais les forums des lecteurs sont édifiants. Le nombre de réactions hostiles aux nazislamistes a presque doublé dans presque tous les forums des grands organes de propagande. Du moins ceux qui n' interdisent pas purement et simplement les réactions islamiquement incorrectes. Et cela, en dépit même des lignes éditoriales des organes de propagande où ces opinions s' expriment. Par exemple, ça fait plaisir de voir que dans "Le Figaro", les opinions hostiles aux r' hamas' i de pourritures, sont presque à égalité avec celles qui hurlent au nazislamocide.

Il serait possible de profiter de cette merveilleuse occasion pour transformer ce premier essai. Une idée simple suffit. Par exemple, bien dans leur rôle, toutes les chaines de télés ont abondamment montré les lâchers de rats nazislamophiles prévus, accompagnés des inséparables commentaires larmoyants. Comment réagirait la propagande si, de leur côté, de braves "Gaulois", ceux que les racailles appellent des "souchiens", descendaient aussi dans la rue avec des panneaux, ou des banderoles, sur lesquels il y aurait écrit: "Halte à la terreur islamiste", ou encore: "Bombay – Sdérot, mêmes assassins"… Beaucoup de propagandistes seraient obligés de se faire violence pour révéler l' effronterie de ceux qu' ils décriraient comme d' horribles "racistes d' extrême droite", ou encore "d' islamophobes complices des sionistes". Mais devant leurs écrans, beaucoup de Français seraient heureux de voir ces premières manifestations de lucidité. Il faut organiser cette première manifestation purement française contre la terreur islamique. Que les volontaires m' écrivent.

Charles DALGER, le 2 Tebeth 5769 – 29 décembre 2008

 

----- Original Message -----
From: Franck DEBANNER
Sent: Sunday, December 07, 2008 4:35 PM
Subject: C' est Houmous qui le dit!

C' est Houmous qui le dit!

C' est le webmestre israélien du site houmous qui le dit! (http://www.houmous.net/2008/12/07/la-maladie-israelienne-la-haine-et-l%e2%80%99ignorance-de-soi/)

La maladie israélienne: la haine et l' ignorance de soi. Il reprend les arguments présentés par Charles DALGER, depuis la création de la MENA.

Les intervenants non israéliens de la MENA sont de vrais amis d' Israël et des Juifs. Par exemple: L. MURAWIEC, G. MILLIERE, CASTELLION, etc.

Mais les fondateurs et rédacteurs israéliens de la MENA sont des archétypes d' alterjuifs. On appelle alterjuifs, les Juifs antijuifs, hostiles à la Torah et - ou, au Sionisme.

Franck DEBANNER

 

Appel urgent et solennel aux Juifs

Un dangereux palier vient d' être franchi par le gouvernement israélien. Il se comporte comme un gouvernement antijuif, complice des nazislamistes.

Malgré la confiance absolue dans la Promesse d' Hachem garantissant à jamais le retour des enfants d' Israël sur leur terre, quels que soient les impératifs diplomatiques dont nous sommes bien conscients, quels que soient les motifs stratégiques que nous savons complexes, quels que soient les nécessaires et souhaitables soucis d' apaisement avec les arabes, quels que soient les difficultés sur le terrain, que personne ne nie, quelle que soit la diversité des opinions en Israël et chez tous les Juifs, les dirigeants israéliens ne sont pas forcés de mener cette politique haineuse contre les Juifs debout de Samarie et de Judée.

Nous constatons que la classe politique israélaste est devenue antijuive.

Deux évènements tragiques, très lourds de signification viennent de se produire ce jour.

D' une part, l' évacuation brutale d' une maison appartenant à des propriétaires juifs, pour la seule raison qu' elle se situe à Hébron, la ville des Patriarches.

Nous n' avons jamais observé un zèle pareil contre les occupants nazislamistes d' Israël.

D' autre part, le déchainement des organes de propagande alter-juifs, contre de supposés terroristes juifs qui auraient attaqué un occupant nazislamiste.

Nous ne pouvons plus rester passifs devant ce suicide national en phase final.

Nous considérons désormais comme des personnes hostiles, non seulement les officiels israéliens qui soutiennent cette politique, mais aussi leurs complices juiffistes d' exil.

Aussi douloureuse que soit notre décision, nous l' appliquerons.

Tant que le gouvernement n' a pas changé et que le futur gouvernement issu des prochaines élections n' aura pas clairement entrepris le changement de politique.
- Nous demandons aux Juifs de ne plus se rendre en Israël, sauf pour des voyages de soutien aux pionniers de Samarie et de Judée. Les Juifs d' exil n' ont pas à cautionner la politique de suicide national, en cours depuis 1993.
- Nous demandons aux Juifs de ne plus répondre aux nombreuses sollicitations financières venant d' Israël, y compris pour ce qu' ils osent appeler la "tsedakah".
- Nous déconseillons vivement à nos coreligionnaires d' y acheter des biens immobiliers.

Nous appelons les Juifs d' exil, dégoutés par cette politique, à se rassembler et à s' unir.

Nous devons nous faire entendre à la hauteur de notre importance. C' est loin d' être le cas.

Je lance un appel pressant, à tous ces Juifs.

Au-delà des personnes, au-delà du style d' expression, rassemblons nous!

Formons un groupe que les média juifs ne pourront plus ni ignorer, ni mépriser.

Nous supplions les personnalités qui partagent ce sentiment et qui en même temps jouissent d' une grande respectabilité, de prendre la tête de ce mouvement.

Mais à condition que cet engagement soit clair et non ambigu.

Le temps n' est plus à entretenir une solidarité factice, avec les Juifs collabos.

Eux nous haïssent déjà ouvertement. Ils ne sont plus la majorité du Peuple Juif.

Nous avons le devoir de nous confronter et de vaincre ces complices de la clique israélaste.

LAMALCHENIM VE LA MINIM AL TEHI TIKVA

Henri Charles DAHAN

henri_charlesx2@orange.fr

Israël a évacué dans la force la maison beit hashalom, achetée régulièrement.

http://www.a7fr.com/article/60400.htm

Si j' étais arabe, je décréterais ce jour « jour de grande fête », si j' étais arabe, je sentirais la victoire finale très proche et j' irais choisir ma prochaine maison au cœur de JERUSALEM, si j' étais arabe, je mépriserais profondément mes adversaires si faibles et traitres à leur propre cause, si j' étais arabe je serais content et fier d' être arabe.

 

Jacky FREDJ, collabo ou idiot nuisible?

Les associations juives indignées par la nomination d' un antijuif notoire pour présider une commémoration de la Shoah

----- Original Message -----
From: Patrick GRANVILLE <patrick.granville@gmail.com>
To: webmestre@memorialdelashoah.org
Sent: Monday, December 08, 2008 8:29 AM
Subject: Re: Le scandale du 60e anniversaire de la DUDH - 10 dec. 08 - Mémorial de la Shoah.

À l' attention de Monsieur Jacky Fredj.
Directeur du Mémorial de la Shoah.

Faisant suite au message du 7 déc. 2008, que vous a adressé Monsieur E. LEIBA (ci-dessous), je ne puis m' empêcher de vous signifier, par la présente, la profonde indignation de mes nombreux ami(e)s, tous vigilants du respect de l' Histoire de notre Communauté.

En nommant Stéphane Hessel, président d' honneur de la Cérémonie du 60e anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme, au Mémorial de la Shoah, je pense que vous salissez non seulement la Mémoire de René Cassin mais également celle de millions de Juifs qui sont morts dans l' enfer du nazisme, pour que les générations futures puissent vivres libres, dans un état juif.

Cet état juif, Stéphane Hessel antisioniste et pro-palestinien, le nie et l' abjecte!

Cet ancien diplomate, brillant causeur, s' est converti au protestantisme, probablement que ses origines juives devaient faire honte à sa vanité. Sa haine de soi se lit à travers ses prises de positions empesées contre Israël. Par ses propos affligeants, il appelle de ses voeux à la fin d' Israël. Projette sur la fin de l' existence d' Israël, le dogme sénile, stéréotypé et infaillible de la diplomatie internationale, majoritairement anti israélienne.

Dans le Monde du 5 déc. 2008, celui qui a vu naître Israël à l' ONU, il y a 60 ans, dit connaître parfaitement les dérives du Judaïsme à travers l' état d' Israël, dont la tentation de l' Apocalypse retarde la paix. Hessel, disciple d' Edgard Morin, voit dans cette sorte de trou noir, les Palestiniens en plus grande souffrance que les Israéliens, mais oublie les milliers de roquettes sur Sdérot et les menaces d' Almadinedjad, de destruction des juifs d' Israël par l' arme nucléaire.

Donc libre à vous, Monsieur le Directeur du Mémorial de la Shoah, d' user de VOTRE pouvoir comme bon vous semble. Libre à vous de choisir VOTRE ennemi d' Israël pour salir la Mémoire de René Cassin. Libre à vous de choisir VOTRE ambassadeur pour donner aux droits de l' Homme la caution d' une finalité unilatérale, antisioniste, pro-palestinienne et donc restrictive. Soit, des droits à l' opposé de ceux qui sont créés par René Cassin à qui vous tentez de rendre hommage, à travers cette cérémonie incongrue.

Aussi, nous vous avons l' honneur de vous annoncer que nous ferons tout notre possible pour faire boycotter cette cérémonie par toutes les personnes que nous réussirons à contacter. L' honneur se mérite par la dignité.

MONTAIGNE. Si haut que l' on soit placé, on n' est jamais assis que sur son cul. MONTAIGNE.

Patrick GRANVILLE
Journaliste protestant.

Message du 07/12/08 17 :58
De : "Eugene LEIBA"
À: contact@memorialdelashoah.org
Objet : Manifestation du 10 décembre

Monsieur,

Le Mémorial vient de confier, sous votre responsabilité, la présidence d' honneur de votre commémoration du 10 décembre à Stéphane Hessel. Cette personne s' élève avec vigueur depuis des années contre la politique de l' État d' Israël, qu' il a qualifiée d' ethnocidaire" (voir La Tribune 10 juin 2007)

Vous savez sans doute que la première règle des Juifs des Bords de Seine est de ne pas attaquer publiquement le gouvernement de l' État d' Israel, quel qu' il soit. En honorant quelqu' un qui détermine ce gouvernement d' "ethnocidaire" vous venez de le faire. Vous avez franchi la "Ligne Rouge"

Prenez conseil auprès des autres associations juives et désignez un autre président, ou mieux, faites la commémoration sans président. Il n' en est nul besoin.

Eugène Leiba

 

Affaire Zemmour: la censure frappe à nouveau sur Internet

Eric Zemmour a affirmé, le 13 novembre 2008 sur la chaîne Arte dans un débat intitulé « Tous métis », que les races existent et qu’ elles sont reconnaissables « à la couleur de peau ».

Face au tollé médiatique, un internaute a appelé un grand biologiste à la rescousse, Luigi Luca Cavalli-Sforza, père du programme de recherche sur la diversité du génome humain, et a envoyé ses commentaires au site Agoravox qui les a mis en ligne comme si de rien n’ était.

Dans un livre-référence intitulé « L’ Histoire et la Géographie des gènes humains », ce professeur à Stanford a étudié 120 allèles différents - un allèle est une variation génétique qui correspond à une caractéristique héréditaire. Dépassant la couleur de peau le biologiste a cartographié la « face cachée » du patrimoine génétique. L’ étude confirme en tout point qu’ au-delà de l’ apparence physique, la notion de race ne s’ effrite pas mais qu’ au contraire elle se précise, les Africains et les Européens apparaissant, selon cette étude, très éloignés.

Et d’ ailleurs, aux Etats-Unis les médecins prescrivent souvent des médicaments différents aux Afro-Américains et aux Européens car leurs organismes ne réagissent pas de la même façon.

Mais chut! Big brother veille!

La diatribe prenant un peu trop d’ ampleur, Agoravox, pour éviter ces vérités dérangeantes, s’ est rapidement autocensuré en retirant l’ article, pourtant rédigé en termes scientifiques. Le site “françoisdesouche” l’ a repris (*). Et Polémia a trouvé utile de vous faire connaître cet article censuré.

Source: Polémia.

« Au-delà de la couleur de peau »

Eric Zemmour a déclenché un orage en affirmant sur la chaîne Arte que les races existent, qu’ elles sont reconnaissables « à la couleur de peau », et en disant à son interlocutrice Rokahya Diallo: « j’ appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire ».

Les réactions ont fusé de tout bord, majoritairement négatives, mais curieusement personne (ou presque) n’ a abordé le fond du problème : la question de l’ existence des races. Eric Zemmour lui-même a concédé l’ unité de l’ espèce humaine. Les races doivent donc, logiquement, être définies comme des sous-groupes de l’ espèce humaine. Sur quelle base peut-on délimiter ces sous-groupes? Sur la base de l’ homogénéité génétique. Deux individus seront considérés comme faisant partie de la même race s’ ils ont suffisamment de traits héréditaires en commun.

Au XIXe siècle les scientifiques cherchaient ces traits héréditaires principalement parmi les caractéristiques visibles: la couleur de peau, les dimensions de la boîte crânienne, la forme des yeux, l’ apparence physique en général. Aujourd’ hui encore on parle bien de « minorités visibles », ce qui prouve que cette approche n’ est pas morte…

Mais peut-on aller au-delà des apparences? Les apparences sont parfois trompeuses, et la vérité est souvent cachée.

C’ est ici que la biologie moderne vient à notre rescousse. Il est maintenant possible d’ identifier précisément certains éléments du patrimoine génétique qui étaient invisibles à l’ oeil nu. C’ est la tâche immense qu’ a entreprise le grand biologiste italien Luigi Luca Cavalli-Sforza, membre de l’ Académie des sciences, professeur à l’ Université de Stanford et père du programme de recherche sur la diversité du génome humain.

En 1994 il a écrit avec deux de ses collègues un livre-référence sur ce sujet intitulé: « The History and Geography of Human Genes » (L’ histoire et la géographie des gènes humains). Dans ce livre, il étudie 120 allèles différents – un allèle est une variation génétique qui correspond à une caractéristique héréditaire. Cette nouvelle approche nous permet donc de dépasser la couleur de peau pour enfin cartographier la « face cachée » du patrimoine génétique, qui est tellement plus riche.

Cavalli-Sforza se fonde sur la notion de distance génétique. Plus cette distance est grande entre deux individus, plus leurs caractéristiques héréditaires sont différentes. Par exemple, si on ne regardait que la couleur de la peau, on dirait que la distance génétique entre Eric Zemmour et Rokhaya Diallo est très grande. Mais cette distance génétique est bien plus fiable si, au lieu d’ une seule caractéristique visible (la couleur de la peau), on la calcule à partir de 120 allèles invisibles à l’ oeil nu. C’ est là la grande contribution de Cavalli-Sforza.

Les prélèvements qu’ il a réalisés partout dans le monde l’ ont conduit à diviser l’ espèce humaine en 9 « sous-groupes ». Deux individus qui sont dans le même « sous-groupe » ont tendance à être génétiquement proches; ceux qui sont dans des « sous-groupes » différents ont (en moyenne) des patrimoines héréditaires plus éloignés l’ un de l’ autre.

Est-ce que ces sous-groupes nous réservent des surprises? Est-ce qu’ ils mettent dans le même sac des populations qui au XIXe siècle – sur la base des apparences – auraient été considérées comme de races différentes? Est-ce que la distance génétique entre Rokahya Diallo et Eric Zemmour est assez faible pour que, sans le savoir, ils appartiennent à la même race?

Eh bien non. Regardez les 9 « sous-groupes » identifiés par Cavalli-Sforza à partir de ses 120 allèles invisibles:
1. Papous de Nouvelle-Guinée et Aborigènes d’ Australie;
2. Habitants des îles du Pacifique (Polynésiens, Canaques de Nouvelle-Calédonie, etc.);
3. Habitants du Sud-Est asiatique (Khmers, Thailandais, Indonésiens, Malais, Philippins…);
4. Asiatiques du Nord (Mongols, Tibétains, Coréens, Japonais, Chinois du Nord);
5. Peuples de l’ Arctique;
6. Indiens d’ Amérique (du Nord, centrale et du Sud);
7. Européens blancs;
8. Caucasoïdes non-européens (Nord-Africains, habitants du Proche-Orient, Iraniens, Indiens, Pakistanais, etc.);
9. Africains.

Voici l’ arbre des distances génétiques:

Il est évident du premier coup d’ oeil que ces « sous-groupes » habitent dans des zones géographiques distinctes. De plus, leurs caractéristiques physiques sont relativement différentes les unes des autres. Ce classement est très similaire au classement en « races » développé – sur la base de traits morphologiques – par les savants du XIXe siècle.

C’ est une confirmation indépendante et remarquable. Quand on utilise des outils modernes qui permettent de voir au-delà de l’ apparence physique, la notion de race ne s’ effrite pas, au contraire elle se précise.

Si le regroupement sur la base des apparences et celui sur la base du génome humain donnent des résultats similaires, c’ est parce que les deux types de différences ont la même cause. Cette cause, c’ est l’ isolement (relatif) dans lequel certains groupes humains ont pu vivre et se reproduire pendant de longues périodes de l’ histoire de l’ humanité, c’ est-à-dire depuis que nous nous sommes différenciés des singes. Cet isolement entre grands groupes humains a été suffisamment long et étanche pour produire des différences héréditaires identifiables à la fois à l’ oeil nu, et par les techniques scientifiques les plus poussées. La couleur de la peau n’ est donc que la partie émergée de l’ iceberg des différences génétiques entre les races.

Polémia

NDLR: il n' y a là que des constations matérielles et scientifiques n' emportant aucune appréciation de valeur. Le seul intérêt de cette étude et de cet article de Polémia est de démontrer que la censure politique existe est qu' il est temps de s' en débarrasser même si cela dérange les affiliés à la secte noire maçonnique satanique mondialiste.

 

Le Tout-Paris médiatique ne bruisse que de cela. La peste brune est de retour. Les heures les plus sombres de notre histoire… Et toute cette sorte de choses qui, à force d’ être galvaudées, ont perdu toute signification.

Le problème? Il est effrayant: le chroniqueur Éric Zemmour a déclaré sur Arte, dans l’ émission « Paris Berlin » (sic!) du 13 novembre: « Les races existent bien sûr. » Diable! Puisqu’ on parle de race, c’ est que le racisme n’ est pas loin, se sont probablement dit les esprits pavloviens de la police de la pensée.

Et, naturellement, Éric Zemmour est devenu sur-le-champ le Dr Rosenberg des temps nouveaux, le maître à penser du national-socialisme du XXIe siècle.

Tout ceci est bel et bon, mais on peut se demander tout de même si les ligues de vertu du « politiquement correct » n’ ont pas un peu « sur-réagi » comme on dit maintenant. Car, enfin, c’ est quoi au juste une race?

Il me semble que tout ceci relève plus ou moins de la convention de langage. Jusqu’ à une date récente, tout le monde parlait de la race blanche, de la race noire, de la race jaune… Aujourd’ hui, la mode semble plutôt à la distinction des différentes ethnies. Mais en quoi parler de race noire, par exemple, empêcherait-il de savoir qu’ il existe à l’ intérieur de cette « race » une ethnie hutue et une ethnie tutsie? Et en quoi parler de race noire et de race blanche empêcherait-il de considérer que l’ une et l’ autre appartiennent à un ensemble plus vaste, l’ humanité?

Le racisme, ce n’ est évidemment pas le fait de parler de race. C’ est le fait de considérer, par exemple, que la génétique impose que la « race noire » soit inférieure par essence à la « race blanche ». Si parler de race était en soi du racisme, il serait urgent de changer la Déclaration universelle des droits de l’ homme (pourtant écrite pour empêcher le retour du nazisme et donc de la version la plus criminelle du racisme). L’ article 2 de cette déclaration signale en effet malencontreusement: « Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’ opinion politique ou de toute autre opinion, d’ origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation. »

Il est donc clair qu’ on peut parler de race sans être raciste.

J’ ajoute qu’ il faudrait tout de même des preuves un peu plus solides pour citer Zemmour à comparaître devant le tribunal de Nuremberg. Je ne le connais pas personnellement mais, d’ après ce que j’ en sais, il est d’ origine juive et kabyle. Bien sûr, il a existé des Juifs nazis, mais enfin, comme dirait Gabin, c’ est comme les poissons volant; ce n’ est pas la loi du genre! Personnellement, je ne vois aucun inconvénient à abandonner le mot « race » s’ il effraie trop les âmes sensibles de la presse parisienne. Encore faudrait-il qu’ on ait un équivalent.

Mais je soupçonne que le vrai problème pour les vierges effarouchées du politiquement correct ne soit en aucune façon le mot « race » lui-même, mais plutôt l’ autre chef d’ accusation du procès Zemmour: l’ idée d’ une hiérarchie des cultures.

Voici la transcription des paroles d’ Éric Zemmour sur le sujet: « Moi je crains que, comme aujourd’ hui on a supprimé cette hiérarchie, comme aujourd’ hui on estime que toutes les cultures se valent, qu’ on est un mélange de différentes cultures égales, et que ça, c’ est ça qui nous mènera au multiculturalisme et donc à l’ affrontement des cultures et donc des communautés. » (Je précise que ce n’ est pas une transcription édulcorée, mais celle qu’ on trouve sur les sites desdites vierges effarouchées!)

Eh bien! au risque de choquer le bon goût, il me semble que cette déclaration de Zemmour devrait être parfaitement banale. Contestée autant qu’ on voudra, par qui voudra. Mais néanmoins banale. Il n’ y a qu’ en France, qu’ il est interdit de dire qu’ on préfère la culture française à la culture de la Nouvelle-Guinée. Partout ailleurs, des intellectuels de premier plan assument sans difficulté l’ idée que le XIIIe siècle européen ou le XVIIe siècle français ont été des sommets de la civilisation humaine. Cela n’ empêche nullement d’ apprécier l’ art japonais ou l’ architecture mauresque espagnole.

Mais, l’ impératif de penser que « toutes les cultures se valent » pose surtout un énorme problème politique. On ne sait plus à quoi intégrer les populations immigrées qu’ on a fait venir en France. On n’ ose plus leur présenter la grandeur de la France. Il ne faut pas s’ étonner si elles crachent sur notre culture et sur notre pays…

Guillaume de THIEULLOY 

 

Les retombées de l' Obamania

Profitant du climat euphorique qui suit l' élection d' un président métis aux USA, les associations communautaristes africaines et arabes font actuellement un grand show dans les médias français pour exposer leurs récriminations du fait que selon eux, il n' y aurait pas suffisamment d' éléments représentatifs de leurs minorités dans les instances dirigeantes de la France.
Il me semble qu' une mise au point s' impose, tout d' abord il est important de préciser que le président Obama n' a pas été élu pour son appartenance à la communauté afro-américaine ni en raison de sa couleur de peau, mais bien en tant que démocrate pouvant apporter un espoir d' amélioration dans la politique de l' administration américaine par rapport à ce que fut la présidence de W. Bush.
Quant aux sous entendus de racisme français refusant l' accession des minorités aux postes clefs de l' exécutif, il serait temps de s' en expliquer.

Tout d' abord, il est bon de rappeler que nous n' avons pas demandé aux millions de noirs et d' arabes musulmans qui squattent notre pays de venir chez nous profiter de nos organismes de protections sociales. Seul le laxisme criminellement angélique de certains de nos dirigeants politiques, sous prétexte de préserver nos fournitures pétrolières, en est responsable.
Contrairement à l' idée subrepticement répandue par ces organisations ethniques et communautaristes, nous n' avons aucun devoir de repentance envers eux. Ces populations envahissantes font sans cesse allusion à un passé esclavagiste. Il est à noter d' une part que cela ne concerne en aucune mesure leurs contemporains ni les nôtres.
Et d' autre part, si on se réfère à l' Histoire, celle-ci nous révèle sans la moindre ambiguïté que l' esclavage a été durant des siècles l' apanage de certaines tribus africaines qui vendaient comme esclaves les prisonniers des razzias exécutés sur les tribus voisines et ces ventes s' effectuaient aux arabes nomades qui à leur tour en faisaient commerce.
Comment se fait-il qu' il n' y ait jamais d' auto flagellation des africains pour ce triste passé? Et pourquoi les arabes sont-ils toujours épargnés des reproches concernant l' esclavage alors qu' ils en ont été les premiers protagonistes et les bénéficiaires? Et qui plus est, ce commerce détestable se perpétue de nos jours dans plusieurs pays arabes sans que les anti-esclavagistes s' en émeuvent le moins du monde!
Abordons maintenant les raisons qui sont à l' origine du manque de confiance que l' on aurait vis-à-vis des populations d' origines africaines et maghrébines et qui aurait pour conséquences de les priver de responsabilités dans la marche de l' Etat.

Déjà en vérité ce n' est pas ce que l' on constate. Il n' y a jamais eu autant de mixité raciale dans notre pays, que ce soit dans les instances gouvernementales, dans la députation, dans les partis politiques, dans les conseils municipaux. Il n' y a jamais eu autant de personnes de couleur dans les associations les plus diverses, à la télévision, au cinéma, dans les publicités. A tel point qu' il semble de plus en plus évident qu' un véritable racisme anti blancs s' instaure subrepticement en France et en Europe.
Quant au postulat dont on nous rabat les oreilles depuis l' élection d' Obama, selon lequel l' arrivée d' un noir ou d' un maghrébin à la tête de l' Etat français est impossible, là aussi il faut analyser la situation.
Pour que cela devienne envisageable, il faudrait tout d' abord qu' une autre forme de pensée et de comportement se fasse jour parmi les membres de ces communautés ayant ces prétentions d' excellence.
Tant qu' il y aura de la part de ces ethnies une telle somme de mépris envers nos lois et la permanence d' incivilités à l' égard des Français de souche, il ne saurait y avoir de considération envers ceux qui, de plus, sont vus avec justes raisons, comme des parasites au comportement de sauvages sans éducation.
Pas un seul jour sans qu' on soit confronté à ces incivilités: crachats dans la rue, altercations bruyantes et mal sonnantes le plus souvent en langue arabe ou africaine, voitures stationnant n' importe où en pleine circulation pour que des personnes souvent affublées de « burka » montent ou descendent des véhicules. Refus de démarrage aux feux verts en raison d' une discussion de portière à portière. Ces comportements sont monnaie courante dans les pays d' Afrique du nord, mais sont la démonstration d' un sans gène intolérable en Occident.
Vous me direz qu' il s' agit là de bien petits inconvénients, certes mais cela est permanent et toujours de la part de cette même communauté si prompte à se plaindre du comportement des autres.
Mais si encore il n' y avait que cela!

C' est bien beau de vouloir faire parti des décideurs de notre pays, encore faudrait-il s' y intégrer! Les beurs de deuxième et de troisième génération poussent des hurlements dès qu' on leur parle d' intégration. Ils rétorquent qu' ils sont français, c' est exact à la lecture de leur carte d' identité, mais dans leur comportement qu' en est-il? Ils adoptent pour la plupart un « look » typiquement communautaire, quand ils ne s' exhibent pas carrément en djellaba, arborant une barbe d' intégriste tout en taguant « vive Ben Laden » sur nos murs.
Ils déambulent dans nos centres ville en bandes bruyantes et crachotantes. Malheur aux vrais Français et surtout aux femmes françaises qui ne s' écartent pas sur leur passage. Combien de pères de famille ont été poignardés ou massacrés sous les coups d' individus leur imputant un simple regard désapprobateur.
Et malgré cela il faudrait les accepter et de plus leur faire confiance? Alors qu' ils sont responsables, dans la plupart des cas, de tous les méfaits dont nous sommes victimes! La prostitution, les trafics en tous genres, que ce soit la drogue, les armes, les voitures volées. Ils sont responsables de plus de 80 % des délits en France et n' oublions pas les tortures et les viols en société dans les cités où ils règnent en maîtres. Faisant régner la terreur dans ces zones de non droit en imposant leur loi. Caillassant toutes les formes d' autorités, la police, les pompiers, les chauffeurs de bus. Transformant même à l' occasion ces transports en commun en brûlot pour les passagers. Ils incendient les bâtiments publics, les entreprises, les commerces, les écoles et les crèches. Sans oublier les voitures, c' est d' ailleurs devenu un sport national, une centaine de voitures sont incendiées en moyenne chaque jour en France, sans compter les jours fastes comme le 14 juillet, Noël et nouvel an où là ce sont des milliers de véhicules qui partent en fumée!
Episodiquement ils provoquent des émeutes urbaines, pillant les magasins, prenant les forces de l' ordre pour cible en leur tirant dessus avec des armes à feu. Le moindre prétexte leur est bon, si l' un d' entre eux se tue au volant d' une voiture volée lors d' une course poursuite avec la police, ils incendient le quartier en criant à l' injustice, estimant, selon leur conception, qu' il faut laisser courir les délinquants.
Ces actes délictueux conduisant bon nombre d' entre eux en prison, ils réclament un surcroît d' imans dans les maisons d' arrêt, permettant à cette population déjà marginalisée de se fanatiser en fous de Dieu en pratiquant cette religion d' intégrisme qu' est l' islam prêchant en permanence la haine de l' Occident et préconisant la mise à mort des non musulmans. Et bien souvent ce sont les mêmes qu' on retrouve en combattants dans les pays où règne le djihad. Des arabes ayant la nationalité française qui tirent sur nos soldats!

En résumé lorsque les imans ne prêcheront plus la guerre, soit disant sainte, dans leurs mosquées construites avec l' argent détourné des fonds publics, mais à contrario, lorsque avec leurs leaders communautaristes, ils se décideront à condamner fermement les atrocités commises par le terrorisme islamique à travers le monde; Quand les jeunes voyous dans les stades de football n' exhiberont plus leurs survêtements marqués Algérie aux couleurs du vert islamiste tout en conspuant notre hymne national. Quand ils cesseront d' applaudir lorsqu' une pluie de missiles s' abat sur Israël, mais qu' au contraire ils s' engageront dans l' armée française pour combattre avec les forces internationales tous les terrorismes du moyen orient. Alors, mais alors seulement nous pourrons peut-être commencer à leur faire confiance et à envisager qu' ils sont devenus de vrais Français, dignes, s' ils en ont les qualités et les capacités requises, de faire partie des dirigeants de la France.

Mais, apparemment, ce n' est pas demain la veille.

Anonyme 

  

Mahomet et l' islam: mythe et réalités

" L' Espagne musulmane n' a été en aucune manière celle d' une " connivence " des communautés monothéistes. Il est vrai que musulmans et juifs ont produit des œuvres de tout premier plan, mais cela n' a pas été dans un climat de paix et de concorde. Il faut abandonner l' illusion d' un accord nécessaire entre le confort et la fécondité intellectuelle; au contraire, à quelques exceptions près (celle des premiers penseurs juifs), le meilleur a été donné dans des conditions humaines effroyables.

Sur le plan interreligieux, il y eut des moments de répit, voire des périodes plus favorables pour telle ou telle minorité. Elles n' en ont pas toujours bien usé, et c' est ainsi que les juifs rabbanites ont utilisé l' appui du pouvoir musulman pour anéantir la tendance karaïte. Mais avec la communauté dominante, il n' y eut jamais d' échange égalitaire ni de collaboration, comme cela avait été le cas en Irak à la cour des califes abbassides entre le VIIIe et le Xe siècles. (…) D' où vient alors cette image d' une Andalousie terre d' échanges?

C' est au XVIIIe siècle que s' est forgée la légende. L' Espagne catholique était la cible essentielle (que l' on songe à Montesquieu). Contre l' Inquisition, contre l' expulsion des Morisques, on exalta des traits d' humanité ponctuels de la part des musulmans. (…)

C' est une vision anhistorique qui triomphe ainsi. Non seulement on confond la richesse intellectuelle et l' harmonie sociale, mais la conversion forcée des Morisques et leur expulsion sont présentées comme un commencement absolu, avant lequel ne se trouvent que quelques traits isolés pour les besoins de la cause. Mais elles répondaient aux conversions forcées et déportations des chrétiens, trois siècles plus tôt. Les anciens avaient une perception " physique " de l' histoire qui ne facilitait pas l' oubli, comme en témoigne le trait suivant: en 997, le célèbre dictateur Al-Manzor mena une expédition jusqu' à Saint Jacques de Compostelle qui fut détruite entièrement, à l' exception du tombeau du Saint, et les cloches de la basilique furent apportées à Cordoue sur les épaules des captifs chrétiens. Lorsque, deux siècles et demi plus tard, les Castillans prirent Cordoue, c' est sur les épaules des prisonniers musulmans que les cloches revinrent à Saint Jacques de Compostelle. " Dominique URVOY, professeur de pensée et civilisation arabes à l' université Toulouse II

" Parler, comme l' ont fait et comme le font encore quelques historiens d' occasion, d' une civilisation et d' une société " des trois cultures ", musulmane, juive et chrétienne, est signe d' ignorance ou de supercherie, les deux ensemble généralement. " Jacques HEERS, historien, professeur en Sorbonne.

" L' Andalousie de rêve n' est qu' un mythe. (…) L' Espagne musulmane passe pour être un exemple parfait de cohabitation. Le mythe andalou nous vient des romantiques, surtout. (…) On continue de mythifier l' histoire d' Al-Andalous, on veut y voir un paradis perdu et le modèle de possibles " Andalousies " consensuelles du futur. Mais la réalité est autre. " Anne-Marie DELCAMBRE.

" Le Coran interdit les conversions forcées. Cependant les guerres et les impératifs de la domination islamique sur les terres et les populations conquises reléguèrent ce principe de tolérance religieuse dans le domaine théorique. A aucune période de l' histoire, il ne fut respecté. Le Jihâd, c' est-à-dire l' alternative imposée aux Peuples du Livre (à savoir le paiement du tribut et la soumission à la loi islamique, ou le massacre et l' esclavage des survivants) constitue dans les faits une contradiction du principe de liberté religieuse. L' agression permanente d' armées musulmanes contre le dâr al-harb, les razzias contre des populations non-musulmanes destinées à l' esclavage de par leur religion, la piraterie maritime pour rançonner des voyageurs du dâr al-harb, les déportations régionales des vaincus, la destruction des villes et des villages, toutes ces agressions répétitives d' une guerre sainte obligatoire jalonnant la suite des siècles, constituent des violations permanentes du respect de la liberté religieuse. Durant les siècles de l' expansion musulmane, un flux continu de populations non-musulmanes alimenta les marchés d' esclaves. " BAT YE'OR 2006 in Les chrétientés d' Orient.

 

A suivre sur Le Pilori 2009-02 de février

 

----- Original Message -----
From: Alain Escada
Sent: Thursday, December 04, 2008 1:22 PM
Subject: communiqué - Le Grand-Duc Henri, l' euthanasie et la démocratie chrétienne

Le Grand-Duc Henri, l' euthanasie et la démocratie-chrétienne


Honneur au Grand Duc Henri de Luxembourg!

L' actualité concernant le Grand-Duché de Luxembourg et le refus du Grand-Duc d' apporter sa signature pour ratifier une loi autorisant l' euthanasie rappelle inévitablement le refus du Roi Baudouin d' apporter sa signature à la loi légalisant l' avortement en Belgique. Un sujet éthique parallèle. Une même attitude des monarques. Un identique lamentable contexte politique.

En effet, il faut souligner que dans un cas comme dans l' autre, le Premier ministre est démocrate-chrétien.
A quoi sert-il donc d' envoyer des démocrates-chrétiens au pouvoir s' ils se comportent comme des supplétifs des positions athées dans les assemblées parlementaires et au gouvernement?
Si ces démocrates-chrétiens étaient authentiquement chrétiens, leur poids dans le gouvernement, dans un cas comme dans l' autre, leur permettaient d' exercer un veto et de peser sur l' attitude de leurs partenaires gouvernementaux. Mais non, à chaque fois, c' est l' inverse. Les démocrates-chrétiens se montrent alors plus scrupuleusement respectueux du parlementarisme qu' à l' habitude et ne cherchent à exercer aucune influence dans ces débats éthiques, sachant pourtant fort bien que dans ces conditions la tendance athéiste l' emportera. Pire, ce sont alors ces mêmes Premiers ministres démocrates-chrétiens qui se permettent de tancer publiquement leur monarque pour avoir osé exprimer un désaccord avec les choix des hommes politiques et rappeler quelques valeurs morales élémentaires bien supérieures aux considérations bassement électoralistes des partis et de leurs obligés. Et à chaque fois les politiciens ferment le dossier grâce à une scandaleuse pirouette: une modification de la constitution afin de restreindre les pouvoirs de leur monarque.

Ces deux exemples doivent servir de leçon pour tout électeur chrétien soucieux d' envoyer dans les assemblées des élus qui défendront des valeurs éthiques et morales conforment à la doctrine de l' Eglise.

Alain Escada,
président de Belgique et Chrétienté,
président de France Jeunesse Civitas


http://www.liberte-politique.com/soutien_au_Grand_Duc_du_Luxembourg/php/appel.php

Sire, tenez bon pour sauver les innocents que veut assassiner la secte noire maçonnique satanique mondialiste! Nous sommes très nombreux à vous soutenir! Daignez croire, Sire, au respect de votre serviteur et soutien et à son dévouement pour Votre Majesté. Fernand CORTES de CONQUILLA

----- Original Message -----
From: e.montfort@libertepolitique.com
Sent: Saturday, December 13, 2008 9:28 PM
Subject: Soutenez le Grand Duc du Luxembourg

Soutien au Grand Duc du Luxembourg

12 décembre 2008 | Elisabeth Monfort

Chers amis,

En moins d’ une semaine, nous avons collecté plusieurs milliers de messages de soutien au grand duc Henri de Luxembourg concernant son refus de légaliser l’ euthanasie.

Cette première victoire, je vous la dois!

De nombreux médias ont relayé sur l' Internet notre message. A Rome, l' agence Zénit (http://www.zenit.org/article-19556?l=french) a diffusé notre campagne de soutien à toute sa liste de diffusion, soit plusieurs centaines de milliers de contacts.

Plusieurs dizaines de sites et de blogs relaient notre campagne.

De nombreux internautes ont fait de même sur différents blogs ou sites communautaires tel que FaceBook ou autre…

Devant l’ afflux de soutiens provenant de l’ Europe entière, nous avons traduit notre message en anglais, en espagnol.

C’ est un vaste mouvement de reconnaissance et de gratitude qui converge vers le Grand Duché.

Notre démarche n' a qu' un seul but: dans le respect de la liberté du Grand Duc, témoigner de la détermination d’ un grand nombre d’ Européens à défendre les valeurs non négociables de la vie.

Dans trois mois, un second vote aura lieu. Nous pouvons encore changer le cours des événements.

Je compte sur votre mobilisation dès aujourd’ hui!

Je propose à ceux qui n’ ont pas encore apporté leur message de soutien et leur signature au Grand Duc de le faire sans attendre en cliquant ICI: http://www.liberte-politique.com/soutien_au_Grand_Duc_du_Luxembourg/php/appel.php

Mais vous pouvez faire encore davantage en:
>>> transférant ce message à vos amis, vos proches, vos collègues (ou en m’ envoyant à l’ adresse e.monfort@libertepolitique.com la liste des adresses e-mail des personnes susceptibles de nous soutenir. Je leur adresserai un courriel pour qu’ ils apportent eux aussi leur soutien au Grand Duc du Luxembourg (je m’ engage à ne leur adresser qu’ un seul courriel et je détruirai la liste des adresses e-mail et votre message).
>>> relayant le lien de la pétition sur votre site Web, votre Blog, votre réseau Viadeo, Linkin ou FaceBook , vos pages MySpace (http://www.liberte-politique.com/soutien_au_Grand_Duc_du_Luxembourg/php/appel.php)
>>> postant ce même lien sur des forums, des groupes de discussions (http://www.liberte-politique.com/soutien_au_Grand_Duc_du_Luxembourg/php/appel.php)

Vous pouvez également faire un don sur le site libertepolitique.com pour permettre à la Fondation de Service Politique de poursuivre ses campagnes de sensibilisation sur tous les sujets qui touchent au respect de la dignité humaine (Cliquez ici).

J’ ai confiance en vous,

Il est temps d’ agir,

Du fond du cœur, MERCI A TOUS!

Elizabeth Montfort

PS. Sans attendre, faites suivre ce message à votre carnet d’ adresses!

Je viens d' envoyer un message de soutien au Grand-Duc du Luxembourg via les députés cités par les manants du Roi. Si l' UCLF fait la même démarche de transmission d' une pétition de soutien au Grand-Duc, je la signerai de même avec mon même texte. Ou qui que ce soit qui ferait la même chose. Quel que soit le canal, il faut soutenir le Grand-Duc dans son combat contre la Secte Noire, puisque je n' ai pas de contact direct. Le bras de fer est entamé et nous devons lui donner des forces.

Laurent MARTIN MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

Non deficire minime

NDLR: Cet appel de Liberté Chérie en appui au Grand Duc Henri de Luxembourg est en ligne sur Le Pilori 2009-01 de janvier avec mon message de soutien et celui du Pilori au Grand Duc depuis plusieurs semaines. J' y rajoute votre initiative et je m' y associe avec plaisir.

 

----- Original Message -----
From: "Champagne et Chrétiente" <champagne.et.chretiente@gmail.com>
Sent: Wednesday, December 24, 2008 10:16 PM
Subject: Joyeux Noël et bonne année

*JOYEUX NOËL A TOUS ET BONNE ANNEE*

Puisse cette année voir enfin se lever de nombreux volontaires pour travailler à une nouvelle cité catholique, à une nouvelle chrétienté, quand l' ennemi est partout, et les collabos du déracinement de l' Europe de toute européanité et de tout christianisme au pouvoir...

Puissent tous ceux qui agissent dans un combat voisin ou complémentaire (les Idenitaires, Carl LANG, Jacques BOMPARD, Bruno MEGRET, etc.) réussir à dépasser leurs antagonismes et contruire un front national et européen, d' accord sur l' essentiel, respectueux des différences des uns et des autres et capable de prendre le pouvoir avant qu' il ne soit trop tard...

PS: Deux nouvelles vidéos sur le site, afin de chasser le prêt-à-penser obligatoire http://champagnechretiente.blogspot.com

 

----- Original Message -----
From: Belgique & Chrétienté
Sent: Tuesday, December 09, 2008 6:36 PM
Subject: "La Libre Belgique" se moque de la Sainte Vierge - réagissez!

Belgique & Chrétienté asbl
Lobby accrédité auprès du Parlement Européen

Rue de la Cible 48 - 1030 Bruxelles

Tél : 02.503.55.21 - Fax : 02.734.80.55 - GSM : 0485.89.87.08

cpte 001-2322584-92 (adhésion : 25 euros)

pour les versements hors de Belgique: BIC GEBABEBB / IBAN BE12 0012 3225 8492

http://www.bechrist.be/ http://belgiqueetchretiente.hautetfort.com/

La Libre Belgique se moque de la Sainte Vierge: réagissez!

Chers amis,

Au lendemain de la Fête de l' Immaculée Conception, le journal ex-catholique "La Libre Belgique" publie sous la forme d' une "opinion" un article scandaleux signé par le Professeur Armand Lequeux de l' Institut d' Etudes de la Famille (!) et de la Sexualité à l' UCL, université elle-aussi ex-catholique. Cet article a pour titre: "O Marie, toi qui as conçu sans pécher, aide-nous à pécher sans concevoir".

http://www.lalibre.be/debats/opinions/article/466101/o-marie-toi-qui-as-concu-sans-pecher-aide-nous-a-pecher-sans-concevoir.html

Ce n' est pas nouveau: on sait que la Libre Belgique est désormais hostile à l' Eglise Catholique et à sa doctrine, et lorsqu' il s' agit de la critiquer, certains n' ont pas peur de déformer la vérité. Mais lorsqu' on ajoute à des critiques non fondées des insultes et des moqueries à l' égard du Christ et de la Très Sainte Vierge, il est indispensable que des Chrétiens réagissent. Bref, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessus et, ensuite, à réagir auprès de la rédaction (par courrier ou par e-mail: llb.redaction@saipm.com).

Alain Escada
président de Belgique et Chrétienté

 

Soufflé, c' est bien joué!

La LOI SUPRÊME

Lors d’ un récent " micro-trottoir ", une chaîne de télé interrogeait les gens sur le nombre d’ articles et le fond de la Déclaration des Droits de l’ Homme et du Citoyen (français) de 1789. Personne n’ en connaissait le nombre d’ articles. Personne n’ était capable de répondre à l’ argument de fond philosophique. Un policier refusa même de répondre à cette question, " son uniforme le lui interdisant ", selon lui! Voilà donc le texte fondamental sur lequel repose, et qui charpente, la Constitution de la Vème République inconnu du public sauf de nom… Il a même disparu des commissariats et des gendarmeries où il devrait obligatoirement être affiché!

Ce texte semble gêner beaucoup de monde par sa clarté et sa simplicité, d’ où la désinformation volontaire du public. Ses 17 articles tiennent sur une page et sont trop peu nombreux pour les professionnels du Droit comme les Avocats qui voient leur profession menacée si les gens étaient en mesure de faire valoir leurs " Droits " tout seuls!… Pourtant ils sont déjà trop importants pour le commun des mortels qui ne sait plus lire… De toutes façons, ces 17 articles sont tous violés tous les jours par le gouvernement et ses fonctionnaires, alors il vaut mieux que les gens les ignorent, n’ est-ce pas?…

Résumons: il y eut d’ abord les dix Commandements de Moïse, puis les 17 articles de 1789, puis les 30 de la déclaration onusienne proclamée à Paris, au Palais de CHAILLOT avec René Cassin, ministre communiste pour la France en 1948, puis les 78.000 articles formés de 10.000.000 de mots dans 61 Codes en 2005 en France. Voilà le résumé de l’ effort humain prolongé sur 2.500 ans, aboutissant à la France législative et réglementaire de 2008. Cet effort de réglementation démontre l’ inanité de la recherche qui induit la vacuité du contenu. Plus personne ne s’ y retrouve, d' ailleurs, de nos jours, même, et surtout pas, les professionnels du Droit… L’ IMPASSE est totale. Pourtant des gens, surtout des femmes, réclament encore et toujours plus de réglementation qu’ elles contribuent à amplifier tous les jours avec leur présence dans le Parlement. Pourquoi?

Il est facile de comprendre que les individus qui réclament toujours plus de LOIS sont les plus faibles de l’ espèce humaine. C’ est la FAIBLESSE qui croit trouver dans la Loi, bien sûr réclamée générale et applicable à tout le monde de manière identique, une protection contre la FORCE de certains. C’ est le genre " Pouce! Tu n’ as pas le droit de faire cela! " que tous les faibles veulent pouvoir opposer aux forts. Voilà toute l’ argumentation fondamentale de l’ effort de réglementation depuis Moïse jusqu’ à nos jours… Et cet effort aboutit à l’ impasse prévisible et prévue par beaucoup de gens intelligents.

Jésus-Christ l’ a bien fait comprendre dans son opposition aux exécutants aveugles de la loi juive qui les poussait à vouloir dilapider une femme adultère. Avec cette seule technique dite du " Reflet ", bien connue depuis en psychologie (Mucchielli), par laquelle, en s’ interposant physiquement, il déclara: " Que celui qui n’ a jamais péché lui jette la première pierre! ", il obtînt le recul et la disparition des vindicatifs. La FORCE de l’ argument suffit alors contre la loi elle-même qui se veut applicable à tous et reprise dans la Charia musulmane. Il y a donc une " Loi Suprême ", très supérieure à toutes les lois rédigées de mains d’ Hommes.

Cette Loi Suprême est la suivante: " Le FORT doit respecter le FAIBLE " et, a fortiori, un enfant ou une femme. Laquelle reste avec son péché, son déshonneur, sa répudiation et devient intouchable, condamnation bien suffisante. Un homme à terre ne doit plus être attaqué, il est vaincu, repris dans la Convention de Genève. Mais cela va plus loin: la FORCE doit respecter la FAIBLESSE. En contrepartie, le faible qui se risque à attaquer le fort ne devra s’ en prendre qu’ à lui-même des conséquences de son audace insensée. Avec cette Loi Suprême, on retrouve tout le reste qui en découle: la femme doit respecter son mari et ne pas le provoquer, le faible doit se placer sous la protection du fort, ce dernier devant protéger son Peuple en le gouvernant avec sagesse conformément à la Loi Naturelle. Cette Loi s’ applique aussi au rapport entre la FORCE, vertu cardinale de certains, suprêmement incarnée en Jésus-Christ, et l’ absence de cette vertu chez la plupart des individus. La FORCE en tant que VERTU étant plus forte elle-même que la seule force physique comme on le voit dans cette affaire de la femme adultère.

En l’ absence de respect de cette UNIQUE LOI SUPRÊME, facile à comprendre par tous, nous avons la " Loi de la Jungle ", actuellement en vigueur dans tous les domaines. Le mondialisme n’ est pas autre chose que le droit absolu pour les plus forts financièrement d’ escroquer tous les faibles! Le marché sans les règles est une escroquerie monstrueuse, un péché mortel. Le pseudo droit à bombarder l’ ennemi et à le massacrer est un crime contre l’ humanité! Il n’ y a pas d’ honneur dans la guerre moderne qui viole la Loi Suprême allègrement. L’ Honneur et la Morale sont les mamelles auxquelles les Hommes doivent s’ abreuver s’ ils veulent vivre conformément aux vœux du Créateur dans le respect de la Loi Suprême. La Force doit protéger et élever la faiblesse vers la Civilisation, et non pas la massacrer ou l’ escroquer! La Force Véritable, la VERTU SUPRÊME se suffit à elle-même et peut s’ affranchir de la force physique pour s’ imposer aux délires des faibles ou des fous. C’ est pourquoi il faut que tout le monde suive Jésus-Christ qui est le Chemin de la Vie vers la Lumière…

L’ Ange de Service

 

----- Original Message -----
From: Unec
Sent: Tuesday, December 09, 2008 7:26 PM
Subject: Nouvelles chétiennes: EUROPE CHRETIENNE (RU 49/2008)

RU 49/2008 (09.12.2008): DEPECHE HEB DOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES Disponible en français, angl. et allemand, gratuit par courriel. Sans copyright (mention « ru » s.v.p.). « RU », le service de presse de l’ UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien Tél./Rép./Fax 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.frhttp://www.radio-silence.tv (avec archive RU)

E D I T I O N S P E C I A L E (2 pages).

- EUROPE CHRETIENNE: L’ UNEC (Union des Nations de l’ Europe Chrétienne) vient de publier son programme 2009 que nous citons volontiers ci-dessous.

« Chers adhérents, chers amis de l’ UNEC, mille choses à vous communiquer…

* PELERINAGES: Après nos inoubliables pèlerinages en Pologne, « Sainte Russie », Géorgie, « Suède catholique », « Norvège catholique », « sur les pas de Charlemagne », « aux Reliques du Christ », « Pèlerinage baroque », et surtout en 2008 notre merveilleux et passionnant « Pèlerinage en Turquie terre chrétienne », nous planifions pour les années à venir les pèlerinages suivants:
Du 25 juin au 2 juillet 2009: « Pèlerinage sur les pas de Sainte Hildegarde » en Rhénanie/RFA, avec participation à l’ ordination de notre ami l’ abbé Sten, ex-pasteur suédois, à Zaitzkofen/Bavière. – Avril 2010: pèlerinage aux 3 Reliques du Christ, Argenteuil-Trèves-Turin. - Sept. 2011: Pèlerinage en Irlande et Islande. - Sept. 2012: Pèlerinage au Québec catholique. - Sept. 2013: Pèlerinage en Algérie, terre des martyrs chrétiens. - Sept. 2014: Pèlerinage en Arménie, le plus ancien Etat chrétien.
Mentionnons aussi nos pèlerinages annuels – et quotidiens - à la Ste Tunique d’ Argenteuil. Détails: http://radio-silence.tv, sous PELERINAGES et COSTA.

* Cercle COSTA (UNEC): Vous êtes déjà 23 « pèlerins mensuels à la Sainte Tunique » pour y prier le chapelet, surtout les mystères douloureux, « pour la France et pour l’ Europe chrétiennes». Chacun peut choisir le jour du mois qui lui convient, pour au moins 12 mois à venir, en sachant que la Basilique d’ Argenteuil est ouverte pour les visites de la Sainte Tunique tous les jours de 15 h. à 17 h., et le week-end de 16 h. à 18 h. Pour les nouveaux, faites nous connaître le jour que vous aurez choisi (par ex. « chaque 3e mardi du mois », « chaque 1er samedi du mois » etc.), et vous recevrez notre « carte du pèlerin ». Dès que nous serons 30, c’ est-à-dire qu’ une permanence quotidienne est assurée tous les jours du mois, nous inviterons ces 30 pèlerins pour réfléchir ensemble comment faire revivre l’ ancienne « Confrérie de la Sainte Tunique ». Quel honneur pour nous d’ être si près d’ elle et de pouvoir ainsi « monter la garde », au nom de toute la Chrétienté! Le Miracle viendra de là, du Saint Sang de NSJC, il n’ y a aucun doute.
- Il est regrettable qu’ un récent article d’ un certain Saillard vient de souiller la Sainte Tunique en contestant son authenticité et en donnant raison aux fameux tests C14. Encore plus regrettable est que cette attaque « scientifique » fut publiée chez PRESENT et LECTURES ET TRADITION. Nous sommes en train d’ organiser une riposte, notamment sur Radio-Courtoisie dans l’ émission de l’ abbé Lorans du 26 février 2009 à 19.30 h, mais aussi par des réponses dans ces journaux/revues amis.
- Notez dès maintenant, s.v.p., que nous organiserons la procession à la Sainte Tunique, en traversant le centre d’ Argenteuil comme dans les anciens temps, le 1er dimanche de la Passion, c’ est-à-dire le 29 mars 2009, comme nous l’ avons fait ces mêmes dimanches en 2006, 2007 et 2008. L’ an dernier nous étions presque 400 pèlerins, espérons que nous soyons cette fois-ci 500! Dès-à-présent plusieurs paroisses ont signalé qu’ ils enverraient des pèlerins. Honneur aux Saintes Reliques que N.S. Jésus-Christ a confiées à la France! Nous sommes prêts à donner des conférences (diaporamas) préparatoires dans les prieurés et paroisses, si vous nous le demandez.
- En septembre nous avons pu conduire une délégation de 4 scientifiques français à Prüm en Rhénanie/Allemagne où une grande « relique des sandales du Christ » est conservée depuis le carolingien Pépin le Bref, pour observation, prélèvement de pollens et prise de photos numériques. Nous avions libre accès à la Relique, grâce au curé bienveillant de la paroisse. Les études d’ exploitation ont commencé, notamment par le professeur Lucotte qui a déjà pu identifier des sables de Jérusalem sous les sandales. Si quelqu’ un pouvait un peu aider financièrement ces études, il sera le bienvenu (budget suppl. 2000 Euro).

* Cercle COELI (UNEC): Savez-vous que la seule émission régulière sur le Linceul de Turin et les Reliques de NSJC se trouve chaque mois sur notre Radio-Silence (voir ci-dessous)? C’ est Jacques Burel, responsable de notre groupe COELI, qui nous tient au courant des derniers développements, congrès, catastrophes et autres merveilles liés au Linceul de Turin, la Sainte Tunique d’ Argenteuil, le Suaire d’ Oviedo et les autres Reliques que notre Sauveur nous a laissées sur terre pour nous consoler et fortifier. M. Burel anime actuellement une croisade de prières – et de cartes postales au pape - pour la reconnaissance de l’ authenticité du Linceul de Turin par le Saint Père, pour préparer la venue du Christ Roi. Vous pouvez obtenir ces documents auprès de notre secrétariat.

* RADIO-SILENCE (uniquement sur Internet: http//www.radio-silence.org). Toute la technique est en train de basculer, certains téléphones mobiles donnent déjà accès illimité à Internet, ce qui fait que notre radio a un grand avenir. Nous sommes maintenant une vingtaine de rédacteurs et techniciens, mais sans studio ni publicité ni salaires ni… vacarme. Nos actualités et nos chroniques, politiques ou religieuses – quotidiennes! - sont dûment « incorrectes », aussi bien politiquement que religieusement. Nous avons des chroniques « locales » de France, mais aussi de Suisse, Afrique, Amérique Latine et USA. Notre cours de catéchisme pour Musulmans (« Bonne Nouvelle aux Musulmans ») existe maintenant depuis 2 ans, aussi bien en français qu’ en arabe littéraire. C’ est un fait unique sur les ondes! D’ autre part une émission fournie par UNA VOCE avec le chant grégorien du dimanche suivant permet de se préparer à la liturgie du dimanche à venir, y compris pour les scholae grégoriennes. Une émission sur les Saints du mois s’ y est ajoutée, par une jeune journaliste catholique. - Soutenez notre radio! Ceux qui n’ ont pas Internet peuvent acquérir chez nous la « carte d’ ami de Radio-Silence » au prix de 20 E par an, pour soutenir financièrement cet effort de rechristianisation francophone. - Par ailleurs, Radio-Silence organise tous les mois un dîner-débat. Le prochain aura lieu le mercredi 4 février à 19.30 h., toujours au restaurant LE GRENADIER au 1er étage de la gare d’ Austerlitz à Paris. Invité: Mr. W. Wuermeling qui nous montrera un diaporama concernant le passionnant pèlerinage UNEC en Turquie de septembre 2008. Vous pouvez vous inscrire à ce dîner en envoyant 25 Euro à LA VOIE DU SILENCE, 5 rue Dufrénoy, 75116 Paris.

* RU (UNEC): Beaucoup d’ entre vous reçoivent déjà nos dépêches hebdomadaires RU, avec nos «nouvelles chrétiennes », soit par courriel (gratuit), fax (gratuit) ou lettre (pour 30 E pour 12 mois). Il devient ainsi un véritable lien militant entre nous tous. Sachez que l’ UNEC dispose d’ un site Internet où, entre autre, vous pouvez lire ces dépêches RU et où elles sont archivées: http://www.radio-silence.tv. - Nous cherchons une personne qui puisse traduire nos RU en russe (petite rémunération possible).

* SOS MAMANS (UNEC): C’ est notre œuvre principale, le sauvetage des bébés de l’ avortement par une action directe auprès des jeunes femmes et jeunes filles concernées, en cherchant leur contact dans la rue, dans les cafés, laboratoires, pharmacies, sur les trottoirs, sur les bancs publics… Nous sommes à notre 484e bébé sauvé, grâce à votre considérable soutien (environ 900 donateurs, dont une centaine par un don régulier par virement bancaire automatique mensuel, la forme de don qui nous aide le plus). MERCI A TOUS! Ceux qui nous aident font directement partie de nos équipes de sauvetage. Nous avons maintenant sept équipes en route (mais certaines n’ arrivent pas à trouver des bébés…). C’ est peu, mais ce sont toujours 484 bébés arrachés de la gueule du moloch de l’ égoïsme anti-bébé. Les donateurs reçoivent régulièrement notre « Journal de bord SOS MAMANS » qui les met au courant des derniers sauvetages. – Samedi 3 janvier nous organiserons un petit Noël pour « nos » mamans à 16 h., au café LE PALAIS, 16 rue Monge, Paris 5e. Vous serez les bienvenus!

* Projet AMEN. Ceci nous amène à notre nouvelle action, la création d’ un parti européen à 100 % chrétien « AMEN » (Arrêtons le Massacre des Enfants à Naître). Car pour arrêter ce véritable génocide, il faut bien trois niveaux d’ action: la prière, le sauvetage sur le terrain… et un parti politique. Surtout dans un paysage politique où plus personne n’ ose attaquer de front ce meurtre généralisé. Il faut avoir le courage de descendre dans l’ arène politique, peut-être pour se faire massacrer, mais au moins pour mourir debout, et non pas couché devant ce tsunami d’ égoïsme. « L’ engagement politique chrétien est la plus haute forme de la charité » (Pie XII). Le « programme » du parti AMEN se trouve sur le nouveau site Internet d’ AMEN, http://www.amen-net.org. Après une année de préparation, AMEN a été annoncé dans le J.O. du 25 octobre 2008. Une conférence de presse est prévue lundi 5 janvier à 11 h. dans une salle de l’ hôtel Claude Bernard, 43 rue des Ecoles, Paris 5e , pour le lancement officiel du parti. Nous avons commencé des conférences régionales pour faire connaître SOS MAMANS et AMEN: Paris, Lyon, Agen, et bientôt Nantes (le 13 décembre), Lille, Strasbourg et Toulon… Ne vous heurtez pas aux quelques exigences « choc » du programme AMEN (notamment notre lutte contre les motos, les mosquées, les radars d’ autoroute symboles de la soviétisation galopante du pays…). Ce sont les hameçons pour nous attirer – au delà des millions des ‘voix sans voix’ des bébés avortés – des milliers de voix des personnes exaspérées par la violence et le fracas des motards, l’ invasion de l’ Europe par l’ islam, l’Etat et l’ U.E. toujours plus persécuteurs… Nous visons la dimension européenne. Diverses initiatives similaires ont déjà démarré en Autriche, Pologne, Italie…, avec lesquelles il faudra se confédérer, mais en n’ abandonnant rien de notre programme. Combien de Catholiques ne votent plus par dégoût? Il faut leur proposer un parti pour lequel ils peuvent voter sans remords de conscience. Que Dieu bénisse nos humbles efforts au plus bas niveau, là où sont les souffrances, mais aussi les suffrages. Nous agirons sans aucune aide sauf celle de Dieu. - Dès-à-présent on peut imprimer sur son imprimante, à partir du site AMEN (http://www.amen-net.org), des affichettes pro-vie sur papier autocollant et les coller dans la rue aux endroits stratégiques. - Vous pouvez adhérer à AMEN pour 20 Euro par an.

* UNEC. sur l’ enveloppe le 1er chiffre devant votre nom indique l’ année de votre dernière cotisation UNEC (« 2007» signifie : cotisation réglée pour l’ année 2007). Vous pouvez déjà cotiser pour 2009 (30 E). - D’ autre part l’ UNEC lance une nouvelle collecte de Noël concernant exclusivement 1) layettes, 2) chaussures d’ enfants jusque 5 ans, et 3) jouets en bon état. Ces matériels seront distribués à « nos » mamans (Sos Mamans) en France, en Turquie et en Géorgie. Il ne sert à rien de se lamenter des maux du monde, il vaut mieux agir! Vous pouvez amener vos matériels à l’ adresse suivante: c/o concierge, « pour SOS MAMANS », 136 rue Ménilmontant, Paris 20e (code rue 1560, code bâtiment 1208); déposez vos colis/paquets devant la loge si la concierge n’ est pas là.

Joyeux Noël, et Bonne Année A.D. 2009! - Unec- « Fin de citation. – (ru)

PS: une fiche réponse à ce document est imprimable à partir de radio-silence.tv sous la rubrique UNEC, « navette ».

- - O.A.M.D.G. - -

----- Original Message -----
From: Unec
Sent: Monday, December 22, 2008 6:51 PM
Subject: Nouvelles chrétiennes: TERRE SAINTE, NOEL 2008 (RU 50/2008)

RU 51/2008 (22.12.2008) : DEPECHE HEB DOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES Disponible en français, angl. et allemand, gratuit par courriel. Sans copyright (mention « ru » s.v.p.). « RU », le service de presse de l’ UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien Tél./Fax/Répondeur 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.frhttp://www.radio-silence.tv (avec archive RU)

- TERRE SAINTE. Il y avait une fois un loup. Il vivait dans la région de Bethlehem. Les bergers connaissaient sa férocité et prenaient soin d' amener leurs brebis le soir en lieu sûr. Chaque fois un des leurs devait monter la garde, car le loup était affamé, rusé et méchant.
Vint la Nuit Sainte. Tout à l' heure on entendit le chant des anges. Un bébé devait naître, un petit garçon. Le loup s' étonna beaucoup que les bergers rudes allaient tous voir un bébé. "Pour un nouveau-né tant de manières?", pensait le loup. Mais pris de curiosité, et affamé comme il l' était, il suivait en cachette les bergers. Arrivé à l' étable, il se tenait à l’ écart pour attendre. Quand les bergers, après leur hommage à Jésus, prirent congé de Marie et Joseph, le loup décida que c' était son tour. Il attendait encore que Marie et Joseph soient endormis, puisque les soucis et la joie au sujet du bébé les avaient rendus bien fatigués. "Tant mieux", se dit le loup, "je commencerai par le bébé." Sur ses pattes il se glissa dans l' étable. Personne ne l’ aperçut, sauf l' Enfant. Il regarda plein d' amour vers le loup qui, avançant silencieusement pas à pas, vint jusqu' à la crèche. Sa gueule fut largement ouverte, et sa langue pendit dehors. Il avait un aspect effrayant. Maintenant il était tout prêt de la crèche. "Une bouffe facile!", pensa le loup, en lêchant goulûment ses babines. Il s' apprêta à sauter. A ce moment-là, la main de l' Enfant Jésus le toucha doucement et tendrement. Pour la première fois dans sa vie quelqu' un caressa sa fourrure laide et hirsute, et d' une voix comme il n’ en avait jamais entendue de sa vie, l' Enfant dit: "Loup, je t' aime."
Là, quelque chose d’ incroyable se passa: dans l' étable obscure de Bethlehem la peau du loup éclata, et en sortit un homme. Un véritable homme. Celui-ci tomba sur ses genoux, embrassa les mains de l' Enfant et l' adora. Ensuite il quitta l' étable, silencieusement comme il était venu auparavant comme loup, et alla dans le monde pour annoncer à tous: ce divin Enfant peut vous sauver en vous touchant! - (ru; histoire bavaroise, traduite par SOS MAMANS/UNEC)

- NOEL 2008. Devant la crèche du Divin Enfant, nous ne pouvons que nous incliner, rouges de honte de nos misérables performances chrétiennes. Voici ce merveilleux Dieu, devenu Bébé, qui a racheté le péché du monde, a conduit des millions d' âmes au Ciel, et continue d' annoncer la Bonne Nouvelle du Salut éternel auquel il nous invite auprès du Père. Et que faisons-nous de cette merveilleuse Nouvelle? Rien, sauf quelques agitations stériles! Ne prenons qu' un seul secteur de notre activité chrétienne, la défense de la vie humaine créé par Dieu, ou concrètement le sauvetage des bébés qui sont charcutés en masse par la culture de la mort actuelle. Combien de ces millions d' êtres humains, tendrement aimés par Dieu, avons-nous sauvés de la mort violemment imposée? Combien de lois d' avortement avons-nous fait annuler? Aucune, au contraire: le nombre des avortements augmente chaque jour, et les limitations légales de l' avortement reculent toujours plus. En Amérique Obama veut libérer l' avortement de toute contrainte (Freedom of Choice Act); en Europe on a commencé à tuer la vie humaine déjà au stade cellulaire le plus précoce (sélection préimplantatoire in vitro); en Chine on propose la chair embryonnaire au menu de certains restaurants (cf. RU du 4.2.2008)... Pourtant un milliard d' hommes baptisés vivent dans le monde actuel. Que faisons-nous de ce trésor?
Toutes nos stratégies pro-vie s' avèrent vaines, inutiles, sinon contre-productives. Nous sommes sur le faux chemin avec nos investissements illusoires, plans de marketing hyper-intellos, marches bruyantes et programmes politiques pusillanimes. Pire, nous aggravons le mal par notre agitation par trop humaine.
Et voilà, prosternés devant ce bébé divin, désabusés et déboussolés, adorons la Sagesse divine, et de ce fait trouvons le courage de nous remettre totalement en question, de réviser tout selon les saints critères de la crèche: la pauvreté, l' humilité, la paix et l' amour. Si nous nous conformons à cela, des millions de vie seront enfin sauvés, non pas par nous, mais par UN SEUL BEBE, Celui dans la crèche. AMEN! Joyeux Noël - (ru)

- - O.A.M.D.G. - -

----- Original Message -----
From: Unec
Sent: Monday, December 29, 2008 8:02 AM
Subject: Nouvelles chrétiennes: Edition spéciale (RU 52/2008, 3 pages)

RU 52/2008 (29.12.2008) : DEPECHE HEB DOMADAIRE DE NOUVELLES CHRETIENNES Disponible en français, angl. et allemand, gratuit par courriel. Sans copyright (mention « ru » s.v.p.). « RU », le service de presse de l’ UNEC, BP 70114, F-95210 St-Gratien Tél./Fax/Répondeur 01 34 12 02 68 – unec@wanadoo.frhttp://www.radio-silence.tv (avec archive RU)

EDITION SPECIALE (3 pages)

FRANCE. – Pas de trêve de Noël pour SOS MAMANS (UNEC). Voici un extrait du « Journal de bord » de cette association de sauvetage direct des bébés de l’ avortement.

« Lundi 3 novembre 2008
Monsieur P.G.
(dép. 13) nous écrit: « Chacun de vos carnets de bord provoquent des émotions profondes. Vous touchez de près la terrible détresse provoquée par notre société démoniaque qui favorise la malice des hommes! Vos récits tirent les larmes des cœurs les plus endurcis, et le sang des pierres! » Cher Monsieur, nous n’ y sommes pour rien. Nous essayons simplement d’ ouvrir nos yeux aux ‘signes’ que le Bon Dieu envoie à notre époque et face auxquels Il nous a conseillé de réfléchir et d’ agir.

Lundi 10 novembre 2008
Week-end intense! Avant-hier nous avons fait venir une jeune fille esclave, Mara, d’ une ambassade est-asiatique à Berlin, 15 ½ ans, complètement amochée par violences sexuelles – et enceinte par viol – jusqu’ à Paris (en voiture de location pour éviter les contrôles). Elle est originaire de l’ Océan indien. Nous l’ avons soignée ici, et fait repartir par sécurité au Benelux dans une de nos familles hébergeuses là-bas. Coût total de cette opération de sauvetage en 48 heures: 839 E. Maintenant elle peut se soigner, se reposer et porter en paix son bébé. - Pendant ce temps nous avions parallèlement un cas très urgent sur Paris: Karina, une jeune russe de 20 ans, mâchoire cassée par violence (3 fractures) lors d’ un viol avec sévices sexuels par 3 voyous. La fille avait été racolée en Russie pour être ‘répétitionneuse de russe’ à Paris, mais en fait elle se trouvait débarquée dans un bordel. Elle est enceinte. Nous l’ avons rencontrée dans la rue, défigurée, provisoirement soignée. Nous l’ avons fait resoigner dans un hôpital parisien et évacuée vers une de nos familles hébergeuses sur la Côte d’ Azur. Là elle est en paix. Elle est diplômée en langues. Coût de cette opération de sauvetage – bébé et maman: 214 E.
Il faut dire que le Bon Dieu nous a envoyé au début de SOS MAMANS (1995) des cas moins durs – nous ne l’ aurions pas considéré ainsi à l’ époque -, mais on dirait qu’ au fur et à mesure que le temps et notre expérience progressent, Il veut nous combler? Nous sommes comme à l’ école de Dieu, qu’ Il nous mène où Il le souhaite, même si c’ est dur.

Mercredi 12 novembre 2008
Nous recevons ce jour un chèque de soutien accompagné d’ un petit mot bouleversant, de JCB (78): « Chers amis, merci pour votre action, merci pour votre journal (qui nous console et nous fait honte de nous-mêmes). Soyez bénis! » C’ est surtout Dieu qu’ il faut remercier, cher Monsieur. Deo gratias! – Aujourd’ hui 2 autres cas dramatiques: deux sœurs de 15 et 13 ans, à cause de leurs noms imprononçables nous les surnommons Lala 1 et Lala 2, métisses indo/maghrébines, enceintes, nous téléphonent de l’ avortoir où un oncle pervers les a amenées pour les faire avorter – des séquelles des viols répétés qu’ il a commis sur ses deux nièces. Elles avaient notre numéro de téléphone confidentiel d’ une copine que nous avions déjà sauvée. (Il s’ agit de notre numéro de téléphone mobile utilisé pour SOS MAMANS.) Nous réussissons à les sortir de l’ hôpital. On mange ensemble chez MacDo (c’ est ce qu’ elles aiment, tant pis) pour les restaurer. On leur met des tchadors pour les camoufler, mais où les loger? Provisoirement chez une amie dans la banlieue parisienne, en attendant une solution miracle du Bon Dieu. – Quelqu’ un nous a demandé: et si l’ avortement était interdit un jour en France, vous fermeriez SOS MAMANS? Bonne question, même si elle est un peu irréaliste pour le moment. Notre réponse: Non! Car si l’ avortement était interdit, combien de jeunes filles et jeunes mamans se suicideraient, manque de la présence d’ un Bon Samaritain dans des situations qui leur semblent humainement inextricables et sans espérance? Donc SOS MAMANS continuerait à aider les femmes enceintes, ce qui prouve que l’ avortement n’ est qu’ une goutte dans une mer de crimes, péchés, manque d’ amour, sexualité précoce, divorces, concubinages, comportements haineux, prostitution, esclavage, égoïsme…. Que de drames dans ces ‘familles’! Ce qui est merveilleux dans notre travail de sauvetage d’ un bébé, c’ est que celui-ci est le moteur et le turbo de tout un processus de guérison de cette société malade: autour du bébé la lumière se fait, tout le monde commence à aimer, à se sacrifier, à s’ oublier. Et cela fait des flammes, allumant d’ autres étincelles qui s’ ignorent. Bientôt un brasier? « L’ esprit souffle où il veut », nous a révélé Jésus.

Mercredi 19 novembre 2008
Quant aux jeunes Lala 1 et Lala 2 (voir ci-dessus à la date du 12 nov.), nous leur avons finalement trouvé un hébergement définitif, après l’ hébergement provisoire d’ une semaine sur la Côte d’ Azur. Devinez qui les prend? Eh bien, notre aimable petite dame en Normandie qui, rentrée de l’ hôpital avec l’ assurance qu’ elle a le cancer, a de nouveau signalé qu’ elle est prête à accueillir nos petites mamans en détresse. On ne peut que s’ incliner devant une telle charité. Que Dieu soit loué!

Vendredi 21 novembre 2008
Déjà il y a une semaine nous avions rencontré Ilonka, étudiante hongroise. Elle était défigurée par des coups de poings par son concubin français qui, marié, ne voulait pas du bébé qu’ il lui avait conçu. Nous l’ avions amenée à l’ hôpital pour la soigner. Aujourd’ hui : rebelote. Puisque son amant connaît son logement, il est venu lui casser encore la figure, cette fois-ci elle a un bras cassé, et des bleus partout. De nouveau hôpital, soins, et retour. Il faut absolument qu’ on lui trouve un logement pour être à l’ abri de cette brute de ‘copain’. Petit à petit nous nous faisons une idée de la bassesse de certains hommes, à un degré inimaginable. Il faudrait effectivement un jour créer SOS PAPAS… qui fonctionnerait avec un moyen opérationnel inhabituel: une batte de baseball! Vous direz: où est le regard chrétien dans cette boutade? Et nous répondons: est-ce que Jésus Lui-même n’ a pas dit de certains: « Je les vomirai »? Bien sûr, il parlait des tièdes, mais qu’ est-ce qu’ il aurait dit de ces pourris? – Autre cas grave de ce jour: Vesna, 20 ans, enceinte. Elle erre dans un jardin public. Du sang rougit son vêtement au niveau de l’ épaule, et sa main est enveloppée d’ une énorme bande, ce qui nous incite à l’ aborder. Elle est serbe et a reçu cette nuit 2 coups de couteaux « en famille », soit dit parce qu’ elle est enceinte: 1 dans l’ épaule, et l’ autre dans la main. Difficile de l’ amener vers un hôpital: là-bas ils sont obligés, quand il y a coups de couteau, de contacter la police, et Vesna a terriblement peur d’ être ramenée à sa famille. Nous allons donc chez un médecin privé, discret. Il la soigne parfaitement. Nous lui achetons quelques vêtements, quelques tickets de restaurant (MacDo, ce n’ est pas cher et c’ est ce qu’ elles aiment…) et de métro. Après 4 nuits d’ hôtel (4 x 35 Euro), en changeant chaque nuit d’ hôtel - tellement elle a peur -, nous arrivons à la raisonner et l’ amener chez nos amis en Normandie. Tout est maintenant réglé, elle attend tranquillement son bébé.

Vendredi 5 décembre 2008
Nous rencontrons Lubliana, Russe de 18 ans arrivée il y a 3 mois en France, enceinte depuis 1 mois, prostituée sous la coupe de 3 hommes dont 2 redoutables Albanais. Elle est morte de peur, et pire: elle a quelque chose comme des contractions, peut-être par angoisse? Nous l’ amenons chez le médecin pour des soins, puis nous l’ aidons à fuir en l’ envoyant sur la Côte d’ Azur, d’ abord chez une famille expérimentée pour lui permettre de reprendre du souffle et du courage, et ensuite chez une nouvelle dame hébergeuse dans le midi. Tout s’ est bien passé. Pourtant il y avait un couac: la camionnette qui devait la transporter vers Biarritz fut cambriolée pendant la nuit avant le départ de Paris: porte et pare-brise cassés. Nous aidons la famille transporteuse avec 200 E pour participer aux frais de réparation de leur camionnette, et c’ est parti. Deo gratias!

Lundi 22 décembre 2008
Mme J.K.
(Bretagne) nous écrit ces quelques lignes: »Je vous expédie un petit chèque pour que vous puissiez continuer votre œuvre auprès des mamans et des enfants en danger. Votre journal de bord montre vos difficultés et leurs difficultés en France et ailleurs. Il y aurait de quoi se décourager, aussi je vous admire beaucoup car vous ne perdez pas courage et je trouve ça formidable et vous en remercie.» Pourtant, nous sommes parfois tentés de nous décourager, chère Madame, mais il y a des batailles où on ne peut reculer. Puisque nous avons maintenant le contact avec les femmes et jeunes filles enceintes en danger d’ avortement, reculer signifierait ‘marcher sur les cadavres’, ce qui est impossible à nos équipes. Il n’ y a que la fuite vers l’ avant, vers la charité toujours plus grande de Jésus, en Le laissant faire à travers nous, s’ Il le veut bien. Nous réalisons aussi que nous entrons là dans une sorte de plan d’ économie divine: chaque sauvetage est une conversion du mal vers le bien, contrebalancée sûrement quelque part par une âme pieuse et généreuse qui se donne, et obtenue en définitive de la Miséricorde de Dieu par Jésus souffrant sur la croix. Comment reculer? Mission impossible. – A côté de tout cela, nous avions pendant ce mois de décembre 12 naissances, donc des bébés sauvés au début de l’ année. Voici la liste de ces bébés, accueillis par nos assistantes lors d’ une visite à la maternité avec des fleurs, des chocolats, une première peluche et une prime d’ accueil de 225 Euros (promis à la maman au moment du sauvetage): Maria – Izabella – Laure – Lucia – Yuanna – Nicolai – Zoé – Pearl – Ivan – Christian – Carolina – Kristoffer. C’ est la formidable prime de joie que nous récoltons après chaque sauvetage d’ une maman: au plus sous 9 mois un bébé naît, tout beau et innocent, avec une petite maman heureuse: comme si la Création recommençait de zéro. Gloria in excelsis Deo!

Mercredi 24 décembre 2008
Notre ‘cadeau’ de Noël? La pire histoire que nous ayons jamais vécue. Une amie infirmière des alentours de Paris nous appelle et nous fait rencontrer une ‘mère’ - bien française - qui veut vendre l’ embryon de sa fille Odile qui a 17 ans. La ‘mère’ nous parle de 5000 Euro à payer si nous voulons libérer le bébé. ‘Libérer’? Une histoire incroyable. Elle est en train de vendre le bébé de sa fille à un vieux anglais, habitant en Angleterre et en France, souffrant de la maladie d’ Alzheimer. Il a un projet infernal: il veut, aurait-il dit, avoir en permanence un bébé-médicament à côté de lui, soit pour guérir sa maladie par ‘le cordon ombilical’ à la naissance, soit plus tard par le reste du corps du bébé vivant (?). La fille de 17 ans, contre 5000 Euro payés par l’ Anglais à la ‘mère terrible’, viendrait loger chez lui, accoucherait du bébé ET L’ ABANDONNERAIT POUR TOUJOURS AUPRES DU VIEUX en rentrant chez sa mère – sans le bébé. Les bras nous tombent. Ici il ne s’ agit pas d’ un avortement, mais peut-être de pire: d’ un bébé spirituellement mort-né, puisque totalement rendu esclave. Le projet pourrait sembler issu des phantasmes d’ un vieux malade, mais le ‘prix’ de vente du bébé de 5000 Euro est bien réel, et le départ de la jeune fille vers l’ Angleterre imminent. Nous discutons âprement avec cette ‘mère terrible’ qui ne veut pas démordre, ni baisser le prix de ‘libération’ équivalent à la somme convenue avec le vieux. Nous laissons entendre que nous pourrions lui régler 10 mensualités de 500 Euro, et comme preuve nous lui remettons immédiatement les premiers 500 Euro au comptant. La jeune fille, totalement apeurée, arrive à fixer un rendez-vous secret avec nous, en dépit de la surveillance par sa mère. Nous l’ aiderons à fuir et à se rendre chez une de nos familles hébergeuses – loin de Paris (et nous oublierons froidement les 9 autres mensualités, une négociation sous contrainte ne valant rien). - Jusqu’ où faut-il que nous suivions nos petites mamans dans leur misère, leur carcan, leur prison? Jusqu’ où nous mèneront les méandres de l’ avortement, du mépris ultime de la vie? Nous nous apercevons de plus en plus que la cause de l’ assassinat des bébés N’ EST PAS LEURS JEUNES MAMANS, mais très souvent ceux qui sont autour d’ elle. Il s’ agit donc, pour SOS MAMANS, de sauver aussi bien le bébé que leur maman d’ un monde devenu immonde. - Mais pour l’ instant: jubilons! Un bébé est sauvé, par la grâce d’ un Dieu descendu dans une crèche! Joyeux Noël! »

Fin de citation - Vos dons éventuels à : SOS MAMANS (UNEC), BP 70114, F-95210 St-Gratien, tél./fax/répondeur 0033-(0)134120268, sosmamans@wanadoo.fr, http://www.radio-silence.tv – (ru)

- - O.A.M.D.G. - -

 

Homme sans vocation

Homme sans vocation!
Sans, donc, Résurrection?
Non, Seigneur, vous supplie,
Ne me rejetez point!

Dans l’ extérieure Nuit!
J’ ai vécu dans mon lit,
Je l’ avoue, je n’ ai point,
De la Lumière qui luit

Su profiter à temps.
Je n’ ai pu me dresser,
Me tenir droit debout,

J’ ai baigné dans la boue,
A temps, à contre temps,
Venez me redresser!

Alain de MIREL

24.10.08 St Raphaël, archange guérisseur, peut-être ange agitateur de la Probatique ….

VIENS!

« Délivrez-nous de nous-mêmes » Claudel

Je vais rêvant en mes prières
Qui vont, l’ une à l’ autre mêlant
Leurs grands mots, leurs ardents élans (fervents)
Leurs murmures d’ eaux sur la pierre,

Desséchée par mes errements,
De mon cœur banni du dedans,
De mon coeur crevé par les dents
Qu Satan qui tue et qui ment …

Oui, je vais dans la confusion
Interne, intime, hors vocation,
Mais non point sans Résurrection…

Je vais de sens en allusions,
De doctrine en associations,
D’ idées folles ...jusqu’ à Sion?

Alain de MIREL

25.10.08 Ste Darie, Sts Chrysante, Crépin et Crépinien

BRUMES…

Brumes... alors on se souvient
Dans un pays où la Mémoire
Vide les mémoires à rien,
Réduit à néant toute gloire,

Celle des hommes, celle de Dieu…
Brumes… alors, c’ est comme un Feu
Qui s’ élève pur, dru et nu,
Un feu d’ enfance et d’ ingénue

Souvenance des qualités
D’ un passé qui, ressuscité,
Garantirait un « à Venir »

Autre qu’ horreur ou guerre civile,
Autre que Révolutions ou pire…
Brumes… on se croirait tiré du Vil…

Alain de MIREL

Pour F.C.de C et son diaporama… 8.11.08

Pour Eloan 

L’ Occident de la Surnature
A été occis dans le sang.
Les grands manitous de l’ encens
Bénissent tous sa sépulture,

Et les jean foutre se lamentent,
Amalgamant Etre et néant,
Comme les religieuses mantes
Dévorent leurs plus beaux amants.

Mais se lèvera, je l’ espère,
Ô Seigneur Dieu, ô tout Puissant,
Une génération de pères,

D’ hommes virils, d’ hommes Aimant,
Pour réensemencer ma terre,
Des Hautes Vertus, Dieu Vivant!

Alain de MIREL

12.12. 08 St Aubert (6ème s) Notre Dame de Guadalupe (apparition de 1551 à un Indien du Mexique) St Corentin…

Pour Eloan, mon petit fils…  

 

----- Original Message -----
From: Jeanne Smits
Sent: Friday, December 12, 2008 10:00 PM
Subject: [f.prospection] "Présent" vous fait un cadeau de Noël.

"Présent" vous fait un cadeau de Noël

Madame, Monsieur,

J’ ai le plaisir de vous offrir aujourd’ hui, gratuitement, l’ accès au quotidien “Présent” en ligne, dans son édition datée du samedi 13 décembre 2008. Vous y trouverez notamment un texte encore inédit en France et que nous avons pu nous procurer: le document de travail qui servira de base à la déclaration sur les droits humains et l’ orientation sexuelle et l’ identité de genre qui sera présentée en marge de l' Assemblée générale de l' ONU mardi prochain par Rama Yade, avant d' être soumise au vote des représentants des Etats membres en Assemblée plénière. Un texte qui mérite, hélas, d' être connu, tant ses implications sont graves, comme nous l' expliquons dans ce numéro.

Vous y trouverez également un article de Jean Madiran sur les "Droits de l' homme" tels que Benoît XVI s' emploie à les rectifier; nos commentaires sur la proposition de faire revoter l' Irlande pour aboutir, à n' importe quel prix, à la ratification du traité de Lisbonne.

Ce numéro s' accompagne de notre supplément littéraire hebdomadaire que je vous invite à découvrir.

Notre journal vous plaît-il? Je vous propose un abonnement d' essai sur Internet de 3 mois pour 25 euros (au lieu de 50), à régler par chèque envoyé à "Présent", 5 rue d' Amboise, 75002 Paris, avec votre adresse courrielle. Dès réception vous recevrez alors par courriel un code d’ accès valable trois mois. A moins de vous désabonner de ce service, vous recevrez en outre du lundi au vendredi, par courriel, dès la mise en ligne du journal, un sommaire détaillé en lien avec notre site. A l' issue de la période nous vous adresserons une proposition d’ abonnement sur Internet ou sur papier aux tarifs habituels. Vous serez bien sûr libre d’ y répondre ou non, mais en tous les cas nous serions heureux de connaître votre opinion après découverte plus approfondie de notre journal.

D' ici au 25 décembre, vous pouvez également bénéficier de tarifs spéciaux pour l' abonnement papier: 3 mois pour 65 euros, 6 mois pour 130 euros (au lieu de 168), 1 an pour 250 euros (au lieu de 302). Cette offre n' est pas valable pour un renouvellement.

Bien cordialement

Jeanne Smits
Directeur de la publication, directeur de la rédaction

Présent

5 rue d' Amboise
75002 Paris

tel. 01 42 97 51 30 / fax 01 42 61 97 79 http://www.present.fr

• “Présent” paraît cinq jours sur sept: sur Internet, le journal est accessible à ses abonnés, où qu’ ils se trouvent, du lundi au vendredi dès 13 heures. 

 

Groupe Missa de la région de Toulouse

SPERA Saint Sernin Promotion de l' Entraide Réelle par Annonces

« Faites du bien à tout le monde, mais d'abord à vos frères dans la Foi » (St Paul, Galates 6-11).

SPERA Toulouse est affilié au groupe MISSA (comme SEMPER à Lille, GRATIAS à Paris, FRATRES dans le Bordelais, SAECULA autour de Montpellier, SAPIENS en Pays de Loire, REGNAT autour de Rennes, NOBIS autour d' Orléans, BEATIS autour de Lyon, SANCTOS autour de Toulon) visant à promouvoir l'entraide et la diffusion de l' information GRATUITE et LOCALE entre catholiques "plutôt" tradis !!!

En union de prière , entre "frères dans la Foi"

Cf. Missa Groupes et Groupes Missa Domaines d' Activités http://www.missa.fr

Les informations « plutôt tradi » de la région sont diffusées par Missa sur http://www.missa.fr

Il s' agit de groupes régionaux, gratuits, diffusant principalement les informations locales, d' esprit « catholique fidèle à l' enseignement constant de l' Eglise », par Internet... et il existe un greoeupe dans chaque région au moins... bientôt un groupe par province!

Sans être attaché à une Congrégation particulière et facilitant l' entraide quotidienne, c' est un système simple, avec seulement un mel par semaine et qui rend de nombreux services (annonces concernant: emploi, logement, petites annonces, conférences, pèlerinages, etc.).

Missa regroupe au total environ 2500 familles. Certaines régions marchent déjà très bien, tandis que d' autres débutent encore.

Pour en savoir plus, le mieux est d' aller voir le site http://www.missa.fr . Dans la partie « inscription », vous pouvez désigner Le Pilori comme parrain pour vous dans la case correspondante! Vous pouvez aussi adresser un mel à entraide.missa@gmail.com de notre part. 

 

----- Original Message -----
From: Paix liturgique
Sent: Tuesday, December 02, 2008 2:58 PM
Subject: Lettre 154

La Lettre de Paix liturgique

--------------------------------------------------------------------------------
Sommaire de notre lettre 154 du 2 Décembre 2008
PROVOCATION A VERSAILLES? UNE INTERPRETATION FALLACIEUSE DU MOTU PROPRIO "SUMMORUM PONTIFICUM " PAR MGR AUMONIER
Moselle - Nouvelle célébration Extraordinaire à Metz à partir du 7 décembre!
Eure et Loir - Nouvelle célébration Extraordinaire à Meaucé à partir du 7 décembre
Seine-Saint-Denis - Enquête sur le Pré-Saint-Gervais et ses environs
Morbihan et Ile-et-Vilaine - Un nouveau groupe de demande sur Redon et ses environs
Alpes de Haute-Provence - Enquête sur Digne-les-Bains
Ardèche - Enquête sur Largentière et Les Vans
Pyrénées-Atlantiques - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Biarritz
Yvelines - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Rambouillet
Bouches-du-Rhône - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Salon-de-Provence
Somme - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire en l'église St-Roch à Amiens
Lot - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Mechmont, à 19 km au nord de Cahors
Côte d' Or - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Beaune
Hauts-de-Seine - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Essonne - La Messe Extraordinaire du 7 décembre à Juvisy-sur-Orge aura lieu exceptionnellement à l' église Saint Dominique
Drôme - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire au Sanctuaire Saint-Joseph-du-Saint-Sauveur
Saône-et-Loire - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Chalon-sur-Saône)
Allier - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Moulins
Meuse - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Verdun
Calvados - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Lisieux
Eure - Des choristes pour la Messe Extraordinaire du 11 janvier à Evreux
Val d' Oise - La Chapelle de l' Hermitage a besoin de vous!
Nièvre - Sur motuproprio58 associez-vous à un groupe de demandeurs!
--------------------------------------------------------------------------------

PROVOCATION A VERSAILLES? UNE INTERPRETATION FALLACIEUSE DU MOTU PROPRIO "SUMMORUM PONTIFICUM " PAR MGR AUMONIER

La lettre adressée par Mgr Aumonier le 28 octobre 2008 à ses curés - voir ci-dessous - est une interprétation fallacieuse du Motu Proprio Summorum Pontificum. Sur le droit, elle procède à une lecture qui contredit le texte pontifical au moyen d’ un sfumato et de deux inversions. Sur le fait, elle fait erreur quant aux concessions accordées dans le diocèse. Nous avons demandé à notre correspondant à Rome de nous faire part de ses remarques de droit et de Fait.

I – SUR LE DROIT, LA LETTRE DE MGR AUMONIER CONTREDIT LE TEXTE PONTIFICAL

1°/ La lettre de Mgr Aumonier assigne au Motu Proprio un but qui n’ est pas proprement le sien
- Selon la lettre épiscopale, le Motu Proprio est une simple invitation à promouvoir une belle liturgie: « …C’ est à célébrer dignement et bellement les mystères de Dieu qu’ avec les évêques, le Saint-Père encourage les fidèles, pour qu’ ils s’ y emploient en suivant les indications de la réforme liturgique ».
- Le texte pontifical exprime au contraire rigoureusement le but qu’ il poursuit: « …De nombreux fidèles se sont attachés et continuent à être attachés avec un tel amour et une telle passion aux formes liturgiques précédentes, qui avaient profondément imprégné leur culture et leur esprit, que [furent accordés deux indults successifs…]. Les prières instantes de ces fidèles ayant déjà été longuement pesées par notre prédécesseur Jean-Paul II, ayant nous-même entendu les Pères Cardinaux au consistoire qui s’ est tenu le 23 mars 2006, tout bien considéré, après avoir invoqué l’ Esprit Saint et l’ aide de Dieu, par la présente Lettre apostolique nous décidons ce qui suit: Art. 1. Le Missel romain promulgué par Paul VI est l’ expression ordinaire de la « lex orandi » de l’ Église catholique de rite latin. Le Missel romain promulgué par S. Pie V et réédité par le bienheureux Jean XXIII doit être considéré comme l’ expression extraordinaire de la même « lex orandi » de l’ Église et être honoré en raison de son usage vénérable et antique ».

2°/ La lettre de Mgr Aumonier dénature la principale affirmation du Motu Proprio sur le droit égal, dans le principe, dont bénéficie la forme extraordinaire
- Selon la lettre épiscopale, les conditions posées pour la célébration publique prouvent que la forme extraordinaire ne bénéficie pas d’ un droit de principe égal à la forme ordinaire: « En donnant au curés la faculté de célébrer ou d’ autoriser la possibilité de célébrer à certaines conditions, selon la forme extraordinaire, le Pape ne demande pas que les deux formes du rite romain soient employées au choix, comme les deux faces d’ une alternative ».
- D’ après le texte pontifical au contraire, la célébration selon la forme extraordinaire est un droit radical, soumis à conditions uniquement (et sans doute pour l’ instant) lorsqu’ il est mis en œuvre dans la célébration publique: « Art. 1. Ce sont [les deux formes du rite] en effet deux mises en œuvre de l’ unique rite romain. Art. 2. Aux Messes célébrées sans peuple, tout prêtre catholique de rite latin, qu’ il soit séculier ou religieux, peut utiliser le Missel romain publié en 1962 par le bienheureux Pape Jean XXIII ou le Missel romain promulgué en 1970 par le Souverain Pontife Paul VI, et cela quel que soit le jour, sauf le Triduum sacré. Pour célébrer ainsi selon l’ un ou l’ autre Missel, le prêtre n’ a besoin d’ aucune autorisation, ni du Siège apostolique ni de son Ordinaire. Art. 5, § 1. Dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure, le curé accueillera volontiers leur demande de célébrer la Messe selon le rite du Missel romain édité en 1962…. »

3°/ La lettre de l’ évêque de Versailles amenuise le droit accordé aux fidèles demandeurs par le Motu Proprio
- Selon la lettre épiscopale, la concession de la forme extraordinaire est une exception : « Il ne suffit pas que n’ importe quel groupe demande l’ usage du rite romain en sa forme extraordinaire, encore moins n’ importe comment, comme si cette demande, qui doit toujours être entendue, devait être automatiquement et toujours réalisée. Le critère du bien pastoral de la communauté, à commencer par celui de la communion dans la foi et la charité, est le critère auquel les curés et l’ évêque du diocèse doivent se tenir ».
- Selon le texte pontifical, au contraire, c’ est le refus de la forme extraordinaire qui est une exception, lequel refus est d’ ailleurs susceptible de l’ équivalent, pour l’ instant non contentieux, d’ un « appel » auprès des autorités supérieures: « Art. 5: § 1. Dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure, le curé accueillera volontiers leur demande de célébrer la Messe selon le rite du Missel romain édité en 1962. Il appréciera lui-même ce qui convient pour le bien de ces fidèles en harmonie avec la sollicitude pastorale de la paroisse, sous le gouvernement de l’ Évêque selon les normes du canon 392, en évitant la discorde et en favorisant l’ unité de toute l’ Église Art. 7. Si un groupe de fidèles laïcs dont il est question à l’ article 5 § 1 n’ obtient pas du curé ce qu’ ils lui ont demandé, ils en informeront l’ Évêque diocésain. L’ Évêque est instamment prié d’ exaucer leur désir. S’ il ne peut pas pourvoir à cette forme de célébration, il en sera référé à la Commission pontificale Ecclesia Dei ».

II - SUR LE FAIT, LA LETTRE DE MGR AUMONIER FAIT ERREUR SUR LES "CONCESSIONS" ACCORDEES DANS SON DIOCESE

Pour terminer, Mgr Aumonier cite les lieux de son diocèse où est appliqué le Motu Proprio de 2007: à Versailles (Notre-Dame des Armées et chapelle des Clarisses), au Chesnay, à Port-Marly, à St-Martin de Bréthencourt, à Rolleboise, en semaine à St-Nom-la-Bretèche et certains dimanches à Rambouillet. Or en tous ces lieux, sauf dans les deux derniers, la forme extraordinaire est célébrée en vertu de concessions épiscopales qui relèvent du Motu Proprio de 1988. En vertu du Motu Proprio de 2007, seuls deux curés de Versailles (avec l’ accord de leur évêque) ont accordé à des groupes de demandeurs: 1°/ une messe en semaine à St-Nom-la-Bretèche; 2°/ et une messe, certains dimanches seulement, à Rambouillet.

III - LE TEXTE DE LA LETTRE ADRESSEE PAR MGR AUMONIER LE 28 OCTOBRE AUX CURES DU DIOCESE DE VERSAILLES

Versailles, le 28 octobre 2008

MM. Les Curés du diocèse de Versailles
Monsieur le Curé,
Répondant à la demande de plusieurs d’ entre vous, je vous écris quelques lignes à la suite des mesures prises dans le diocèse à la suite du motu proprio « Summorum Pontificum ».
Le Saint-Père, en promulguant ce motu proprio, invite au respect de la tradition vivante de la prière liturgique («Lex orandi, lex credendi »). La Tradition de l’ Eglise et la tradition de la prière se développent selon une évolution homogène, dans l’ accueil de la grâce de l’ Esprit Saint pour la louange de Dieu, la communion au sacrifice du Christ, et l’ annonce de l’ Evangile. C’ est à célébrer dignement et bellement les mystères de Dieu qu’ avec les évêques, le Saint-Père encourage les fidèles, pour qu’ ils s’ y emploient en suivant les indications de la réforme liturgique voulue par le dernier Concile. Celle-ci est mise en œuvre avec sagesse et ardeur dans notre diocèse.
La célébration liturgique, avec l’ Ordo Missae et le Rituel des sacrements en usage selon le droit de l’ Eglise, est la forme ordinaire et habituelle du rite romain. C’ est cette forme ordinaire que le Pape célèbre, tant à Rome que lors de ses voyages apostoliques.
En donnant aux curés la faculté de célébrer ou d’ autoriser la possibilité de célébrer, à certaines conditions, selon la forme extraordinaire, le Pape ne demande pas que les deux formes du rite romain soient employées au choix, comme les deux faces d’ une alternative.
En outre, il ne suffit pas que n’ importe quel groupe demande l’ usage du rite romain en sa forme extraordinaire, encore moins n’ importe comment, comme si cette demande, qui doit toujours être entendue, devait être automatiquement ou toujours réalisée. Le critère du bien pastoral de la communauté, à commencer par le bien de la communion dans la foi et la charité, est le critère auquel les curés et l’ évêque du diocèse doivent se tenir, et qu’ ils demandent à tous les fidèles de reconnaître, pour leur bien et celui de leurs enfants.
La pratique liturgique actuelle, ordinaire et habituelle, n’ a rien à craindre de l’ usage, à titre extraordinaire, du Missel romain de 1962. Encore cet usage extraordinaire du Missel de 1962 ne pourra-t-il servir à l’ unité des fidèles que si ceux qui en réclament l’ usage reconnaissent réellement, comme le précise le Pape, la valeur de sanctification du Missel actuel. Faire fi de la vie concrète des communautés locales ou de l’ autorité du pasteur local, se comporter comme des groupes de pression, s’ ériger en interprètes autorisés de la pensée du Pape, en gardiens de la foi, et en censeurs de leurs pasteurs, loin de favoriser l’ unité ou la paix dont on se réclame, sème le trouble en soi-même et hors de soi.
Des mesures ont été prises dans notre diocèse, en ouvrant à l’ application du motu proprio plusieurs lieux, qui s’ ajoutent à ceux qui existent déjà à Versailles, au Chesnay, à Port-Marly et à St-Martin de Bréthencourt: chaque dimanche à Versailles, la chapelle des Clarisses; à Rolleboise, l’ église paroissiale; en semaine, à St-Nom-la-Bretèche; certains dimanches, à Rambouillet.
L’ expérience montrera si ces mesures produisent les fruits escomptés de paix et de communion et quelles leçons il convient d’ en tirer.
Vous savez ma confiance et ma prière très fraternelles.
Eric Aumonier
Evêque de Versailles

Moselle - Nouvelle célébration Extraordinaire à Metz à partir du 7 décembre!
La messe selon la forme extraordinaire du rite latin sera désormais célébrée tous les dimanches à 11h30 (sauf vacances scolaires) à l' église Saint-Bernard à Metz.
Remercions vivement Monseigneur Pierre Raffin pour cette célébration, et unissons-nous nombreux à la première messe qui aura lieu le dimanche 7 décembre prochain.
Contact: info@motuproprio57.com 06 09 40 41 89 Christophe de la Chapelle http://www.motuproprio57.com

Eure et Loir - Nouvelle célébration Extraordinaire à Meaucé à partir du 7 décembre
La messe selon la forme extraordinaire du rite latin sera désormais célébrée tous les premiers dimanches du mois à 10h30 à Meaucé, près de La Loupe, à une trentaine de kilomètres de Chartres, dans le Perche.
Remercions vivement Monseigneur Pansart pour cette célébration, et unissons-nous nombreux à la première messe qui aura lieu le dimanche 7 décembre prochain.
Contact: info@motuproprio28.com http://www.motuproprio28.com

Seine Saint-Denis - Enquête sur le Pré-Saint-Gervais et ses environs
Des fidèles du Pré-Saint-Gervais (diocèse de Saint-Denis) voudraient entrer en contact avec d' autres demandeurs éventuels d' une célébration selon la forme extraordinaire du rite romain dans cette paroisse...
Merci de votre aide.
Contact: c.gilibert@club-internet.fr 01 48 45 76 14 Mme Claire Gilibert http://www.motuproprio93.com

Morbihan et Ile et Vilaine - Un nouveau groupe de demande sur Redon et ses environs
Des fidèles de Redon (35) et de ses environs, qui désirent vivre leur Foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain dans leur paroisse sont en train de constituer un groupe de demande à Théhillac (56).
Merci de les soutenir et de les rejoindre.
Contact: annemaitre@neuf.fr 02.99.71.90.12 Famille Cyrille et Anne Maître http://www.motuproprio56.com

Alpes de Haute-Provence - Enquête sur Digne-les-Bains
Des fidèles de Digne-les-Bains voudraient entrer en contact avec d' autres demandeurs éventuels d' une célébration selon la forme extraordinaire du rite romain dans cette paroisse...
Merci de votre aide.
Contact: marcel.ciosi@gmail.com 04.92.31.48.49 M. Marcel Ciosi http://www.motuproprio04.com

Ardèche - Enquête sur Largentière et Les Vans
Des fidèles des environs de "Les Vans" dans le sud de l' Ardèche voudraient entrer en contact avec d' autres demandeurs éventuels d' une célébration selon la forme extraordinaire du rite romain dans cette paroisse...
Les résidents occasionnels peuvent également apporter leur soutien!
Merci de votre aide.
Contact: odgourinard@gmail.com Famille Pierre Gourinard http://www.motuproprio07.com

Pyrénées Atlantiques - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Biarritz
La messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 7 décembre à 11h30 à la Chapelle du Braou, près de l' aéroport de Biarritz, avenue du Braou, 64200 Biarritz.
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration et prions pour que notre nouvel évêque nous accorde bientôt la possibilité d' assister chaque semaine et fêtes à une messe selon la forme extraordinaire.
Contact: thomasfontana@hotmail.fr 06 65 04 24 57 Thomas Fontana http://www.motuproprio64.com

Yvelines - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Rambouillet
Une messe selon la forme extraordinaire du rite latin sera célébrée dans l' église Saint-Lubin de Rambouillet le dimanche 7 décembre à 9h15.
Soyons nombreux à nous associer par la prière ou notre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio78.com 01 34 57 36 30 Presbytère http://www.motuproprio78.com

Bouches du Rhône - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Salon-de-Provence
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre prochain à 18h à l' église Saint-Michel à Salon-de-Provence.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio13.com http://www.motuproprio13.com

Somme - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire en l' église St-Roch à Amiens
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre prochain à 9h en l' Eglise Saint-Roch à Amiens.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio80.com http://www.motuproprio80.com

Lot - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Mechmont, à 19 km au nord de Cahors
Comme chaque dimanche, la messe selon la forme extraordinaire du rite latin sera célébrée le 7 décembre à 17h en l' église Saint-Caprais à Mechmont, près de la RN 20 à 19 km au nord de Cahors.
Soyez nombreux à vous unir par votre présence à cette célébration et faites-en part à vos parents et connaissances de la région!
Contact: info@motuproprio46.com 06.23.53.63.14 ou 05.65.37.30.51 Chanoine BOINET http://www.icrsp.org/00Apostolats/ProvFce.htm

Côte d' Or - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Beaune
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre prochain à 18h30 en la Basilique Notre-Dame à Beaune.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio21.com http://www.motuproprio21.com

Hauts de Seine - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre à 9h à l' Eglise St-Urbain, 5 rue Voltaire à la Garenne-Colombes.
Soyez nombreux à vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Essonne - La Messe Extraordinaire du 7 décembre à Juvisy-sur-Orge aura lieu exceptionnellement à l' église Saint Dominique
La messe selon la forme extraordinaire du rite qui a lieu habituellement à l' église Notre-Dame de France à Juvisy-sur-Orge, aura lieu exceptionnellement à l' église Saint Dominique, située au 32 rue Paul Doumer (sur le plateau).
L' horaire, 9h30, ne change pas.
Contact: corbinianus@orange.fr 01.69.45.88.88 Association Sanctus Corbinianus http://www.motuproprio91.com

Drôme - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire au Sanctuaire Saint-Joseph-du-Saint-Sauveur
Une messe "extraordinaire" sera célébrée le dimanche 7 décembre à 10 h au sanctuaire « Pro-vie » de St Joseph du St Sauveur à Chantemerle-les-Blés près de Valence.
Soyez nombreux à vous associer par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: villette@lunivers.info http://www.lunivers.info

Saône et Loire - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Chalon-sur-Saône)
La messe dans la forme extraordinaire du rite sera célébrée le dimanche 7 décembre prochain à 10h30 à Saint-Cyr, à 15 kilomètres de Châlons-sur-Saône.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio71.com 04 77 41 79 62 Abbé P. Comby-Vincent http://www.motuproprio71.com

Allier - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Moulins
La messe dans la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre à 18h à l' Eglise du Sacré-Coeur à Moulins.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: lionel.de.caqueray@free.fr http://www.motuproprio03.com

Meuse - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Verdun
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 7 décembre à 9h45 dans la crypte de la cathédrale de Verdun.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: emmanuel.mileur@gmail.com http://www.motuproprio55.com

Calvados - Le 7 décembre, Messe Extraordinaire à Lisieux
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 7 décembre à 9h, à la Chapelle de l' Adoration dans la Crypte de la Basilique de Lisieux.
Unissons-nous à cette célébration par notre présence et nos prières.
Contact: lisieux-cote-normande@motuproprio.fr http://www.motuproprio14.com

Eure - Des choristes pour la Messe Extraordinaire du 11 janvier à Evreux
On recherche d' urgence des choristes hommes et femmes pour rehausser la prochaine messe selon la forme extraordinaire qui aura lieu le dimanche 11 janvier à 17h à Evreux.
Merci de nous contacter dans les meilleurs délais pour pouvoir préparer le programme musical et prévoir la ou les répétitions. Merci d' avance!
Contact: 06.15.28.37.43 M. Jean Pierre Tauran

Val d' Oise - La Chapelle de l' Hermitage a besoin de vous!
La Chapelle de l' Hermitage (à Pontoise 95000), où est célébrée chaque dimanche la messe selon la forme extraordinaire du rite romain, va être restaurée par le diocèse qui fournit la moitié des 20 000 euros nécessaires à la réparation de la toiture, mais il manque encore 10 000 euros!
Merci pour votre aide.
Chèques à l' ordre de l' Association pour la Sauvegarde de la Chapelle du Sacré-Coeur de l' Hermitage.
Contact: info@motuproprio95.com 01 34 64 13 24 Mme Geneviève Roulet, présidente de l' Association pour la Sauvegarde de la chapelle http://www.motuproprio95.com

Nièvre - Sur motuproprio58 associez-vous à un groupe de demandeurs!

Si vous souhaitez vous associer à un des groupes de familles qui sollicitent de leurs curés la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain sur les paroisses du diocèse, vous pouvez vous inscrire... et faire inscrire vos amis sur le site motuproprio58.
Contact: info@motuproprio58.com http://www.motuproprio58.com

----- Original Message -----
From: Paix liturgique
Sent: Monday, December 08, 2008 8:52 PM
Subject: Lettre 155

La Lettre de Paix liturgique

--------------------------------------------------------------------------------
Sommaire de notre lettre 155 du 8 Décembre 2008
NI DHIMMITUDE NI SYNDROME DE STOCKHOLM: DES PRECISIONS SUR LA COMMUNICATION DE PAIX LITURGIQUE
Vienne - Le 14 décembre, nouvelle Célébration Extraordinaire à Chatellerault
Loire - Nouvelle Célébration Extraordinaire à Montbrison
Loir et Cher - Nouvelle Célébration Extraordinaire à Blois
Lot et Garonne - Un nouveau groupe de demande à Nérac
Val d' Oise - Enquête sur Magny-en-Vexin
Moselle - Un nouveau groupe de demande à Dieuze et Bourgaltroff
Haute Savoie - Un nouveau groupe à Evian et Thonon-les-Bains
Yonne - Pour une Messe Extraordinaire à Sens
Paris 16ème - La demande s' amplifie à Notre-Dame-de-Grâce de Passy
Hérault - Un nouveau groupe de demande à Sète!
Alpes-de-Haute-Provence - Enquête sur Barcelonnette
Paris 1er - Le 14 décembre, Monseigneur Vingt-Trois célèbre la messe à Saint Germain l' Auxerrois
Jura - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Dôle
Saône et Loire - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
Nord - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à l' église St Michel à Lille
Moselle - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Metz
Haute Vienne - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Limoges
Hauts de Seine - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Somme - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Domqueur, près d' Abbeville
Rhône - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Amplepuis (en Beaujolais)
Seine-et-Marne - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Meaux
Corrèze - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Cornil
Lot - A partir du 14 décembre , la Messe Extraordinaire de Mechmont déplacée à Catus
Seine-Maritime - Messe Extraordinaire le 14 décembre à Beaubec-la-Rosière (près de Forges les Eaux)
Juventutem - Pour les jeunes, un polo pour la forme extraordinaire!
Hautes-Pyrénées - Sur motuproprio65 associez-vous à un groupe de demandeurs!
--------------------------------------------------------------------------------

NI DHIMMITUDE NI SYNDROME DE STOCKHOLM: DES PRECISIONS SUR LA COMMUNICATION DE PAIX LITURGIQUE

Il n’ est pas rare que nous recevions des courriers d’ abonnés à la lettre électronique de Paix Liturgique qui nous reprochent de faire la publicité de telle ou telle célébration. Nous publions aujourd’ hui quelques extraits de ces lettres.
Ces témoignages sont révélateurs de la pression ecclésiastique qui pèse sur ces familles qui entreprennent des démarches dans leurs paroisses pour que soit appliqué le Motu Proprio de Benoît XVI. Ils en disent également long sur les pressions psychologiques etle chantage lamentable auxquels certains clercs n’ hésitent pas à se prêter.
Tout cela n’ est pas innocent et participe d’ une réaction concertée de bon nombre d' autorités et de prêtres pour qui la négation de la demande des fidèles attachés à la messe traditionnelle ou sa marginalisation est un travail de chaque jour. Ainsi ils pourront continuer d’ affirmer: « il n’ y a pas de demande » ou ses variantes « la demande qui s’ est manifestée n’ est pas une vraie demande », « il y a peut-être quelques familles mais la forme de la demande n’ est pas acceptable, je ne ferai rien » ou encore « qui me dit que cette demande qui a l’ apparence d’ une vraie demande n’ est pas en réalité une manipulation? ».
On voit ensuite comment il sera facile aux bonimenteurs et aux manipulateurs d' affirmer dans telle ou telle publication officieuse ou officielle de l’ épiscopat français qu' il faut bien garder à l' esprit que les demandes sont très rares « car la plus grande part des fidèles sont tout à fait satisfaits de la situation actuelle dans leurs paroisses… »
Ce discours incantatoire n' est pas sans nous rappeler le panorama décrit dans l' excellent ouvrage d'Henri Amouroux "1944: 40 millions de Pétainistes", et nous permet d' en mesurer les limites… Vous connaissez la suite…

Extraits du message 1
"…Nous tenions à vous faire connaître l' évolution de notre demande de célébration « Extra » dans notre paroisse. Si Dieu veut, notre curé acceptera de tenter une expérience en janvier mais il nous a prévenu que celle-ci ne devait faire l' objet d' aucune publicité ni au niveau du diocèse, ni dans la presse, ni bien sûr dans la lettre de " Paix Liturgique "..."

Extraits du message 2
"…Nous dînions lundi dernier avec notre curé qui nous a redit combien il avait été offusqué que la presse se soit faite l' écho de notre messe d' octobre. Bien que nous ayons insisté sur le fait que nous n' y pouvions rien, il nous a demandé de faire notre possible pour que cela ne se renouvelle pas car cela fragilise sa position car nous a-t-il rappelé, " nous n' avons pas que des amis dans le diocèse " …"

Extraits du message 3
"…Peut-être sans le savoir, vous venez de nous mettre dans une situation catastrophique: en effet vous avez annoncé dans votre lettre de Paix Liturgique la messe qui s' est déroulée dimanche dernier dans notre église. Le curé nous a immédiatement fait savoir que si cela se reproduisait, il cesserait toute relation avec nous et surtout toute célébration de la forme extraordinaire… Si vous saviez combien il nous a été difficile d' obtenir la mise en place de cette messe mensuelle, vous n' auriez pas agi avec tant de légèreté! Pourtant je crois savoir que Mr X. vous avait fait savoir notre désir de conserver un caractère d' entière discrétion sur la situation de notre paroisse. J' ose espérer que vous cesserez dans l' avenir toute communication à notre sujet et je souhaiterais que vous présentiez vos excuses au Père X. qui nous l' espérons, acceptera de poursuivre avec nous l' expérience engagée…"

Extraits du message 4
« Il est facile de critiquer dans une lettre électronique l’ horaire tardif d’ une célébration dominicale de la forme extraordinaire du rite romain mais imaginez un peu quelles peuvent en être les conséquences. Notre célébration est le fruit de longues discussions et de nombreuses concessions, vous n’ avez pas le droit d’ en parler sans nous consulter préalablement, vous fragilisez nos démarches… »

Extraits du message 5
" ...De toute façon il faut pour l' heure entourer d' un grand silence les célébrations que nous pouvons obtenir dans notre diocèse... Les prêtres qui acceptent de célébrer ces messes "Extraordinaires" subissent des pressions terribles et risquent, plus souvent que vous ne semblez le croire, leur carrière, pire leur avenir! Aussi, mieux vaut prendre le risque de ne pas annoncer aux fidèles ces célébrations et que ceux qui y participent ne soient que de petits noyaux, plutôt que de voir disparaître ces célébrations quelquefois presque clandestines..."

REFLEXIONS DE PAIX LITURGIQUE

1 – Ce type de courriers n’ est pas isolé et va croissant au fur et à mesure des nouvelles mises en place de célébrations selon la forme extraordinaire.
Ces lettres dénotent d' une bien odieuse situation: les fidèles qui osent demander une célébration selon la forme " extraordinaire" sont bien souvent pris en otage: « Soit vous vous soumettez et acceptez tout ce qu’ on vous dit, soit c' est fini ». « A vous de choisir! »
Curieuse conception de la « participation des fidèles » dont on avait cru comprendre, à force de l’ entendre dans nos paroisses, qu’ il s’ agissait d’ un fruit du Concile… Sans doute finalement rien d’ autre qu’ une hypocrisie de plus…
Quelle honte que des hommes qui se disent chrétiens et prêtres de Jésus-Christ osent tenir un pareil langage comme si ce que leur demandent les rares fidèles qui osent le faire, était une demande indigne ou honteuse et qu' il ne s' agissait pas d' œuvrer à la Paix et à la réconciliation comme nous y a invité le Saint-Père?
Quelle honte pour des hommes de Dieu de se prêter à un chantage aussi odieux.
On aimerait bien savoir en quoi le fait de simplement annoncer un horaire de célébration (annoncé nulle part par ailleurs ou d' une manière illisible pour le simple fidèle) ou le fait de dire qu’ une messe dominicale à 8 h ou à 13 heures n’ est pas praticable de manière habituelle pour des familles est une provocation de Paix Liturgique sanctionnable par l’ arrêt de la célébration concernée.

2 - Mais l' audace de ces méchants elle-même nous interpelle.
Pourquoi des hommes de Dieu se comporteraient-ils ainsi?
En effet ceux qui veulent le bien des âmes ne brandissent pas les foudres et les menaces. Ils agissent dans la paix et la Charité et si tout se passe bien, ils sont dans la joie. Même s’ ils sont rares en pratique, les prêtres qui ont œuvré dans ce sens, comme à Saint-Yriex ou à Coligny, savent que dans la charité et la concertation les choses évoluent sans heurts et dans la paix.

Alors, pourquoi ceux qui brandissent ces foudres et ces menaces le font-ils?
Une explication est peut-être qu' ils ont peur.
En effet, après avoir dit que les fidèles attachés à la messe traditionnelle n' existaient pas ou étaient "ultra minoritaires", il leur est probablement impossible d’ admettre que la demande, dans leur propre paroisse, est importante, voire comme à Saint-Germain en Laye ou à Sainte-Jeanne-d' Arc de Versailles extrêmement importante (et pas satisfaite)?
Une autre explication est de mettre en oeuvre ainsi un moyen très déloyal de faire capoter l' expérience: si personne ne parle de la célébration, le petit nombre des fidèles qui y assistera pourra justifier l’ arrêt de la célébration elle-même au titre que cette célébration ne se justifierait pas .... Si cette messe est annoncée dans la lettre de Paix Liturgique et se fait ainsi connaître, on arrêtera tout autant l’ expérience en raison de la « provocation » de Paix Liturgique.
Procédé déloyal Consternant!

3 - Dans tous les cas, cela entraîne des situations horribles où des fidèles sont obligés de se soumettre comme des Dhimmis à la loi et aux menaces des plus forts.
Cela provoque également parfois chez des fidèles pieux et obéissants un véritable syndrome de Stockholm, une situation dans laquelle les fidèles sont obligés de devenir les complices de leurs persécuteurs par peur de perdre les modestes miettes qui leur sont concédées. Dans tous les cas, cela empêche que la soi-disant expérience soit lisible et concluante.
Ainsi, il sera aisé de dire ensuite, comme nous l' avons déjà entendu trop souvent, la variante de: " Vous avez vu, j' ai accepté de célébrer le jeudi à 8 h 15 une messe "Ad experimentum" et l' assistance n' était pas très nombreuse: votre demande est-elle bien réelle?"

4 - Le Motu Proprio Summorum Pontificum a rappelé que la messe traditionnelle n' avait jamais été interdite et qu' il est légitime que des fidèles souhaitent vivre leur foi catholique à son rythme.
Le Motu Proprio Summorum Pontificum dit très clairement que les curés et les évêques doivent agir comme des pasteurs pour satisfaire ces demandes légitimes notamment pour œuvrer à la réconciliation.
Mais voilà, le Saint-Père a prévu que dans deux ans, nos pasteurs devront présenter un bilan de la mise en œuvre du Motu Proprio dans leurs diocèses… et pour certains idéologues, il est vital de pouvoir affirmer: " Chez nous, tout va bien, il n' y pas de demande ni de motifs à appliquer plus qu' aujourd' hui - c' est-à-dire souvent rien ou presque rien - les possibilités du Motu Proprio Summorum Pontificum ".

5 - Alors il nous faut être très clair au sujet de la politique de communication de l' association pour la Paix Liturgique et la réconciliation.
Si nous ne voulons en rien interférer dans les discussions locales, nous n' accepterons jamais de ne pas annoncer les célébrations qui sont accordées.
Nous n’ accepterons jamais de renoncer à notre liberté d’ enfants de Dieu et de nous soumettre à des chantages indignes.

L’ annonce systématique des applications du Motu Proprio dont nous avons connaissance répond à notre objectif d’ informer le plus possible de personnes afin que les fidèles qui seraient intéressés par celle-ci puissent y participer.
Ainsi, quelles que soient les promesses de silence arrachées aux responsables de groupes de demandeurs, qu' il soit bien clair que jamais ces promesses n’ engageront la parole des autres fidèles locaux associés à leurs demandes…
AUSSI QUE CEUX QUI LES MENACENT LE SACHENT: ILS NE POURRONT PAS VOUS ENGAGER A TENIR SECRETES LES CELEBRATIONS QUI SERONT JUSTEMENT ACCORDEES ET PAIX LITURGIQUE ANNONCERA TOUTES LES CELEBRATIONS QUI SERONT ACCORDEES ET PARTICULIEREMENT TOUTES CELLES QUI NE SONT PAS CELEBREES CHAQUE DIMANCHE ET FETES OU ACCORDEES OCCASIONNELLEMENT.
Nous ne croyons pas nuire ainsi à ceux qui agissent pour la paix dans leurs paroisses, car tout en remplissant son rôle légitime d' information, Paix Liturgique concoure ainsi à les protéger contre d' éventuelles pressions tout à fait inacceptables.

Vienne - Le 14 décembre, nouvelle Célébration Extraordinaire à Chatellerault
La messe selon la forme extraordinaire du rite est célébrée depuis le 14 septembre tous les deuxièmes dimanches du mois à 11h à l' église St-Pierre d' Antoigné, à 3 km de Chatellerault.
Dimanche prochain 14 décembre, venez nombreux soutenir par votre présence les fidèles, qui désespèrent de pouvoir assister un jour à une messe hebdomadaire, célébrée par un prêtre bienveillant.
Supplions Monseigneur Albert Rouet d' accorder cette demande aux fidèles de Chatellerault!
Contact: grangeon.jean@wanadoo.fr 05 49 93 28 92 ou 06 67 67 39 01 M. et Mme Grangeon http://www.motuproprio86.com

Loire - Nouvelle Célébration Extraordinaire à Montbrison
La messe selon la forme extraordinaire du rite sera célébrée un dimanche par mois à l' église Saint-Pierre à Montbrison, à partir du 18 janvier 2009.
Unissons-nous nombreux, par notre présence ou nos prières, à cette célébration, et remercions vivement Monseigneur Lebrun.
Contact: info@motuproprio42.com http://www.motuproprio42.com

Loir-et-Cher - Nouvelle Célébration Extraordinaire à Blois
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée tous les dimanches à 9 h, à l' église Notre-Dame des Grouets à Blois, à partir du dimanche 21 décembre 2008.
Unissons-nous nombreux par notre présence et nos prières à cette célébration et remercions vivement Monseigneur Maurice de Germiny.
Contact: info@motuproprio41.com http://www.motuproprio41.com

Lot-et-Garonne - Un nouveau groupe de demande à Nérac
Des fidèles de Nérac, qui désirent vivre leur Foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain sont entrain de constituer un groupe de demande.
Merci de les soutenir et de les rejoindre!
Pensez à vos parents et amis qui sont dans la région...
Contact: gilles.cath.boyer@wanadoo.fr 05 53 65 27 17 (Famille de Mentque) ou 05 53 97 35 24 (Famille Boyer) http://www.motuproprio47.com

Val d' Oise - Enquête sur Magny-en-Vexin
Des familles de Magny-en-Vexin voudraient entrer en contact avec d' autres demandeurs éventuels d' une célébration selon la forme extraordinaire dans cette paroisse...
Merci de votre aide.
Contact: info@motuproprio95.com http://www.motuproprio95.com

Moselle - Un nouveau groupe de demande à Dieuze et Bourgaltroff
Des familles de Dieuze et Bourgaltroff désirent s' organiser pour demander la célébration d' une messe selon la forme extraordinaire du rite latin dans leur paroisse.
Merci de les rejoindre et de les soutenir par la prière!
Contact: debony_fr@yahoo.fr Famille de Bony http://www.motuproprio57.com

Haute-Savoie - Un nouveau groupe à Evian et Thonon-les-Bains
Des fidèles de Thonon-les-Bains et Evian qui désirent vivre leur foi au rythme de la forme extraordinaire du rite romain souhaitent constituer un groupe de demande.
Rejoignez-les et soutenez-les par vos prières!
Contact: pauline_michaux@hotmail.com 06 84 13 03 13 M. et Mme Pauline et Vincent Doat http://www.motuproprio74.com

Yonne - Pour une Messe Extraordinaire à Sens
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain n' est célébrée que le 5ème dimanche du mois, c' est-à-dire 4 fois par an, dans la ville de Sens.
Plusieurs familles voudraient assister à la messe tous les dimanches, et cherchent d' autres familles pour se joindre à leur demande!
Merci de votre aide.
Contact: xristof@club-internet.fr 03 86 65 90 26 Famille Gérardin http://www.motuproprio89.com

Paris 16ème - La demande s' amplifie à Notre-Dame-de-Grâce de Passy
Les fidèles qui s' organisent à Notre-Dame-de-Grâce de Passy afin d' obtenir la célébration hebdomadaire d' une messe selon la forme extraordinaire du rite latin cherchent à développer leur action: ils appellent les familles qui le souhaitent à entrer en contact avec eux.
N' hésitez pas à vous manifester!
Contact: info@motuproprio75.com 01 45 04 87 12 Monsieur Henri-Daniel Belin http://www.motuproprio75.com

Hérault - Un nouveau groupe de demande à Sète!
Des fidèles qui désirent vivre leur Foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain sont entrain de constituer un groupe de demande.
Merci de les soutenir et de les rejoindre!

Contact: jean.roq@hotmail.fr 04 67 53 70 03 M. Jean ROQUES http://www.motuproprio34.com

Alpes-de-Haute-Provence - Enquête sur Barcelonnette
Des fidèles de Barcelonnette voudraient entrer en contact avec d' autres demandeurs éventuels d' une célébration selon la forme extraordinaire du rite romain dans cette paroisse...
Merci de votre aide.
Contact: info@motuproprio04.com http://www.motuproprio04.com

Paris 1er - Le 14 décembre, Monseigneur Vingt-Trois célèbre la messe à Saint Germain l' Auxerrois
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée dimanche 14 décembre à 9h45 par Monseigneur André Vingt-Trois, Cardinal Archevêque de Paris, à l' église Saint Geraminl' Auxerrois (Paris 1er).
Venons nombreux assister à cette célébration et manifester notre reconnaissance à notre pasteur et lui faire part de vos demandes locales de célébrations dans les paroisses parisiennes qui s' enlisent!
Contact: info@motuproprio75.com

Jura - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Dôle
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 14 décembre à 10h00 dans la Chapelle Sainte-Ursule, Rue Mont Roland à Dôle.
Unissons-nous y nombreux par notre présence ou nos prières et prions pour que cette célébration mensuelle devienne régulière!
Contact: patriote39@aliceadsl.fr 03 63 95 56 26 M. Pascal Mermoz http://www.motuproprio39.com

Saône et Loire - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 14 décembre à 10h30, dans l' église paroissiale Saint-Marcel de Varennes-les-Macon (à 7 km au sud de Macon).
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio71.com 03 85 37 71 26 http://www.motuproprio71.com

Nord - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à l' église St Michel à Lille
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera désormais célébrée le dimanche 14 décembre prochain à 9h45 en l' église Saint-Michel à Lille.
Unissons-nous nombreux à cette célébration par nos prières et notre présence.
Contact: info@motuproprio59.com http://www.motuproprio59.com

Moselle - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Metz
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à Metz le dimanche 14 décembre à 11h30 à l' église Saint-Bernard.
Venons nombreux assister à cette deuxième célébration, et témoigner ainsi notre reconnaissance à Monseigneur Pierre Raffin.
Contact: info@motuproprio57.com 06 09 40 41 89 Christophe de la Chapelle http://www.motuproprio57.com

Haute-Vienne - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Limoges
La prochaine messe selon la forme extraordinaire du rite romain de la cité de Saint-Martial sera célébrée le dimanche 14 décembre à 18h dans la Chapelle Saint-Antoine, rue des Papillons à Limoges.
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio87.com http://www.motuproprio87.com

Hauts de Seine - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 14 décembre à 9h à l' Eglise St-Urbain, Place de la Liberté, à la Garenne-Colombes.
Soyez nombreux à vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
N.B. Messes pendant les vacances de Noël:
Dimanche 21 décembre: Messe du 4ème dimanche de l' Avent à 9h
Jeudi 25 décembre: Messe de Noël à 9h
Dimanche 28 décembre: pas de Messe
Dimanche 4 janvier: Messe de l' Epiphanie à 9h
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Somme - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Domqueur, près d' Abbeville
Le dimanche 14 décembre à 9h30 sera célébrée dans l' église paroissiale de Domqueur, à 15km à l' est d' Abbeville, une messe selon la forme extraordinaire de l' unique rite romain.
Soyons nombreux à nous associer par la prière ou notre présence à cette célébration.
Contact: bonneval806@orange.fr 03 22 28 90 60 Presbytère http://www.motuproprio80.com

Rhône - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Amplepuis (en Beaujolais)
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 14 décembre à 11h à la Chapelle du Cimetière à Amplepuis, à 60 km à l' ouest de Lyon, en Beaujolais.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: summorum-pontificum.amplepuis69@orange.fr 04 74 89 28 53 http://www.motuproprio69.com

Seine-et-Marne - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Meaux
La Messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 14 décembre à 11h, à la chapelle du Sacré-Coeur, 12 rue de la Visitation (près de l' hôpital) à Meaux.
Unissons-nous nombreux par la prière ou notre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio77.com http://www.motuproprio77.com

Corrèze - Le 14 décembre, Messe Extraordinaire à Cornil
La messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 14 décembre à 10h30, dans l' église paroissiale de Cornil (19150).
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: 05 65 37 30 51 ou 06 23 53 63 14 Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre

Lot - A partir du 14 décembre, la Messe Extraordinaire de Mechmont déplacée à Catus
A partir du dimanche 14 décembre, la messe selon la forme extraordinaire qui a lieu à Mechmont tous les dimanches et fêtes à 17h est déplacée à la chapelle du presbytère, près de l' église de Catus, à 18 km au nord de Cahors, afin de bénéficier du chauffage.
Contact: info@motuproprio46.com http://www.motuproprio46.com

Seine-Maritime - Messe Extraordinaire le 14 décembre à Beaubec-la-Rosière (près de Forges les Eaux)
La messe dans la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 14 décembre prochain à 9 h en l' Eglise de la Sainte-Trinité de Beaubec-la-Rosière (76440), près de Forges les Eaux.
Unissons-nous nombreux par notre présence à cette célébration et prions pour que cette messe mensuelle devienne hebdomadaire.
Contact: MP76 11 Rue Saint Vincent 76270 Neufchâtel en Bray afcpb@neuf.fr 06-61-52-85-57 Association de Fidèles Catholiques du Pays de Bray AFCPB http://www.traditioncatholique76.neufblog.com

Juventutem - Pour les jeunes, un polo pour la forme extraordinaire!
Juventutem, entre deux JMJ, lance un polo de rugby manches longues en trois couleurs avec au dos, dans une sympathique écriture, Extraordinaire!, afin de promouvoir la forme extraordinaire du rite romain parmi les jeunes.
Ce polo est disponible en rose, bleu ciel (S et M) et bleu roi (L et XL), dans la limite des stocks disponibles, au prix de 20 € et 5 € de frais de port.
Il est aussi possible de récupérer les polos (et d' économiser les frais de port) en nous contactant par email.
Le polo est visible sur le site et les commandes se font en ligne.
Contact: information@juventutem.com http://www.juventutem.com

Hautes-Pyrénées - Sur motuproprio65 associez-vous à un groupe de demandeurs!
Si vous souhaitez vous associer à un des groupes de familles qui sollicitent de leurs curés la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain sur les paroisses du diocèse, vous pouvez vous inscrire... et faire inscrire vos amis sur le site motuproprio65.
Contact: info@motuproprio65.com http://www.motuproprio65.com

----- Original Message -----
From: Paix liturgique
Sent: Tuesday, December 16, 2008 10:50 PM
Subject: Lettre 156

La Lettre de Paix liturgique

--------------------------------------------------------------------------------
Sommaire de notre lettre 156 du 16 Décembre 2008
UNE APPLICATION PAROISSIALE OU UNE APPLICATION DIOCESAINE DU MOTU PROPRIO? CE N' EST PAS PAREIL! REFLEXIONS ET CONSEQUENCES...
Loir et Cher - Le 21 décembre, première Messe Extraordinaire à Blois
Nord - La demande s'amplifie à Valenciennes
Ardèche - Un nouveau groupe à Aubenas
Moselle - Pas de Messe Extraordinaire à Metz du 21 décembre au 4 janvier
Oise - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Compiègne
Charente - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Genac
Bouches du Rhône - Le 21 décembre, messe Extraordinaire à Salon-de-Provence
Hauts de Seine - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Somme - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire en l' église St-Roch à Amiens
Saône et Loire - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Châlons sur Saône)
Calvados - Le 21 décembre, messe extraordinaire à Lisieux
Marne - Messe Extraordinaire à Reims le 21 décembre à 10h30
Vienne - NOEL - Messe de minuit Extraordinaire à Chatellerault
Gironde - NOEL - Messes Extraordinaires à Auros, près de Langon
Lot - NOEL - Messes Extraordinaires à Gluges, près de Rocamadour
Lot et Garonne - NOEL - Messe Extraordinaire à Agen
Loire - NOEL - Messes Extraordinaires à Pélussin, à 40km à l'est de Saint-Etienne
Ariège - NOEL - Messe Extraordinaire à Celles, près de Foix
Rhône - NOEL - Messe Extraordinaire à Amplepuis (en Beaujolais)
Essonne - NOEL - Messe Extraordinaire à Juvisy-sur-Orge
Saône et Loire - NOEL - Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
Hauts de Seine - NOEL - Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Mayenne - NOEL - Messes Extraordinaires à La Selle Craonnaise, près de Chateau-Gontier
Maine et Loire - NOEL - Messes Extraordinaires à Angers
Haute-Saône - Sur motuproprio70 associez-vous à un groupe de demandeurs!
--------------------------------------------------------------------------------

UNE APPLICATION PAROISSIALE OU UNE APPLICATION DIOCESAINE DU MOTU PROPRIO? CE N' EST PAS PAREIL! REFLEXIONS ET CONSEQUENCES...

Cette question peut paraître de prime abord bien étrange ou à tout le moins sans importance. Le Saint Père a parlé, ce qui compte n’ est il pas simplement l’ application bienveillante du Motu Proprio et la marche sereine vers la réconciliation de tous les catholiques qu' il met en mouvement?
A y regarder de plus prêt, la réponse – diocésaine ou paroissiale – aux demandes de mise en œuvre du Motu Proprio doit être bien prise en considération, tant au niveau de la réception de cette demande qu’ à celui du bilan de l’ expérience.
Au niveau de la réception de la demande d’ abord. Le texte du Motu Proprio, en son article 5, vise expressément « les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure ». On pourrait donc croire le débat tranché.

A Y REGARDER DE PLUS PRES, LA QUESTION N' EST PAS SI SIMPLE

On sait qu’ une partie non négligeable des catholiques aimeraient vivre leur foi au rythme de la liturgie traditionnelle de l’ Eglise dans leurs paroisses s’ ils en avaient la possibilité.

En effet, les résultats du sondage CSA réalisé les 24 et 25 septembre 2008 à la demande de Paix Liturgique (Sondage CSA 08 01 153 B ) indiquent clairement que 34 % des catholiques français souhaitent assister régulièrement à la messe célébrée dans sa forme dite « extraordinaire ».

Pour autant, il n’ est pas raisonnable pour le moment de demander une mise en œuvre immédiate du Motu Proprio dans toutes les paroisses et un regroupement dans un premier temps par grosse paroisse ou par doyenné semble plus opportun. c' est ce que préconisait il y quelques mois le père Chauvet lors d' une réunion du Grec en déclarant " qu’ on pouvait raisonnablement penser qu’ à moyen terme, la forme extraordinaire du rite romain pourrait être célébrée dans toutes les grandes églises de Paris "

Au niveau de la demande, il arrive que des curés refusent d’ entendre les demandes qui leur sont faites au motif que certains des demandeurs ne feraient pas partie de la paroisse mais d' une paroisse voisine. Pour qu’ un tel raisonnement soit acceptable, il faudrait donc que les demandeurs disqualifiés dans la paroisse où s' effectue la demande soient entendus dans leurs propres paroisses territoriales . Ce n’ est hélas que rarement le cas et il est constant que certains ecclésiastiques casuistes ou mal intentionnés jouent sur les 2 tableaux: A un groupe paroissial très important (comme à Saint Germain en Laye (78) ou à Notre Dame de Versailles), on répondra que des solutions diocésaines ont déjà été mise en œuvre ça et là et qu' il n' est pas souhaitable de faire plus. Dans le même temps, pour ne pas répondre à une demande plus discrète mais non moins sérieuse à l’ autre bout du diocèse, on répondra que le Motu Proprio concerne le cadre paroissial et ne peut pas prendre en compte tout un bassin de population d’ une même zone pastorale en allant jusqu' à accuser les paroissiens des communes voisines de faire du " bourrage" comme si faire quelques kilomètres pour aller à la messe qui vous permet de mieux vivre votre foi catholique était une faute…

AU NIVEAU DU BILAN AUSSI...  

Pour que l’ expérience soit concluante, il convient d’ abord de bien s’ entendre sur les objectifs. Soit la mise en œuvre du Motu Proprio est une application littérale du texte pontifical et se fait dans le cadre paroissial, par le curé et pour ses paroissiens. Soit elle est pilotée par l’ évêché en vue de répondre à une demande globale à laquelle on répond en donnant un lieu de culte à l’ instar de ce que prévoyait le Motu Proprio de Jean-Paul II de 1988.

Dans l’ un et l’autre cas, la situation et les résultats qu' on sera en droit d' attendre, seront tout à fait différents.

En effet, dès lors que nous nous trouvons dans le deuxième cas – de très loin le plus courant actuellement (nos évêques semblant découvrir en 2008 les possibilités offertes par Jean-Paul II en 1988 pour mieux oublier celles de Benoît XVI de 2007) et que la mise en œuvre du Motu Proprio est faite pour satisfaire une demande diocésaine et non pas simplement paroissiale, les conditions d’ application doivent être adaptées loyalement en premier lieu au bon sens.

Ainsi, dès lors que des fidèles n’ appartenant pas géographiquement à la paroisse sont invités à prendre leur voiture pour se rendre dans une paroisse plus ou moins éloignée pour vivre leur foi au rythme de la liturgie traditionnelle de l’ Eglise, le lieu choisi doit obligatoirement être un central et accessible, représentatif de la zone géographique (grosse ville, chef lieu de canton, sous préfecture…).

Par ailleurs, dans ce cas, l’ horaire choisi doit également être un « horaire diocésain » c' est-à-dire un horaire qui permettra aux fidèles de cette zone du diocèse de se rendre régulièrement à cette messe dans des conditions normales notamment en tenant lieu du déplacement indispensable.

Si 75 % des messes parisiennes dominicales débutant entre 9h 45 h et 11 h 30, il est assez aisé de se faire une idée de ce qui constitue un horaire adapté et ce qui n’ en est pas un surtout si on ajoute que les familles attachées à la forme extraordinaire sont souvent des familles nombreuses à qui un horaire trop matinal comme 9 h pose de très nombreux problèmes pratiques!

Dès lors que ces deux critères élémentaires ou l’ un des deux font défaut, nous nous trouvons alors ipso facto dans le premier cas, c' est à dire en présence d' une application du Motu Proprio qui ne concerne que la paroisse et pas l’ ensemble d’ une zone d’ un diocèse.

A l’ heure du bilan, cette considération ne sera pas sans importance car il ne serait pas alors honnête d’ affirmer qu’ il n’ y a pas de demande ou que la demande n’ est pas assez importante au prétexte que la messe dominicale de 9 h (comme à la Garenne Colombes (92)), de 12 h 15 (Sainte Jeanne de Chantal, Paris 16ème) ou 18h 30 à Notre Dame du Travail (Paris 14 ème) ne fait pas « salle comble »… Non dans ces cas des assemblées de 70 à 100 personnes sont plus que significatives et il faudrait vraiment mettre en place des solutions centrales à des horaires " normaux et familiaux " pour prendre la mesure de toute l' attente de forme " EXTRAORDINAIRE"qui pourrait exister dans un secteur donné.

Loiret Cher - Le 21 décembre, première Messe Extraordinaire à Blois
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera désormais célébrée tous les dimanches à 9 h, à l' église Notre-Dame des Grouets à Blois.
Unissons-nous nombreux par notre présence et nos prières à la première messe qui aura lieu le dimanche 21 décembre prochain et remercions vivement Monseigneur Maurice de Germiny.
Contact: info@motuproprio41.com http://www.motuproprio41.com

Nord - La demande s' amplifie à Valenciennes
Le groupe de demande de messe selon la forme extraordinaire du rite latin à Valenciennes et sa région regroupe à présent plus de 15 familles...
Que toutes les familles intéressées et motivées pour participer à cette initiative se fassent connaître!
Contact: info@motuproprio59.com http://www.motuproprio59.com

Ardèche - Un nouveau groupe à Aubenas
Des fidèles qui désirent vivre leur Foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain sont entrain de constituer un groupe de demande à Aubenas, en Ardèche.
Merci de les soutenir et de les rejoindre!
Contact: jacquesreboul2@wanadoo.fr 04 75 36 84 06 M. et Mme Jacques Reboul http://www.motuproprio07.com

Moselle - Pas de Messe Extraordinaire à Metz du 21 décembre au 4 janvier
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain n' aura pas lieu à Metz les dimanches 21, 28 décembre et 4 janvier ni le jour de Noël 25 décembre.
Prochaine messe le 11 janvier 2009.
Contact: info@motuproprio57.com 06 09 40 41 89 Christophe de la Chapelle http://www.motuproprio57.com

Oise - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Compiègne
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre à 10h à la Chapelle St-Lazare, rue St-Lazare, à Compiègne.
Venez nombreux vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration!
Contact: info@motuproprio60.com http://www.motuproprio60.com

Charente - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Genac
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre à 10 h dans l' église paroissiale de Genac (16170).
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio16.com http://www.motuproprio16.com

Bouches du Rhône - Le 21 décembre, messe Extraordinaire à Salon-de-Provence
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre prochain à 18h à l' Église Saint-Michel à Salon-de-Provence.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio13.com http://www.motuproprio13.com

Hauts de Seine - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre à 9h à l' Eglise St-Urbain, Place de la Liberté, à la Garenne-Colombes.
Soyez nombreux à vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
N.B. Messes pendant les vacances de Noël:
Jeudi 25 décembre: Messe de Noël à 9 h
Dimanche 28 décembre: pas de Messe
Dimanche 4 janvier: Messe du St Nom de Jésus à 9 h
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Somme - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire en l' église St-Roch à Amiens
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre prochain à 9h en l' Eglise Saint-Roch à Amiens.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio80.com http://www.motuproprio80.com

Saône et Loire - Le 21 décembre, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Châlons-sur-Saône)
La messe dans la forme extraordinaire du rite sera célébrée le dimanche 21 décembre prochain à 10h30 à Saint-Cyr, à 15 kilomètres de Châlons-sur-Saône.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio71.com 04 77 41 79 62 Abbé P. Comby-Vincent http://www.motuproprio71.com

Calvados - Le 21 décembre, messe extraordinaire à Lisieux
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 21 décembre à 9h, à la Chapelle de l' Adoration dans la Crypte de la Basilique de Lisieux.
Merci de vous associer très nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: lisieux-cote-normande@motuproprio.fr http://www.motuproprio14.com

Marne - Messe Extraordinaire à Reims le 21 décembre à 10h30
La messe "mensuelle" selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 21 décembre en l' église Sainte-Jeanne-d' Arc de Reims à 10 heures 30.
Merci de vous associer très nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio51.com http://www.motuproprio51.com

Vienne - NOEL - Messe de minuit Extraordinaire à Chatellerault
La messe selon la forme extraordinaire du rite sera célébrée pour la fête de Noël à minuit à l' église paroissiale de Colombiers (86490), à 10 km de Chatellerault.
Soutenons par notre présence et nos prières les fidèles de Chatellerault, et informons nos parents et amis qui se trouveront dans cette région pour Noël.
Contact: grangeon.jean@wanadoo.fr 05 49 93 28 92 ou 06 67 67 39 01 M. et Mme Grangeon http://www.motuproprio86.com

Gironde - NOEL - Messes Extraordinaires à Auros, près de Langon
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à la Chapelle Saint-Germain à Auros (33124) le 24 décembre à 23 h, précédée d' une veillée à 22h30, ainsi que le 25 décembre à 10h30.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à ces célébrations.
Contact: info@motuproprio33.com 05 65 37 30 51 Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre http://www.motuproprio33.com

Lot - NOEL - Messes Extraordinaires à Gluges, près de Rocamadour
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à l' Église Saint Pierre aux Liens à Gluges (46600) le 24 décembre à 22h30, précédée d' une veillée à 22h, ainsi que le 25 décembre à 10h30.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à ces célébrations.
Contact: info@motuproprio46.com 05 65 37 30 51 Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre http://www.motuproprio46.com

Lot et Garonne - NOEL - Messe Extraordinaire à Agen
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à la Chapelle Saint-Pierre de Gaillard à Agen le 24 décembre à 23 h.
Chapelle Saint Pierre de Gaillard
Avenue Gaillard (à côté du Cimetière)
47000 AGEN
Contact: info@motuproprio46.com 05 65 37 30 51 Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre http://www.motuproprio46.com

Loire - NOEL - Messes Extraordinaires à Pélussin, à 40km à l' est de Saint-Etienne
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain est célébrée tous les dimanches à 8h15 en l' église Notre-Dame à Pélussin (42410), à 40km à l' est de Saint-Etienne. La messe de Noël y sera également célébrée le 24 décembre à 20h30 et le 25 à 10h.
Faites circuler cette information à vos parents et amis, résidents ou vacanciers dans cette région.
Contact: info@motuproprio42.com 04 77 37 08 13 Fraternité Saint-Pierre http://www.motuproprio42.com

Ariège - NOEL - Messe Extraordinaire à Celles, près de Foix
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le jeudi 25 décembre 2008 à 9h30, à l' église paroissiale de Celles (09000), près de Foix.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio09.com http://www.motuproprio09.com

Rhône - NOEL - Messe Extraordinaire à Amplepuis (en Beaujolais)
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le 25 décembre à 11h à la Chapelle du Cimetière.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: summorum-pontificum.amplepuis69@orange.fr 04 74 89 28 53 http://www.motuproprio69.com

Essonne - NOEL - Messe Extraordinaire à Juvisy-sur-Orge
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée jeudi 25 décembre 2008 à 9h30, à l' église Notre-Dame de France à Juvisy-sur-Orge.
Église Notre-Dame de France
Place du Maréchal Leclerc
91260 JUVISY SUR ORGE
Contact: info@motuproprio91.com http://www.motuproprio91.com

Saône et Loire - NOEL - Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le jeudi 25 décembre à 10h30, en l' église paroissiale Saint-Marcel de Varennes-les-Macon (à 7 km au sud de Macon).
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio71.com 03 85 37 71 26 http://www.motuproprio71.com

Hauts de Seine - NOEL - Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le jeudi 25 décembre à 9 h à l' Eglise St-Urbain, Place de la Liberté, à la Garenne-Colombes.
Soyez nombreux à vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
N.B. Prochaines Messes:
Dimanche 28 décembre: pas de Messe
Dimanche 4 janvier: Messe du St Nom de Jésus à 9h
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Mayenne - NOEL - Messes Extraordinaires à La Selle Craonnaise, près de Château-Gontier
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le 24 décembre à minuit, ainsi que le 25 décembre à 9 h (messe de l' aurore) et 10h30 (messe du jour), à l' église paroissiale de La Selle Craonnaise (53800), près de Château-Gontier.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à ces célébrations.
Contact: phfavelin@chemere.org 02 43 02 53 08 Père Henri Marie Favelin, Couvent Saint-Thomas d’ Aquin, 53 340 Chémeré le Roi http://www.motuproprio53.com

Maine et Loire - NOEL - Messes Extraordinaires à Angers
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à l' église Notre-Dame des Victoires à Angers le 24 décembre à 22h30 et le 25 décembre à 11h.
Église Notre-Dame des Victoires
3, rue de l' Aubrière
49000 ANGERS
Contact: info@motuproprio49.com http://www.motuproprio49.com

Haute-Saône - Sur motuproprio70 associez-vous à un groupe de demandeurs!
Si vous souhaitez vous associer à un des groupes de familles qui sollicitent de leurs curés la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain sur les paroisses du diocèse, vous pouvez vous inscrire... et faire inscrire vos amis sur le site motuproprio70.
Contact: info@motuproprio70.com http://www.motuproprio70.com

----- Original Message -----
From: Paix liturgique
Sent: Monday, December 22, 2008 6:37 PM
Subject: Lettre 157

La Lettre de Paix liturgique

--------------------------------------------------------------------------------
Sommaire de notre lettre 157 du 22 Décembre 2008
PRESQUE UN CONTE DE NOEL... L’ Institut du Christ Roi Souverain Prêtre vient d’ être érigé de Droit pontifical
Hauts de Seine - Un nouveau groupe de demandeurs se constitue à Sèvres
Eure - On recherche des choristes pour la Messe Extraordinaire du 11 janvier à Evreux
Charente Maritime - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Saintes
Haute Vienne - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Limoges
Drôme - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Chantemerle-les-Blés
Nord - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Lille
Hauts de Seine - Le 28 décembre, Pas de Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Corrèze - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Cornil
Saône et Loire - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
Somme - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Domqueur, près d' Abbeville
Ile de France - NOEL - Toutes les Messes Extraordinaires
Côtes d' Armor - NOEL - Messe Extraordinaire à Saint-Brieuc
Loire - NOEL - Changement d' horaire pour la Messe Extraordinaire à Pélussin
Hautes Alpes - NOEL - Messes Extraordinaires à Gap
Manche - NOEL - Messes Extraordinaires à Valognes
Hauts de Seine - NOEL - Messe supprimée à La Garenne-Colombes
Saône et Loire - Sur motuproprio71 associez-vous à un groupe de demandeurs!
--------------------------------------------------------------------------------

PRESQUE UN CONTE DE NOËL... L' Institut du Christ Roi Souverain Prêtre vient d' être érigé de Droit pontifical

Un événement considérable vient de marquer la vie de l’ Institut du Christ Roi Souverain Prêtre.
Le 7 octobre dernier, en la fête du Très Saint Rosaire, par volonté de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, Son Eminence Révérendissime le Cardinal Dario Castrillon Hoyos, préfet émérite de la Congrégation du Clergé et actuel président de la Commission Pontificale Ecclesia Dei, a signé le décret Sæculorum Rex élevant l’ Institut du Christ Roi Souverain Prêtre au rang de ‘Société de vie apostolique en forme canoniale’, de Droit Pontifical.

Cette approbation pontificale intervient après vingt ans d’ existence et la consultation de tous les évêques (une cinquantaine) auprès desquels l’ Institut exerce son apostolat, tant en Europe (France, Italie, Belgique, Allemagne, Espagne,…) qu’ aux Etats-Unis ou en Afrique. Elle est l’ aboutissement d’ une procédure canonique normale et sereine, au cours de laquelle les prêtres ont su faire leurs preuves et se faire apprécier dans les diocèses, tout en célébrant la forme extraordinaire du rite romain.
Pour faire un peu d’ histoire, rappelons que cet institut a été fondé il y a vingt ans par Mgr Gilles Wach et Monsieur le Chanoine Philippe Mora.
A cette époque, ces jeunes prêtres français ont reçu leur formation sacerdotale auprès du Cardinal Siri à Gènes, qui les manda à Saint Pierre de Rome recevoir des mains du Pape Jean-Paul II l’ ordination sacerdotale, le 24 juin 1979. Ils n’ avaient aucunement l’ intention de fonder une famille religieuse. Mais durant les années 1986-87, alors qu’ ils travaillaient à Rome – l’ un auprès du cardinal Oddi à la Curie Romaine, l’ autre au Vicariat –, beaucoup de jeunes gens les contactèrent pour leur demander une formation catholique traditionnelle au Sacerdoce. Plusieurs cardinaux leur soumirent l’ idée de lancer les bases d’ une communauté ecclésiastique, de sorte que l’ idée de l’ Institut existait déjà bien avant 1988. Ils ont alors décidé de réunir ces vocations et d’ assurer leur formation.
La Providence aidant cette entreprise courageuse, cette fondation naissante allait recevoir une première existence canonique. Comme la situation en France était trop tendue, c’ est Monseigneur Obamba, Évêque de Mouila au Gabon, qui invita le premier la jeune communauté à l’ aider dans son diocèse pour l’ apostolat missionnaire. Il lui donna alors une première reconnaissance canonique, le 1er septembre 1990. En même temps, il nomma l’ abbé Wach Vicaire général, qui avec cette charge devint " Monseigneur Wach"

Bientôt, avec l’ aide du Cardinal Mayer de la Curie romaine et accueilli par le Cardinal Piovanelli dans l’ Archidiocèse de Florence, Monseigneur Wach put trouver une maison appropriée pour le Séminaire et la Maison Généralice de sa communauté rapidement grandissante: Gricigliano.
L’ Institut a ensuite connu une croissance régulière dans le monde entier. Son travail apostolique s’ est assez vite étendu en France, en Espagne, en Belgique, en Suisse, en Autriche, en Allemagne et aux Etats-Unis. De plus en plus de séminaristes ont rejoint l’ Institut pour avoir une formation catholique et traditionnelle au sacerdoce.
Aujourd’ hui, ce sont en moyenne une quinzaine de jeunes garçons qui entrent chaque année au séminaire de Gricigliano pour répondre à l’ appel du divin Maître.
Les constitutions de cette congrégation sont donc définitivement approuvées par Rome depuis le 7 octobre dernier.
L’ Institut n’ est donc plus sous l’ autorité et la responsabilité de l’ archevêque de Florence, mais dépend directement de Rome.
Son Supérieur et Ordinaire canonique est désormais en tout Mgr Gilles Wach, Prieur Général.
L’ une des spécificités de l’ Institut est la romanité. Pour mieux comprendre cet aspect, penchons-nous directement sur un passage de ses constitutions:
« L’ Institut possède un dévouement filial envers les Successeurs de Pierre sur le Siège Apostolique, dans Lequel il reconnaît la présence visible du Christ Roi Souverain Prêtre, tête invisible de son Corps Mystique qui est l’ Eglise. L’ Institut – par la grâce de Dieu resté toujours fidèle au sein de notre Sainte Mère l’ Eglise – s’ est vu proche du Siège Romain et de l’ Evêque de l’ Eglise universelle depuis son commencement. Pour cette raison, tous ses membres sont formés dans l’ esprit d’ une Romanité vivante, qui est un reflet de l’ Unité, de la Sainteté, de l’ Apostolicité et de la Catholicité de l’ Eglise Romaine dans la vie quotidienne de l’ Institut. Une des multiples expressions de cette Romanité sera l’ oraison pour le Pontife Romain, ajoutée aux oraisons du Saint Sacrifice de la Messe par tous les prêtres de l’ Institut, en conformité avec les normes liturgiques. »

Les trois saints patrons de l’ Institut achèvent de lui donner son esprit et son charisme propres.
1. Saint Benoît rappelle aux membres de l’ Institut de placer Dieu – et le culte qui lui est dû – à la première place. La liturgie et le chant grégorien ont donc une place primordiale dans la vie des prêtres de l’ Institut.
La Messe, célébrée dans la forme extraordinaire, mais également l’ Office divin chanté au chœur en commun, sont comme les sources auprès desquelles ils viennent puiser la fécondité de leur apostolat.
Leur rythme de vie, qu’ on pourrait qualifier de canonial, vient confirmer leurs constitutions, où on peut lire que les prêtres de l’ Institut sont des chanoines séculiers:
« La vie commune des membres de l’ Institut est canoniale et orientée selon la forme des presbytères augustiniens et des chanoines séculiers au cours de l’ histoire de l’ Eglise, à l’ exemple d’ une famille spirituelle centrée autour de la célébration du Mystère liturgique. Cette vie commune dans le monde sera la source efficace d’ un engagement pastoral ouvert aux nécessités spirituelles de l’ homme contemporain. »
Pour marquer cette spécificité canoniale, leur ordinaire d’ alors (le Cardinal-archevêque de Florence) leur avait déjà donné en 2006 leur habit de chœur propre, dont ils se revêtent pour chaque office chanté en commun. Le manteau de chœur rappelle précisément la coule bénédictine, que les moines portent au chœur dans les mêmes circonstances. La couleur bleue et la croix de saint François de Sales évoquent directement leur deuxième saint patron.
2. Saint François de Sales apporte à l’ Institut sa spiritualité, fondée sur l’ amour de Dieu. A la suite de leur patron céleste, les chanoines de l’ Institut souhaitent être missionnaires. Ils savent que, dans un monde déchristianisé comme le nôtre, il est plus facile à une âme d’ accepter la grandeur et la majesté de la foi divine quand celle-ci est présentée avec l' humilité compatissante de la charité, et avec la patience et douceur que Notre Seigneur a toujours pour ses enfants.
C' est la raison pour laquelle les membres de l' Institut veulent suivre l' exemple de Saint François de Sales, qui a été à la fois l’ un des plus grands théologiens de son époque et aussi le "docteur de la charité".  
3. Un autre docteur, Saint Thomas d’ Aquin, vient clore admirablement le trio. Surnommé le ‘Docteur Angélique’, il est un maître assuré et incontesté dans la formation doctrinale et théologique.
Dès le début de leurs études, les séminaristes sont mis à son école. Avec lui, ils comprennent que la science théologique n’ est pas une pure connaissance morte qui assèche l’ âme, mais qu’ elle est au contraire pour elle source d’ une authentique vie spirituelle d’ union à Dieu.
Les professeurs viennent des universités romaines, de la Sorbonne, du corps enseignant philosophique de l’ IPC à Paris, et également des prêtres licenciés de l’ Institut. Les études commencent par une année de Spiritualité, puis continuent avec deux ans de philosophie, et enfin quatre ans de théologie.
La formation intellectuelle est accompagnée d' une formation humaine, qui inclut la culture générale, les coutumes sacerdotales, et bien sûr les travaux plus pratiques d’ entretien de la maison et du jardin. Ainsi est donnée une éducation complète de l' esprit et du corps. Une formation purement intellectuelle n' est jamais suffisante pour un prêtre. Si elle ne repose pas sur une vie profonde de prière, et soutenue par l' humilité, la personnalité du prêtre ne serait pas assez formée.
L’ Institut du Christ Roi veut donc former des prêtres de demain: des "administrateurs fidèles des mystères saints", qui font tout comme le Christ veut qu' ils fassent pour les âmes.
Le Séminaire de l' Institut du Christ Roi Souverain Prêtre est situé en Toscane, près de Florence et à moins de 300 km de Rome, à Gricigliano, dans la Villa Martelli, château fortifié puis villa Renaissance édifiée et transformée par la famille des comtes Martelli.

Après beaucoup d' efforts et avec l’ aide de dons de nombreux fidèles – car l’ Institut dépend uniquement, depuis vingt ans, des dons de ses bienfaiteurs – Gricigliano a pu être rénové et les dépendances aménagées, afin de recevoir les séminaristes, ajoutant ainsi de nouvelles salles de cours, de nouveaux bureaux et également une nouvelle chapelle, plus grande que l’ antique chapelle des Martelli devenue trop petite. Aujourd’ hui cette chapelle s’ avère à son tour trop étroite, et les murs du Séminaire ne se sont pas élargis en fonction de l’ afflux des vocations… Avec cela la toiture n’ est pas encore totalement refaite, et les travaux continuent…
La charité apostolique a donc nourri l’ expansion de l' Institut. De Gricigliano sont envoyés des prêtres partout dans le monde:
- En France, dans 21 diocèses, où l’ Institut a la charge de prieurés et d’ apostolats importants, comme notamment la Chapellenie de Port-Marly dans le diocèse de Versailles, ou encore la collégiale Saint-André, à Grenoble. S’ y ajoutent aussi 4 écoles.
- En Belgique, avec une école à Bruxelles; en Allemagne, en Autriche, en Suisse, en Angleterre, en Irlande, en Espagne, et bien sûr en Italie: à Florence et à Rome.
- Aux Etats-Unis, dans 13 diocèses, où les apostolats sont très florissants, à remarquer notamment la construction ou restauration de magnifiques églises. Une maison de préformation pour les séminaristes se trouve à Saint-Louis dans le Missouri.
- En Afrique, au Gabon, avec des missions, écoles et dispensaires, en particulier à Libreville où se construit une église monumentale.
La mentalité et la culture de ces pays et de ces peuples sont certainement très différentes, mais leur chant religieux et la foi de leurs âmes sont semblables partout. De plus en plus de jeunes vocations naissent de ces apostolats et entrent au Séminaire. Les familles demandent à suivre la spiritualité de l’ Institut, et forment maintenant la branche laïque, la Société du Sacré Cœur.
Quant à la fondation des Sœurs Adoratrices, la branche religieuse féminine, elle semble bénie par Dieu, car Il y envoie des âmes s’ y consacrer essentiellement à la prière pour l’ Eglise et pour les prêtres. Les vocations sont donc nombreuses, et leur nombre ne peut que s’ accroître. Une fois formées, elles pourront ensuite aider les chanoines sur leurs différents lieux d’ apostolat.

Hauts de Seine - Un nouveau groupe de demandeurs se constitue à Sèvres
Des fidèles de Sèvres qui désirent vivre leur Foi catholique au rythme de la forme extraordinaire du rite romain sont entrain de constituer un groupe de demande.
Merci de les soutenir et de les rejoindre!
Contact: sebastien.damaggio@hotmail.fr M. Sébastien Damaggio http://www.motuproprio92.com

Eure - On recherche des choristes pour la Messe Extraordinaire du 11 janvier à Evreux
On recherche des choristes hommes et femmes pour chanter à la prochaine messe selon la forme extraordinaire qui aura lieu le dimanche 11 janvier à 17h à Evreux.
La répétition a lieu au presbytère de la cathédrale, rue Ch. Corbeau, le mercredi 7 janvier à 20 h 30.
Vous êtes tous attendus, débutants ou choristes confirmés, pour la beauté de cette messe!
Contact: info@motuproprio27.com 06.15.28.37.43 M. Jean Pierre Tauran http://www.motuproprio27.com

Charente-Maritime - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Saintes
La messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 28 décembre à 11h, dans la Basilique Saint-Eutrope à Saintes.
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio17.com http://www.motuproprio17.com

Haute Vienne - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Limoges
La prochaine messe "extraordinaire" de la cité de Saint-Martial sera célébrée le 28 décembre à 18h dans la Chapelle Saint-Antoine, rue des Papillons à Limoges.
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio87.com http://www.motuproprio87.com

Drôme - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Chantemerle-les-Blés
Dimanche 28 décembre, en la fête des Saints Innocents, Messe chantée selon la forme extraordinaire, à 10 h, au sanctuaire de Saint Joseph du Saint Sauveur à Chantemerle-les-Blés (Drôme), célébrée par Monsieur le Chanoine Gérard Trauchessec ICRSP, suivie de la vénération des reliques des Saints Innocents et d’ une cérémonie d’ adoption spirituelle d’ enfants en gestation.
Possibilité de déjeuner entre amis.
Contact: 04 75 25 11 88 Renseignements-Réservations

Nord - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Lille
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera désormais célébrée le dimanche 14 décembre prochain à 9h45 en l' église Saint-Michel à Lille.
Unissons-nous nombreux à cette célébration par nos prières et notre présence.
Contact: info@motuproprio59.com http://www.motuproprio59.com

Hauts de Seine - Le 28 décembre, Pas de Messe Extraordinaire à La Garenne-Colombes
Il n' y aura pas de messe selon la forme extraordinaire le dimanche 28 décembre à la Garenne-Colombes en raison des vacances scolaires.
Prochaine messe le 4 janvier à 9h, messe du St Nom de Jésus.
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Corrèze - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Cornil
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 28 décembre à 10h30, dans l' église paroissiale de Cornil (19150).
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio19.com 05 65 37 30 51 ou 06 23 53 63 14 Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre http://www.motuproprio19.com

Saône et Loire - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Varennes-les-Macon
La Messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 28 décembre à 10h30, dans l' église paroissiale Saint-Marcel de Varennes-les-Macon (à 7 km au sud de Macon).
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration.
La messe de Noël selon la forme extraordinaire sera célébrée jeudi 25 décembre à 10h30.
Contact: info@motuproprio71.com 03 85 37 71 26 http://www.motuproprio71.com

Somme - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Domqueur, près d' Abbeville
Le dimanche 28 décembre à 9h30 sera célébrée dans l' église paroissiale de Domqueur, à 15km à l' est d' Abbeville, une messe selon la forme extraordinaire de l' unique rite romain.
Soyons nombreux à nous associer par la prière ou notre présence à cette célébration.

Contact: bonneval806@orange.fr 03 22 28 90 60 Presbytère http://www.motuproprio80.com

Ile de France - NOEL - Toutes les Messes Extraordinaires
Des Messes selon la forme extraordinaire du rite romain seront célébrées un peu partout en Ile-de-France pour la fête de Noël. Pour mieux vous informer des possibilités offertes près de chez vous, voici la liste exhaustive des lieux où seront célébrées ces messes.
Bien sûr, toutes les "messes de minuit" sont célébrées à minuit!

PARIS
Paris 1er - Église Saint Germain l' Auxerrois

Place du Louvre, 75001 PARIS
24 décembre: messe à 22h
25 décembre: messe à 10h

Paris 2è - Centre Saint Paul
12 rue Saint-Joseph, 75002 Paris
24 décembre:
Matines de Noël à 17h
Messe de la Vigile de Noël à 19h
Veillée à 23h suivie de la messe de Minuit
25 décembre:
Messe de l' Aurore à 9h
Messes du jour à 10h, 11h, 12h30 et 19h

Paris 9ème - Église Saint-Eugène - Sainte-Cécile
4 rue du Conservatoire, 75009 PARIS
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 11h

Paris 15ème - Chapelle Notre-Dame du Lys
7 rue Blomet, 75015 PARIS
25 décembre: messe à 11h15

Paris 17ème - Église Sainte Odile
2 avenue Stéphane Mallarmé, 75017 PARIS
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 9h30

Somme - Le 28 décembre, Messe Extraordinaire à Domqueur, près d' Abbeville
Le dimanche 28 décembre à 9h30 sera célébrée dans l' église paroissiale de Domqueur, à 15km à l' est d' Abbeville, une messe selon la forme extraordinaire de l' unique rite romain.
Soyons nombreux à nous associer par la prière ou notre présence à cette célébration.
Contact: bonneval806@orange.fr 03 22 28 90 60 Presbytère http://www.motuproprio80.com

Ile de France - NOEL - Toutes les Messes Extraordinaires
Des Messes selon la forme extraordinaire du rite romain seront célébrées un peu partout en Ile-de-France pour la fête de Noël. Pour mieux vous informer des possibilités offertes près de chez vous, voici la liste exhaustive des lieux où seront célébrées ces messes.
Bien sûr, toutes les "messes de minuit" sont célébrées à minuit!

PARIS
Paris 1er - Église Saint Germain l' Auxerrois

Place du Louvre, 75001 PARIS
24 décembre: messe à 22h
25 décembre: messe à 10h

Paris 2è - Centre Saint Paul
12 rue Saint-Joseph, 75002 Paris
24 décembre:
Matines de Noël à 17h
Messe de la Vigile de Noël à 19h
Veillée à 23h suivie de la messe de Minuit
25 décembre:
Messe de l' Aurore à 9h
Messes du jour à 10h, 11h, 12h30 et 19h

Paris 9ème - Église Saint-Eugène - Sainte-Cécile
4 rue du Conservatoire, 75009 PARIS
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 11h

Paris 15ème - Chapelle Notre-Dame du Lys
7 rue Blomet, 75015 PARIS
25 décembre: messe à 11h15

Paris 17ème - Église Sainte Odile
2 avenue Stéphane Mallarmé, 75017 PARIS
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 9h30

Paris 16ème - Sainte-Jeanne-de-Chantal
Place de la Porte de St-Cloud, 75016 PARIS
25 décembre : messe à 12h15

SEINE-ET-MARNE
Tournan-en-Brie - Chapelle
Ferme de Courcelles, Direction de la Houssaye, 77220 TOURNAN EN BRIE
25 décembre: Messe de minuit

Meaux - Chapelle du Sacré-Coeur
Pas de messe

Fontainebleau - Chapelle Notre-Dame-du-Carmel
6, boulevard Général Leclerc, 77300 FONTAINEBLEAU
24 décembre: veillée à 23h15 suivie de la messe de minuit
25 décembre: messe de l' Aurore à 9h et messe du Jour à 10h

YVELINES
Versailles - Chapelle des Clarisses
8 rue Mgr Gibier, 78000 VERSAILLES
24 décembre:
21h30: messe chantée
22h45: Confessions
23h30: Veillée
Minuit: messe solennelle
25 décembre:
8h30: messe basse de l' Aurore
10h: messe solennelle du jour
11h45: messe chantée du jour

Versailles - Notre-Dame des Armées
4 impasse des Gendarmes, 78000 VERSAILLES
24 décembre:
20h30: messe chantée
22h00: messe chantée par les Petits Chanteurs de Saint Charles
23h30: veillée de Noël
Minuit: Messe solennelle
25 décembre:
9h: messe chantée de l' Aurore
10h30: messe solennelle du jour
12h: messe basse du jour
18h: vêpres solennelles
19h: messe basse du jour

St Martin de Bréthencourt - Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
78660 ST MARTIN DE BRETHENCOURT
24 décembre: veillée à 23h15 suivie de la messe de minuit
25 décembre: messe à 10h30

Le Chesnay - Église Saint Germain

rue Jean-Louis Forain, 78150 LE CHESNAY
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 11h

Le Port-Marly - Église Saint Louis
42 route de Versailles, 78560 LE PORT MARLY
24 décembre:
21h: messe de Noël pour les personnes âgées et les enfants
22h45: veillée puis messe de minuit
25 décembre:
9h30: messe basse de l'aurore
10h30: messe solennelle
18h30: vêpres solennelles et salut du St-Sacrement

Rolleboise - Eglise Saint Michel
78270 Rolleboise
24 décembre: veillée à 23h suivie de la messe de minuit
25 décembre: messe de l' Aurore à 10h et messe du Jour à 11h.

Rambouillet - Eglise Saint-Lubin
46 rue Gambetta, 78120 RAMBOUILLET
Pas de messe

ESSONNE
Juvisy-sur-Orge - Eglise Notre-Dame de France
Place du Maréchal Leclerc, 91260 JUVISY SUR ORGE
25 décembre: messe à 9h30

HAUTS-DE-SEINE
Saint-Cloud - Eglise Notre-Dame des Airs
13, avenue Alfred Belmontet, 92210 SAINT-CLOUD
25 décembre: messe à 9h30

La Garenne-Colombes - Eglise Saint-Urbain
Place de la Liberté, 92250 LA GARENNE COLOMBES
Pas de messe

SEINE-SAINT-DENIS
Pas de messe

VAL-DE-MARNE
Saint-Maurice - Eglise Saint-André
22 avenue de Verdun, 94410 SAINT-MAURICE
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 11h

St-Maur-des-Fossés - Eglise Notre-Dame du Rosaire
Place des marronniers, 94100 ST MAUR DES FOSSES
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe du jour à 9h
VAL d' OISE

Belloy-en-France - Église Saint-Georges
95270 BELLOY EN FRANCE
24 décembre: messe de minuit
25 décembre: messe à 11h

Villiers-le-Sec - Eglise Saint-Thomas-Beckett
95720 VILLIERS LE SEC
25 décembre: messe de l' Aurore à 9h

Pontoise - Chapelle du Sacré-Cœur de l' Hermitage
Pas de messe

Contact: info@paixliturgique.org http://www.paixliturgique.com

Côtes d' Armor - NOEL - Messe Extraordinaire à Saint-Brieuc
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le jeudi 25 décembre 2008, jour de Noël, en la Basilique Notre Dame d' Espérance à Saint-Brieuc.
Basilique Notre Dame d' Espérance
1, place St Pierre
22000 Saint-Brieuc
Contact: johannesamathieu@hotmail.com http://www.motuproprio22.com

Loire - NOEL - Changement d' horaire pour la Messe Extraordinaire à Pélussin
La messe de Noël selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le 24 décembre à 20h30 et le 25 à 9h, au lieu de 10h comme précédemment annoncé.
Faites circuler cette information à vos parents et amis, résidents ou vacanciers dans cette région.
Contact: info@motuproprio42.com 04 77 37 08 13 Fraternité Saint-Pierre http://www.motuproprio42.com

Hautes Alpes - NOEL - Messes Extraordinaires à Gap
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain est célébrée depuis novembre 2008 tous les dimanches et fêtes à 10h30 à l' église des Cordeliers dans le centre de Gap, en remplacement de la messe qui avait lieu à Chauvet.
Les Vêpres et le Salut du Saint-Sacrement y ont lieu tous les dimanches et fêtes à 16h, et la messe en semaine à 8h30 sauf le mardi à 9h30.
Pour Noël, les horaires de messe sont les suivants:
Veillée à 23h15 suivie de la messe de minuit
Messe de l' Aurore à 8h
Messe du Jour à 10h30
Vêpres et Salut du St-Sacrement à 16h
Contact: info@motuproprio05.com 04 92 22 33 95 Abbé Pechat http://www.motuproprio05.com

Manche - NOEL - Messes Extraordinaires à Valognes
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée à la Chapelle de l' Hôpital de Valognes:
Le mercredi 24 décembre:
9 h. 30: Messe
16 h. 30: Confessions
22 h. 30: Veillée de prières et de chants
23 h.: Messe de la Nativité
et le jeudi 25 décembre:
9 h.: Messe de l’ Aurore
10 h. 30: Messe du Jour de Noël
Chapelle de l' Hôpital
1 rue du 8 mai 1945
50700 VALOGNES
Contact: chapellevalognes@gmail.com http://www.chapellevalognes.over-blog.com

Hauts de Seine - NOEL - Messe supprimée à La Garenne-Colombes
ontrairement à ce qui avait été annoncé la semaine dernière, il n' y aura pas de messe de Noël à La Garenne-Colombes, en raison de l' absence de servants de messe et de chorale.
Merci de faire circuler cette information.
Contact: info@motuproprio92.com http://www.motuproprio92.com

Saône et Loire - Sur motuproprio71 associez-vous à un groupe de demandeurs!
Si vous souhaitez vous associer à un des groupes de familles qui sollicitent de leurs curés la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain sur les paroisses du diocèse, vous pouvez vous inscrire... et faire inscrire vos amis sur le site motuproprio71.
Contact: info@motuproprio71.com http://www.motuproprio71.com

----- Original Message -----
From: Paix liturgique
Sent: Monday, December 29, 2008 4:45 PM
Subject: Lettre 158

La Lettre de Paix liturgique

--------------------------------------------------------------------------------
Sommaire de notre lettre 158 du 29 Décembre 2008
Mgr Malcom Ranjith nous éclaire sur les formes nécessaires d' adoration et de respect de la présence réelle dans l' Eucharistie
Orne - Nouvelle Célébration Extraordinaire dans le Perche
Paris - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire célébrée par Monseigneur Vingt-Trois à St-Eugène
SUISSE - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Brigue (Bas-Valais)
Allier - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Moulins
Pyrénées Atlantiques - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Biarritz
Calvados - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Lisieux
Côte d' Or - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Beaune
Aveyron - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Rodez
Saône et Loire - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Châlons sur Saône)
Meuse - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Verdun
Oise - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Compiègne
Bouches du Rhône - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Salon de Provence
Eure et Loir - Le 4 janvier, une Nouvelle Messe Extraordinaire à Meaucé, près de La Loupe
Sarthe - Sur motuproprio72 associez-vous à un groupe de demandeurs!
--------------------------------------------------------------------------------

Mgr Malcom Ranjith nous éclaire sur les formes nécessaires d' adoration et de respect de la présence réelle dans l' Eucharistie

Nous reproduisons ci-après l' introduction rédigée par Mgr Malcom Ranjith de l' ouvrage Dominus Est, Pour comprendre le rite de communion pratiqué par Benoît XVI de Mgr Athanasius Schneider, publié au éditions Tempora.

Dans le livre de l’ Apocalypse, saint Jean raconte qu’ après avoir vu et entendu ce qui lui avait été révélé, il s’ était lui-même prosterné en adoration, au pied de l’ ange de Dieu (cf. Ap 22, 8). Se prosterner ou se mettre à genoux, devant la majesté de la présence de Dieu, en une adoration humble, était déjà une habitude de respect que le peuple d’ Israël manifestait en la présence du Seigneur.

Il est dit au Premier livre des Rois: « Quand Salomon eut achevé d’ adresser au Seigneur cette prière et cette supplication, il se releva de devant l’ autel du Seigneur, où il était agenouillé, les mains étendues vers le ciel, et s’ étant mis debout, il bénit toute l’ assemblée d’ Israël » (1 R 8, 54-55). La position de supplication du roi est claire: il était à genoux devant l’ autel. La même tradition est également visible dans le Nouveau Testament quand nous voyons Pierre se mettre à genoux devant Jésus (cf. Lc 5, 8), Jaïre lui demander de guérir sa fille (Lc 8, 41), le Samaritain revenir le remercier ou Marie, la sœur de Lazare, demander la vie de son frère (Jn 11, 32). C’ est la même attitude de prosternation devant la stupeur que provoque la présence ou la révélation divine qu’ on remarque généralement dans le livre de l’ Apocalypse (Ap 5, 8, 14 et 19, 4).

À cette tradition était étroitement liée la conviction que le Temple Saint de Jérusalem était la demeure de Dieu et que, par conséquent, il fallait y disposer tout le corps dans une attitude exprimant un sentiment profond d’ humilité et de respect à l’ égard du Seigneur présent. Même dans l’ Église, la conviction profonde que, dans les espèces eucharistiques, le Seigneur est vraiment et réellement présent ainsi que la pratique croissante de conserver la Sainte Communion dans les tabernacles, ont contribué à l’ habitude de s’ agenouiller dans une attitude d’ humble adoration du Seigneur, présent dans l’ Eucharistie. De fait, en ce qui concerne la présence réelle du Christ dans les espèces eucharistiques, le Concile de Trente déclare: in almo sanctae Eucharistiae sacramento post panis et uini consecrationem Dominum nostrum Iesum Christum uerum Deum atque hominem uere, realiter ac substantialiter sub specie illarum rerum sensibilium contineri, « dans le vénérable sacrement de la sainte Eucharistie, après la consécration du pain et du vin, notre Seigneur Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme, est vraiment, réellement et substantiellement contenu sous l’ apparence de ces réalités sensibles » (DS 1651).  

Par ailleurs, saint Thomas d’ Aquin avait déjà défini l’ Eucharistie latens Deitas (Saint Thomas d’ Aquin, Hymne Adoro Te devote). La foi dans la présence réelle du Christ sous les espèces eucharistiques appartenait déjà alors à l’ essence de la foi de l’ Église catholique et faisait partie intégrante de l’ identité catholique. Il était clair qu’ on ne pouvait édifier l’ Église si une telle foi venait à peine à être ébranlée. Donc, l’ Eucharistie, pain transsubstantié en Corps du Christ et vin en Sang du Christ, Dieu parmi nous, devait être accueillie avec émerveillement, avec le plus grand respect et dans une attitude d’ humble adoration.

Le Pape Benoît XVI, en se référant aux paroles de saint Augustin, nemo autem illam carnem manducat, nisi prius adorauerit; peccemus non adorando, « que personne ne mange cette chair sans d’ abord l’ adorer; nous pécherions si nous ne l’ adorions pas » (Enarrationes in Psalmos 98, 9; CCL 39, 1385), souligne le fait que « recevoir l’ Eucharistie signifie se mettre en attitude d’ adoration envers Celui que nous recevons. […] Ce n’ est que dans l’ adoration que peut mûrir un accueil profond et vrai » (Sacramentum Caritatis 66).

Selon cette tradition, il est évident qu’ adopter des gestes et des attitudes du corps et de l’ esprit qui facilitent le silence, le recueillement, l’ humble acceptation de notre pauvreté face à la grandeur infinie et à la sainteté de Celui qui vient à notre rencontre sous les espèces eucharistiques, devenait cohérent et indispensable. La meilleure façon d’ exprimer notre sentiment de révérence à l’ égard du Seigneur-Eucharistie était de suivre l’ exemple de Pierre qui, comme nous dit l’ Évangile, se jeta à genoux devant le Seigneur en lui disant: « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un pécheur » (Lc 5, 8).

Aujourd’ hui, comme nous le voyons dans certaines églises, une telle pratique est tombée toujours plus en désuétude, et les responsables, non seulement exigent que les fidèles reçoivent la Sainte Eucharistie debout, mais ont même été jusqu’ à supprimer les agenouilloirs, obligeant les fidèles à s’ asseoir ou à se tenir debout, même durant l’ élévation des Espèces eucharistiques présentées pour être adorées. Le comble est de constater que de telles mesures ont été prises dans les diocèses par les responsables de la liturgie, ou dans les églises, par les curés, sans même consulter le moins du monde les fidèles, alors qu’ aujourd’ hui, plus que jamais, on parle dans de nombreux milieux de démocratie dans l’ Église.  

Dans le même temps, il faut reconnaître, au sujet de la communion dans la main, que cette pratique a été introduite de manière abusive et à la hâte dans certains milieux de l’ Église juste après le Concile, changeant la coutume séculaire qui avait précédé pour devenir désormais la pratique régulière dans toute l’ Église. On a justifié un tel changement en affirmant qu’ il reflétait mieux l’ Évangile ou l’ antique pratique de l’ Église. Il est vrai que si on peut recevoir sur la langue, on peut aussi recevoir sur la main, ces deux organes du corps étant d’ une égale dignité. Certains, pour justifier cette pratique, font référence aux paroles de Jésus: « Prenez et mangez » (Mc 14, 22 ; Mt 26, 26). Quelles que soient les raisons favorables à cette pratique, nous ne pouvons ignorer ce qui se passe au niveau mondial, quand une telle pratique vient à se réaliser. Ce geste contribue à un affaiblissement graduel et croissant de l’ attitude de respect envers les saintes Espèces eucharistiques. À l’ inverse, la pratique précédente avait mieux préservé ce sentiment de vénération. Au lieu de cela, se sont glissés un manque alarmant de recueillement et un esprit de générale insouciance. Il arrive désormais de voir des personnes ayant communié qui retournent à leur place comme si rien d’ extraordinaire ne s’ était produit. Dans la grande majorité, ce sont les enfants et les adolescents qui sont distraits. Dans de nombreux cas, on ne remarque pas ce sens de gravité et ce silence intérieur qui doivent être les signes de la présence de Dieu dans l’ âme. Et puis il y a toutes sortes d’ abus: ceux qui emportent les saintes espèces pour les garder comme souvenirs; ceux qui les vendent, ou pire encore, ceux qui les emmènent afin de les profaner dans des rites sataniques. On a pu faire le constat de telles situations: jusque dans les grandes concélébrations, même à Rome, on a pu trouver à plusieurs reprises les Saintes Espèces jetées par terre. Cette situation nous amène à réfléchir non seulement sur cette grave perte de la foi, mais aussi sur ces outrages et offenses faites au Seigneur, Lui qui daigne venir à notre rencontre en voulant nous rendre semblables à Lui, afin que se reflète en nous la sainteté de Dieu. Le Pape parle de la nécessité non seulement de comprendre le sens véritable et profond de l’ Eucharistie, mais aussi de la célébrer avec dignité et respect. Il dit que nous devons être conscients « de l’ importance des gestes et des postures, comme le fait de s’ agenouiller pendant les moments centraux de la prière eucharistique » (Sacramentum Caritatis, 65). De plus, en parlant de la réception de la Sainte Communion, il invite tout le monde à « faire [son] possible pour que le geste, dans sa simplicité, corresponde à sa valeur de rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus dans le Sacrement » (Sacramentum Caritatis, 50).

Dans cette perspective, il faut apprécier le petit livre écrit par S. E. Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire de Karaganda, au Kazakhstan, dont le titre Dominus est est tout à fait significatif. Ce livret veut apporter sa contribution dans la discussion actuelle sur l’ Eucharistie, comme présence réelle et substantielle du Christ dans les espèces consacrées du pain et du vin. Il est à noter que Mgr Schneider commence sa présentation par une note personnelle qui rappelle la profonde foi eucharistique de sa mère et de deux autres femmes, foi conservée au milieu de tant de souffrances et de sacrifices, que la petite communauté catholique de ce pays a supportés durant les années de persécution soviétique. En partant de sa propre expérience qui a éveillé en lui une grande foi, de l’ émerveillement et de la dévotion à l’ égard du Seigneur présent dans l’ Eucharistie, il nous présente un excursus historico-théologique qui explique bien comment la pratique de recevoir la Sainte Communion dans la bouche et à genoux a été accueillie et pratiquée dans l’ Église durant de nombreux siècles. Aujourd’ hui, je crois que le moment est arrivé de bien évaluer cette pratique, de revoir et, si nécessaire, d’ abandonner la pratique actuelle qui, en réalité, ne se trouve indiquée ni dans Sacrosanctum Concilium lui-même, ni par les Pères Conciliaires, mais qui fut acceptée après avoir été introduite abusivement dans certains pays. Aujourd’ hui plus que jamais, il est nécessaire d’ aider les fidèles à retrouver une foi vive en la présence réelle du Christ dans les espèces eucharistiques, dans le but de renforcer la vie même de l’ Église et de la préserver au milieu des dangereuses déviations de la foi que de telles situations continuent à provoquer. Les raisons d’ une telle orientation ne doivent pas être tant théoriques que pastorales – autant spirituelles que liturgiques: elles doivent contribuer à une meilleure édification de la foi. En ce sens, Mgr Schneider fait preuve d’ un courage louable parce qu’ il a su saisir la vraie signification de la parole de saint Paul: « Que tout se passe de manière à édifier » (1 Co 14, 26).

Malcolm Ranjith
Évêque Secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements

Réflexions de Paix Liturgique:
1 - Mgr Ranjith n' est pas n' importe qui dans l' Eglise. Il n' est ni un vieillard resté attaché à des croyances du passé, ni un électron libre incontrôlable, ni un nostalgique de vieilles valeurs occidentales.
Mgr Ranjith est un proche collaborateur et un ami du Pape. Il a 61 ans, évêque du Sri Lanka, ancien nonce apostolique en Indonésie, il est aujourd' hui Archevêque Secrétaire de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements. Les fonctions qu' il occupe au Vatican donnent à ses paroles d' autant plus d' importance qu' elles ne font pas qu' exprimer ses opinions personnelles mais résument tout au contraire ce que le Pape entend rappeler à l' ensemble de l' Eglise universelle en la matière.
2 - Mgr Ranjith ne s' appuie pas sur des impressions mais sur des réalités théologiques et scripturaires fortes pour affirmer ce qui lui semble la règle juste pour distribuer et recevoir la sainte communion… Il nous rappelle que de l' Ancien testament jusqu' à une époque récente, la position à genoux a été une pratique populaire, normale et souhaitée par les fidèles. Or, force est de constater que si ce qu' il dit n' est pas "interdit" dans nos paroisses, ce n' est pas dans cette voie qu' on oriente et éduque encore les fidèles...
3 - Enfin et surtout Mgr Ranjith illustre très bien ce vieux principe selon lequel la loi de la prière éclaire et entraîne la loi de la Foi: comment en effet comprendre par tous les pores de sa peau ce qui se déroule sur l' autel au cours du sacrifice eucharistique si cela est banalisé par des attitudes sans rapport avec la grandeur du mystère et de la présence réelle. Oui, il faut que tous les fidèles et les prêtres s' interrogent: que se passe-t-il pendant la messe? La présence réelle est-elle authentique? Croyons-nous vraiment que la "sainte Messe est le sacrifice du Corps et du Sang de Jésus-Christ, offert sur nos autels sous les espèces du pain et du vin en souvenir du sacrifice de la Croix?” De la réponse à ces questions dépendra l' évolution des formes liturgiques qui ne sont que des réponses à nos croyances ou non à certaines réalités.
4 - Le Motu Proprio Summorum Pontificum libéralisant l' usage de la messe "traditionnelle" ne s' inscrit-il pas dans cette logique voulue par le Saint Père de redonner à la liturgie sa vraie place? En effet, la forme extraordinaire de l' unique rite romain, trésor liturgique de l' Eglise, n' exprime-t-elle pas par excellence les vérités de Foi auxquelles l' Eglise nous demande d’ adhérer? Et dans ces conditions, pourquoi certains pasteurs s' entêtent-ils à faire la sourde oreille face aux demandes des fidèles qui souhaitent bénéficier des richesses de cette forme liturgique?

Pour en savoir plus:
Dominus Est. Pour comprendre le rite de communion pratiqué par Benoît XVI de Athanasius Schneider, préface de Mgr Malcolm Ranjith
Editeur: Editions Tempora,2008, EAN13: 9782916053356
Ce livre peut être acheté chez votre libraire habituel, ou sur internet sur http://www.amazon.fr, http://www.alapage.com ou bien sur chez http://www.librairiecatholique.com  

Orne - Nouvelle Célébration Extraordinaire dans le Perche
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain est célébrée tous les dimanches et fêtes à 11h depuis l' Avent 2008, à l' église paroissiale de Saint-Langis-les-Mortagne (61400), dans le Perche.
Remercions vivement Monsieur le curé de Saint-Langis pour sa bienveillance et sa générosité exemplaire, qui ont permis aux nombreux fidèles d' accéder rapidement à leur souhait de vivre leur Foi au rythme de la forme extraordinaire.
Contact: info@motuproprio61.com 02 33 83 33 51 M. Loup Mautin http://www.motuproprio61.com

Paris - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire célébrée par Monseigneur Vingt-Trois à St-Eugène
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier 2009 à 11h, à l' église Saint-Eugène-Sainte-Cécile à Paris, par le Cardinal Archevêque de Paris, Monseigneur André Vingt-Trois.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Eglise Saint-Eugène-Sainte-Cécile
Métro: Bonne-Nouvelle, Grands boulevards, Cadet
4 rue du Conservatoire
75009 PARIS
Contact: info@motuproprio75.com http://www.motuproprio75.com

SUISSE - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Brigue (Bas-Valais)
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier prochain à l' église du Collège à Brigue (Bas-Valais, Suisse) à 17h.
Unissons-nous nombreux par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@paixliturgique.com http://www.paixliturgique.com

Allier - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Moulins
La messe dans la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier à 18h à l' Eglise du Sacré-Coeur à Moulins.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Les fidèles de Moulins vous lancent un appel: ayant obtenu cette messe depuis 1 an et demi, ils désirent pouvoir bénéficier désormais d' une célébration tous les dimanches. Merci de les contacter si vous souhaitez vous joindre à leur demande ou les soutenir.
Contact: motupropriomoulins@hotmail.fr http://www.motuproprio03.com

Pyrénées Atlantiques - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Biarritz
La messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 4 janvier à 11h30 à la Chapelle du Braou, près de l' aéroport de Biarritz, avenue du Braou, 64200 Biarritz.
Merci de vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration et prions pour soit accordée bientôt la possibilité d' assister chaque semaine et fêtes à une messe selon la forme extraordinaire.
Contact: thomasfontana@hotmail.fr 06 65 04 24 57 Thomas Fontana http://www.motuproprio64.com

Calvados - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Lisieux
La messe sera célébrée dans la forme extraordinaire du rite romain, le dimanche 4 janvier à 9h, à la Chapelle de l' Adoration dans la Crypte de la Basilique de Lisieux.
Merci de vous associer très nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: lisieux-cote-normande@motuproprio.fr http://www.motuproprio14.com

Côte d' Or - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Beaune
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier prochain à 18h30 en la Basilique Notre-Dame à Beaune.
Unissons-nous par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio21.com http://www.motuproprio21.com

Aveyron - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Rodez
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier à 10h30, comme tous les 1er et 3ème dimanche du mois, à la Chapelle du Carmel, 24 rue Combarel à Rodez.
Unissons-nous par nos prières ou notre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio12.com http://www.motuproprio12.com

Saône et Loire - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Saint-Cyr (15 km de Châlons-sur-Saône)
La messe selon la forme extraordinaire du rite sera célébrée le dimanche 4 janvier 2009 à 10h30 à Saint-Cyr, à 15 kilomètres de Châlons-sur-Saône.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio71.com 04 77 41 79 62 Abbé P. Comby-Vincent http://www.motuproprio71.com

Meuse - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Verdun
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier à 9h45 dans la crypte de la cathédrale de Verdun.
Merci de vous unir nombreux par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: emmanuel.mileur@gmail.com http://www.motuproprio55.com

Oise - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Compiègne
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier 2009 à 10h à la Chapelle St-Lazare, rue St-Lazare, à Compiègne.
Venez nombreux vous unir par votre présence ou vos prières à cette célébration!
Contact: info@motuproprio60.com http://www.motuproprio60.com

Bouches du Rhône - Le 4 janvier, Messe Extraordinaire à Salon de Provence
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le dimanche 4 janvier à 18h en l' église Saint-Michel à Salon de Provence.
Soyez nombreux à vous unir par vos prières ou votre présence à cette célébration.
Contact: info@motuproprio13.com http://www.motuproprio13.com

Eure et Loir - Le 4 janvier, une Nouvelle Messe Extraordinaire à Meaucé, près de La Loupe
La messe selon la forme extraordinaire du rite romain sera célébrée le 4 janvier 2009 à 10h30 à Meaucé, près de La Loupe, à une trentaine de kilomètres de Chartres, dans le Perche.
Unissons-nous nombreux par notre présence ou nos prières à cette célébration.
Contact: info@motuproprio28.com http://www.motuproprio28.com

Sarthe - Sur motuproprio72 associez-vous à un groupe de demandeurs!
Si vous souhaitez vous associer à un des groupes de familles qui sollicitent de leurs curés la célébration de la messe selon la forme extraordinaire du rite romain sur les paroisses du diocèse, vous pouvez vous inscrire... et faire inscrire vos amis sur le site motuproprio72.
Contact: info@motuproprio72.com http://www.motuproprio72.com

 

----- Original Message -----
From: Lettre à nos amis
Sent: Monday, December 01, 2008 4:33 PM
Subject: Où en êtes-vous dans votre diocèse?

Lettre à nos Amis

1er décembre 2008

Où en êtes-vous dans votre diocèse?

Chers amis,

Dans la perspective de l' établissement d' un état des lieux de l' application du Motu Proprio Summorum Pontificum en France, nous souhaiterions connaître toutes les initiatives que vous auriez prises pour demander la messe selon la forme extraordinaire du rite dans votre diocèse, ainsi que l' avancement des demandes dont vous nous avez déjà fait part.

Merci de nous écrire à contact@paixliturgique.org ou de nous téléphoner au 06 88 23 74 52.

En union de prières et d' amitiés,

Caroline Dubois

Pour nous contacter: contact@paixliturgique.com - http://www.paixliturgique.com

 

----- Original Message -----
From: docteur Michel Villette
Sent: Monday, December 29, 2008 2:25 PM
Subject: Fw: Mes voeux pour 2009: Haut les coeurs: il y a "du pain sur la planche"...

Haut les cœurs en 2009 Vœux du Dr Doublier-Villette

Chers correspondants et amis,

Le Nouvel An arrive chargé de menaces et dire "Bonne Année" dans une société déboussolée par absence de père, quand ce n' est pas par "inversion de père" (!) relève de la méthode Coué.

Je vous le dis quand même, mais en précisant "au service de Notre Seigneur Jésus-Christ, par l' intercession de Ses parents: Marie ET Joseph".

Ce n' est pas faire offense à Notre-Dame que de glorifier son époux!

Mais à l' inverse: oublier St Joseph dans nos prières pour le salut de l' Eglise et de la France c' est participer au politiquement correct de "l' absence du Père"... jusque dans la Sainte Famille.

Mon voeu principal est donc que nous "tapions sur ce clou" tout au cours de l' année 2009: faire mieux connaître St Joseph pour mieux l' aimer et pour mieux le servir, le prier.

A cette fin nous disposons tous sur le net d' un site de joséphologie: http://www.josephologie.info

A cette fin je vous propose aussi (il vous suffit de m' inviter) des séminaires de joséphologie avec à la clef deux conférences que j' ai déjà faites:
* au 38°symposium polonais, à Lalusz en 2007: action militante pro-vie par St Joseph
* au 1er symposium français à Cotignac en 2008: Les premières représentations de St Joseph (au 4ème siècle).

Ces conférences, entrecoupées d' une cérémonie religieuse, peuvent occuper un après-midi.

Et vous verrez que l' archéologie et l' histoire de l' art prouvent que St Joseph est le "grand oublié" à notre époque mais que ce ne fut pas toujours le cas et qu' au contraire il fut représenté, dès les premiers siècles, comme le témoin de l' Incarnation du Verbe, incarnation tant contestée depuis les origines: par le refus luciférien de servir ("non serviam"), par la crainte hérodienne du Messie, par la condamnation du "Roi des Juifs", par l' arianisme, par l' islam et jusqu' à toutes les sectes passées et contemporaines... et jusqu' aux pouvoirs politiques contemporains qui, faute de pouvoir détruire le Créateur s' attaquent à Sa création en la singeant par des lois bioéthiques permettant le clonage, les hybrides hommes-animaux; les expérimentations humaines dès le premier stade de la vie, sur les embryons, etc.

A aucune époque on n' a autant tué par guerres, famines, avortements (un milliard d' avortements légaux, en 20 ans, en 1997, chiffre reconnu par l' O.N.U, sans parler des avortements par stérilet, RU ...ou dans les laboratoires!)

Il s' agit d' atteindre la créature faute d' atteindre l' Incarnation du Verbe!

C' est exactement luciférien!

Il nous faut bien faire comprendre cela.

A l' inverse donc, nous continuerons en 2009 à défendre la créature, dès sa conception, pour affirmer notre foi en l' Incarnation du Verbe, Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme.

Vous avez pu suivre sur http://www.lunivers.info (le site au service de toutes les associations "pro-vie") ce qui a été fait depuis 1973 et nous avons bien terminé l' année 2008 par deux victoires: celle de mon procès, en première instance contre l' AFM et tout récemment celle, à Crest, ville ambassadrice du Téléthon (le reportage photo est toujours accessible dès la page d' accueil de http://www.lunivers.info).

Je concluerai par un appel au "nerf de la guerre": si vous voulez que nous fassions tous ensemble encore plus en 2009, il faut, malgré la "crise", donner les moyens aux associations pro-vie qui se battent sur le terrain (par exemple aux Croisés du Sacré Coeur qui gèrent le seul sanctuaire "pro-vie" au monde: le sanctuaire St Joseph du St Sauveur à Chantemerle les Blés).

Mais il y a d' autres associations et je vous recommande d' adresser vos dons à la Confédération Nationale des Familles Chrétiennes, qui les répartira en fonction des urgences (celles du sanctuaire St Joseph du St Sauveur mais aussi celles des pèlerinages réparateurs des péchés publics de la France, celles des Rosaires pour la Vie, celles de la participation aux frais d' organisation des Marches pro-vie, des contestations du Téléthon, des frais de procès... et notamment de mon procès contre l' AFM qui coûte cher... et il n' est pas fini: appel de l' AFM le 11 février 2009).

Nous avons bien fini l' année 2008.

Aidez nous à bien commencer l' année 2009 en cotisant à la CNFC (Confédération Nationale des Familles Chrétiennes)

 

CNFC

Sanctuaire St Joseph du St Sauveur

26600 Chantemerle les Blés

CCP Lyon 4 235 36 N

Et restez à l' affut de ce qui se fera en 2009 en surveillant

http://www.lunivers.info

qui approche de ses 800.000 visiteurs!

C' est LE site du respect de la vie, au service de toutes les associations pro-vie.

Faisons le connaître encore plus.

Sainte Année 2009 donc, malgré les épreuves... ou grâce aux épreuves si nous ne sommes pas passifs.

Haut les coeurs!

Votre très amical et dévoué en Jésus, Marie, Joseph.

Doublier-Villette

 

----- Original Message -----
From: Catholiques d' Amiens
Sent: Wednesday, December 24, 2008 5:54 PM
Subject: Nos voeux pour Noel

Nouvelles des catholiques d'Amiens

Chers amis,

Nous ne voudrions manquer l' occasion de cette fête de la Nativité pour vous remercier de votre soutien par la prière et des nombreux encouragements reçus de partout.

Pour la fête de Noël, nous avons loué la salle Lofer, 10 place St-Michel (située juste derrière la cathédrale). Après plusieurs démarches auprès de différentes institutions - lesquelles nous ont opposé un refus - nous avons dû nous résoudre à louer une salle privée. Cette location onéreuse est faisable pour une fête comme Noël, mais ne peut être envisagée de façon habituelle pour le dimanche.

Alors que nous nous apprêtons à fêter la venue de notre Sauveur, il y a 2000 ans, nous lisons dans le Figaro un article intitulé: Les maires sont les premiers bâtisseurs de mosquées, démontrant chiffres à l' appui que l' islamisation de la France se fait par le soutien des mairies des grandes villes, soutien qui va souvent de pair avec le rejet des catholiques et de ce qu' ils représentent (à Strasbourg, les moyens alloués pour la construction des mosquées sont plus importants que ceux pour la restauration de la cathédrale).

Mais notre action ne doit pas consister en une lamentation.

Notre foi en Celui qui a régénéré le monde il y a 2000 ans reste intacte, nous gardons l' espérance et savons, comme le disait sainte Thérèse d' Avila que « la patience obtient tout ».

A tous, une sainte fête de Noël!

Les catholiques d' Amiens

 

----- Original Message -----
From: Jean Pierre Ferrer
Sent: Monday, December 22, 2008 8:54 AM
Subject: PROFANATIONS

Profanations 

Une mosquée profanée à Lyon: c' est un acte condamnable bien sûr, mais quelles ont été les réactions des autorités et autres bien-pensants pour les profanations suivantes?

Aussi, parcourez le suite suivant: http://indignations.org/ 

-------------------------------------------------------------------------------- 

QUELQUES PROFANATIONS EN FRANCE 

--------------------------------------------------------------------------------

Toussaint 2008

50 crucifix retournés dans un cimetière en Haute-Garonne

Les familles venues se recueillir, au matin de la Toussaint, sur les tombes de leurs proches, à Carbonne (Haute-Garonne - Midi-Pyrénées), ont eu une bien mauvaise surprise en découvrant que plus de cinquante crucifix avaient été retournés pendant la nuit. 

Les premiers arrivants ont remis les choses en ordre pour que les suivants ne subissent pas le même choc. Personne ne sait s' il s' agit d' un rite sataniste sommaire ou d' actes de jeunes désoeuvrés. Mais de profanation, certainement pas, selon les journalistes. Un crucifix, dans un sens ou dans un autre, ce n' est jamais qu' un peu de pierre après tout. Ca n' a aucun symbolisme! (au contraire de certaines croix un peu trop carrées, comme tout le monde le sait, qui suscitent toujours des émotions jusque dans les plus hautes sphères politiques) 

La Dépêche du midi 

Par Indignations, dimanche 2 novembre 2008 à 20:43 — Catégorie: 2008

Mardi 28 octobre 

Une chapelle saccagée à Vaux-sur-Seine

Quelques jours à peine après avoir subi un vol de calice, la chapelle Sainte-Rita des sœurs de Saint-Paul-de-Chartres à Vaux-sur-Seine (Yvelines) a été vandalisée. Les sœurs ont constaté mardi matin, au retour de la messe, que des voyous avaient proprement saccagé le lieu saint, situé le long de l’ avenue Charles-de-Gaulle, l’ axe principal de la commune. Ils ont brûlé une Bible, le livre de messe et différents accessoires et renversé les bougies. 

Un local prêté à l’ association des Scouts et Guides de France, installé juste en dessous de la chapelle, a été lui aussi durement dégradé. Les carreaux ont été cassés et des seaux de peinture ont été déversés à même le sol, y compris dans le jardin. 

« Normalement, la chapelle est toujours ouverte mais à partir de maintenant quand on sortira, on fermera à clef », explique tristement une des soeurs. 

Le dimanche précédent, à l’ heure de la messe également, des individus étaient entrés par effraction et avaient volé le calice. 

Le Parisien

Par Indignations, mardi 28 octobre 2008 à 20:46 — Catégorie: 2008

Mercredi 24 septembre 2008 

Un cimetière profanée en Meurthe-et-Moselle

Ce sont 31 croix en pierre qui ont été vandalisées et brisées au cimetière de Saint-Nicolas-de-Port, en Meurthe-et-Moselle, dans la nuit de mercredi à jeudi. Certaines de ces croix surmontant les tombes dataient du XIXe siècle. Mais c' est bien une attaque antireligieuse dont il s' agit ici, vu le côté systématique et unique des cibles de ces violences.

Aucune inscription n' a été relevée sur les sépultures profanées. 

La commune a porté plainte. Le maire de Saint-Nicolas-du-Port, Luc Binsinger, s' est dit "révolté" par cet acte de vandalisme. En mai, un homme avait déjà vandalisé neuf croix et stèles du cimetière catholique d' Ottange, en Moselle. 

TF1

Par Indignations, mercredi 24 septembre 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Juillet 2008 

15 tombes profanées en Haute-Savoie

Une quinzaine de tombes du cimetière de Saint-Sigismond (Haute-Savoie) ont été vandalisées au cours du mois de juillet.

Les dégradations, dont les auteurs restent inconnus, ont été commises dans la soirée dans le cimetière situé sur la place de ce petit village de montagne. Des croix en bois ont été abattues sur plusieurs tombes et des vases, ainsi que des pots de fleurs ont été cassés. Aucune inscription n' a été retrouvée. 

Le Figaro

Par Indignations, mardi 26 août 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Lundi 21 juillet 2008 

37 tombes tagguées à Mende

Dans la nuit du lundi, des croix gammées ont été tracées à la bombe sur 37 sépultures de la partie haute du cimetière Séjalan, à Mende (Lozère). 

C' est un marbrier qui a fait la découverte. Ces sépultures semblent avoir été choisies au hasard par les auteurs des faits. L' évènement a suscité de l' émotion à Mende. 

« Je suis profondément choqué, lâche le maire Alain Bertrand, qui s' est rendu sur place hier dans la matinée. Cet acte fait ressurgir un tas de choses, il m' inspire un sentiment de dégoût profond. » La municipalité a aussitôt porté plainte. 

« Ma première pensée va à la tristesse des familles, confie le vicaire général René Cebelieu. Cet acte est triste et déplorable, il témoigne d' un profond manque de respect. » 

Selon la substitut du procureur, Audrey Trafi: 

« Les tombes ont visiblement été choisies au hasard. Si ce n' est la connotation des croix gammées, rien ne permet d' affirmer que cet acte a un caractère raciste. » 

c' est qu' en effet, souligne-t-elle, aucun des caveaux profanés n' affiche de représentations juive ou musulmane. Et la seule tombe du cimetière qui porte l' étoile de David a été épargnée... Bien sûr, le racisme n' existe que contre des juifs ou des musulmans! Le nazisme n' est certainement pas une doctrine profondément anti-catholique, n' a certainement pas persécuté l' Eglise ou envoyé en camp de concentration un seul prêtre, et ses adeptes ivres de violences (et de bêtises aussi) sont certainement trop stupides pour se souvenir combien le christiannisme est un ennemi de leur idéologie. Circulez, y' a rien à voir, les juifs et les musulmans ont été épargnés (eux)! Ouf! 

« Peu importe qui ou pourquoi, lâche le maire Alain Bertrand, il faut que le coupable soit démasqué et lourdement condamné » 

Midi Libre

Par Indignations, lundi 21 juillet 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Lundi 21 juillet 

Une chapelle vandalisée dans le Nord-pas-de-Calais

La chapelle de Walcourt à Solre-le-Château a été vandalisée dans la nuit du lundi. 

« Ils ont cassé des petites statuettes, brisé des vases, brûlé le cadre de la vierge de Walcourt, uriné partout. Et les canettes de bières vides ont été accrochées aux pics », explique bouleversée, Suzanne. 

Elle s' occupe bénévolement de la chapelle de Walcourt depuis 30 ans. Ces faits sont l' oeuvre d' individus qui se sont introduits, dans la soirée de lundi, dans cette chapelle privée ouverte la journée. Alcoolisés, ils ont ensuite vandalisé les lieux. 

Prévenus par les voisins, les gendarmes ont pu interpeller deux suspects qui devraient être convoqués devant la justice ultérieurement. 

La voix du Nord

Par Indignations, lundi 21 juillet 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Vendredi 18 juillet 2008 

Une église incendiée en Indre-et-Loire

Un incendie s' est déclaré vendredi soir dans l' église de Sonzay (Indre-et-Loire), provoquant plusieurs dégâts intérieurs. L' autel et l' estrade de l' église ont été détruits ainsi que des fauteuils, tout récemment restaurés, plusieurs prie-Dieu et l'harmonium. Des bibles et des partitions de musique ont également été détruits. Cet incendie a occasionné un important dégagement de fumée. Les pompiers de Sonzay, de Neuillé-Pont-Pierre, de Saint-Paterne et de Tours-Nord sont intervenus. L' édifice n' a pas été endommagé. 

D' après les éléments de l' enquête, cet incendie était de toute évidence volontaire: selon les premières constatations des gendarmes, quatre à six foyers distincts auraient été allumés dans le chœur.

Entendez-vous les voix des hommes politiques se disputer l' antenne médiatique pour condamner ces actes horribles et incivilisés? Curieux, aucune voix... 

La Nouvelle République

Par Indignations, vendredi 18 juillet 2008 à 20:58 — Catégorie: 2008

entre le 8 et le 10 juillet 2008 

Une chapelle encore vandalisée en Maine et Loire

C' est la troisième fois que l' oratoire du cimetière, situé au coeur de la forêt de Nuaillé-Chanteloup, près d' Yzernay, est la cible de malveillance. La chapelle et l' oratoire du cimetière des Martyrs ont tout deux été visés. Plusieurs vitraux ont été cassés, dont le fameux vitrail de l' oratoire du Souvenir vendéen, qui avait déjà été brisé en 1988 et en 2002. Des profanations et actes de vandalisme qui avaient profondément marqué les esprits. 

La chapelle a aussi été saccagée. La plaque recouvrant le caveau au pied de l' autel a été cassé, les vitraux brisés, des barres de fer forcées, une corniche en pierre détruite. 

Les propriétaires des lieux, Mme et M. de Fougeroux, ont porté plainte auprès de la gendarmerie. 

« À cause de ces actes de vandalisme, qui sont inqualifiables, la chapelle n' est plus ce qu' elle était, un véritable lieu de prière et de recueillement empreint d' histoire et de sacré, déplore Mme de Fougeroux. Nous avons dû enlever beaucoup d' objets de culte et du mobilier dont les prie-dieu. La chapelle est vide et il est difficile dans ces conditions de l' entretenir comme il le faudrait. C' est bien malheureux. » 

La chapelle a été édifiée en 1863 par le comte René de Colbert comme lieu de sépulture de sa famille et pour rendre hommage au souvenir de plus d' un millier de victimes massacrées à cet endroit en 1794 pendant les guerres de Vendée. L' oratoire, situé à l' arrière de la chapelle, tel qu'bon le connaît aujourd'bhui, a été érigé en 1951 par les moines de Belfontaine. 

Ouest France (maville.com)

Par Indignations, jeudi 10 juillet 2008 à 12:39 — Catégorie: 2008 

Samedi 5 juillet 2008

Dégradations dans un cimetière dans le Loiret

Le cimetière de la petite commune de Boiscommun, près de Beaune-la-Rolande (Loiret) a été la cible d' une profanation dans la nuit du samedi 5 juillet. Crucifix et plaques ont été arrachés puis jetés dans les allées. Au total, entre 30 et 40 tombes ont été profannées. 

Les gendarmes privilégient la piste d' un acte de vandalisme gratuit sans arrière-plan idéologique ou spirituel. Il s' agirait d' une soirée trop arrosée entre de jeunes mineurs. 

Tout le monde sait bien, après tout, qu' arracher des crucifix est un effet secondaire classique de l' ingurgitation d'alcool. 

Réseau Indignations

France Bleu

Par Indignations, samedi 5 juillet 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Mercredi 2 juillet 2008 

13 tombes vandalisées dans le haut-Rhin

Treize tombes du cimetière d'Ottmarsheim (Haut-Rhin) ont été vandalisées au début du mois de juillet. 

Des lanternes fixées sur plusieurs tombes ont été brisées, des vases ainsi que des pots de fleurs ont été cassés et un columbarium a également été abîmé. 

Une plainte a été déposée à la gendarmerie d' Ottmarsheim. 

Le Nouvel Obs

Unitas 

Par Indignations, mercredi 2 juillet 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008 

Mardi 24 Juin 2008

Grave profanation en Haute-Garonne

Un visiteur venu se recueillir dans le vieux cimetière de Saint-Paul-sur-Save (Haute-Garonne) a eu une fort mauvaise surprise en arrivant. Deux caveaux ont été l' objet d' ignobles dégradations. Le devant du premier a volé en éclats, mais les cercueils à l' intérieur étaient en zinc et les vandales n' ont pas pu aller plus loin dans leurs exactions. Ils n' auraient pas pu les soulever compte tenu de leur poids. Les dégâts se limitent à la partie en bois du cercueil… 

En revanche, l' autre caveau comptait quatre cercueils. Tous ont été en partie détruits. Ils laissent même apparaître les squelettes. Par ailleurs, deux pierres tombales, situées dans le nouveau cimetière, ont été également endommagées ainsi qu' une croix tordue et cassée. Près de la porte, le columbarium a aussi été visité avec une porte retrouvée par terre. 

Unitas

La dépêche du midi

Par Indignations, mardi 24 juin 2008 à 00:00 — Catégorie: 2008

Les mercredis 4, 11 et 18 Juin 2008 

Des enfants saccagent une église!

C' est la stupéfaction dans le village de Saint-Chéron (en Essonne). Le mercredi 4 juin, des textes à caractère sexuel sont retrouvés écrits sur le livre de prières de l' Eglise. Le mercredi suivant, une nappe de l' autel est brûlée. Le mercredi encore suivant, ce sont plusieurs nappes qui sont brûlées dans l' église, tandis que le visage de la statue de Sainte Bernadette est endomagé et plusieurs ornements recouverts de cire de bougie. 

Les auteurs sont des enfants de 11 ans, qui ont finalement été interpellés le lundi 23. Ils disent avoir agi par "jeu". Quelle éducation peut pousser de si jeunes enfants à de tels actes?! 

Réseau Indignations

Par Indignations, lundi 23 juin 2008 à 14:57 — Catégorie: 2008

Mercredi 18 juin 2008 

Des tombes profanées en Ardèche

Dans le cimetière de la commune d' Arras-sur-Rhône, les plaques commémoratives de 6 tombes sont brisées. 

Réseau Indignations

Juin 2008 

Le calvaire du marin est vandalisé tous les mois

Le calvaire du marin est un mémorial formé d' un calvaire juché au sommet d' une falaise et d' une petite chapelle attenante, près de Boulogne-sur-Mer, est un haut lieu du souvenir du monde maritime boulonnais. 

Pourtant, il n' y a pas un mois sans que ce calvaire ne soit profané par des actes de vandalisme, des tags et même des tirs de balles. Les bénévoles crient leur ras-le-bol et leur incompréhension: « Pourquoi profaner ce lieu de mémoire »? 

« Depuis un an, explique Jean Prudhomme, l' un des bénévoles, les dégradations ne s' arrêtent plus. Certaines nuits, on nous casse des plaques funéraires; d' autres, on tague les murs. L' autre jour, on a même tiré sur les vitraux de la chapelle ». 

Cette semaine, des inscriptions de type NTM ont été découvertes sur les murs blanchis à la chaux, au milieu des croix et des noms des marins disparus. 

« Lorsque la police arrive, les vandales sont déjà loin. Juché sur la falaise, le calvaire est un lieu isolé », rapporte le bénévole. « Autrefois, mes collègues pêcheurs se signaient en passant devant le calvaire avant de partir en mer, raconte le trésorier. Aujourd' hui, terminé! Il y a une perte de ferveur et disons-le clairement, une absence de souvenirs pour les pêcheurs disparus. » 

Mais de là à vandaliser et chercher à saccager un tel lieu... il y a un pas, que certains pourtant franchissent.

Maville.comUnitas

Par Indignations, samedi 14 juin 2008 à 11:23 — Catégorie: 2008

samedi 12 juin 2008
Un caveau profané en Gironde: acte sordide!
Le dimanche matin du 13 juin 2008, un passant a découvert au cimetière de Saugon (Gironde) que la pierre fermant l' entrée d' un caveau avait été descellée.
Sur les cinq cercueils qui y étaient entreposés, deux ont été fracturés. Leurs ossements ont été dispersés, et un crâne abandonné a été découvert à proximité du caveau.
Dans ce "rite", cette fois il y a eu « exhumation de cadavre », soit un acte particulièrement grave qui, pour changer, n' a ému aucun grand journal.

Sud-Ouest

 

VOIX DES FRANCAIS

Association indépendante des partis politiques

VIVE LA FRANCE

Halte aux dénigrements!

Depuis des décennies, nos politiques, nos médias, nos enseignants nous incitent
. à accuser la France, qui doit baisser la tête et présenter de excuses;
. à renier notre histoire, à avoir honte de l' action de nos parents et de nos ancêtres;
. à renoncer à la défense de notre culture, de notre patrimoine, de nos lois, de notre identité;
. à prendre en charge une immigration sans limite alors que nos entreprises délocalisent et notre chômage augmente;
. à trahir ce que nous sommes par la préférence étrangère, la « discrimination positive » et à refuser la préférence française ou européenne.

Non à la repentance, à l' abdication, à la soumission!!!

Nous sommes fiers de notre histoire, de l' oeuvre outre-mer de la France et de notre identité!

Pourquoi?
¦ Faudrait-il oublier que la France a laissé outre-mer des usines, des barrages, des exploitations minières, des centrales thermiques, du pétrole, du gaz, des ports modernes, des aéroports internationaux, un réseau routier et ferré de plus de 100.000 km, des centaines d' hôpitaux, des milliers d' écoles, collèges et lycées, des dizaines d' universités et partout une agriculture prospère?
¦ Faudrait-il oublier que la France, grâce au travail de toutes les populations, a fait passer ces pays du Moyen Âge au XXe siècle?
¦ Faudrait-il oublier que nous sommes avant tout un peuple européen, de culture gréco-latine et de religion chrétienne?
¦ Faudrait-il oublier nos victoires et ne retenir que nos défaites?
¦ Faudrait-il ouvrir nos frontières à toute la misère du monde alors que nous avons des millions de chômeurs et pas d' emploi à offrir?
¦ Faudrait-il accepter une immigration ne correspondant pas à nos besoins économiques réels?
¦ Faudrait-il cacher le coût de l' immigration : 36 milliards d' euros par an (Evaluation IGP 17/11/05) . . . soit 71 % du déficit de l' Etat ... (50.6 milliards en 2007)?
¦ Faudrait-il tolérer sur notre sol ces délinquants d'origine immigrée qui incendient les écoles, les bibliothèques, les églises, qui caillassent les pompiers, qui ne respectent pas nos lois et qui sifflent même « leur » hymne national?

Il est temps de redresser la tête et de réagir.

Sinon, nous aurons une guerre civile ethnique et une explosion de la pauvreté!

----------------------------------------------------------------------------------------------------------..

« SOUTENEZ « VOIX DES FRANCAIS »

Association indépendante des partis politiques

BP 4 – 75362 PARIS CEDEX 08 – internet: http://www.vdfr95.com – courriel: vdfr@club-internet.fr

Adhésion: 30 euros . Soutien : 15 euros . Bienfaiteur : 50 euros et +

PRENOM: .................................................................. NOM: ................................................................

ADRESSE: ...............................................................................................................................................

C.P.: ................................................. VILLE: ............................................................................................

TEL.: ............................................................ COURRIEL: ........................................................................

Ne pas jeter sur la voie publique Imprimeur P. Image - Paris

   

----- Original Message -----
From: Riposte Laique
Sent: Monday, December 08, 2008 10:13 PM
Subject: [li-d] La lettre d’information du site Riposte Laique

L’ EDITO DE CYRANO

Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous!

lundi 8 décembre 2008

AUJOURD’ HUI, LA LOI DE SEPARATION DES EGLISES ET DE L’ETAT A 103 ANS. BON ANNIVERSAIRE ET LONGUE VIE!

"Vous soutenez le raciste Zemmour, désabonnez-moi de votre cochonnerie." C’est un des mails que nous avons reçus après la parution de l’ article de notre collaboratrice Jeanne Bourdillon "les faux antiracistes veulent la peau d’ Eric Zemmour".

Nous nous y attendions. Nous avions déjà eu le même genre de messages quand nous avions défendu le film de Geert Wilders, Fitna.

Pas de surprise, donc, mais, tout de même, une certaine incrédulité. Comment et pourquoi ces gens de gauche, qui défendent à qui mieux mieux la tolérance et le droit à la liberté d’ expression quand il s’ agit des immigrés, des sans-papiers ou même des "bandes" qui terrorisent des quartiers entiers deviennent-ils hargneux et fébriles au point de réagir sans réfléchir, mus par des réflexes pavloviens, quand on veut faire écho au bon sens?

"Il a prononcé le mot race"? C’ est un raciste; "elle refuse les filles voilées à l’ Université"? c’ est une fasciste; "Sylvain Goughenheim dit que les oeuvres des Grecs ne sont pas passées en Occident par le seul canal arabe"? c’ est un militant d’ extrême droite; "Redeker montre les dangers d’ une lecture littérale du Coran?" il mérite les menaces de mort qu’ il a reçues; "Charlie Hebdo publie des caricatures de Mahomet?" Philippe Val est un sale islamophobe; "vous critiquez le traitement des femmes dans la bande de Gaza et la volonté du Hamas de faire disparaître Israël "? vous êtes un dangereux sioniste… Tel de nos rédacteurs analyse-t-il les effets pervers de l’ immigration et le profit qu’ en tirent les donneurs d’ ordre économique et les « gauchisants de l’ humanitarisme »? il n’ est qu’ un petit esprit tout juste digne d’ un Front National moribond… Riposte Laïque dévoile-t-elle toutes les preuves de la montée du communautarisme islamique dans notre pays? c’ est une feuille "laïcarde" qui distille le venin du choc des civilisations…

Il faut dire que nos "amis" qui prétendent tirer les leçons de l’ histoire ne se privent pas pour distribuer des épithètes définitives qu’ ils auraient dû apprendre à manier avec précaution, et à coller des étiquettes au dos de celui qui remet en cause la vérité qu’ eux seuls détiennent, nostalgiques sans doute des purges praguoises de 1948… mais ils n’ en ont cure.

Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous!

Comment expliquer cette forme d’ hystérie haineuse qui s’ empare de gens qui se disent, qui se croient de gauche? Comment expliquer que tant de gens dégainent dès qu’ on dit, tranquillement, les faits, dès qu’ on ne fait qu’ examiner le réel sans aucune haine et sans aucun a priori???

En 68, certains criaient "Il est interdit d’ interdire". Quarante ans après, il serait donc interdit de dire, d’ examiner, de critiquer? Même pas. Ce n’ est même pas si simple, nos « gôchistes » de salons et de média confondus ont inventé un monde de conte de fées, manichéen et simpliste à souhait.

Dans le rôle de la sorcière, Sarkozy et son gouvernement. Pas beau Pas bon. Bling bling. Réactionnaires. Forcément exploiteurs du pauvre monde. Forcément racistes. Forcément catho. Forcément partisans de l’ ordre. Donc forcément fascistes sur les bords. Par conséquent, on tire à boulets rouges sur tout ce qu’ il dit, tout ce qu’ il fait… Même si c’ est de bon sens, même si c’ est nécessaire, même si ça poursuit la politique européenne et nationale impulsée par « la gauche politique » au début des années 2000. Car, d’ eux, rien de « bon » ne peut venir, ils sont « le mal » incarné et toute « opposition que se respecte » se doit de combattre systématiquement toutes les réformes, fussent-elles de bon sens (il n’ y en a pas beaucoup, le libéralisme, malgré le déni des faits, continuant d’ être le remède magique -avec le très libéral Patrick Devedjian à la Relance!!!- mais il y en a tout de même, comme l’ exigence de connaissances a minima de la langue française et des valeurs de la République pour les candidats à l’ immigration, comme le retour aux fondamentaux à l’ école primaire, avec l’ orthographe et la grammaire en bonne place, comme de n’ avoir pas profité de la réforme constitutionnelle pour faire ratifier la charte des langues minoritaires -malgré un petit coup de canif inquiétant dans le contrat).

Car, dans le rôle du Prince Charmant par qui « le bonheur » va advenir, la Gôche, fût-elle libérale à souhait, fût-elle plus occupée de querelles intestines et de prébendes à se partager (ah! devenir roi… des socialistes, voire des Français!) qu’ à travailler à un projet de société alternatif et de qualité. Madame Aubry en prince charmant, en donzelle qui pleure sur les délocalisations tout en acclamant l’ Europe qui les impose (ne conseille-t-elle pas aux jeunes Lillois d’ aller travailler à l’ étranger?) il faut avouer que ça vaut « son pesant de cacahouètes ». La Donzelle, faute de remise en cause d’ un libéralisme qu’ elle cautionne depuis des lustres (1) enfourche son blanc destrier pour voler au secours de l’ opprimé… à condition qu’ il appartienne à une « minorité visible » et qu’ il ait tendance à se prosterner tous les vendredis… Car, apparemment, tous ses voeux et tout son intérêt vont à ce seul représentant de la société française. Et de prévoir un travail auprès des collectivités locales pour créer un "conseil des résidents étrangers", pour lutter contre les discriminations, pour accorder le droit de vote aux étrangers non communautaires…. Gageons que, comme les Indigènes de la République, elle considère le "souchien" comme suffisamment favorisé, fût-il au chômage et sans logement, à moins que, comme nos communautaristes haineux, elle ne se frotte les mains de le voir expier sa chance d’ avoir eu des ancêtres blancs et colonialistes!!!

Dans le rôle de la Cendrillon, l’ immigré, que l’ économie libérale, dans son projet de division internationale du travail, pousse à des mouvements incontrôlés et à qui, ici, de multiples associations tiennent lieu de bonne fée pour mieux l’ enfermer dans sa condition précaire. Et à qui, selon la « bien pensance », il faut tout donner, de qui il faut tout accepter, y compris la propension au communautarisme et le prosélytisme religieux islamique car, à l’ instar des ses ancêtres soumis (alors que ceux-ci en avaient soumis d’ autres, et plus cruellement encore) il a toujours raison, et, s’ il est au chômage, c’ est « par discrimination », s’ il « deale » ou pourrit la vie « des autres », c’ est que la France n’ a pas su l’ accueillir et qu’ il est tout le temps exposé au racisme de ces « sales laïques républicains » qui s’ opposent aujourd’ hui au port du voile pour les femmes, aux mariages forcés, à la polygamie, à la construction de mosquées sur fonds publics et aux revendications communautaristes.

Au secours, Voltaire, ils sont devenus fous!

Et les journalistes, les politiques, les personnalités de se joindre au concert du politiquement correct et de cautionner l’ indéfendable: Est-il normal qu’ on accepte une femme voilée sur le plateau de France 3 à l’ occasion du Téléthon? Est-ce comme cela qu’ on pense œuvrer à l’ intégration et à la disparition de la peur de l’ autre que véhiculent des mœurs d’ un autre âge?

Est-il normal que lorsqu’ un gamin se fait massacrer pour n’ avoir pas voulu jouer au jeu du "petit pont"(2), ce soit le silence radio à gauche comme dans toutes les associations? Ah! si cet enfant avait été beur ou immigré, à quelle levée de boucliers on aurait assisté!

Est-il normal que chaque fois qu’ un délinquant perd la vie parce qu’ il s’ est affronté à d’ autres délinquants en une guerre d’ influence, ou qu’ il a été surpris en flagrant délit par les forces de police, des quartiers entiers apportent, en des marches « silencieuses » ou bruyantes, leur soutien à celui qui était dans l’ illégalité et avait agressé la société dans ses valeurs essentielles, manifestant là un communautarisme pour le moins discutable?

Est-il normal qu’ à Strasbourg, dans un pays capitaliste, qui participe à l’ Europe, à l’ OMC, à la libre circulation des capitaux, on propose aux étudiants un diplôme de finance islamique(4)? Certes, l’ argent n’ a pas d’ odeur, mais cela justifie-t-il qu’ on accepte la charia en matière financière, d’ autant que là encore, c’ est pure hypocrisie?

Est-il normal que, pour fêter le 60e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’ homme, l’ ancien Président de Médecins Sans Frontières, Rony Braumann, puisse remettre en cause l’ universalité des droits de l’ homme et refuser le droit de lutter contre les mutilations sexuelles au nom du respect de la culture, nous faisant faire un bond – une régression- de trente ans en arrière (5)? En effet, après un passage intéressant où il montre de la lucidité et où son propos rejoint le nôtre: "Nous vivons une période où les droits deviennent une rhétorique de combats politiques. Trop d’ objectifs sociaux sont présentés comme des droits, appelés de deuxième ou troisième génération. Or ces questions de santé, logement, famille, environnement et autres me semblent plutôt faire partie de modalités de vie commune impliquant des obligations des différents secteurs de la société", il étend son propos à ce qui n’ est plus politique mais relève de l’ atteinte à l’ intégrité physique, celle des femmes, évidemment: "Personne ne peut décréter qu’ un comportement ou un interdit est universel avant d’ avoir constaté qu’ il l’ est effectivement. Les mutilations sont des pratiques que personnellement je réprouve complètement, mais ce sont les sociétés concernées qui sont les plus à même de les faire évoluer. Je souhaite que ces pratiques évoluent, mais je ne considère ni justifié, ni surtout efficace, d’ avoir des gens de l’ extérieur qui arrivent pour y mettre un terme Il faut abolir les barrières qui délimitent les actes « civilisés » des actes « barbares ». Cela ne signifie pas que je ne puisse ressentir une répulsion face à certaines pratiques, comme les mutilations sexuelles par exemple. Mais le fait de s’ opposer à ces pratiques ne s’ inscrit pas dans l’ universalité des droits de l’ homme."

Voltaire, au secours, ils sont devenus fous!

Oui, Voltaire, au secours, ils ont perdu la Raison…

Ils ont usurpé le pouvoir de censurer notre vocabulaire, de trier nos sujets de débats, d’ imposer leurs conceptions totalitaires du mode de fonctionnement de notre société dans ce qu’ elle a d’ essentiel: la liberté de dire, d’ examiner, d’ analyser, de critiquer… En ce sens, ils s’ inscrivent parfaitement dans la négation de l’ article 1 de la loi de 1905 (dont nous célébrons le 103ème anniversaire et dont nous parlerons dans notre prochain numéro) qui reconnaît à chaque citoyen le droit d’ être une conscience libre, le droit à la liberté d’ expression… Mais, bien plus encore, ils se sont arrogé le redoutable privilège d’ imposer au mode d’ organisation et de fonctionnement laïque de notre société leur conception communautariste découpant l’ entité unique en espaces étroits aux lois spécifiques. Or, " La République est UNE, parce qu’ elle est de Tous" disait Aristide Briand. Aujourd’ hui, apportant leur complicité active au système « sarkozien » qu’ ils prétendent combattre, ils détruisent cette unité en la dissolvant dans un « multiculturalisme » aux relents religieux.

Alors, au moment où la France devrait se sentir soulagée et libre de légiférer pour interdire le port de la Burqa et même du voile, puisque même la Cour Européenne des Droits de l’ homme lui a donné raison (6), il serait temps que la société civile reprenne contact avec le bon sens et que les élus de la République se saisissent de cette opportunité politique et juridique pour transcrire dans une loi les propositions faites par Jacques Myard (7) et Françoise Hostalier(8).

Voilà qui permettrait à chacun de retrouver la voie de la Raison, et à la laïcité de s’ affirmer face à toutes les menaces.

Cyrano

(1) http://www.ripostelaique.com/Martine-et-Segolene-c-est-bonnet.html
2) http://fr.news.yahoo.com/63/20081201/tfr-mon-fils-s-est-fait-massacrer-l-cole-019dcf9.html
(3) http://tf1.lci.fr/infos/france/faits-divers/0,,4183394,00-les-ultras-de-l-om-appellent-a-rester-hors-du-stade-.html
(4) http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?topic=5872.msg30657
(5) http://www.droitshumains-geneve.info/Le-grand-bazar-des-droits-de-l,3783
(6) note sur l’ article de Roger
(7) http://www.ripostelaique.com/Jacques-Myard-il-faut-legiferer.html http://www.ripostelaique.com/Apres-la-condamnation-de-Fanny.html
(8) http://www.ripostelaique.com/Francoise-Hostalier-il-y-a-des.html 

 

Gratitude

Ludovic Lefebvre revient sur le lynchage médiatique d’Eric Zemmour.

C'est avec une joie non feinte, non dissimulée, que nous pouvons remercier comme un seul homme les détracteurs du journaliste polémiste Eric Zemmour.

Pour rappel des faits, afin de comprendre cette curée, ce dernier avait déclaré à la représentante de l'association (encore une) "Les Indivisibles" : «j'appartiens à la race blanche, vous appartenez à la race noire» lors de l'émission "Paris Berlin" animée par Isabelle Giordano sur Arte.

Le prévisible entriste musulman Mouloud Aounit du MRAP, comme le président de SOS Racisme, Dominique Sopo, écrivent au CSA, tandis que l'obamatraqueur français, Patrick Lozès du CRAN, dépose plainte. Guy Birenbaum se demande "comment on peut dire tranquillement des conneries pareilles", pendant que son patron, Bruno Roger-Petit au Post.fr, demande des sanctions. Les internautes antiracistes ne sont pas en reste, comme celui ayant créé le blog «Infocratie» qui a besoin de "cracher sa colère", dit-il, en faisant un billet sur l'éditorialiste du Figaro à la substance pauvre en arguments, lourde en émotions, comme toujours chez ceux qui sont privés de pensée construite. Lisons plutôt : «Il y a longtemps que "la chose Zemmour" m'inspire les plus vils sentiments. Ceux, par exemple, qui pourraient me pousser à avoir envie de répandre son liquide céphalo-rachidien hors de sa boîte crânienne, lentement, mais sûrement, à grands coups de briques dans sa gueule de décérébré». Liberté d'expression et par delà de penser, bien sûr, à laquelle nous sommes nombreux à adhérer à Liberty Vox. Mais pour qui en fait ? Car imaginons qu'un individu pris par hasard dans la foule, Ludovic Lefebvre par exemple, émette les même propos au sujet de Tarik Ramadan. Ne serait-il pas taxé immédiatement d'islamophobe, de raciste, de réactionnaire contre les forces du progrès et par glissement, fécond chez les antiracistes, d'antisémite, de pétainiste et de nazi appelant au meurtre ? Ne serait-il pas trainé devant les tribunaux par les multiculs (diminutif de multi culturalistes) qui ne se sentent décidément plus péter ?

Nous assistons aujourd'hui dans les médias français à l'intéressant phénomène d'une majorité pensante opprimante, réfléchissant et agissant comme une minorité opprimée. Alors que c'est tout à fait le contraire qui se produit en réalité. Zemmour est le dernier des Mohicans face à l'unisson assourdissant de la pensée multiculturelle (qui oublie toujours une culture comme par hasard), mais un opposant est un de trop dans une idéologie dictatoriale, aussi on demande (en se foutant un doigt dans l'oeil, à mon avis, tout de même) qu'il disparaisse de l'objet propagandiste, en l'occurrence : la télévision. Lui ne saisit pas le tribunal lorsqu'il est comparé à Rebatet par un troll dans l'excellent salon virtuel «Le Causeur» et que mille petits propos sur la toile ramènent l'emploi du mot race, non connoté chez lui, à celui des thèses nationales socialistes.

Par delà la polémique Zemmour, c'est en coeur que nous devrions remercier les musulmans de se faire discrets sur les attentats, le sort fait aux femmes, y compris en France, la violence intrinsèque au coran qu'ils répandent partout où ils mettent les pieds, d'être plus que bruyants en vociférant sur le voile à l'école, les piscines mixtes, les mosquées qu'ils veulent mettre à tous les coins de rue, la moindre critique sur leur religion et leur prophète. Tout autant, Edwy Plénel qui demande de légiférer pour que chaque critique du métissage soit reconnue comme un racisme punissable par la loi. La Halde qui demande, sans rire, que "les animaux dans leurs pratiques homosexuelles ne soient plus discriminés dans les ouvrages scolaires notamment en biologie où il n'est mentionné que la reproduction par essence hétérosexuelle" ; que "les poèmes de Ronsard antivieux et sexistes soient ôtés de l'enseignement" etc. (source rapport PDF sur le site de la Halde). Et encore merci à Lozés de s'octroyer le droit de prononcer le mot race ou noir tout en l'interdisant à autrui. Enfin aux politiciens d'autoriser et souvent soutenir ces dérives.

Pourquoi cette gratitude envers des gens devenus fous, liberticides, hors de la démocratie et de ses règles élémentaires ?

Déjà parce qu'ils nous font bien rire à leur insu tant ils sont devenus ridicules avec leurs indignations sans objets, leurs nombreuses contradictions, mais aussi parce qu'ils rendent leur dessein plus visible à la majorité des Français et qu'ils vont tellement loin dans leurs interdictions, que même le peuple docile, n'aimant pas la guerre, que nous sommes, va forcément finir par se mettre en colère.

© Ludovic Lefebvre pour LibertyVox

 

 

Islam danger?

Suite aux «pieux» massacres de Bombay, André Dufour dénonce une fois de plus les dangers de l’islam.

C’est pour un dessin dans LibertyVox portant cette légende (Islam Danger), et dont je ne suis pourtant pas l’auteur, qu’à l’âge de 84 ans, j’ai dû subir, voici quelques mois, durant près de trois heures, un harassant interrogatoire policier d’une sorte de «Brigade de répression de la pensée indocile» agissant à la suite d’une plainte d’une association totalitaire que notre bien complaisante justice a estimée recevable. Il en fut de même pour Anne-Marie Delcambre, célèbre islamologue.

Il semblerait en effet que dans notre patrie qui se donne pour devise le triptyque Liberté, Egalité, Fraternité, il soit interdit de présenter l’islam autrement que sous l’image d’une religion d’amour, de tolérance et de paix. Moi je ne demande qu’à faire plaisir à ceux qui le croient réellement.

Qu’importe si la malveillante réalité ne plaide malheureusement pas dans ce sens ? Sachez, bonnes gens que lorsque les faits, trop têtus, infirment une idée imposée, ce sont les faits qui se trompent.

Moyennant quoi, après Manhattan, Madrid ou Londres, les guerriers de Mahomet peuvent sans être excommuniés, ni perturber les bonnes consciences, perpétrer à Bombay leur rituel sacrifice de personnes préalablement désignées comme non humaines. Ces intempérants du coran ont ainsi la même Weltanschauung que leurs maîtres et confrères gorgés de Mein Kampf aux «beaux jours» des camps de la mort.

Et à l’heure même où le bilan de ce pieux carnage n’est pas encore complètement établi, son record est déjà battu à Jos (Nigeria) dans ce que nos médias édulcorants désignent par «flambée de violences interreligieuses». «Interreligieuses» ? : Ce fallacieux euphémisme auquel les médias aux ordres recourent, et qu’on peut décoder par «musulmanes», n’en a pas moins causé la mort de près de 400, voire 500 Nigérians.

Petit «détail». Parmi les victimes de Bombay figurent des Juifs, religieux Loubavitch qui ne sont pas «sionistes» et des citoyens israéliens. On me rétorquera qu’ils ne sont pas les seules victimes. J’en conviens mais comme toujours, ces Juifs sont des «privilégiés». Au lieu d’être «simplement» abattus sans autre forme de «procès», ils furent au préalable longuement torturés, comme l’ont constaté avec horreur les médecins légistes qui en ont pourtant vu d’autres, sur les corps ligotés des victimes. Sortez vos mandolines et vos luths et chantez-nous la douceur, l’amour, la tolérance et la paix que l’Islam fait rayonner dans le monde des infidèles.

Pour mettre les choses au point, je ne pense pas a priori qu’un individu se prosternant cul braqué vers le ciel soit plus dangereux qu’un autre individu qui fait le signe de croix ou qui sacrifie à toute autre croyance ou les rejette toutes. Nous avons même été témoins durant le sinistre et meurtrier 20ème siècle des pires abominations commises sans référence à quelque divinité que ce soit, sous la couleur brune du national socialisme ou la couleur rouge du communisme marxiste dans ses versions léniniste, stalinienne, maoïste ou polpotiste. Les religions comme les idéologies ne s’évaluent en fin de compte que par ce que font ceux qui s’en réclament. Or l’actualité toujours tragique nous force de constater que là où il y a l’islam, il y a danger. Pure coïncidence? Pendant que nous faisons le décompte des victimes, d’autres carnages sont en ce moment même en cours de préparation. Où ? N’importe où, là où ceux qui «viennent jusque dans nos bras, égorger nos fils, nos compagnes» trouveront assez de musulmans, paisibles ceux là, pour s’y mouvoir comme un poisson dans l’eau, puiser dans cette population des futurs guerriers de Mahomet. Minoritaires ? Même si la France ne compte, selon la rassurante parole officielle, «que» cinq à six millions de musulmans, ce qui est certainement bien en deçà de la réalité, puisqu’il y en a probablement largement plus du double, un pour mille, ce qui est très minoritaire, ça donne tout de même cinq à six mille combattants. Or dans la guerre du terrorisme, c’est un chiffre énorme. Alors la prochaine cible serait-elle Paris, Londres, Berlin, Bruxelles ou Pékin ? Nous n’en savons rien, ce sont les barbares ivres de coran et de haine qui seuls en décident.

Mais puisqu’on nous rabâche et ressasse que ce terrorisme n’est pas le véritable islam, où sont donc les organisations musulmanes qui se prétendent en désaccord avec cet islam violent dans lequel, disent-ils, ils ne se reconnaissent pas ? Ou bien l’islam ne serait-il qu’une version collective du Dr Jeckyl et Mister Hide ?

Et où sont les «associations antiracistes» ? A Bombay, les guerriers de Mahomet ont tué des êtres humains pour leur seule appartenance à une nationalité ou à une religion désignées. Normalement cela s’appelle «crime raciste», «crime contre l’humanité» et «crime de guerre» puisqu’il s’agit d’une guerre de facto. Normalement, des associations telles que SOS Racisme, LDH ou Mrap qui se sont tellement émues de Guantanamo, dont les prisonniers ne sont pas tous des innocents, feraient descendre le ban et l’arrière ban de leur clientèle dans les rues pour crier leur indignation. Prière de me prévenir si vous entendez parler d’une telle manifestation. Pour ces associations, dès lors que des musulmans ou des blacks en sont les auteurs, il ne saurait s’agir de crimes racistes et cela sort du champ de compétence de ces antiracistes à géométrie variable. Or mettons nous ça dans la tête : le rôle assigné aux musulmans et aux blacks par les metteurs en scène du théâtre antiraciste est celui de «victimes», de «discriminés» «d’humiliés». Pour pouvoir jouer le rôle de justiciers, le Mrap, la LDH et SOS Racisme cherchent par voie de petites annonces des skinheads, de préférence membres du Front National, pour perpétrer le prochain carnage raciste.

J’allais aussi oublier l’UOIF et autres associations musulmanes dont on est en droit d’attendre une gigantesque manifestation pour condamner sans équivoque ceux qui, par leur comportement bestial, nuisent à la belle image que ces associations mahométanes s’ingénient à donner de l’islam.

Le reste n’est que savants échafaudages d’hypothèses et de contre–hypothèses sur les causes, tenants et aboutissants politico-géostratégiques.

On a même pu entendre dans je ne sais plus quelle émission radio ou télé un «expert» soutenir d’une voix grave et accusatrice que la minorité musulmane de l’Inde, forte tout de même de quelque 120 millions d’individus, est «discriminée», ce qui justifierait la "révolte" musulmane. Sans me prétendre expert, je crois me souvenir que les islamistes, voulant un état bien à eux, ont créé le Pakistan au prix d’un bain de sang et d’un nettoyage ethnico-religieux. Alors que le Pakistan est constitutionnellement un état musulman pour les seuls musulmans, l’Inde, multiethnique et pluri-religieuse n’a pas de religion d’Etat. Alors, pour comparer ce qui est comparable, commençons par demander à ces prétendus experts quel est le sort des minorités non musulmanes qui subsistent au Pakistan.

Si un jour vous vous retrouvez, sans trop savoir pourquoi, avec la gorge tranchée, profitez du temps qui vous reste à vivre pour chercher le tort que vous avez fait à votre assassin.

© André Dufour pour LibertyVox http://www.libertyvox.com/article.php?id=360


...massacres de Bombay novembre 2008...


...décapitation d' un infidèle...


-décapitation pénale selon la charia...


Illustration de l'article "Les Pleutres" http://www.libertyvox.com/article.php?id=218 ayant entrainé la plainte d'une association et ayant justifié la convocation d'André Dufour et Anne-Marie Delcambre par la police française.

Les titres, chapeaux et illustrations sont choisis par la rédaction de Liberty Vox et ne relèvent pas de la responsabilité des auteurs et autres webmestres!

 

La discrimination anti-française ne passera pas !

Optimus Prime, révolté par la discrimination dont sont victimes les Français de Souche, nous adresse ce manifeste.

Il n’a pas fallu attendre longtemps ! A peine l’élection de Barak Obama connue, les représentants auto désignés des officines pro immigrés ont profité de cet événement pour exiger l’instauration de quotas ethniques par l’intermédiaire d’un manifeste, alors qu’une crise économique sans précédent frappe de plein fouet les classes laborieuses de la république française.

Sans surprise pour ceux qui comme nous n’ont plus d’illusions quant au personnel politique de ce pays, on constate que se sont empressés de signer les principaux responsables de ce parti dit de droite, l’Ump, au milieu d’autres élus de la nation.

Faut-il s’en étonner alors que récemment, lors d’une réunion organisée à Nice, Christian Estrosi, député maire de cette ville, a ouvertement prôné l’instauration de tels quotas.

Mais surtout cette démarche est appuyée par Carla Bruni, épouse actuelle du locataire de l’Élysée, qui déclarait d’un ton méprisant, entre deux vocalises inaudibles, ne pas se sentir française.

Ainsi, le système égalitariste français serait donc un obstacle pour ces démocrates "nouveaux français". Cette dernière expression ayant des relents de "peuple ancien" et "peuple nouveau", concepts chers à un autre grand démocrate du 20ème Siècle : Pol Pot.

Pendant des siècles des courants migratoires ont amené des gens de tous horizons, ces personnes n’ont jamais représenté la majorité ni essayé de modifier à leur convenance les fondements de la société qui les accueillait. Il semblerait donc que cet antique savoir-vivre, ce respect du pays "qui accueille" ait disparu.

Désormais, les nouveaux venus "exigent" et cela avec le soutien actif de nos élites corrompues. Tout ceci au nom d’un passé dont nous serions coupables, au nom d’une victimisation perpétuelle. On va même jusqu’à nier l’existence d’un peuple vivant pourtant sur cette terre depuis des siècles. L’expression "français de souche" étant même considérée comme une horrible marque de racisme manifeste envers les "nouveaux français".

Que ceci soit clair, nous n’avons en rien à nous excuser ou nous repentir. Nous ne nous sentons en rien engagés par les positions collaborationnistes prises par la racaille élitaire. Cette dernière, vautrée dans ses palais luxueux, se garde bien d’ailleurs d’appliquer à elle-même ce qu’elle veut imposer au peuple. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de super privilégiés et profiteurs du système.

On observe que ces chantres forcenés de l’anti-racisme se font les promoteurs d’une proposition authentiquement raciste, car il n’existe pas de discrimination positive, il y a discrimination tout court à partir du moment où on se base sur des critères ethniques ou religieux pour sélectionner les personnes.

Mais ce racisme ne choque pas cette caste du moment qu’il s’applique à cet individu dont ils souhaitent la disparition : le Français de souche.

Nous refusons, à l’heure où les emplois risquent de disparaitre par centaines de milliers, voire par millions, de nous voir refuser l’accès à notre propre pays sous prétexte de notre ascendance.

Nous refusons tout court ce crime contre tous les principes fondant notre république.

Nous refusons de voir disparaitre notre civilisation millénaire.

Les Français de souche, qu’ils soient de métropole comme des Dom-Tom, ne sont pas des «Sous-Chiens» !

Le racisme anti-français ne passera pas !!!

© Optimus Prime pour LibertyVox et Euro-Reconquista http://www.libertyvox.com/article.php?id=361


Nous ne vous devons rien!

Url "miroir" de cet article sur Euro-Reconquista: http://www.euro-reconquista.com/site/spip.php?article31

Je retiens cette phrase de votre article dont les idées sont reprises dans le reste du texte: "qu’ une crise économique sans précédent frappe de plein fouet les classes laborieuses de la république française."
Je m' inscris absolument en faux contre cette affirmation selon laquelle nous vivrions une "crise économique", et encore plus en faux contre son complément d' objet direct : " sans précédent"! Voir mes analyses sur mon blog ( lien ci-dessous ) reprises aussi sur LE PILORI de FCDC.
Par ailleurs les "classes laborieuses" n' appartiennent pas forcément à la république française! Il y a aussi ceux qui refusent cette chienlit républicaine, installée par des salauds, pour asservir les cons à leur idéologie totalitaire, criminelle contre l' Humanité...
La référence permanente à l' appartenance républicaine présupposée de toute la population est une insulte aux rares personnes intelligentes, dévouées, comme moi-même, au BIEN PUBLIC! La caractéristique des "connards républicains" étant qu' ils font tout leur possible pour m' empêcher de les aider à mieux vivre et à s' élever au-dessus de leur médiocrité naturelle. Je n' en reviens d' ailleurs pas encore, à 62 ans, d' avoir pu protéger un village de 200 maisons de la bêtise républicaine et de la trahison communiste durant dix ans, de 1973 à 1983. Avant que le socialo-communisme ne finisse par digérer les deux cents maisons dans un magma de plusieurs milliers de constructions, aussitôt habitées par des "immigrés" invités dans le seul but de nous charger à mort! La guerre nous est déclarée depuis 1917... Et j' ai été victime, malgré ma forte résistance indépendante, reconnue et honorée à l' époque, du raz de marée gauchiste dont on voit maintenant les conséquences désastreuses. La "connerie" est un troupeau massif impossible à arrêter par la seule intelligence... Quant à la clairvoyance, les "cons" en dénient l' existence car leur minuscule cervelle les empêche de seulement même l' imaginer!

Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS

NON DEFICERE MINIME

courriel: ldesmaret@voila.fr

http://serviteurdubienpublic.blogspot.com

NDLR: Il est rigoureusement exact qu' il n' y a pas actuellement à proprement parler de crise économique, financière ou industrielle mais plutôt une véritable escroquerie tendant à le faire croire afin de faire paniquer les petits épargnants et investisseurs et les faire vendre à vil prix au profit des requins affiliés à la secte noire maçonnique satanique mondialiste qui enregistreront immédiatement de substantielles plus-values. Les actuels problèmes économiques, financiers, industriels et monétaires peuvent aisément être résolus par une bonne administration et gestion royales. Pour ce qui est des problèmes sociaux, force estd e constater comme le souligne à fort juste titre Optimus Prime qu' ils sont générés essentiellement par l' immigration afroasiate nazislamiste en particulier pour des coûts très élevés et sans cesse augmentés ainsi que l' enregistre le Sénat aux IURL ci-dessus. Il faut mettre fin à la substitution de la population européenne et occidentale de souche banche, chrétienne et juive par des populations exotiques afroasiates nazislamistes en particulier.

Aounit soit qui mal y pense

Le Mrap s’est fendu d’un communiqué sur les massacres de Bombay. Explication de texte d’André Dufour.

Quelles qu’en soient les motivations, quel qu’en soit le commanditaire, le carnage terroriste commis à Bombay au nom de l’islam réunit tous les critères d’un crime raciste. L’objectif du commando était bien de tuer, de façon sélective, des êtres humains sélectionnés sur des critères religieux : chrétien, hindouiste ou juif, et de citoyenneté ciblée : américaine, anglaise, indienne ou israélienne. Tenancier d’un fonds de commerce antiraciste, le Mrap, qui a senti le vent du boulet, s’est fendu d’un communiqué rédigé, bon chien chasse de race, en langue de bois métissée de LTI et de Novlangue. (http://www.mrap.fr/communiques/bombay).

«Le Mrap condamne les attaques dirigées essentiellement contre les populations civiles» dit son communiqué, ce qui est la moindre des choses et de surcroît ne coûte rien, mais le lecteur qui n’aura pas suivi l’actualité ne saura jamais qui est l’agresseur, qui est l’agressé et qui sont les victimes. On est comme ça au Mrap : discret et pudique. Il faudra lire le communiqué stalinoïde jusqu’au bout pour que le coupable soit enfin désigné du doigt, mais comme dans un suspense de roman policier, ce n’est pas celui qu’un lecteur prisonnier de ses préjugés racistes imaginerait.

Or à l’heure où le Mrap sortait de son silence, on savait déjà qu’il s’agissait d’une agression terroriste de caractère raciste menée par une organisation islamiste, que le pays agressé s’appelle Inde, que la base arrière des agresseurs est au Pakistan et que les civils abattus furent soigneusement ciblés selon des critères raciaux, ethniques ou religieux, réunissant ainsi tous les paramètres d’un racisme bestial qu’à l’instar de son devancier nazi, l’islamisme en guerre contre l’Occident cultive avec d’autant moins d’effort qu’il le retrouve aux sources même de l’islam.

La moindre des choses pour un Mouvement prétendument antiraciste eut été de dénoncer non pas une vague et imprécise «attaque dirigée essentiellement contre des civils» mais de condamner sans équivoque ce carnage raciste en en désignant les auteurs, chose qu’il aurait certainement faite si les assaillants étaient hindous, «sionistes» ou américains et les victimes musulmanes. Or là encore, cette mouvance «antiraciste», telle une pieuvre sur la défensive, lâche son brouillard d’encre.

En parlant de la «stratégie de tension, oeuvre d’irresponsables» le Mrap brouille les pistes : Si stratégie de tension il y a, ce ne peut être que l’œuvre d’un Etat et cet Etat, en l’occurrence, n’est autre que le Pakistan. J’ignore les liens possibles ou probables entre les réseaux djihadistes et le gouvernement pakistanais. Peut-être, voire sans doute, le gouvernement de ce pays ingouvernable n’était-il pas informé de ce qui se tramait ; mais ce qui paraît le plus probable, c’est l’implication des services secrets de ce pays dans la préparation et la logistique de cette agression contre un Etat voisin. Mais le Mrap ne semble pas inquiet de l’impuissance d’un Etat musulman détenteur de l’arme nucléaire, face à l’aventurisme irresponsable de ses barbouzes. Avant de m’inquiéter de la bombe chiite de l’Iran, je redoute la bombe sunnite dont les barbouzes pakistanais au service du djihad n’auront aucun mal à s’emparer.

Cela devrait également inquiéter le Mrap. Or, à l’instar de certaines sectes qui voient dans tout malade un pécheur puni, la secte du gourou Mouloud Aounit désigne enfin le vrai coupable : l’Inde. Selon lui l’Etat de Maharastra, dont Bombay est la capitale, avait été gouverné, jusqu’en 2004 par «le BJP, allié au Shiv Sena, parti nationaliste extrémiste hindou, violemment antimusulman dont le chef se dit admirateur d’Hitler». On le tient donc le vrai coupable.

Si le Mrap se donne pour mission de dénoncer tous les admirateurs d’Hitler, il faudrait peut-être qu’il commence par balayer devant sa porte ou celle de ses commettants. Dans les pays musulmans par exemple où, en ce moment, Mein Kampf et les faux Protocoles des Sages de Sion sont des best seller «étudiés» dans les écoles. D’autre part, l’Inde, n’en déplaise aux totalitaires du Mrap, semble bien être une fédération d’Etats démocratiques puisqu’un vote a suffi pour renvoyer ce gouvernement inspiré par un «admirateur d’Hitler». Ce mystérieux «BJP allié au Shiv Sena», qui s’est incliné devant le suffrage populaire, me paraît donc bien moins «hitlérien» que n’importe lequel des régimes en place dans les pays musulmans si chers au camarade Mouloud Aounit.

Mais puisqu’il est si grave d’avoir été admirateur, voire allié d’Hitler, je signale à la vertueuse vindicte de ces antiracistes à géométrie variable des personnages tels que Staline (qui fut l’allié d’Hitler d’août 1939 à juin 1941) dont le Parti à sa botte fut le fondateur du Mrap, le mouvement palestinien dont l’initiateur, le grand muphti de Jérusalem, mit au service d’Hitler une légion SS musulmane ; et plus près de nous, Ahmadinejad qui, rêvant d’une Shoah nucléaire pour parachever l’œuvre d’Adolf Hitler, fait des mamours au Mussolini vénézuelien. Alors cette «reductio ad Hitlerum» fait bien partie de l’héritage génétique du Mrap dont les fondateurs staliniens usaient et abusaient du préfixe «Hitlero» pour disqualifier leurs opposants (Hitlero-Trotskistes, Hitléro-Sionistes entre autres gracieusetés) auquel le Mrap a ajouté sa variante «Raciste».

Le Mrap trahirait son héritage s’il ne tentait pas de minimiser ce crime islamiste de Bombay en dénonçant dans la sanglante partition du Pakistan en 1947 un héritage du colonialisme britannique. Le machiavélisme britannique dans son empire colonial n’est plus à démontrer mais faut-il en rajouter ? Or, le Pakistan n’est pas né du «colonialisme britannique», puisque l’Inde, gouvernée par Gandhi, venait d’accéder à l’indépendance, mais de la volonté islamiste de détacher de l’Inde multiethnique et multiconfessionnelle un Etat purement musulman ; je crois du reste que, sauf erreur, Pakistan signifie «Pays des purs», ce qui n’est pas très aimable, voire un tantinet raciste, envers les autres peuples qui, n’étant pas musulmans, ne peuvent qu’être impurs. Ça a quelques relents nauséabonds de la «Limpieza de la sangre» de l’Espagne du temps de l’Inquisition, ou de la pureté raciale aryenne des nazis par opposition aux «sous-hommes». Plutôt que de traquer les Français certainement moins racistes que les «purs» musulmans, et à moins qu’un serment d’allégeance ne s’y oppose, le Mrap devrait plutôt s’en prendre aux Etats effectivement racistes et xénophobes tels que le Pakistan ou l’Arabie Saoudite.

Toujours est-il que le multiculturalisme, réprimé et banni en terre d’islam, semble donc un article que l’Islam réserve à l’exportation vers l’Occident et les pays où il est encore minoritaire. Du reste, sans doute par inadvertance, le communiqué du Mrap rappelle, comme allant de soi, que l’Inde est un «Etat multi religieux à prédominance hindoue», tandis que la Pakistan est bien un «Etat musulman» sans que cela ne dérange le Mrap. Cela n’empêche pas le Mrap de ménager l’Etat purement musulman et de culpabiliser l’Inde multiculturelle. Laissons donc le Pakistan pur à Mouloud Aounit, militant du multiculturalisme… en France.

Après avoir beaucoup parlé pour ne rien dire sur le fond du problème, le communiqué du Mrap nous exhorte à «ne pas céder aux réactions passionnelles et irréfléchies», c’est ce à quoi le Mrap invite à travers l’Inde, pourtant agressée, et tous ceux qui sont les cibles ouvertement désignées des terroristes musulmans, c'est-à-dire les chrétiens, les hindouistes, les bouddhistes, les juifs, les athées et, plus généralement les Occidentaux, à se laisser passivement exterminer sans céder aux réactions passionnelles et irréfléchies. Nous n’avons donc d’autre choix que de l’accepter sous peine d’être taxés de racistes par les associations antiracistes.

Et pour couronner son infamie, le Mrap a l’impudence de demander à la «communauté internationale» «d’entreprendre des démarches auprès des autorités indiennes pour les mettre en garde». Les mettre en garde contre les nouvelles agressions qui se ourdissent au Pakistan ou dans tout autre pays ? Que nenni ! Nous sommes bel et bien devant une mise en garde contre toute mesure que l’Inde prendrait pour prévenir toute nouvelle agression. Et le Pakistan ? Il n’en est nulle part question. Le danger, c’est l’Inde «multiculturelle» ! Salauds de victimes !

Et sur sa lancée dans l’imposture, le communiqué du Mrap ordonne à la classe politique indienne de s’engager à ne plus laisser dégénérer les affrontements ethniques ou religieux. Or le modèle indien, hérité d’une longue histoire, nous paraît une véritable poudrière que le Mrap ne tente pas moins d’imposer à la France, alors qu’il n’exige rien de tel du Pakistan. Et pour cause. Ce pays des purs ignore en effet les affrontements interreligieux. Preuve de vertu ? Plutôt preuve d’un nettoyage ethnico religieux mené «avec succès» à son terme. Après ce beau discours, le Mrap, drapé d’un antiracisme ensanglanté, peut lancer une mise en garde contre une exploitation raciste et xénophobe des «événements» de Bombay.

Vous avez bien lu «événements». Le massacre délibéré et bien planifié d’anglo-saxons, de chrétiens, d’hindouistes et de juifs à Bombay est, selon, le Mrap un «événement». C’est un point de «détail» en somme. Et c’est «ça» qui veut soumettre notre pensée, notre langue, notre culture à sa loi.

En guise d’épilogue à ce «communiqué du Mrap», Cécilia Gabizon nous apprend dans le Figaro de samedi 6 et dimanche 7 décembre qu’à Auxerre, un groupe d’une trentaine de musulmanes ensachées dans leur niqab noire, dans la mouvance de l’imam el Mouloudi Moutaa, se réunissent régulièrement et font du prosélytisme pour vouer aux gémonies la France, les Français et les Juifs «qu’il faut anéantir» et pour prôner le djihad, au point que les RG prennent leur cas très au sérieux. Cela ne date pas des «événements» de Bombay. Et pourtant le Mrap a raison de s’inquiéter des réactions racistes et antisémites qui pourraient se manifester en France. Sauf qu’il n’a jamais porté cette affaire devant les tribunaux. En France, il est tellement plus facile pour le Mrap d’envoyer Fanny Truchelut en prison.

© André Dufour pour LibertyVox http://www.libertyvox.com/article.php?id=362

L'article de cécilia Gabizon : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/12/05/01016-20081205ARTFIG00601-de-plus-en-plus-de-femmes-islamistes-radicales-.php

NDLR: Même en enfarinant le pote Mouloud, il est impossible de le blanchir... de ses préjugés antiracistes orientés bien entendu...

 

L’évêque orientaliste et le prêtre oriental

Un évêque belge qui travaille à l’islamisation de son pays, opposé à un simple curé défendant le message christique, voilà de quoi faire bondir Anne-Marie Delcambre !

On pourrait presque écrire un conte sur ce sujet. Il était une fois, dans le royaume de Belgique, un Belge nommé Guy Harpigny qui, devenu prêtre en 1973, à l’âge de 35 ans, décida de s’inscrire en théologie et en langue arabe, à l’université catholique de Louvain.

On peut se demander pourquoi ce choix de la langue arabe puis ensuite de l’islam par ce prêtre belge chrétien ? Une seule réponse : l’influence du grand orientaliste Louis Massignon. Eh oui, le jeune prêtre allait grossir la cohorte des prêtres chrétiens «massignoniens» qui sont si attachés au dialogue islamo-chrétien. Mais un psychanalyste averti verrait tout de suite que cette attirance pour l’arabe et pour l’islam dérive de plusieurs sentiments. Guy Harpigny a choisi de devenir prêtre pour des raisons qui nous échappent et des raisons qui lui échappent. Ce sont ces dernières qui nous intéressent.

Une certaine bourgeoisie belge traditionnelle n’a jamais vraiment accepté notre modernité capitaliste, individualiste, compétitive. Le prêtre Harpigny, qui fut certainement un bon élève, ne se sent pas à l’aise dans cette société belge laïque où les femmes sont trop libres et égoïstes. Alors, même inconsciemment, il trouve des beautés dans la civilisation musulmane traditionnelle, avec son esprit de partage, la chaleur des relations humaines, les femmes voilées et obéissantes.

Et puis, surtout, «les musulmans, eux, ils croient». Et Guy Harpigny, comme tous les prêtres dialogueux massignoniens, estime qu’il vaut mieux croire à quelque chose que de ne rien croire du tout, et ils s’imaginent (ou veulent s’imaginer) que puisqu’ils croient, ils croient à peu près à la même chose. Ils confondent ainsi allègrement foi et religion dans une cécité volontaire ou involontaire. Le prêtre belge Guy Harpigny va pousser jusqu’au doctorat ses études sur l’islam et ses efforts seront couronnés de succès puisqu’il sera nommé… évêque, dans le diocèse de Tournai.

Or, dans ce diocèse de Tournai, il y a un prêtre oriental, naturalisé belge et qui, lui, n’est pas un prêtre massignonien. Charles-Clément Boniface, dit «le Père Samuel» est né en Turquie orientale d’une famille de chrétiens orthodoxes, de rite syriaque. Très tôt il a choisi d’être moine orthodoxe. Mais il se convertira au catholicisme. Après avoir été prêtre en Turquie, puis au Liban, c’est en Europe, en Belgique où il s’installera et demandera à être naturalisé. C’est dans le diocèse de Tournai que le Père Samuel sera amené à exercer son ministère de prêtre.

Le Père Samuel, attaché au port de la soutane, de la barbe, du chapeau et du grand crucifix, n’acceptera pas la tenue vestimentaire des prêtres belges. Certes, en Belgique les prêtres sont rémunérés mais ce n’est pas ce que recherche le Père Samuel. Ce qu’il veut c’est «avertir», avertir en particulier… du danger de l’islam. Car ce danger, lui il le connaît. Il sait que les musulmans considèrent les juifs et les chrétiens comme inférieurs, tolérés mais non traités en égaux.

Avec stupeur il s’aperçoit que l’Europe, en l’occurrence la Belgique, voit dans l’islam une religion d’amour, de tolérance et de paix ! Comment pourrait-il être d’accord avec cette vision de l’islam, alors qu’une partie de sa famille a été massacrée par les musulmans, alors qu’il sait qu’en terre d’islam les chrétiens sont humiliés et persécutés. Quelle poésie peut-il trouver dans la religion musulmane ? Lui sait que l’islam, par nature, est guerrier et conquérant et qu’il n’est doux que lorsqu’il est minoritaire. Alors ce prêtre oriental se met à parler et à écrire sur l’islam. Certes il n’a pas un doctorat mais il a un vécu théologique, linguistique. Il parle araméen, turc, arabe et il veut dénoncer la naïveté des Européens qui ne voient en islam qu’une version exotique du christianisme.

Entre l’évêque orientaliste, Guy Harpigny, qui poursuit son rêve massignonien de dialogue avec les musulmans et qui est flatté par les musulmans, invité, gratifié, traité comme un prince de l’Eglise et le prêtre oriental qui a toujours à l’esprit comment sont persécutés les chrétiens en terre d’islam, il ne peut y avoir d’accord.

L’évêque orientaliste voit les beautés de l’islam. Il rêve d’une entente entre chrétiens et musulmans sur le sol belge et encourage la construction des mosquées.

Le prêtre oriental voit les beautés de l’occident judéo-chrétien. Il faut voir comme il chérit son église achetée avec les dons de ses fidèles. Pour lui, le geste d'acheter une église, c’est sauvegarder le patrimoine ecclésiastique belge. Il rêve d'une éradication des mosquées. Les deux projets ne vont pas dans le même sens.

En France, une situation semblable s’était présentée entre un évêque orientaliste, Monseigneur Brunin, évêque d'Amiens, ébloui par l'islam et le prêtre oriental Antoine Moussali (1921-2003), prêtre lazariste, conscient des dangers de l'islam et nommé dans le diocèse d’Amiens.

L’évêque orientaliste, à qui la présence du Père Antoine Moussali faisait de l’ombre, avait contraint l’érudit oriental à effectuer des tâches subalternes. Et le pauvre prêtre arabe, tellement modeste et tellement savant, auteur d’excellents livres comme «La Croix et le Croissant», était mort dans le plus profond dénuement.

Entre l’évêque orientaliste Guy Harpigny et le prêtre oriental Charles-Clément Boniface, dit «le Père Samuel», il ne peut y avoir d’accord. Tout sépare les deux hommes, tout les oppose. Guy Harpigny travaille à l’islamisation de la Belgique tandis que le Père Samuel travaille à la christianisation de la Belgique. Et ce qui est grave, c’est que les laïcs, libres-penseurs et les juifs (religieux ou athées) pensent que c’est Guy Harpigny qui a raison. Tout plutôt que de voir ressurgir un catholicisme à l’ancienne. C'est ce qu'ils craignent le plus.

Ce que ces Belges islamophiles verront un jour surgir, c’est un islam radical qui les traitera avec autrement de dureté que le catholicisme. A ce moment là ils regretteront de n’avoir pas écouté le Père Samuel. Mais il sera trop tard.

© Anne-Marie Delcambre pour LibertyVox http://www.libertyvox.com/article.php?id=363


Le massignonien islamiste"évêque" de Tournai et le Catholique Père Samuel

L’Afrique noire est mal partie

René Dumont dressait ce triste constat sur l’Afrique en 1962. 46 ans plus tard, Martin Birnbaum n’est guère plus optimiste.

Il y a presque 50 ans, un des premiers écologistes français (bien avant l’avènement des partis «verts») a lancé au monde un cri d’alarme : après la décolonisation, les tentatives d’installer en Afrique des républiques populaires et socialistes gouvernées par des partis uniques, ne pouvaient que se révéler toutes désastreuses. Il a mis en garde autant l’Afrique que l’Occident que ce qui attendait l’Afrique était soit la famine soit l’état de mendiant de l’aide internationale.

Son constat était simple et les résultats de ses prévisions se sont vérifiés au fur et à mesure du temps qui passait. Il suffit de regarder le graphique qui suit pour réaliser que l’Afrique, de 222 millions d’habitants en 1950, a vu sa population augmenter depuis de presque 5 fois (1 milliard en 2010) pendant que sa production alimentaire propre n’augmentait que de 2,7 fois. En 2020 l’Afrique aura 1,2 milliard d’habitants (six fois plus qu’en 1950) avec une production alimentaire propre qui n’aura augmenté que d’environ trois fois.

Malthus avait déjà expliqué, il y a plus de 200 ans (Essais sur le Principe de Population), que les ressources alimentaires de la planète ne s’accroissant que selon une progression arithmétique, tandis que les populations augmentent selon une progression géométrique, sauf facteurs «correcteurs» puissants (guerres, pandémies, etc.), vient un moment où la famine pointe à l’horizon.

Ce qui s’est passé en Afrique, avec la complicité de l’Occident et l’irresponsabilité des africains, est le résultat d’un cumul jamais rencontré dans l’histoire de l’humanité : croissance exponentielle de la population, absence de pandémies dévastatrices (pratiquement depuis la distribution de DDT après la deuxième guerre mondiale), des guerres uniquement larvées créant misère mais moins de morts que par le passé et la transformation d’un continent en abonné à l’aide internationale qui le maintient en vie. En parallèle, la destruction des moyens de production alimentaire (agriculture) comme résultat de politiques raciales et/ou «socialistes» portées par des tyrans sanguinaires se maintenant au pouvoir avec l’aide de l’Occident ou de l’Orient (Russie et/ou Chine).

Malgré l’aide financière et matérielle considérable dont bénéficie l’Afrique depuis des décennies, l’écrasante majorité de la population continue de vivre dans des conditions de grande misère et de détresse. En 1960, l’aide à l’Afrique représentait, déjà, 1.38% du PNB français, 0.56% au Royaume-Uni, 0.88% en Belgique en ne regardant que les pays ayant disposé de colonies.

Cela étant, depuis 50 ans, on observe une relation négative entre la valeur de l'aide internationale reçue par un pays et son taux de croissance. De 1970 à 1999, 17 pays de l’Afrique Sub-Saharienne ont reçu plus de 100 milliards de $ d'assistance de la Banque Mondiale. Pourtant leur PNB par habitant a diminué. En 50 ans, les Etats-Unis ont donné 500 milliards de $ aux pays pauvres, sans qu'on observe de progrès du niveau de vie. De 1987 à 1998, l'incidence de la pauvreté s'est accrue en Afrique. La moitié de la population y gagne moins d'un dollar par jour ; le taux de mortalité infantile est de un sur dix (1999). En Asie, de 1980 à 1990, la Chine et l'Inde n'ont bénéficié que d'une infime portion d'aide internationale (4% et 7% de leur PIB respectif) ce qui ne les a pas empêchés de jouir d'un taux de croissance fulgurant de leur économie.

L’Afrique n’est pas pauvre par la faute de la richesse des riches. La pauvreté et la faim n'ont rien à voir avec la redistribution du revenu mondial. Elles découlent, l'une et l'autre, de l'ineptie et de la rapacité des gouvernements en place, deux constats qui ne font pas partie du vocabulaire «politiquement correct». Et si on dit que les pays «donateurs» reprennent d’une main ce qu’ils donnent de l’autre, l’affirmation ne tient pas debout. Même si elle est répétée ad nauseam. Il suffit de regarder l’effacement des dettes à répétition concédé par la France, l’Allemagne ou les Etats-Unis. Par la faute des gouvernements locaux, l'aide internationale ne fait, en réalité, que susciter une dépendance généralisée ; elle aboutit en bonne partie dans les comptes bancaires des potentats locaux protégés par les instances politiques (gouvernements, partis, élites intellectuelles et industrielles etc.) des pays donateurs de l’Europe, des Etats-Unis et du Japon. La Russie ? La Chine ? Elles vendent des armes à des pays africains en guerre et la Chine devient le deuxième investisseur du continent (surtout dans les pays de grande misère : Soudan, Zimbabwe, Guinées etc.) et colonisateur s’il en est.

Depuis 1960, les pays riches ont consacré près de 5000 milliards de dollars US au développement international. Malgré cela, les Nations-Unies rapportaient en 2003 que près de la moitié de l’humanité vivait avec moins de 2 dollars US par jour. Après 50 ans d’aide internationale, où en sommes-nous ?

Le magazine Parade (2006) a publié son classement des vingt plus ignobles dictateurs encore au pouvoir. Les noms les plus familiers : Fidel Castro, Kim Jong Il, Robert Mugabe, Omar Al-Bashir. Ils se sont tous rendus coupables de violations des droits de l’homme, voire dans certains cas de génocide. Un point commun unit ces dirigeants : chacun d’entre eux a reçu d'importantes aides au développement en provenance de pays occidentaux.

Omar Al-Bashir, le dictateur soudanais, se trouve en tête du classement. Pendant son règne, les pays de l’OCDE ont distribué plus de 6 milliards de dollars d’aide non militaire au régime soudanais. Ce qui ne l’empêche pas de fricoter avec la Chine (qui empêche toutes sanctions pour le génocide au Darfour car il y a du pétrole au Soudan), faire ami-ami avec l’Iran qui attend que le pays tombe dans son escarcelle comme un fruit mûr, le tout avec la bénédiction tacite de la Ligue Arabe qui n’en peut mais. Les USA y ont contribué pour plus d’un milliard de dollars. Kim Jong Il est deuxième au classement et a reçu plus d’un milliard de dollars, dont plus de la moitié en provenance des USA. Robert Mugabe du Zimbabwe fait partie du «top 5» de cette liste. Les Etats-Unis, à eux seuls, lui ont apporté plus d’un milliard de $.

L’Afrique a été le principal bénéficiaire de l’aide internationale. Pourtant, elle compte toujours le taux le plus élevé de mortalité infantile. Sa durée moyenne de scolarisation, avec 1.6 année en 1992, était la plus courte du monde. Depuis, le taux de scolarisation n’a fait que baisser à de rares exceptions (Ethiopie, Guinée Bissau, par exemple). La part de l’Afrique dans la production mondiale est de moins de 2 % (1.7 %) bien que sa population représente 15% de celle de la planète. Une vingtaine de pays africains sont engagés dans des conflits civils ouverts ou larvés avec plus de 6 millions de réfugiés et 17 millions de déplacés. Enfin, selon les données de la Banque Mondiale, la moitié de la population de l’Afrique sub-saharienne vit depuis l’an 2000 dans une pauvreté absolue.


Afrique noire – espérance de vie à la naissance par pays.

Les états en cause sont subventionnés parce que leurs sujets sont pauvres et c'est à eux d'allouer ensuite les fonds. A moins de faire preuve d’angélisme et de croire que les hommes politiques et la bureaucratie chargés de distribuer les aides ne sont préoccupés que par le bien-être des citoyens, on doit bien réaliser que l’aide n’est rien d’autre qu’une source de revenus pour eux. Ils sont ainsi encouragés à éviter les réformes qui pourraient avoir pour conséquence de soulager durablement la population, puisque le financement international devrait alors s'arrêter. Cet effet pervers de l’aide internationale à l’Afrique est lui aussi interdit de cité par le politiquement correct.

Qu’à cela ne tienne, l’Europe a décidé d’accroître l’aide à l’Afrique : 25 milliards d’euros pour 2010 et 38 milliards d’euros pour 2015. Notre pays se targue d’être le deuxième contributeur européen pour l’aide à l’Afrique. Plus personne ne se souvient des glas qui suggéraient de donner des sous à la Corrèze plutôt qu’au Zambèze… Ni de la rupture annoncée par Nicolas Sarkozy pendant sa campagne présidentielle. Rupture avec «la France-Afrique» de triste mais de longue mémoire (Foccart sous De Gaulle et Pompidou, le «fils» sous Mitterrand, ensuite Chirac, père nourricier de Bongo et alea) ? En guise de rupture on a sacqué, à la demande de deux ou trois dictateurs africains, le socialiste ministre de la coopération…

Il faut bien admettre que les aides déversées sur le continent noir ont comme principal résultat que la population africaine se multiplie à une vitesse jamais et nulle part ailleurs constatée dans l’histoire de l’humanité. Elle est passée de 130 millions d’individus en 1900 à 780 millions en 2000 et atteindra au moins 2200 millions à la fin du siècle présent, en dépit de la pandémie du SIDA et malgré les famines dues à la désertification provoquée par des hommes, transformés en assistés de la communauté mondiale (moins les pays arabes, naturellement). Il faut savoir que le taux de fécondité en Afrique noire est encore en moyenne de 7 à 8 enfants par femme en âge de procréer. Certains croient, bien à tort, que les ravages de l’épidémie de SIDA vont casser ce dynamisme démographique. En réalité, à part quelques pays particulièrement touchés comme l’Afrique du Sud et le Zimbabwe, ce désastre sanitaire n’empêchera pas la population d’Afrique Noire de continuer à s’accroître très rapidement. Un pays comme le Nigeria verra sa population dépasser les 300 millions d’ici vingt ans, soit autant à lui seul que toute la zone Euro.

Mais parler de l’Afrique au moment où la crise financière de l’Occident fait des ravages autant dans les économies développées que dans celles en état de développement peut paraître incongru. Il y a une raison majeure, d’actualité, elle s’appelle le Zimbabwe et l’épidémie de choléra qui y sévit depuis quelque temps.

Le Zimbabwe est le stéréotype de la faillite du continent africain : un pays qui, jusqu’en 1986, était un des greniers de l’Afrique a été réduit à la mendicité en une vingtaine d’années par un dictateur qui s’est maintenu au pouvoir avec l’aide de ses voisins immédiats (Afrique du Sud) et la complicité pendant de longues années des «pays socialistes» (Russie, Chine, Cuba, en particulier) et de certains pays arabes (Libye surtout). Pour ne pas parler de notre propre pays qui a laissé l’Angleterre boycotter le dernier sommet Europe – Afrique à Nice en acceptant que l’ignoble Mugabe y participe.

Deux graphiques sont particulièrement parlants :


Regardez bien le changement d’allure des graphiques : l’année importante est 1986, date d’arrivée au pouvoir de Robert Mugabe. Depuis, l’Indicateur du Développement Humain (ONU) et l’espérance de vie à la naissance amorcent leur descente implacable : de 62 ans à moins de 40 ans actuellement. Mais, avant 86 le pays s’appelait la Rhodésie du Nord et plus de 200.000 fermiers blancs avaient développé une agriculture sans équivalent en Afrique noire (sauf en Afrique du Sud du temps de l’apartheid). Révolution politique, révolution agraire et distribution des terres aux supplétifs de Mugabe, expulsion des blancs (il en reste quelques milliers) et le résultat est là : le Zimbabwe vit de l’aide alimentaire depuis plus de dix ans. Son produit national brut descend de plus de 600 $ (courants) en 1986 à environ 300 $ en 2006. Le pays dépense 42 $ par an et par habitant pour la santé. Ce qui ne l’a pas empêché d’acquérir de la Chine en avril 2008 une cargaison d’armes et munitions pour 100 millions de $.

Le choléra ? Oui, 9000 cas recensés par les autorités locales et presque 750 morts. L'ONU estime que 60 000 Zimbabwéens pourraient avoir contracté le choléra qui ne s’arrête pas au fleuve Limpopo, frontière naturelle avec l’Afrique du Sud, et menace maintenant ce pays. Il faut savoir que, selon des sources dignes de foi, les deux tiers des Zimbabwéens ont quitté leur pays pour aller, pour l’essentiel, grossir les «sans papiers» d’Afrique du Sud.

Le Zimbabwe détient le record de malades du SIDA : 26% des hommes de 15 à 49 ans, seul le Botswana voisin fait «mieux»… 26,5 %, influencé sans doute par la vulgate dominante et promulguée au rang de politique de prévention par la ministre de la santé d’Afrique du Sud : «pour se prémunir du SIDA ou pour en guérir, il faut manger de l’ail».

L’Afrique du Sud est le premier responsable de ce qui arrive au Zimbabwe (naturellement après Mugabe). Depuis des années ce pays s’est opposé aux sanctions que les pays occidentaux voulaient prendre (ou ont pris) contre Mugabe et sa clique. Mais que peut-on attendre d’un pays qui a suivi, presque, la même voie. Regardez le graphique qui suit :

20 millions d’habitants en 1972, 49 millions en 2008 et un Indicateur du Développement Humain qui plonge sans retour visible à l’horizon. L’année de commencement de la chute ? 1993-94, l’arrivée au pouvoir de l’ANC de Monsieur Mandela. Mais cela est une autre histoire qui mérite que l’on s’y consacre pour la raconter. Histoire très différente de celle que nous chantent les gauches européennes, avec Johnny Clegg, qui y voient l’exemple de la cœxistence des races comme elles voyaient (ou voient encore) le bonheur socialiste ayant pris corps à Cuba.

Comme il est utile de raconter, aussi, l’histoire de la pénétration (ancienne et présente) de l’islam en Afrique avec son cortège d’intolérance, d’obscurantisme et de négation de l’autre. On voit les résultats tous les jours sauf que ce n’est pas politiquement correct d’en parler.

Eradication des noirs chrétiens ou animistes au Soudan, pogroms contre les chrétiens noirs au Niger, guerre de la Somalie musulmane contre l’Ethiopie chrétienne, l’islam avance à pas de géant en Afrique dans l’indifférence des autres continents. Et ce qui se passe dans les pays d’Afrique noire n’y est pas étranger. Ce qui permet au chef du Hamas de pérorer à Damas : «Dans quelques années ... ce monde changera, il se soumettra à la volonté arabo-musulmane, car c’est la volonté d'Allah».

René Dumont avait tout prévu pour l’Afrique noire qui était mal partie. Sauf cela.

A suivre.

© Martin Birnbaum pour LibertyVox http://www.libertyvox.com/article.php?id=364

 

Bonne nuit les petits

AFP, journalistes anesthésistes, descente avec André Dufour dans les égouts de la désinformation.

Pour ne pas perturber les enfants, on leur cache quelques réalités de la vie ou on les travestit. C’est le rôle de Gros Nounours avec son «Bonne nuit les petits» ou du Père Noël. S’y ajoute aussi le gendarme que l’on installe dans la tête des petits : le Croquemitaine d’abord puis, plus tard, la crainte de l’Enfer. Un prêtre qui inculque cette croyance en y ajoutant un brin d’auto-culpabilisation remplace avantageusement une brigade de gendarmes.

Et puis cette technique s’est étendue à la société où les détenteurs du pouvoir ont compris que le meilleur moyen de s’y maintenir sans heurts est de contrôler et manipuler l’information. La Propagandastaffel de Goebbels ou l’Agitprop de Staline remplissaient efficacement cette fonction dans leurs pays respectifs, tout en réprimant sévèrement le recours à toute autre source d’information.

Chez nous, de façon plus démocratique, paraît-il, c’est l’AFP, l’une des principales sources d’information de nos journalistes, qui en est l’instrument. Chacun sait que le conseil d’administration de cette Agence «indépendante» est composé, d’une part de fonctionnaires et personnalités désignées par le gouvernement et ses ministères, plus particulièrement le Quai d’Orsay, d’autre part de représentants désignés par les pays «clients», majoritairement arabes. De sorte que même si les informations grossièrement mensongères, façon soviétique ou troisième Reich, sont rares et enrobées de moult précautions oratoires, l’objectivité n’y est pas érigée en religion. Ce qui se répercute sur nos médias et sur nos chaînes télé publiques et de là s’infiltre dans les écoles à travers les livres scolaires et les profs, ce qui donne une génération «d’élèves sous influence».

Philippe Karsenty, fondateur de Media-Ratings, haï par les collabos du politiquement correct imposé, a maintes fois été traîné devant les tribunaux pour avoir dénoncé les manipulations, distorsions ou occultations de certaines informations propagées par le filtre de l’AFP et par les médias audiovisuels où l’on présente parfois comme «reportages sur le vif» des montages controuvés.

Par exemple, rapportant le sommet européen des ministres de l’intérieur du G6 en octobre 2006, dont l’objet était de renforcer la coopération européenne face au terrorisme, à l’extrémisme, à l’immigration clandestine et au crime organisé, l’AFP, qui fait état de l’intervention du ministre de l’intérieur britannique, a simplement censuré le mot «islam» alors que, selon Associated Press (AP) ce ministre déclarait que la plus grande menace vient du terrorisme, particulièrement «de ceux qui, par une utilisation dévoyée de l’islam, constitueraient une menace pour tous». De même que l’AFP ne fait aucune mention de «la crainte des dérives extrémistes au sein des communautés musulmanes d’Europe…» que de leur côté les autres agences de presse rapportent. Sans doute ne lit-on pas à l’AFP les dépêches des agences concurrentes… Et sans doute les administrateurs arabes inféodés à un islam présenté comme modéré n’aiment-ils pas les «musulmans laïques» ni l’évocation des «fraudes fiscales susceptibles de financer le terrorisme», de sorte que les journalistes qui se fient à l’AFP ne sauront jamais que cette question, rapportée par l’AP et autres agences, a bien été évoquée. De là à en déduire que l’information qui nous est débitée depuis des années passe par le filtre de la censure des gouvernements arabes, pour ne pas dire «de leurs directives» relayées par les «Associations» ad hoc pro palestiniennes, antiracistes ou droits de l’hommistes, il n’y a qu’un pas que nos journalistes et autre propagandistes ont allègrement franchi. Avec, on est en droit de le supposer, un renvoi d’ascenseur à la clé. L’allégeance a un prix.

Je me garderais de jeter le discrédit sur tous les journaux et autre médias et encore moins sur l’ensemble des journalistes et chroniqueurs. Il y a quelques exceptions d’autant plus méritoires qu’ils sont généralement marginalisés, voire ostracisés. Dans un même journal se côtoient ainsi les meilleurs et les pires. Je ne parlerai pas du Monde ou de Libé qui ne sont pas des organes d’information mais d’une idéologie, au même titre que l’Humanité est, depuis le Congrès de Tours, l’organe du Parti communiste. Prenons plutôt Le Figaro qui, soit dit en passant, était devenu dans la France enfin libérée la propriété d’Hersant, celui-ci s’étant initié au «journalisme» en publiant dès le début de l’Occupation allemande, je m’en souviens encore, un torchon d’une tonalité antisémite virulente, pendant que des antisémites convaincus s’émouvaient pourtant des premières mesures antijuives et que nombre d’entre eux par la suite secoururent des Juifs.

Néanmoins, pour échapper au sectarisme de tel quotidien «de référence» dont de nombreux profs imposent la lecture aux élèves, j’aime autant lire le Figaro qui laisse davantage de place à la diversité d’opinions. Sur un point, entre autres, ce quotidien est dans la ligne conformiste : le correspondant en Israël, quel qu’il soit et à l’instar de ses confrères des autres journaux, est obligatoirement pro palestinien et anti-israélien. On n’a pas le choix, sauf de s’informer un peu mieux sur les sites internet. C’est une solution qui durera tant que les «associations» ne réussiront pas à les faire interdire pour cause de «racisme». C’est facile, il suffit qu’une jeune femme y soit décrite comme blonde, de peau claire, aux yeux bleus, se promenant au bras d’un jeune homme de type européen ; cette image est raciste puisqu’on peut en déduire que ce couple n’engendrera pas de métis. A part cette ombre au tableau, je trouve dans une même semaine le meilleur avec Ivan Rioufol dont j’attends avec impatience le bloc-notes de vendredi, et le médiocre dans un article de Cécilia Gabizon auquel je me suis référé dans mon précédent article. C’est du reste la raison pour laquelle c’est elle plutôt que d’autres que je cite comme exemple du journalisme médiocre et malhonnête.

J’aime ceux qui osent aller à contre courant, qui préfèrent l’impopularité aux yeux des cons, fussent-ils majoritaires, au grégarisme et au psittacisme des journalistes «dans la ligne» du politiquement correct, même si cela vaut, comme à Ivan Rioufol, un jugement défavorable d’un corbeau de Wikipédia. Bien fait pour lui, n’y a qu’à penser comme tout le monde, na ! :
«Au nom de la liberté d'opinion et d'expression, Ivan Rioufol a pris parti contre la loi Gayssot sur l'histoire et contre la loi pénalisant l'homophobie. Il a fermement soutenu l'invasion de l'Irak par les États-Unis en 2003, même s'il critique aujourd'hui la politique de George W. Bush dans ce pays. Il reste néanmoins proche des néoconservateurs américains. Il a souvent pris position pour défendre la politique israélienne et pour dénoncer l'antisémitisme. Il défend des idées libérales. Il s'oppose au communautarisme et plus particulièrement à la création d'un islam politique gallican. Il veut, dans ses chroniques, pointer les défauts du modèle français d'intégration et le conformisme de la pensée unique. Il s'est opposé au projet de Constitution européenne, jugée trop éloignée des nations et des peuples. Il porte un jugement critique sur les médias et leur suivisme. Il critique la politique française au sujet de l'immigration, qui serait responsable des trois quarts du déficit de la France» (citation de l'étude de Jean-Paul Gourévitch publié par Contribuables associés). http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Rioufol

Peut-être est-il tout cela (tant mieux, moi il me ravit) mais pour dire ce qu’il pense, il ne se réfugie pas derrière ce que disent d’autres personnes, comme le fait sa consoeur qui peut toujours, en cas de désaveu, cafeter «ce n’est pas moi mais l’autre qui le dit».

Passons donc à notre Cécilia, auteur, ou plutôt co-auteur d’un ouvrage bas de gamme , «OPA sur les Juifs de France» qui, avec des arguments fallacieux rédigés dans un charabia indigne d’un professionnel de la plume, apporte de l’eau au moulin déjà gorgé de l’antisémitisme. On se croirait devant un remake des «Protocoles des Sages de Sion». Même dans ce domaine, elle n’innove en rien. Ce n’est pas de sa faute, elle est comme ça, même en s’y mettant à deux ; elle ne peut s’empêcher d’aboyer avec la meute.

J’ai donc relu plus attentivement son article du Figaro dont je n’avais d’abord retenu que le côté informatif : le gang anti-français et antisémite des niqabs noires d’Auxerre http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/12/05/01016-20081205ARTFIG00601-de-plus-en-plus-de-femmes-islamistes-radicales-.php. Cela n’est pas sans rappeler «Ami entends-tu le vol noir des corbeaux sur la plaine» du Chant des Partisans, ce qui m’a aussitôt accroché car Auxerre est loin d’être un cas isolé. C’est toute la France qui est gangrenée par ces «groupuscules», certes minoritaires dans les communautés musulmanes, mais hyperactifs et en train de faire tâche d’huile. Car la capacité de nuisance ne dépend pas du nombre mais du dynamisme.

Antisémite plus anti-français = raciste deux fois, même si le Mrap ne se porte pas partie civile puisqu’il y a le bon et le mauvais racisme. Je me serais donc attendu à ce que la Cécilia Gabizon tire la sonnette d’alarme.

Quand en effet on aborde un tel sujet, ce n’est pas pour faire de l’anthropologie ni pour décrire le folklore néo-bourguignon. Or, en parfait clone made in AFP, elle se réfugie derrière une citation d’Antoine Sfeir, dont il conviendrait sans doute de vérifier le contexte, pour soutenir que ça n’a rien de grave, même si «certaines de ces femmes radicalisées ont servi de boîtes aux lettres dans des réseaux terroristes démantelés» puisque «leur extrême visibilité les écarte de l’action clandestine et vise la propagande». Comme si dans un tel contexte la propagande n’était pas une arme de guerre.

Alors Cécilia Gabizon s’exprime non pas comme une journaliste mais comme un marchand de sable. Sa littérature, c’est du «Bonne nuit, les petits. Dormez bien». Elle devrait faire des études d’anesthésiste plutôt que de pondre ses méchantes âneries.

Hélas pour notre pays, la réalité est toute autre. Dans le communautarisme militant de l’islam, quand trente harpies ensachées dans leur niqab noire passent à l’action militante au grand jour, c’est qu’il y a derrière et autour d’elles leurs barbus de maris, de frères, de fils, de cousins qui ourdissent leur coup dans l’ombre. Pour avoir connu l’action clandestine sous l’Occupation allemande, je sais bien mieux que toutes les Gabizon et tous les Sfeir ce que représente la façade «femmes au foyer, mères de famille». Servir de boîte aux lettres pour le compte de résistants, c’était déjà de la Résistance, et servir de boîte aux lettres à des terroristes, c’est déjà du terrorisme. En attendant que l’occasion de passer à l’action se présente, on fait du «social», du «caritatif», de la «layette», de «l’éducatif», du «culturel» pour donner le change et tenir ses troupes en haleine. Ce n’est plus un comportement piétiste, elles constituent des réseaux momentanément dormants mais qui font du prosélytisme anti-français et passeront à l’action violente au moment et à l’endroit où nous nous y attendrons le moins. Ce sont les avant postes déjà implantés d’un futur cccupant soutenus par les collabos «souschiens» déjà à l’oeuvre.

Quand donc la France mollassonne se décidera-t-elle à chasser à coup de pied au cul ces imams de la haine «que la police surveille» et ces femelles qui, affichant leur hostilité aux Français, complotent contre la France ou, pour celles et ceux qui sont de nationalité française, à les interner comme on le ferait en temps de guerre? Or nous sommes en guerre. Mais grâce aux anesthésistes, aux journalistes de Gros Nounours et aux intellos pervertis, nous ne nous en rendons pas encore compte.

© André Dufour pour LibertyVox http://www.libertyvox.com/article.php?id=365


Gros Nounours et le Marchand de sable... Dormez bonnes gens!

 

La dialectique islamique

" Comment peut-il y avoir dialogue, puisque les musulmans considèrent que l' Evangile et la Torah, c' est faux! A la limite, tout est repris, réhabilité par le coran. Parce que vous ne savez pas que pour l' islam, tout a été islamisé. C' est-à-dire que la Torah est une Torah islamisée, l' évangile est un évangile islamisé. (…) tout ce qui est dans le Coran concernant les Juifs et les Chrétiens est totalement tordu, c' est-à-dire qu' un esprit qui va de manière claire, n' y comprend rien! (…) tout est faussé! (…) Les gens ignorant de plus en plus la théologie chrétienne sont des proies toutes désignées pour avaler n' importe quoi; et on leur fait avaler n' importe quoi! Actuellement, il y a une désinformation opérée par des intellectuels musulmans et on arrive à des choses ahurissantes… tout est islamisé! Nous, Chrétiens, Juifs, nous n' avons plus ni origine, ni identité. Le dialogue islamo-chrétien, c' est fait pour arriver à convaincre les Chrétiens, et " on va y arriver " … des tas d' inepties, énormes! Et je ne comprends pas que des théologiens catholiques puissent être aussi aveugles! Je le dis franchement: je suis sidérée! Et, évidemment, les gens qui savent, ils ne peuvent que se taire! (…) parler de l' islam modéré? Non! Si on suit les textes à la lettre, c' est catastrophique comme résultat!… L' islamisme est contenu dans l' islam comme le poussin l' est dans l' œuf, c' est à dire qu' un islamiste pousse jusqu' à l' extrême ce qui est dans le coran mais on ne peut pas dire que ce ne soit pas un musulman. …Depuis 14 siècles, l' islam fonctionne. Il fonctionne en n' étant pas seulement une foi, mais également une loi. La grosse erreur qu' on a commise sur le droit musulman, c' est de croire que c' était un droit comme le droit occidental? …Non! Tout est Droit! Tout comportement obéit à une règle, et toute règle est une règle de comportement Tout est juridique. Tout est passé au crible de " Est-ce permis? Ou est-ce interdit? " Qui a élaboré ça? C' est tout un travail sur 14 siècles. …Ce que ces grands jurisconsultes ont élaboré depuis 14 siècles est considéré comme parole de coran. Cela, on ne le comprend pas! Pour les musulmans, les savants sont les successeurs des prophètes. …Nous assistons à une désinformation criminelle. Parce qu' on dit: Regardez, il y a ça, c' est écrit, alors que " ça " pour ceux qui savent, ça n' est plus du tout en vigueur. …L' islam est une religion qui n' est ni proche du Christianisme ni proche du Judaïsme, c' est une religion… païenne, beaucoup plus païenne que proche des traditionnelles religions que sont le Christianisme et le Judaïsme. "

Anne-Marie DELCAMBRE
Docteur en islamologie, docteur d' Etat en Droit, Professeur d' arabe
… à la radio 2008

 

----- Original Message -----
From: Défense des Citoyens
To: Aurélie Schilling Réservoir Prod
Sent: Saturday, December 20, 2008 5:31 PM
Subject: http://www.defensedescitoyans.org communique 128 TGI Nanterre et injustice

DEFENSE DES CITOYENS
Association enregistrée sous le N. 16109470 à la Préfecture d’Antony le 13/01/1998

Parution au JO du 07/02/1998 N. 2240 Domiciliée au 3 allée de la Puisaye 92160 Antony.

contact@defensedescitoyens.org

COMMUNIQUE N. 128

POUR TOUT SAVOIR SUR LA DELINQUANCE JUDICIAIRE DU VIOL DE CADAVRE AU DECES DE CINDY GRANDSIRE EN PASSANT PAR L’ ETRANGE DISPARITION D' ESTELLE MOUZIN

VISITEZ NOS SITES

UN DOCUMENTAIRE DIFFUSE PROCHAINEMENT: Isabelle PREVOST DESPREZ

HIER côté cour, aujourd' hui en parfaite osmose avec le groupe qu' elle compose au tribunal de grande instance de Nanterre toujours en plein délire

Philippe COURROYE Jacques HOSSAERT Souad MESLEM etc. et bien d' autres atteints de décérébration criminogène

Nous vous dirons pourquoi et comment

LE TGI de NANTERRE EN PLEIN DELIRE

AFFAIRE Yann Marie PORZIER: PRESUME INNOCENT IL EST PRIVE D' ACTIVITE PROFESSIONNELLE DEPUIS PLUS DE 3 ANS

des crapules sont à l' origine de cet lamentable état de fait

DES MAGISTRATS IMPLIQUES COMPROMIS COMMETTENT DES FAUX

nous vous dirons tout, nous en avons les preuves!

TAPIE/DILS ET LE DOPAGE DES BOXEURS

BIENVENUE EN FRANCE: PAYS DES DROITS DE L' HOMME BAFOUES

UMP/PS: CANCER DE LA DEMOCRATIE

DEFENSE DES CITOYENS

Association enregistrée sous le N. 16109470 à la Préfecture d’Antony le 13/01/1998,

Parution au JO du 07/02/1998 N. 2240 Domiciliée au 3 allée de la Puisaye 92160 Antony.

contact@defensedescitoyens.org

10ème anniversaire au pays des droits de l' homme bafoués

CE SITE A POUR VOCATION DE DENONCER LES CRAPULERIES POLITIQUES JUDICIAIRES POLICIERES

SYNDICAT DES ENTRAINEURS DE CHEVAUX DE COURSE AECC

3, allée de la Puisaye 92160 Antony

Président Claude KARSENTI

la loi n. 82915 du 28.10.1982 et des articles afférents à celle-ci n. L411.1 et suivants, L412.1 et suivants du code du travail ainsi que de l' article R142-20 al 1 du code de la sécurité sociale

CITATION BNP

SON IMPLICATION DANS L' ANGOLAGATE

CITATION MSA ET JUGE LATAULADE

CITATION MSA et JUGE MALAIZE

ASSOCIATION PROMOTION SECURITE NATIONALE

Président Germain GAIFFE

SYNDICAT NATIONAL SECURITE NATIONALE AU SERVICE DES AGENTS DE LA SECURITE NATIONALE

Président Alain VIDAL

PRISONS DE FRANCE: A L' IMAGE DE NOTRE DEMOCRATIE! SI LES CRAPULES POLITIQUES ET DE LA MAGISTRATURE ETAIENT INCARCEREES DANS LES MÊMES CONDITIONS QUE LE CITOYEN LAMBDA LES CHOSES CHANGERAIENT PEUT-ÊTRE?

AFFAIRE GAIFFE: VOILA QU' ON REPARLE DU FLIC Robert SABY A L' ECOLE DE LA REPUBLIQUE

http://www.crimes-de-la-justice.org/

AFFAIRE LABORIE

ANGOLAGATE AFFAIRE BRENCO: NOUS SOMMES PARTIE CIVILE

PREMIERE AUDIENCE: TIRS DE BOULETS ROUGES SUR LE JUGE COURROYE

NOUS PUBLIERONS LES PIECES DU DOSSIER

SARKOZY SERAIT IMPLIQUE

LES CARNETS DE BERTRAND: PAS QUE DES BROUILLONS

Et c' est bien pourquoi le Président PORLAS se fait tirer l' oreille pour nous communiquer ces carnets communiqués aux prévenus et non aux parties civiles que nous sommes pour l' égalité des armes...

ON Y RETROUVE COURROYE ET Isabelle PREVOST DESPREZ

PROCES EPINAL EN L' ABSENCE DES PARTIES CIVILES ECARTEES VOLONTAIREMENT PAR LE TRIBUNAL, L' AVOCATE DE NANCY EST RELAXEE UN SCANDALE DE PLUS: OPPOSITIONS ET APPELS SONT DEPOSES

L' avocate de Nancy, de notre connaissance, poursuivie en correctionnelle pour avoir prodigué une fellation à un jeune détenu; le parquet requiert contre elle 1 mois de prison avec sursis et 1 mois ferme pour le détenu: Belle morale! Nnous publierons le jugement.

La caisse noire de l' UIMM aurait profité aux politiques et syndicalistes; SARKOZY envisageait une loi d' amnistie pour la racaille et les crapules en cols blancs d' après CHEREQUE

http://www.crimes-de-la-justice.com http://www.defensedescitoyens.org http://www.affaireroche.com

et bien d' autres encore: affaires DELOMPRE et MASSE par ex. http://www.presume-coupable.com et http://hubert.delompre.free.fr/justice/

 

----- Original Message -----
From: Bernard Monnier
Sent: Saturday, December 06, 2008 11:56 AM
Subject: La saison du SDF

LA SAISON DU SDF: Un pauvre, c’ est de l’ or en barre

Les vendanges du raisin sont enfin terminées.
En décembre-janvier, avec les premiers froids, la saison du SDF commence.
En 2006, 50 SDF au canal St Martin, 70 millions d' euros.
En 2007, encore beaucoup d' animations pour seulement 350 millions d' euros.
Le Président des « Enfants de Don Quichotte » nous explique que cela n’ est pas suffisant. On doit pouvoir faire mieux!
Bernard Tapie, à lui tout seul, réalise le même score pour lui-même. (La honte pour les enfants de Don Quichotte.)
Quant aux banques, un petit bobo, elles comptent en milliards. (C' est pour protéger l' argent des pauvres.)

Tout cet argent! Au profit de qui?
Naturellement, au profit de ceux qui en ont besoin, bien sûr! Va sans dire pour les riches. Pour être pauvre, on n' a pas besoin d' argent. C’ est devenu une tradition: le mois de décembre ouvre sur les collectes alimentaires.

Le but de ces grands déballages étant que les choses restent telles qu' elles sont!
Visiblement, les SDF ne mangent qu' en hiver. Voila un bon exemple à suivre. Les autres mois de l' année, ils ne mangent pas. On se demande pourquoi les grands visionnaires qui, à longueur d' existence, nous assènent leur politique de conneries, n’ y ont pas encore pensé.
Naturellement, pour remplir les banques alimentaires, il n' existe pas d' autres moyens que de faire appel à la générosité de la petite populace. Cela en organisant des collectes dans les surfaces commerciales. Des opérations qui régalent en premier lieu les riches commerçants peu scrupuleux. Ils sont légions.
Pour ce faire, on exhibe les immondes. C’ est le grand rendez-vous des bourgeois et des bourgeoises puantes de suffisance. Pour ce beau monde que le système entretient, c' est une occasion de se faire valoir.

De la bonne conscience pour toutes les bourses
La grande farce. On rit, on s' amuse. On fait la fête. (La misère des autres, ce sont ceux qui en vivent qui en parlent le mieux.) Naturellement, ces jours de grandes débauches commerciales sont réservés aux riches.

Ce n’ est pas un jour à sortir un pauvre
Si les pauvres veulent manger ce jour là, il faut qu’ ils prévoient. Les achats doivent se faire la veille. Si non, ils ne mangent pas ou bien ils mangent pareil que les riches. Ces jours là, les produits de première urgence sont au prix fort et il ne faut pas rêver sur des promotions.
De plus, il ne faudrait pas qu’ un crève la faim s’ avise à venir se servir directement, lui même, dans les produits qui lui sont officiellement réservés. Ce beau monde est capable de le chasser à coups de bâtons et d' appeler les flics. On est là pour la bonne image. Et, l’ image est une valeur à respecter. Ce n’ est pas à des bourgeois qu’ on va apprendre cela. À propos des flics, ils n’ ont pour prérogative que de protéger l’ image du système. Lequel système, en contre partie, leur assure une image d’ intouchable et un niveau de vie à ne rien faire.

Le principe du fonctionnaire
« Dès l’ instant où tu es payé pour faire un travail, tu n’ es plus obligé de le faire ». C’ est, du coup, ce qui oblige le bénévolat à faire le travail des fonctionnaires. Les victimes du système ne sont que des « limaces ». Elles ont intérêt à ramper sagement. Elles gagnent à se faire oublier. (Limace: Vocabulaire de fonctionnaires qui désigne un administré.)

L’ anecdote
Pour être honnête, ce jour là, dans cette surface commerciale, je l’ avais repéré. Au milieu d’ une cohorte de bénévoles en uniformes, elle dépassait. C’ était une grande gourde, genre bourgeoise m' as tu vu, prout-prout madame. Elle fera l’ affaire!
Au passage, elle m’ impose son tract humanitaire « Lions et Rotary clubs » assorti du sac poubelle publicitaire que la circonstance impose. Je lui manifeste mon désagrément et le verbe haut, je fais savoir que la misère des plus défavorisés n’ est pas destinée à gonfler le chiffre d’ affaires des riches commerçants.
- Mais! Je ne vous parle pas! À vous!
Bien sûr, personne ne me prend pour un SDF. D’ ailleurs, je n’ en suis pas encore un. Certains curés me le promettent.

Visiblement, la bourge n’ aime pas les pauvres.
Tout cela pour faire observer que la bourgeoise puante de suffisance ne s’ intéresse pas aux pauvres. Elle n’ est là que pour le profit de son image. Elle gagne à fermer sa gueule! Les pauvres et les SDF, c' est salissant. Il vaut mieux les regarder de loin et, de préférence, à la télé. Dans la foulée, j’ ai droit à une intervention d’ une grosse militante au vocabulaire bien appris qui prétend m’ expliquer. Je lui fais comprendre que son discours je le connais et il ne m’ intéresse pas. (La misère des autres, ce sont ceux qui en vivent qui en parlent le mieux.)
Les choses ne sont pas aussi dramatiques que certains gagnent à le faire croire. Toutes ces organisations politico-associatives sont avant tout au service d’ une politique. C’ est à penser que les misères sont destinées à entretenir le discours politique. Le plus souvent, grâce aux misères que la politique a générées. Les SDF ne sont qu’ un des moyens du discours politique. On a le droit de dire tout ce qu’ on veut. Il faut seulement veiller à ne pas tuer la poule aux œufs d' or.

Le grand capital de la Dette publique
Toutes ces entreprises politico-associatives ne reçoivent d’ ordre que du capital de la Dette publique. (Pour la France, le capital de la Dette publique est de cinq fois le budget net de l' État.)

Les Pauvres PAUVRES n' ont pas de chance! La misère des autres, ce sont ceux qui en vivent qui en parlent le mieux.

Bernard MONNIER

http://echomonde.wordpress.com/ et http://echofrance.vefblog.net
http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/27/les-pauvres-pauvres-n%e2%80%99ont-pas-de-chance/

----- Original Message -----
From: Bernard Monnier
Sent: Saturday, December 06, 2008 3:33 PM
Subject: L' ajustice

L' ajustice

À propos du Ministère de la justice
Son rôle n’ est pas de veiller à l’ exécution d’ une bonne justice mais de protéger l’ image de l’ institution.
Malheur aux délateurs et aux empêcheurs de tourner en rond.
Trop d’ argent va à la Justice pour payer des juges irresponsables et incompétents.

L’ INJUSTICE en FRANCE
Le problème de l’ injustice en France est un problème pour ceux qui en sont victimes. Non pas pour ceux qui ont le pouvoir.
Ceux qui ont le pouvoir gagnent à pourrir la vie du plus grand nombre. Ils contrôlent le capital de la Dette publique (Cinq fois le budget net de l’ Etat).
Bref, le rôle de l’institution judiciaire est de générer les désordres et l’indispensable incompréhension profitable au système créé par la secet noire maçonnique satanique mondialiste.
Gare aux victimes qui manifesteraient trop leur mécontentement. Jamais inquiétés, les affiliés à ladite secte noire maçonnique satanique mondialiste agissent dans l’ ombre et disposent d’ énormes moyens pour broyer les empêcheurs de tourner en rond.

Bernard MONNIER

http://echomonde2.wordpress.com/ et http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/22/leuro-justice-un-immense-neant-dans-une-coquille-dillusion/

La surveillance

Et pour en savoir plus long sur les activités secrètes de M. Nicolas Sarkozy et de Mme Ségolène Royal cliquez sur http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EEZuuFpZklrUhszWvh.shtml Cette image a circulé sur Internet lors de la dernière campagne présidentielle en 2007. Naturellement ceci est une image montage. On est d’ accord!

Néanmoins, nous ferons gentiment remarquer, qu’ avec ce genre d’ image, on peut faire croire beaucoup de choses à un public non averti.
Les spécialistes des Champs Elysées en font des moins drôles mais beaucoup plus lucratives.

L’ usage détourné de la vidéo-surveillance.
Naturellement dans les bons endroits, la vidéo-surveillance est détournée et utilisée à des fins préjudiciables. On ne développera pas. Chacun imaginera à sa convenance.

Pourquoi se priver?
Pour un spécialiste, bricoler ce genre d’ images avec un ordinateur est un jeu d’ enfants. Le travail est spectaculaire et ne prend que quelques minutes.
Lorsque ces images mettent en scène des personnages publics comme des « politiques », on peut en penser ce que l’ on veut, voire même en rire. Nous ne sommes pas les derniers.
Les « politiques » ne sont que des guignols destinés à promener l’ imaginaire des Gogols aux fins de diffuser des idées fausses sur le réel. À ce titre, les politiques assurent.
En revanche, lorsque ce même trafic d’ images cible à leur insu monsieur ou madame tout le monde, cela peut faire moins rire.
Des habitués ordinaires de certains établissements des Champs Elysées ont eu la surprise de se retrouver sur Internet dans des postures pornographiques.

Toute tentative de déposer plainte est vouée à l’ échec.
Ce n’ est pas sérieux. Ce n’ est pas crédible. Le commissariat refuse d’ enregistrer les plaintes. Selon le commissaire Madame Loudovigue, ce ne sont pas des affaires d’ ordre pénal, paraît-il! Allez-vous faire foutre! Merci, on savait déjà.

Avant tout, protéger l’ image!
Il est bon de savoir que lorsqu’ une plainte va à l’ encontre de l’ image d’ une institution, de l’ image d’ un fonctionnaire ou encore nuit à l’ image d’ un lieu prestigieux, la plainte sera rendue impossible. Au mieux, elle sera classée sans suite, quelque soit la gravité de l’ acte.
Dans ce cas précis, il faut avant tout protéger l’ image des Champs Elysées. Peut-être aussi l’ image de quelques flics. Mais, cela on ne l’ a pas dit. Quoi que dans ce domaine, nous sommes en masure d’ en raconter de bonnes croustillantes.

Témoignage personnel
Naturellement, ce ne sont pas des affaires d’ ordre pénal. Mais, l’ argument massue des « flics » sera: « Prouvez-nous que vous n’ étiez pas consentant! » Cela veut dire quoi?

À propos des webcams
Il est déterminant de savoir que ces caméras sont pratiquement invisibles. Et que, les écrans de réceptions ne sont pas nécessairement à l’ adresse même de l’ établissement.
La réception des images peut être n’ importe où. y compris à l’ étranger, aux Etats Unis ou à Madagascar pour ne citer que ces deux exemples.

Bref! Il n’ existe que des témoignages.
Pour qu’ il y ait des preuves recevables, il faudrait qu’ il y ait eu des enquêtes de police. Pour qu’ il y ait enquête de police, il faudrait des plaintes.
Madame Loudovigue? Des plaintes, vous en avez enregistrées combien? Pas la mienne, en tous les cas! Et, je ne suis pas le seul dans ce cas.
Le Procureur de Paris va nous affirmer que les victimes, en toute bonne foi, sont convaincues d’ être persécutées par des Martiens. (Le procureur de Paris voit des Martiens partout.)

La démocratie ratatouille
Lorsque des affaires criminelles mettent en cause un fonctionnaire, un flic, un magistrat, un Préfet, le procureur de la République n’a d’ ordre à recevoir que de l’ autorité.

http://echomonde2.wordpress.com/2008/09/21/temoignage-personnel/
La vidéo surveillance: http://champselysee.centerblog.net/5972072-La-video-surveillance-
La démocratie ratatouille: http://echomonde2.wordpress.com/2008/09/21/la-democratie-ratatouille/

Bernard MONNIER

 

----- Original Message -----
From: diffusion@francephi.com
Sent: Wednesday, December 03, 2008 10:12 AM
Subject: Crime de lèse-journaliste - Chronique hebdomadaire de Philippe RandA

CRIME DE LÈSE-JOURNALISTE

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

On est tous égaux devant la Loi… mais certains sont plus égaux que d’ autres. Les journalistes, par exemple. Depuis des années, ils aspirent à changer de statut et à remplacer à tout bout de champs juges et électeurs ou plus précisément encore les directeurs de conscience d’ antan. Ils brandissent leur « droit à l’ information » comme autrefois les chevaliers leurs étendards ou les curés leur croix… et entendent donc bénéficier tout naturellement de privilèges interdits au vulgum pecus. Un journaliste est au-dessus des lois, qu’ on se le dise. Quand on veut le faire passer sous les fourches caudines de celles-ci, le crime de lèse-journaliste est manifeste.

Six jours que le terrible martyr enduré par Vittorio de Filippis, ex-directeur du journal Libération, est commenté à longueurs d’ ondes.

Après qu’ une plainte pour diffamation ait été déposée contre lui, il n’ avait pas répondu à la convocation du juge chargé d’ instruire l’ affaire. Le journaliste affirme n’ avoir jamais reçu de convocation. Dont acte. Si celle-ci ne lui a pas été signifiée officiellement et donc qu’ il soit possible qu’ il l’ ignora, on peut comprendre que son interpellation manu militari à son domicile, un beau matin, soit quelque peu excessive… mais en toute légalité toutefois, comme son menottage, mesure obligatoire à appliquer par les policiers pour tout déplacement de personne sous leur responsabilité… tout autant que sa « fouille à corps » après qu’ on lui ait signifié sa garde à vue.

« C’ est la procédure » a rappelé madame la ministre de l’ Intérieur.

Une procédure qui doit être la même pour tous, du moins dans l’ esprit de la loi, mais pas dans celui des médias.

C’ est peu dire que ce trouble à la tranquillité journalistique a déclenché un sacré tohu-bohu: D’ abord ses confrères, bien entendu, heureux de s’ auto-proclamer en danger, sans pudeur aucune de se comparer ainsi aux Grands Reporters qui hantent, eux, les pays et les champs de bataille les plus dangereux de la planète… mais aussi, à de rares exceptions, toute la camarilla politique française… Ensuite, l’ opposition de gauche, toujours prompte à jouer sur le registre de la Morale pour faire oublier ses propres dérapages en la matière, notamment les fameuses écoutes de l’ Élysée aux temps glorieux de François Mitterrand… Enfin, la majorité parlementaire via Jean-François Copé, président du groupe des députés UMP à l’ Assemblée nationale, le Premier Ministre François Fillon… et jusqu’ au mari de Carla Bruni!

« Tout le monde il est choqué » et tout le monde y va de sa déclaration d’ indignation… Même le fiasco de la justice au procès d' Outreau n’ avait pas fait une telle unanimité! Que sont, en effet, les quatre ans de prison de dix-sept « présumés coupables », comparés à la matinée de garde à vue de monsieur de Filippis? Bien peu, reconnaissons-le!

La palme de la déclaration imbécile revient sans conteste à Christian Charrière-Bournazel, bâtonnier de Paris, qui a déploré dans un communiqué des méthodes dignes « de la Grèce des colonels ou de l’ Espagne du franquisme ».

À l’ évidence, on n’ est pas loin de l’ État d’urgence et la Loi martiale est sans doute en passe d’ être proclamée.

Mais le pire est sans doute à venir, car monsieur de Filippis aurait aussi été traité par les policiers de « pire que la racaille »… D’ ici à ce que cette dernière porte plainte pour injure et diffamation!

Philippe RANDA

----- Original Message -----
From: diffusion@francephi.com
Sent: Wednesday, December 10, 2008 10:46 AM
Subject: Un UMP, ça ose tout ! - Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

UN UMP, ÇA OSE TOUT!

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

Un amendement sur les réductions d’ impôts pour les boursicoteurs malheureux, il fallait oser. Philippe Marini, élu de la Nation ou de ce qu’ il en reste, en a apporté la preuve par un projet d’ amendement qui a défrayé la chronique ces jours-ci et non pas un 1er avril comme il aurait dû.

Ces vrais que les boursicoteurs – appelés également agioteurs ou affairistes, au choix – font incontestablement parti d’ une minorité bien spécifique, en premier lieu par l’ argent dont ils disposent, mais surtout par la volonté affichée de faire fructifier celui-ci sans effort aucun.

Ce qui les expose, néanmoins, comme ces derniers mois, à certaines déconvenues. Leur part de risque de tout perdre est alors équivalente à celle de trop gagner. Il en va de même d’ ailleurs dans la compétition sportive où les vaincus sont même toujours plus nombreux que les vainqueurs. Une inégalité de sort fort peu citoyenne, on en conviendra.

Mais de là à ce que cette minorité mérite d’ être protégée comme le premier bébé phoque venu, la citoyenne ou citoyen à sexualité facétieuse ou l’ immigré insatiable d’ assistanats divers et repentants… il y avait tout de même un pas que le sénateur Philippe Marini n’ a pas hésité à franchir.

Pour les boursicoteurs, obsédés des profits, lapant avec frénésie la sueur d’ un argent d’ autant plus fascinant qu’ il est virtuel, d’ autant plus douteux qu’ il n’ a généré aucun travail, aucun talent particulier, l’ important n’ est jamais de participer, mais d’ amasser sans cesse plus avec jamais le moindre effort. Et, pourquoi pas pour monsieur Marini, avec toujours moins de risque, voir sans risque aucun.

Sauf pour le contribuable qui se serait retrouvé contraint de payer les pots cassés.

Quoique la menace n’ est peut-être pas définitivement éloignée. Le nouveau ministre chargé de la Relance Patrick Devedjian s’ est certes montré sceptique sur un tel amendement: « Je ne suis pas sûr que ce soit une idée formidable », a-t-il déclaré sur RTL.

En effet, « formidable » n’ est pas le mot vraiment approprié, mais le plus inquiétant est qu’ il ait ajouté: « … que ce soit en tous les cas la priorité (…) Combien ça coûte déjà? Il faudrait le savoir. »

Sachons donc, pour notre part, que si un sénateur UMP, ça ose tout, comme aurait dit Michel Audiard, un ministre UMP, ça ne s’ arrête qu’ à des priorités! Ce n’ est certes guère plus rassurant.

Philippe RANDA

POT DES FÊTES DE FIN D' ANNÉE
Le jeudi 18 décembre prochain, la LIBRAIRIE PRIMATICE et la revue SYNTHèSE NATIONALE, dirigée par Roland Hélie, organisent un POT DES FÊTES DE FIN D' ANNÉE de 17h30 à 21h00 à la Librairie Primatice (10, rue primatice Paris XIIIe Métro Place d’ Italie).
Marcelline, Xavier et toute l’ équipe de la librairie se joignent à moi pour inviter nos amis et lecteurs à venir prendre un (ou plusieurs) verre(s), et à profiter des nombreuses bonnes affaires qui vous seront proposées ce jour-là.
Vous pourrez retrouver à cette occasion un grand nombre d’ auteurs, ainsi que plusieurs journalistes et collaborateurs de journaux, revues ou sites internet politiquement incorrects.
Venez nombreux…

----- Original Message -----
From: diffusion@francephi.com
Sent: Thursday, December 18, 2008 8:17 AM
Subject: Questions pour un champion à 50 milliards - Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

QUESTIONS POUR UN CHAMPION À 50 MILLIARDS

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

Il a pourtant une bonne tête, ce Madoff, sacré depuis quelques jours champion de l’ entourloupe financière. La tête d’ un papy gâteau à qui on enverrait chercher ses enfants à la sortie de l’ école, ce qui aurait probablement été moins dangereux que de lui confier ses économies.

Chaque jour, la liste de ses victimes s’ allonge. Ce, dans le monde entier. C’ est qu’ avec lui, l’ argent n’ avait certes pas plus d’ odeur qu’ avec d’ autres, mais pas davantage de limite géographique ou ethnique. Il n’ appliquait à ses victimes aucune préférence nationale ou ethnique.

Généreux donateur, membre de moultes associations caritatives, il distribuait de la main gauche ce qu’ il volait de la droite, même dans sa propre communauté: la fondation caritative du Nobel de la paix et rescapé des camps nazis, Elie Wiesel, en serait de plus de dix millions de dollars… et le cinéaste Steven Spielberg lui aurait confié les deux-tiers des fonds de sa fondation.

On reconnaîtra au moins à Bernard Madoff d’ avoir ainsi désavoué de façon flagrante les antisémites obsessionnels qui dénoncent à longueur de fantasmes un complot mondial des sages fils de Sion. Lui ne doit en tout pas en faire partie plus que cela!

Chaque jour donc, la liste des personnalités et des banques dont il a estourbi l’ oseille s’ allonge. Ce, depuis des décennies. Une, deux, voire davantage –ancien patron du Nasdaq, il est à la tête d' une société de courtage depuis 1960 – l’ avenir et l’ enquête le dira.

Ce qu’ on ne dit guère, en revanche, c’ est qu’ il faut vraiment être naïf pour penser qu’ il a pu agir sans complicité d’ importance. On peut déjouer les contrôles, aussi rigoureux soient-ils, une fois, deux fois, mais des années durant, alors que les fonds Madoff aux rendements garantis de plus de 10 % éveillaient forcément la suspicion, à qui le fera-t-on gober?

On n’ en est qu’ au début de l’ enquête, certes, mais à l’ heure actuelle, la question de ses complicités ne soulève guère d’ intérêt.

Plus étrange encore, pourquoi Bernard Madoff s’ est-il laissé arrêter, alors qu’ il avait tout le temps d’ organiser sa disparition, puisqu’ on admet que c’ est le krach de 2008, et lui seul, qui a précipité une crise de liquidité, l’ empêchant ainsi d' entretenir l' illusion de son succès?

On ne peut tout de même pas songer qu’ un escroc de son envergure soit idiot au point de s’ être crû éternellement à l’ abri de tous risques? Qu’ il n’ ait pas mis suffisamment d’ argent de côté pour s’ assurer de vieux jours à l’ abri du besoin et… de la prison.

Quoiqu’ il connaisse bien la geôle qui l’ abrite actuellement: son propre appartement new-yorkais où il est assigné à résidence, muni d’ un bracelet électronique.

Voler 50 milliards de dollars vous expose finalement à moins de désagrément immédiat que d’ être arrêté pour avoir subtilisé trois paquets de gâteaux à la supérette du coin de la rue.

Philippe RANDA

----- Original Message -----
From: diffusion@francephi.com
Sent: Tuesday, December 23, 2008 8:51 AM
Subject: L’accès durable à la propriété - Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

L' ACCÈS DURABLE À LA PROPRIÉTÉ

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

Il y a « l’ exception culturelle française », il y a aussi « l’ obsession française de la propriété » (1). Elle hante, nous dit-on, les jours et les nuits de tous nos compatriotes. Christine Boutin, actuelle ministre du Logement et de la Ville, propose aujourd’ hui aux plus modestes d’ entre eux de réaliser ce rêve. Une offre en réclame, certes, mais en cette fin d’ année, faire croire au Père Noël est de saison, finalement.

Dans la hotte de Mère Christine, enrobée dans une communication tonitruante, la possibilité de devenir « propriétaire de sa maison pour 15 euros par jour. »

À une époque où l’ immobilier est en crise, où rien ne se vend trop bien et donc où rien ne s’ achète davantage, il est tout de même paradoxal de prévoir ainsi une augmentation conséquente du parc immobilier. Enfin, la proposition n’ est évidemment que de l’ ordre de l’ annonce, pas de sa réalisation, sarkozysme oblige.

Si on s’ en réfère aux « maisons à 100 000 euros » qui avaient déjà fait rêver des centaines de milliers de futurs accédants à la propriété et permit à Jean-Louis Borloo, actuel ministre de l’ Écologie et du Développement durable, d’ occuper l’ espace médiatique, son succès est digne de figurer dans le livre Guiness du bidonnage: « En deux ans, seulement 500 maisons à 100 000 euros ont été construites. Une goutte d’ eau comparée aux 800 000 transactions immobilières réalisées annuellement par les ménages. “Des maisons à 100 000 euros, beaucoup de gens sont encore en train d’ en chercher”, ironise Dominique Joly, directeur adjoint de la fédération des coopératives de HLM, acteurs historiques de l’ accession sociale à la propriété », rapporte Tonino Serafini dans le quotidien Libération de ce jour. Et de préciser: « “Cette déclinaison du 15 euros par jour pour ne pas dire 450 euros par mois est une formule marketing bénie pour les promoteurs et banquiers”, pointe une spécialiste du logement. Certes, mais au regard des prix actuels de l’ immobilier, comment est-il possible de devenir propriétaire d’ une maison en remboursant 450 euros par mois? Toute l’ habileté des services de Boutin a été de développer un concept qui dissocie le coût du bâti et celui du foncier. Les accédants deviennent “propriétaires en deux temps”, affirme la charte. Ils remboursent d’ abord le bâti. Et lorsqu’ ils ont fini, ils commencent à rembourser le prix du terrain. »

En son temps, l’ humoriste Coluche avait assez bien défini une telle situation: « Pendant le crédit, tu répares c’ qui s’ écroule, et au bout de 15 ans les ruines sont à toi.»

Avec Dame Boutin, l’ accès à la propriété sera beaucoup plus durable que la propriété elle-même… et il n’ est pas sûr que les propriétaires, leur dernière mensualité effectuée, soient en meilleur état que leurs ruines car, précise toujours Libération: « Si on lit les fiches dans le détail, on s’ aperçoit que l’ accédant devra rembourser 450 euros par mois pendant vingt-trois ans pour le bâti. Puis payer encore entre 250 euros et 410 euros pendant quinze ans pour le terrain. Bref, on est vraiment chez soi au bout de trente-huit ans! Un couple qui se lance à 35 ans, finira de payer à 73 ans. »

On avait inventé en son temps le camping pour que les gens qui n’ en avaient pas les moyens puissent partir en vacances. Pourquoi pas l’ Home, sweet home baptisé « Ça m’ suffit… hélas! »

De la « maison à 100 000 euros », à celle « à 15 euros par jour » ou à l’ appart’ au même prix, on aura sans doute droit un jour prochain à « la tente toute saison à 6,30 euros », le « box de parking tout confort » à 3,45 euros et la « place chauffée dans le métropolitain » à 1 euro la semaine! C’ est finalement à ces derniers lauréats que la fumisterie coûterait le moins!

Philippe RANDA

NOTE
(1) Sur la question du logement, on lira avec intérêt l’ excellent article de Pierre Le Vigan « Le logement en crise » dans le numéro 4 de Flash magazine.

----- Original Message -----
From: diffusion@francephi.com
Sent: Monday, December 29, 2008 9:14 AM
Subject: La ligne du non-retour citoyen - Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

LA LIGNE DU NON-RETOUR CITOYEN

Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

On se demande ce que l’ humoriste Dieudonné va trouver la prochaine fois pour déclencher les cris d’ orfraies des bonnes consciences citoyennes: inviter Robert Mugabe en guest star de son prochain spectacle ou taper le carton avec Oussama Ben Laden en direct de l’ Olympia?

En tout cas, il est évident qu’ il a définitivement franchi la ligne du non-retour citoyen vendredi soir en faisant monter sur scène le plus infréquentable des Français – afin de lui remettre le prix du même nom – le professeur Robert Faurisson qui s’ est vu pour l’ occasion applaudir par plus de 5000 spectateurs, et même ovationné quand il a apporté son soutien à la cause palestinienne.

Dès samedi matin, les réactions offusquées ont fusé et l’ extrait du diabolique spectacle s’ est répandu sur internet à vitesse grand V… avant d’ être prudemment retiré sur certains sites, ce qui permet à d’ autres d’ être beaucoup plus visités qu’ ils ne l’ auraient été sans cela.

Monsieur M’ Bala M’ Bala fut pourtant un des saltimbanques les plus admirés – ou plutôt « manipulés » d’ après l’ intéressé – du landerneau médiatique. C’ est qu’alors, il s’ engageait pour la santé contre la maladie, l’ amour contre la haine, le Bien contre le Mal, c’ est-à-dire pour SOS Racisme contre le Front national, pour le soleil contre la pluie et pour le sionisme contre… contre… liste non-exhaustive!

Sa carrière était alors une belle réussite qui le contredisait du même coup lorsqu’ il affirmait péremptoirement que la France ne permettait guère de réussir quand on était africain, ou même à moitié. C’ était faux, la preuve par lui-même… qui démontre aujourd’ hui également que le bronzage d’ au-delà la Méditerranée ne protège pas de la diabolisation.

«On peut rire de tout, oui, mais pas avec n’ importe qui », constatait l’ humoriste français Pierre Desproges.

Dieudonné est bien placé, lui, pour ajouter « … et pas de tout le monde! »

Il l’ a appris à ses dépends un soir de décembre 2003 avec un sketch dans lequel il personnifiait un sympathique colon juif clamant son amour de l’ humanité en général et des Palestiniens en particulier; sketch ponctué par un facétieux « Heil Israël! » dont le retentissant écho se répercute toujours cinq années plus tard et colle à sa peau, même noire, pire qu’ une étoile… jaune!

On dira qu’ il l’ a bien cherché? Sans doute… À moins que ce ne soit lui qu’ on est allé chercher un jour, par erreur… Certains sont alors bien mal placés pour s’ en offusquer… car ils l’ ont trouvé!

Philippe RANDA

ANNONCE

Gérard Letailleur dédicacera son roman d’ Agartha, les chevaliers de l’ invisible, et ses autres livres le vendredi 2 janvier à la Librairie Primatice de 15h00 à 19h00.  

© Philippe Randa, écrivain et éditeur (http://www.dualpha.com), est également rédacteur en chef adjoint de Flash Magazine (http://www.flashmagazine.fr). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site http://www.philipperanda.com.

Visitez le site http://www.philipperanda.com: chaque semaine, la tribune libre d’un invité… Tout savoir sur Peter et Philippe Randa (leurs entretiens, leurs livres…)

Découvrez le site d’ éditions partenaire http://www.dualpha.com

LIBRAIRIE - COMPTOIR DE VENTE ÉDITEURS

Mél. primatice@francephi.com

Vous aimez les revues, CD, DVD, cartes postales, jeux et livres non conformistes ? Antiquité, Ancien Régime, Cinéma, Histoire, Ésotérisme, Essais politiques, Guerre d’Algérie, Histoire des religions, Littérature, Moyen Âge, Politique internationale, Régionalisme, Seconde Guerre mondiale, Sport…

Primatice diffusion-distribution

ouvert au public du lundi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 15h00 à 20h00

10 rue Primatice 75013 Paris

Tél. 01 42 17 00 48 Fax 01 42 17 01 21

La rue Primatice est juste derrière la Mairie du XIIIe

© Philippe Randa est écrivain et éditeur (http://www.dualpha.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site http://www.philipperanda.com.

- Sites partenaires: http://www.dualpha.com… www.philipperanda.com… www.flashmagazine.fr…

POUR CONSULTER LE CATALOGUE EN LIGNE DES EDITIONS DUALPHA :: LIEN http://www.dualpha.com

POUR VOS ACHATS À PARIS VISITEZ PRIMATICE :: LIEN http://www.dualpha.com/site/comptoir.shtml

L'accès à FrancePhi Info est gratuit. Conformément à la loi [art.34 de la loi " informatique et Libertés " du 6 janvier 1978], vous disposez d'un droit d'accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent. Si vous vous ne souhaitez plus le recevoir, cliquez sur le lien disponible sur ce message. Merci

Access to FrancePhi Info is free. This is a responsible email. If you do not wish to receive it any longer, kindly click on the link available on this message. Thank you.

 

----- Original Message -----
From: granier.marcel
Sent: Tuesday, December 09, 2008 12:18 PM
Subject: E-J/ Aux Blancs...difficile coexistence

 

Aux Blancs

Bonjour,

Mail inhabituel, on parle de racisme anti blanc, je prenais cela pour de la provocation et de l' intoxication, ce magazine dépasse l' imagination. Visitez le site Gasface la couverture de ce magazine existe

Il faut leur faire comprendre que ce n' est pas tant, leurs couleurs mais leurs comportements, qui les dénigre.

Il faut reconnaître aussi, qu' ils font un complexe de leurs couleurs, ils ont du mal à s' accepter. Ils ont du mal à accepter notre évolution, notre civilisation.

On dénonce l' état lamentable des banlieues, mais pourquoi vandalisent-ils leurs immeubles? Il existe aussi des immeubles dit de standing, que l' on peut aussi considérer comme des cages à lapins, où les gens vivent dans la proximité, où il n' existe pas de dégradations.

Combien de Milliards avons nous consacré à réparer et reconstruire? Pour nous remercier ils saccagent tout quotidienement et dans des émeutes.

On nous critique de refuser la mixité, mais qui voudrait de voisins qui font des graffitis sur les murs, dans les cages d' escalier et les ascenseurs (bien que Jack Lang considère cela comme de l' art!),

des voisins qui jettent les ordures par les fenêtres, qui brûlent des voitures, sans parler des comportements bruyants?

Allons-nous connaître le dilemme de la Yougoslavie où les ethnies ne se supportent pas? Notre repentance ne suffit-elle pas? Que pourrions-nous faire de plus?

Le droit d' expression, doit-il donner le droit aux insultes infâmantes de ces étrangers souvent en situation irrégulière? Devons-nous nous laisser insulter par eux?

Cordialement

Marcel GRANIER

 

----- Original Message -----
From: "INTEGRITE Association" <integrite.info@free.fr>
Sent: Wednesday, December 17, 2008 6:52 PM
Subject: Chouette, les affaires reprennent...

Chouette, les affaires reprennent...

Direction Générale

Caisse d'Allocations Familiales de la Haute-Vienne

25, rue Firmin Delage
87046 Limoges cedex

" La Caf simplifie vos démarches en supprimant la déclaration de ressources "

Madame, Monsieur,

" Dans un souci de modernisation et de simplification administrative, votre Caf collecte auprès de l' administration fiscale toutes ces données qui vont lui permettre de calculer vos prestations " [Vies de Famille - Mars 2008].

Dans ce contexte, permettez-moi par la présente de déplorer avec stupéfaction et exaspération les comportements répétés et inadmissibles de certain(e)s de vos subalternes zélé(e)s, confondant depuis plusieurs mois " collecte auprès de l' administration fiscale " et contrôle fiscal pour le compte de cette même administration.

En effet, ce ne sont pas moins de quatre missives incompréhensibles, anonymes et non signées qui me sont parvenues entre avril et décembre 2008 dans le cadre de mon dossier personnel enregistré dans vos livres, l' ensemble de cette procédure qu' il convient bien de qualifier de flicage ciblé laissant par ailleurs à entendre une potentielle malhonnêteté du déclarant:

" Demandes de renseignements financiers complémentaires en raison d' un " doute sur leur validité " (!);

" Demandes pressantes de renseignements ultra-confidentiels sur un de mes enfants majeurs (!).

Outre le fait que l' essentiel des informations réclamées soit déjà en votre possession depuis fort longtemps, et en tout état de cause aisément vérifiables auprès des fonctionnaires des impôts, je note que les données accessoires, objet d' une inquisition à l' étrange insistance, n' entrent à aucun moment dans le calcul des décomptes des prestations versées [http://www.caf.fr - Simulation logement]!!!

A ce sujet, je relève également que l' ensemble des précédentes vérifications déjà effectuées en avalanche par vos services n' ont jamais fait l' objet de la moindre rectification a contrario dans le calcul des prestations versées. Le montant de ces dernières m' a même été récemment confirmé au centime près par courrier en provenance de votre organisme!!!…

Aussi, en cette période propice à l' éradication des fichiers illégaux en tous genres, je ne saurais trop vous recommander de mettre fin dans les plus brefs délais aux " incompétences " et " dérives " constatées, avant dépôt d' une plainte judiciaire pour barbouzeries pseudo-fiscales caractéristiques d' un certain milieu local [harcèlements à répétition fomentés à mon encontre par certains individus dans le but de salir ma réputation de probité, mais aussi intrusion abusive dans ma vie privée par ces mêmes personnages, afin de me nuire indirectement via certains membres de ma famille].

Enfin, une vérification de l' intégrité de vos agents et de la légalité des autorisations délivrées à certains membres de votre personnel pour accéder aux renseignements confidentiels appartenant aux allocataires me semblerait ad minima la bienvenue.

Dans l' attente par retour de votre réponse circonstanciée et documentée.

Avec Honneur!

 

Christian Fontanneau - IPF

15 décembre 6008

C/C

Caisse Nationale des Allocations Familiales

CNIL

Ministères de Tutelle

Christian Fontanneau - 10, rue Haute Cité - 87000 LIMOGES

Allocataire: 0377961 J

 

----- Original Message -----
From: Philippe Schmitt
Sent: Thursday, December 11, 2008 1:30 PM
Subject: Message urgent de l'Institut pour la Justice

57, rue d’Amsterdam, 75008 Paris

Tél. : 01 40 16 57 63

http://www.institutpourlajustice.com

Message à tous les participants au référendum sur la justice

Suite à l' énorme succès de notre Référendum sur Internet (plus de 15 000 participants en 48 heures), nous sommes au regret de vous informer que nous ne sommes absolument plus en mesure de publier tous les messages de soutien et de sympathie que nous recevons.

Toute l' équipe de l' Institut pour la Justice est mobilisée jour et nuit pour répondre aux appels qui nous arrivent de toute part. Nous vous prions de nous excuser de ne pas parvenir à faire face à toutes vos sollicitations et vous remercions de votre compréhension.

Nous avons essayé de tenir compte de nombreuses remarques, toujours judicieuses, pour améliorer ce référendum, tant sur la forme que sur le fond: ajout d' une nouvelle colonne "Ne sais pas", possibilité de laisser une case vide et de signer tout de même le référendum. La question 5 a parfois donné lieu à polémique: "Pensez-vous que la responsabilité d’ un magistrat qui relâche un criminel doit pouvoir être engagée, quand sa décision a eu pour effet la mise en danger d’ autrui?" Nous allons ajouter: qui relâche "prématurément" un criminel. Vous comprendrez qu' il s' agit de responsabiliser les magistrats, non lors du verdict, mais lors de l' application de la peine, lorsqu' une décision est prise de réduire ou non une peine.

Vous trouverez enfin notre charte philosophique sur le blog, nous l' avons publiée hier (http://institutpourlajustice.blogspot.com/2008/12/charte-philosophique-de-lipj.html).

Beaucoup d' entre vous nous demandent comment ils peuvent se mobiliser, comment ils peuvent nous aider. Il n' y a pas de réponse globale; tout dépend de la situation de chacun.

Philippe SCHMITT

Pour vous permettre d' y voir clair, voici notre programme d' action pour les semaines à venir:

1) L' Institut pour la Justice a été à nouveau contacté par un membre du cabinet de Rachida Dati. Il s' agit de son chef de cabinet qui souhaite nous rencontrer rapidement. Rendez-vous a été fixé mardi 16 décembre. Philippe Schmitt et Damien Theillier se rendront donc au ministère, place Vendôme, et apporteront les réponses des Référendums reçus jusqu' à cette date (bien entendu, notre campagne continuera au-delà, donc restez mobilisés!). Ils leur feront part, de la manière la plus claire et la plus ferme, des demandes exprimées par les membres de l' IPJ et des participants au Référendum. Pour mémoire, entre les Référendums reçus par courrier et ceux reçus par voie électronique, nous sommes déjà à plus de 50 000!

2) L' IPJ a embauché cette semaine une responsable, Florence du Page, qui va s' occuper de mobiliser toutes les personnes qui, ces derniers mois ou dernières années, ont été gravement touchées par les dysfonctionnements de notre système judiciaire. Il s' agit de constituer un front uni de dizaines, ou même de centaines de personnes qui, comme Philippe Schmitt et Cynthia Sardou, ont vu leur vie basculer du jour au lendemain, et qui ont la légitimité de mettre les pouvoirs publics face à leurs responsabilités. Si vous ou une personne de votre entourage êtes concerné, appelez vite Florence au siège de l'association, au 01 40 16 57 63. Merci de faire passer le message.

3) L' IPJ a également recruté un spécialiste en criminologie, Xavier Bébin, auteur d' un livre, Pourquoi punir, aux éditions de L' Harmattan. Xavier est diplômé de l' IEP Paris (Sciences Po). Il sera chargé de développer avec Damien, directeur des études de l' IPJ, un réseau d' experts, magistrats, professeurs de droit, psychiatres, historiens et philosophes, capables de produire des études scientifiquement irréprochables sur les questions touchant au système pénal et à la prévention des crimes dans notre société, et d' intervenir dans des colloques. Pour participer, il faut évidemment avoir toutes les qualifications et diplômes requis. Si vous êtes concerné et si vous pensez pouvoir contribuer à notre effort de recherche et d' analyse, vous pouvez contacter Xavier à partir du 5 janvier 2009, date à laquelle il prendra ses fonctions à l' IPJ.

4) L' IPJ participe enfin à la création d' un réseau militant national et local pour agir auprès des élus par des pétitions et des courriers. Ceci est en cours grâce à notre campagne sur Internet et au soutien professionnel exceptionnel et bénévole que nous recevons de la part de Vincent Laarman, diplômé de l' ESCP, un des meilleurs spécialistes français du marketing direct, qui nous a permis de développer un réseau de plus de 50 000 militants et donateurs en moins de cinq mois. Pour continuer à développer ce réseau, merci de rallier votre entourage et vos amis.

Pour participer au référendum ou envoyer l' adresse: http://www.referendumjustice.fr

Merci de relayer auprès de tous vos contacts l' appel de Cynthia Sardou, la fille de Michel Sardou, à soutenir Philippe Schmitt et participer au Référendum sur la Justice. Un grand merci d’ avance de votre aide et de votre participation.

Chère Madame, cher Monsieur,

Je suis la fille du chanteur Michel Sardou, mais je suis avant tout une femme comme les autres, sans protection particulière de la police ni gardes du corps.
La nuit de Noël 99, je rejoignais ma voiture devant chez moi, quand j’ ai senti des bras qui m’ agrippaient dans le noir. Quelques instants plus tard, des hommes m’ emportaient en voiture, un capuchon sur la tête, un couteau sous la gorge.
Je ne vous écris pas pour vous raconter le viol collectif et les sévices atroces que j’ ai subis cette nuit-là. J’ avais 26 ans et, quand ils m’ ont abandonnée sur un terrain vague, ma vie était quasiment détruite.
Si je prends contact avec vous, c’ est pour vous demander d’ agir de toute urgence auprès des Pouvoirs Publics en remplissant le Référendum sur la Justice ci-joint, pour que d’ autres jeunes filles et femmes ne subissent pas le même sort.
Car il faut que vous sachiez que le véritable chemin de croix pour la victime commence souvent après l’ agression.

Dans mon cas, il y a d’ abord eu l’ angoisse abominable, quand le médecin m’ a annoncé que j’ avais probablement contracté le virus du SIDA.
Puis il y a eu l’ incompréhension et la révolte, quand j’ ai appris que deux de mes violeurs étaient des récidivistes, qui avaient été remis en liberté par la Justice peu de temps auparavant.
Mais j’ ai connu le désespoir quand le procès s’ est ouvert. Le choc a été presque aussi dévastateur que celui de l’ agression.
Les rôles étaient inversés. Tout se passait comme si j’ étais moi-même une criminelle: n’ était-ce pas moi qui avais séduit mes agresseurs? N’ avais-je pas, par hasard, ressenti un plaisir secret à être violée?
Pire encore, n’ étais-je pas une « privilégiée », alors que mes violeurs venaient d’ une cité défavorisée?
Mon avocat m’ a donné un seul conseil: « restez calme »… mais j’ ai souvent eu l’ impression que la justice en France avait moins d' estime pour les victimes que pour les bourreaux.
On m’ a imposé des expertises psychiatriques, des examens psychologiques comme si c’ était moi l’ accusée. Les moindres détails de ma vie privée et de mon passé ont été disséqués, exposés publiquement, puis repris par la presse.
Au contraire, les « experts » ont reconnu toutes sortes d’ excuses à mes violeurs: selon eux, ils avaient fait preuve d’ une certaine « intelligence », ils étaient en « déficit affectif », c’ étaient des « individus perturbés », ils « manquaient d’ assurance »...
La question principale pour les magistrats semblait être de trouver un moyen de les « réinsérer » au plus vite, bien qu’ ils n’ aient manifesté aucun repentir, ni présenté la moindre excuse sincère.
Mais le pire, c’ est que, bien que les jurés d’ assises les aient tous condamnés à des peines de 10 ans de prison ou plus... … la Justice a relâché le premier après deux ans seulement, en 2002!!!.
Quand mon avocat m’ a appris qu’ il était en liberté, je n’ ai plus osé sortir de chez moi. J’ ai commencé à vivre dans la peur qu’ il ne me retrouve, et qu’ il se venge.
Rapidement, le deuxième est sorti, sans même qu’ on prenne la peine de m’ en informer.

Aujourd’ hui, j’ attends avec angoisse la libération, du dernier. Lui non plus, RIEN ne pourra l’ empêcher de venir me retrouver.
C’ est l’ effrayant résultat de l’ évolution de notre système pénal ces trente dernières années. De Fourniret à Pierre Bodein, en passant par Francis Evrard ou Francis Heaulme, on ne compte plus les affaires où des psychopathes relâchés ont immédiatement fait de nouvelles victimes.
Nous ne pouvons pas laisser notre système judiciaire continuer à mettre aussi gravement en danger la vie des jeunes femmes de notre pays.
C’ est pourquoi je vous demande de remplir le Référendum sur la Justice (cliquez ici: http://ipj.diabolomultimedia.fr/petition.php).
C’ est le meilleur moyen de déclencher enfin une réforme de fond de notre système judiciaire. Les résultats seront transmis au Président de la République, au gouvernement, aux parlementaires, et aux médias.
J’ ai écrit deux livres pour raconter mon effroi, quand je me suis aperçue que la « Justice » remettait dans nos rues des individus aussi dangereux.
Avant que ce drame ne m’ arrive, je n’ aurais pas pu le soupçonner.

J’ ai fait tout ce que j’ ai pu pour que cela change: pendant sa campagne électorale, Nicolas Sarkozy m’ a demandé de faire partie de la Délégation aux victimes.
Puis, sollicitée ensuite par Rachida Dati, j’ ai accepté des responsabilités au ministère de la Justice. J’ ai cru que c’ était comme ça que j’ allais pouvoir faire une différence.
Mais je me suis vite aperçue qu’ aucun changement réel n’ aurait lieu tant que des centaines de milliers de Français ne protesteraient pas, tous ensemble, auprès des pouvoirs publics. Et c’ est pourquoi je fais appel à vous aujourd’ hui pour participer au Référendum sur la Justice, organisé par l’ Institut pour la Justice.
Le but de ce Référendum est de réunir des millions de signatures en faveur d’ un changement radical de la politique pénale dans notre pays.( Cliquez ici: http://ipj.diabolomultimedia.fr/petition.php)
Cet appel a d’ abord été lancé par Philippe Schmitt, le père d’ Anne- Lorraine, une jeune fille qui s’ est fait massacrer dans le RER en novembre dernier, également par un homme condamné peu de temps auparavant pour viol, puis vite relâché.
Devant l’ énorme écho qu’ il a reçu – plus de 50 000 participants à la première vague de Référendums sur la Justice, en quelques semaines – d’ autres victimes de criminels ont décidé de le rejoindre – dont moi-même.
Nous avons compris que nous pourrions démultiplier le nombre de participants et secouer la France entière, en nous unissant.
Mais nous avons besoin de votre voix et de votre soutien, pour acquérir la légitimité face aux pouvoirs publics, qui ne peut venir qu’ avec le nombre.

C’ est pourquoi nous vous demandons de remplir votre Référendum. De son côté, l' Institut pour la Justice s' organise pour:
- mener des actions d’ information et de sensibilisation de l’ opinion publique à grande échelle,
- préparer la publication d’ un Livre Blanc de la réforme des procédures pénales,
- organiser des interventions dans les médias et auprès des parlementaires et des cabinets ministériels,
- et surtout décupler la diffusion du Référendum sur la Justice, dont l’ objectif est de réunir 2 millions de participants pour obliger les pouvoirs publics à agir.

Nicolas Sarkozy nous a déjà reçus, mais nous voulons pouvoir revenir vers lui avec des millions de signatures de soutien.
Philippe Schmitt vient d' être contacté par le chef du cabinet de Rachida Dati; une délégation de l' Institut pour la Justice sera reçue au ministère, place Vendôme, mardi prochain.
Merci de nous permettre d' arriver avec le maximum de signatures.

En vous remerciant d’ avance de votre participation, je vous prie de croire, chère Madame, cher Monsieur, en mon total dévouement à ce combat pour protéger toutes les personnes innocentes et sans défense.

Bien à vous,

Cynthia SARDOU

Pour accéder au référendum, cliquez ici: http://ipj.diabolomultimedia.fr/petition.php

PS: Je n’ ai pas peur de dire que je profite de la célébrité de mon père, Michel Sardou, pour servir cette cause. En vous écrivant, je veux sauver d’ autres jeunes filles et d’ autres femmes. Et lui aussi serait très content que son nom puisse servir à améliorer le fonctionnement de la Justice et protéger des innocents.

NDLR: Que dire après cette narration de l' agression subie jusqu' au fond de son âme par Cynthia SARDOU alors jeune fille... que de retenue etd ' abnégation malgré les profondes blessures morales et physiques... malgré tout le courage et la volonté de lutter pour survivre, témoigner et éviter que cela se repproduise et fasse d' autres victimes comme Anne-Lorraine SCHMITT... deux jeunes filles qui sont à l' Honneur de la France et des Français... elles augurent une nouvelle renaissance de la France et des Français si malmenés depuis plus de deux siècles... Participer au référendum de l' Institut Pour la Justice est un devoir civique et c' est faire preuve de reconanissance à l' égard de toutes les Victimes innocentes.

Je viens de participer au Référendum sur la Justice lancé par Philippe Schmitt, le père d' Anne-Lorraine, assassinée dans le RER le 27 novembre 2007. Un grand merci d' y participer également, pour augmenter nos chances d' être entendus des pouvoirs publics, et des médias.
MAIS GRAND DOMMAGE POUR NOS SOCIÉTÉS QUE CE REFERENDUM NE SUGGÈRE PAS LE RÉTABLISSEMENT DE LA PEINE DE MORT POUR LES CRIMES PRATIQUES SUR LES ENFANTS, LES PERSONNES ÂGÉES, LES VIOLS ET SANS DOUTE D' AUTRES CRIMES JUSTIFIANT CETTE PEINE CAPITALE: LA PEUR DE LA MORT PROMISE SÛREMENT PAR UNE SOCIÉTÉ RESPONSABLE APPARAÎT, EN L' ABSENCE D' UNE JUSTICE ACTUELLE PROBANTE DANS SES RÉSULTATS, LA SOLUTION DE CONVAINCRE LE CRIMINEL (POTENTIEL) DE S' ABSTENIR: LA PEUR "ANIMALE" DE LA MORT AMENANT L' INSTINCT DE CONSERVATION DU TUEUR A REFUSER DE DONNER LE COUP FATAL, CELUI QU' IL RECEVRA D' UNE JUSTICE IMPLACABLE.
En rejetant totalement le << Oeil pour oeil, dent pour dent >> de l' Ancien Testament, par esprit de "tolérance", de civilisation ( entendez de faiblesse imbécile ) nos sociétés, confrontées à de tels crimes odieux, favorisent l' impunité manifeste de "bêtes humaines", libérées de cette peur instinctive de la mort pouvant interdire le crime.
Arrivées à UN TEL DEGRÉ DE " CIVILISATION SUICIDAIRE ", nos sociétés permettent, aujourd' hui, aux criminels d' hier, LIBERES DE LEUR PRISON, d' ôter la vie à d' autres victimes de leur choix...

LOUIS ALBERTELLI  

----- Original Message -----
From: Institut pour la Justice
Sent: Thursday, December 18, 2008 10:03 PM
Subject: A tous les participants au Référendum sur la justice

Message urgent à tous les participants au Référendum sur la justice

Suite à l' énorme succès de notre Référendum sur la Justice (déjà plus de 105 000 participants), l' Institut pour la Justice lance l' offensive générale. Vous trouverez ci-dessous un point sur:
1) les dernières nouvelles du front avec Philippe Schmitt;
2) les actions que l' IPJ lance dans les jours à venir.
Merci de diffuser toutes ces bonnes nouvelles autour de vous.
Bonne lecture!

**********************************

1) Face à notre mobilisation historique, le chef de Cabinet de Rachida Dati a contacté les dirigeants de l' IPJ pour un rendez-vous en urgence avec plusieurs membres du cabinet du ministre, place Vendôme à Paris. Philippe Schmitt s' est rendu à cette rencontre mardi 16 décembre à 14h30, accompagné de Damien Theillier, directeur des études de l'IPJ. Ils leur ont fait part, de la manière la plus claire et la plus ferme, des demandes exprimées par les membres de l' IPJ et les participants au Référendum, reprenant point par point les réformes urgentes qui doivent être introduites dans le code pénal pour mieux protéger les citoyens des criminels dangereux. Les représentants du Garde des Sceaux se sont engagés à tenir compte du point de vue des membres de l' Institut pour la Justice, et ont proposé que l' IPJ pa rticipe directement aux travaux de la Commission Léger qui travaille à la réforme du Code de procédure pénale.

2) Relayée par d' innombrables blogs et sites Internet, l' action de l' IPJ a fait la une de nombreux journaux et radios. Après l' Express, le Parisien, la Croix, Valeurs Actuelles, RTL et Europe 1, pour ne citer que les médias nationaux, le magazine Le Point a publié un article complet sur le Référendum, et le Figaro a annoncé qu' il diffuserait, cette semaine, l' appel de Philippe Schmitt accompagné du Référendum directement dans ses pages! Une première exceptionnelle pour notre association qui n' a que quelques mois d' existence.

3) Beaucoup d' entre vous nous demandent comment ils peuvent se mobiliser, comment ils peuvent nous aider. Il n' y a pas de réponse globale; tout dépend de la situation de chacun.
Pour vous permettre d' y voir clair, voici notre programme d' action pour les semaines à venir:
a) L' IPJ a embauché cette semaine une responsable, Florence du Page, qui va s' occuper de mobiliser toutes les personnes qui, ces derniers mois ou dernières années, ont été gravement touchées par les dysfonctionnements de notre système judiciaire. Il s' agit de constituer un front uni de dizaines, ou même de centaines de personnes qui, comme Philippe Schmitt et Cynthia Sardou, ont vu leur vie basculer du jour au lendemain, et qui ont la légitimité de mettre les pouvoirs publics face à leurs responsabilités. Si vous ou une personne de votre entourage êtes concerné, appelez vite Florence au siège de l' association, au 01 40 16 57 63. Merci de faire passer le message.
b) L' IPJ a également recruté un spécialiste en criminologie, Xavier Bebin, auteur d' un livre, Pourquoi punir, aux éditions de L' Harmattan. Xavier est diplômé de l' IEP Paris (Sciences Po). Il sera chargé de développer avec Damien Theillier, directeur des études de l' IPJ, un réseau d' experts, magistrats, professeurs de droit, psychiatres, historiens et philosophes, capables de produire des études scientifiquement irréprochables sur les questions touchant au système pénal et à la prévention des crimes dans notre société, et d' intervenir dans des colloques. Pour participer, il faut évidemment avoir toutes les qualifications et diplômes requis. Si vous êtes concerné et si vous pensez pouvoir contribuer à notre effort de recherche et d' analyse, vous pouvez contacter Xavier à partir du 5 janvier 2009, date à laque lle il prendra ses fonctions à l' IPJ.
c) L' IPJ intensifie ses actions pour créer un réseau militant national et local pour agir auprès des élus par des pétitions et des courriers. Ceci est en cours grâce à notre campagne sur Internet et au soutien professionnel exceptionnel et bénévole que nous recevons de la part de Vincent Laarman, diplômé de l' ESCP, un des meilleurs spécialistes français du marketing direct, qui nous a permis de développer un réseau de plus de 105 000 militants et donateurs en moins de cinq mois. Pour continuer à développer ce réseau, merci de rallier votre entourage et vos amis.

Toute l' équipe de l' Institut pour la Justice est mobilisée jour et nuit pour répondre aux appels qui nous arrivent de toute part. Nous vous remercions pour tous les messages de soutien et de sympathie que nous recevons. Continuez à diffuser ces bonnes nouvelles autour de vous!!!

Philippe SCHMITT

Pour accéder au référendum, cliquez ici: http://ipj.diabolomultimedia.fr/petition.php

 

----- Original Message -----
From: "Paris Fierté" <contact@parisfierte.com>
Sent: Tuesday, December 16, 2008 12:26 AM
Subject: HOMMAGE A SAINTE GENEVIEVE, PATRONNE DE PARIS

COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, le 15 décembre 2008

HOMMAGE A SAINTE GENEVIEVE, PATRONNE DE PARIS

Le dimanche 4 janvier 2009, à 18 h, de Notre-Dame de Paris à Saint Etienne du Mont.

Les Parisiens se souviennent de leur histoire.

Chaque année depuis 2005, l' association Paris Fierté commémore Sainte Geneviève, patronne de la capitale, par une marche aux flambeaux se déroulant de Notre-Dame de Paris à l' église Saint Etienne du Mont, où se trouvent ses reliques.

En 451, alors que les Huns assiègent Paris, cette religieuse fut la seule à oser se lever pour défendre la ville et ses habitants contre la menace barbare. Ses armes? Le courage et la prière. Elle réussit à convaincre les habitants de l' ancienne cité de ne pas ouvrir les portes de la ville et les Huns rebroussèrent chemin. Geneviève, après cette victoire continua de servir la ville et fit ériger une basilique dédiée à Saint Denis.

Près de 1500 ans plus tard, les Parisiens semblent oublier l' héritage qu' ils ont reçu. Le peuple de la capitale, entre Paris Plage et Nuit Blanche, n' a guère l' occasion de se souvenir de son histoire, de son patrimoine et du courage de ses aïeux, sans qui la cité n' aurait pas survécu. Comme chaque année, l' association Paris Fierté souhaite donc rendre hommage à l' héroïne de Lutèce et perpétuer sa mémoire afin de donner un exemple de combativité et de souci du bien commun.

Parce que sans passé, il n' y a pas d' avenir. Parce qu' un peuple vit aussi de la mémoire de ses ancêtres. Parce qu' une jeune génération, consciente de son identité et de ses racines, se lève, voulant servir les siens et la cité avec abnégation.

CONTACT: http://www.parisfierte.com

contact@parisfierte.com

L' association Paris Fierté œuvre à la défense et à la promotion du patrimoine et de la culture de Paris. Elle organise des événements culturels: parcours littéraires dans la capitale, visites et découvertes de lieux historiques, conférences et commémorations.

 

----- Original Message -----
From: Association Kokopelli
Sent: Monday, December 15, 2008 9:15 PM
Subject: Nouvelles de Kokopelli. Décembre 2008

Nouvelles de Kokopelli. Décembre 2008

Cadeaux fertiles avant le 25 décembre

Chères Amies et Amis de Kokopelli

Nous vous informons que, pour cause d' inventaire, nous n' expédierons pas de commandes du 24 décembre au soir jusqu' au 4 janvier 2009 au soir.

Nous invitons donc tous ceux qui souhaiteraient profiter de nos cadeaux fertiles pour les fêtes de fin d'année de passer commande le plus rapidement possible afin qu' elle soit honorée avant le 25 décembre. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Nous vous rappelons que notre offre promotionnelle comprenant le DVD "Titanic Apicole: la Terreur Pesticide" et le DVD "L' Ortie, Fée de la Résistance" n' est valable que jusqu' au 15 janvier 2009, au prix de 30 euros, port compris.

Nous remercions tous les sites internet et les blogs qui ont largement diffusé l' information concernant la sortie de ce DVD sur la Terreur Pesticide.

Séminaires Kokopelli 2009

Le programme de nos séminaires 2009 de production de semences et d' agro-écologie est disponible sur le site de Kokopelli.

Les réservations pour tous ces séminaires peuvent être faites directement en ligne.

Nous vous remercions pour votre confiance.

Dominique GUILLET

Association Kokopelli: 04 66 30 64 91

 

----- Original Message -----
From: Roberto Fiorini
Sent: Friday, December 12, 2008 1:13 AM
Subject: Quand l' économie chute, l' immigration illégale monte

Quand l' économie chute, l' immigration illégale monte

Contrairement à certaines hypothèses qui ont circulé dans nos milieux, il semblerait que la crise favorise le retour de l’ immigration clandestine.

Quand on y regarde de plus près cela peut sembler logique du point de vue des Mondialistes: plus d’ immigrants, c’ est une remise en cause du train de vie des Européens de souche et donc une baisse du coût du travail (et donc des salaires) au profit des nouveaux immigrants.

Le cout de la main d’ œuvre en Europe est trop élevé si on écoute le discours des Patrons (protections sociales, services sociaux, services publics…) pour rivaliser avec les pays à la main d’ œuvre bon marché et au réservoir humain inépuisable. L’ appel à une main d’ œuvre meilleur marché reste la meilleure des solutions pour eux! Qui plus est une main d’ œuvre non instruite, non informée, qui ne revendiquera rien, et qui dira même Merci au lieu de Merde!

Roberto FIORINI

La suite ici: http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lirarticle-84180-1079354.html

----- Original Message -----
From: Roberto Fiorini
Sent: Friday, December 12, 2008 2:12 AM
Subject: Les militaires vont faire appel au privé pour leur sécurité

Les militaires vont faire appel au privé pour leur sécurité

Non non, nous ne sommes pas le 1er avril, ni en avance sur le calendrier. Il est des messages qui circulent tout doucement dans les couloirs de l’ information.

Celle-ci est de taille, et date du 5 Décembre 2008:

« Les militaires vont faire appel au privé pour leur sécurité »

"Hervé Morin a décidé de confier au privé la sécurité de plusieurs bâtiments du ministère de la Défense, boulevard Saint-Germain à Paris, notamment l' état-major des armées. C' est la société Onet qui viendra remplacer les gendarmes en faction. La sécurité du futur «Pentagone à la française», dans le XVe arrondissement de Paris, sera également externalisée."

Jusqu' à quand les Militaires vont ils accepter de voir leur "corps" et leurs missions décimées sans rien dire...

Sans parler de la sécurité de ce qui se trouve à l’ intérieur!

Roberto FIORINI

Sources et autres infos sur le sujet ici (hallucinant!): http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lirarticle-84180-1079377.html

Nb: Même armées.com n’ en parle pas: http://www.armees.com/

Le phénomène est en cours depuis longtemps dans les casernes, régions militaires et autres bâtiments de l' armée.
Raison donnée: dégager les militaires, désormais professionnalisés, des "servitudes" de surveillance et de gardiennage. Motif réel (à mon avis): il n' est plus possible de laisser une sentinelle en uniforme, sur la chaussée de nos villes, sans qu' elle se fasse insulter. Imaginez le tollé si un soldat de garde ainsi pris à partie s' avisait de se défendre et de rosser un "Jeune"!
Avez-vous remarqué qu' on ne voit presque plus de militaires en uniforme en ville, à l' exception notable des légionnaires? Trop dangereux! Bien cordialement , RS

NDLR: raison de plus pour renoncer au recours aux sociétés privées et parsemer les villes et les territoires de non-droit de soldats d'élite Parachutistes, Légionnaires et Commandos de Marine en armes avbec ordre de tirer sans somamtion au moindre signe d' hostilité!

----- Original Message -----
From: Roberto Fiorini
Sent: Monday, December 15, 2008 9:55 AM
Subject: Quand Sarko vantait les Subprimes (vidéo 2 min)

Quand Sarko vantait les subprimes...

Nicolas Sarkozy le laquet de la Mondialisation Libre Echangiste.

Il a été élu sur la base d' un programme néo libéral, dont la légitimité s' est effondrée depuis peu. Sarko est un homme politique qui a été élu sur une politique désormais désuète!!!

Ecoutez-le vanter les Subprimes à la Française avant la crise bien sûr... La vision politique Mondialisée et libre échangiste sur laquelle il a été élu est morte. Sa légitimité politique est donc nulle car ce pour quoi il a été élu n' est plus applicable. Il ne peut donc que se comporter en girouette car le sol sur lequel il se tenait debout s' est dérobé sous ses pieds.

Ecoutez ce champion du Monde nous vendre les Subprimes: http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lirarticle-84180-1083698.html

La Jeunesse d’ Europe, dite génération 600 €, se révolte face aux injustices flagrantes: des milliards pour les salopards mafieux en costumes qui se font appeler banksters, la misère pour nos jeunes. Le Monde va changer, sa mutation est engagée; ne laissons pas les traitres « trotsko, syndicalo, communo, socialistes» emmener notre Jeunesse vers un nouveau chaos.

Proposons-leur une alternative politique!

Roberto FiORINI

----- Original Message -----
From: Roberto Fiorini
Sent: Wednesday, December 17, 2008 10:32 PM
Subject: Madoff: l' escroc en place depuis 13 années

Madoff: l' escroc en place depuis 13 années

 

Cet homme est un escroc, et rien d' autre; le fait est clairement établi. L' ancien patron du Nasdaq (une des deux bourses aux USA), Bernard Madoff, qui faisait tremper toute sa famille dans l' affaire, aurait détourné 50 Milliards de dollars. Il aurait même détourné de l' argent d' une université de sa communauté, du centre Élise Wiesel… (voir la liste des premiers coparticipants recensés ci-dessous). Il avait un surnom dans sa communauté: "the Jewish bond", "l' obligation juive" (jeu de mots avec bond signifiant aussi le lien). Contrairement aux célèbres "junk bonds", cette obligation-là n' était pas "pourrie", mais symbole de fraternité… (1)

Ce qui est aussi généralement admis, c' est que toutes ses proies sont vues comme des victimes, hors il n' en est rien. Ceux qui ont donné de l' argent à Madoff savaient que ce n' était pas clair, mais ils l' ont fait quand même, ils ne sont pas des victimes, ils sont des co-participants à l' arnaque!

Tous ceux qui pratiquent ce métier savaient que ces taux là ne « sentaient » pas bon. Le taux de rendement constant de 12 %-13 % garanti à ses clients avait fait froncer quelques sourcils…

Suite et Sources ici: http://robertofiorini.blog4ever.com/blog/lirarticle-84180-1087237.html 

 

----- Original Message -----
From: "NATION - Newsletter" <info@nation.be>
Sent: Friday, December 19, 2008 10:24 PM
Subject: Nouvelle crise politique en Belgique

----------------
Mouvement NATION
---------------

Communiqué du 19 décembre 2008

Suite à la démission du gouvernement belge, le Mouvement NATION réagit dans le texte suivant: "Le régime est pourri! Changeons-le!" que vous pouvez trouver en ligne à l' adresse suivante: http://www.nation.be/web/article.php3?id_article=1879

----- Original Message -----
From: "NATION - Newsletter" <info@nation.be>
Sent: Thursday, December 25, 2008 8:35 PM
Subject: Ce ne sont que quelques signatures!

----------------
Mouvement NATION
----------------

Ce site reçoit beaucoup de visites et notre boite e-mail reçoit régulièrement de nombreux mails de soutien. Certains d' entre vous laissent même régulièrement des commentaires à la suite de nos articles. Commentaires parfois fort élogieux envers les militants de NATION.

Et il est vrai que NATION est présent sans arrêt sur tous les terrains depuis presque 10 ans maintenant.

Et bien, chers sympathisants, vous avez actuellement l' occasion d' aider concrètement nos militants de terrain.

Comment? Tout simplement, en signant ou en faisant signer les formulaires de parrainage des listes que NATION veut présenter aux différentes élections de juin 2009.

C' est un bien petit geste, qui ne vous coûte rien (contrairement à ce qui se colporte, signer pour NATION ne vous amènera pas d' ennuis).

Mais ce petit geste peut permettre à nos concitoyens d' enfin pouvoir voter pour un mouvement nationaliste sérieux et efficace.

Ne pas faire ce geste, c' est quelque part aussi collaborer avec la classe de politicards qui nous gouverne si mal.

Ne pas le faire car vous croyez plus utile de soutenir les FN's belges qui viennent encore récemment de s' illustrer par leur "efficacité et leur sérieux", c' est alors à désespérer du "public nationaliste" de Belgique francophone.

Soutenez donc et parrainez les listes de NATION.

Les différents formulaires à faire signer sont disponibles sur la page suivante: http://www.nation.be/web/article.php3?id_article=1825

-----------------------------------------------------------
Mouvement NATION http://www.nation.be
Contact: info@nation.be
0479/76 55 09
-----------------------------------------------------------

 

----- Original Message -----
From: "Gran Marcha"
Sent: Wednesday, September 03, 2008 1:20 PM
Subject: Queremos alemanes pa ser occidentales

Queremos alemanes pa ser occidentales

Espero que te entretenga este ataque de surrealismo, pero está claro que nuestros problemas necesitan medidas inteligentes en lugar de florilegios de Blanco o de la Tere.

MEDIDAS URGENTES AUNQUE SEAN SURREALISTAS

La democracia es un sistema de opiniones sino de palabras. Para eso tenemos el Parlamento. Y el Sanado (sic), que a lo mejor sirve para eso. Pero las palabras, gran herramienta para las relaciones públicas, de momento no resucitan a nadie, no pagan sueldos a nadie y no fabrican dinero al roce con la brisa. Ni siquiera consiguen que los malvados se arrepientan y dejen de matar señoras.

O sea, se puede seguir con la cháchara, que hace bonito y distrae, pero alguna cosa hay que hacer. Se me ocurre que la feministaza de la Vega, nos lea varias veces al día, el número de hombres muertos por hombres en lo que va de año. Porque, verá, vicepré: los varones matan, a causa de la evolución que usted cree y algunos, sin matut que echarse a la cara, matan lo que les viene al paso. Hombres morimos muchos más que mujeres a manos de los asesinos, pero por nosotros no se preocupa nadie porque “es lo natural” y porque el feminismo es virtud y el machismo pecado..

Medidas posibles, las hay, aunque este mundo español se diseñara para ser compasivo y tolerante con los inicuos de una u otra condición, terroristas comunistas incluidos, personas pacíficas creía que eran el Presi del Gobierno, neocón enmascarado.

No se puede olvidar que gobierna el PSOE, que en tiempos tuvo cámaras de tortura propias, como lo hacía el padrecito Stalin. Quien tuvo, retuvo y es seguro que a los “republicanos” (que no eran eso sino totalitarios antidemócratas) no les temblaría el pulso al ponerse a aplicar medidas históricas de su ideología, como hace el juez Garzón, que dicen que es narcisista de élite: Pillar a los responsables de cada muerte del “bando republicano,” que republiqueaba gritando Rusia, sí, España, no, y meterles un puro por genocidas, que el socialcomunismo tiene una regla de oro: no dejar sin venganza terrible cualquier cosa que les hicieran, incluidas las de 1850. La cumplen caiga quien caiga porque para ellos la muerte es un buen ejemplo.

Si hacen estas cosas, si libertan con cariño a asesinos múltiples, no vendría mal aquello que inventaron los asirios y perfeccionó Stalin, también semita: Se coge a la gente de una región y se la lleva, andando y cargados con colchón, a otra. Por ejemplo, se coge a todos los catalanes que chantajean a España y a quienes los han votado, y se les lleva a los Monegros, lugar de amplios horizontes. Tienen el colchón, de modo que qué pueden necesitar si son una raza superior y más despierta. Esto arreglaría algo el separatismo y el exageradísimo gasto de las autonomías: Cataluña, por ejemplo, gasta más de diez veces lo que fue el último Presupuesto Nacional español de 1975. O sea que nosotros pagamos, les pagamos, muchísimo más que a Franco en todo su esplendor.

El socialcomunista moderno tiene algunos lemas nuevos. No sólo eso de Hermanos Proletarios, judíos abstenerse, sino, por ejemplo, “laissez faire, laissez passer”, que les va muy bien: se sientan a mirar cómo pasan las cosas y, encima, cobran, los tíos. O sea, para remediar el paro, lo mismo que el Padrecito: un canal navegable, bien gordo, desde el Levante a Madrid, que permitiera integrarse a la capital en las rutas de cruceros. Con desviaciones a Zaragoza, a Toledo y a Barcelona.

Oiga, si Barcelona es puerto de mar. Sí, claro, pero se trata de que no sean menos que los otros, porque no se volvería a aprobar ni un presupuesto nacional.

Luego, a imagen de la democracia Madre, la de Atenas, crear un cuerpo de Periecos, que no fueran ciudadanos, y que se ocuparan de la administración. A Pericles le fueron muy bien los periecos, motor económico de la rica Atenas, y ahora mismo, en Kuwait y en Arabia, y en muchos emiratos, los funcionarios, los que lo hacen todo menos votar, son extranjeros que llevan las cuentas al día porque, como son extranjeros, los vigilan los jeques con ojos de halcón y al que falla, ya se sabe, lo mancan.

Buena medida sería hacer una gran importación de periecos de origen alemán, alérgicos a los convolutos como única referencia. Dos millones de alemanes no son nada al lado de los muchos de moros. Todos ocupando los cargos de las tres administraciones del Estado y echando cuentas para que no se pierda ni un céntimo. Y cada cargo electo, concejal, tiralivetas, alcalde, y hasta Presi,, con su alemán al lado tomando notas de promesas, regateando las dietas y esas cosas.

No tanto sería importar cerebros como importar costumbres. Carlos IV ya lo hizo, pero a pequeña escala. Con dos millones de funcionarios incorruptibles –incluidos inspectores de todas las inspecciones-, España gastaría dos tercios menos. O sea, a despilfarrar a casa, españolitos que venís al mundo a ver qué cogéis. Cobrando un buen paro o una prejubilación. Y los demás, asombro del mundo, pagando cada día menos y menos impuestos, fenómeno nunca visto en la historia de la Humanidad Occidental.

Y esa sería una buena medida. Dos millones de alemanes conjurados para portarse como alemanes en Alemania y obstinados en que se cumplieran todas las leyes y todas las normas. Como la Guardia Suiza. Cuerpo de Alemanes de Precisión. Con sesiones públicas de autocrítica, para que se notara que aquí seguía mandando el socialismo irreal.

Y, además, las alemanas, en la veintena, están muy buenas.

Habría –por costumbre democrática- que subirse a algún edificio, quizá a los tejados del Parlamento o del Tribunal Consti, colgar pancartas y largar por los altavoces de fabricación alemana: “Queremos alemanes pa ser occidentales.”

Algún día se conseguirán una de estas dos cosas: o tener funcionarios alemanes, o volver a enseñar a los españoles, desde el año de vida, a no aprovecharse de ninguna ventaja ni oportunidad. Así, Napoleón, al volver como turista, podría repetir eso de que los Españoles se portan como un hombre de honor.

Arturo ROBSY

----- Original Message -----
From: "Gran Marcha"
Sent: Monday, November 10, 2008 10:46 AM
Subject: GAFAS DE VER UNIVERSOS

GAFAS DE VER UNIVERSOS

Muchos se electrizan, como ámbar con insecto antediluviano, cuando oyen o leen cosas que no recuerdan. No han tenido hictus. No han olvidado leer. Tampoco la tabla de multiplcar ni el Padrenuestro, pero demasiadas veces tienen que especular e inducir de qué le están hablando. Y es que no se adaptan a un universo que se menea como en un Baile de San Vito. Mundo coctelera.

Alguien ha dicho, y debo haber sido yo, que cambiar el nombre es cambiar la historia. El nombre sólo. Bastaría con llamar los Papá Noeles a los Reyes Magos para que se acabara definitivamente la memoria de dos mil años. ¿Y si llamamos, a la guerra de los cien años, la Guerra Franco-inglesa? ¿Cómo nos orientamos en tanto la nueva nomenclatura pasa a los libros? ¿Y a Jesús ,Josué, que es el mismo nombre?

Las brújulas transtornadas aumentan. Los lapsos crecen, las memorias menguan. No ha mucho que caí en la tentación de ver un Telediario de TV1, con Milá pasando las consignas. "Hoy -dijo- es el aniversario de la "Noche de Los cuchillos largos," cuando comenzó la persecución de los judíos en Alemania y les rompieron los cristales de las tiendas y les sacudieron a modo.

Hasta ayer muchos creyeron que aquélla fue la noche de los cristales rotos. Lo de los cuchillos, o algo por el estilo, fué cuando les dieron fuerte a las S.A. nazis. Pero el caso es que, ya, nadie sabe nada a ciencia cierta y titubea, se hace cruces si no es laico cabezota, o sea, lego, o, sencillamente, ni supo qué fue la Noche de los Cristales Rotos, ni la de los cuchillos largos, ni lo sabrá porque poco le importa.

Como estas cosas pueden ser verdad; como a lo mejor es que nos están normalizando las cosas según se dicen en Europa, que es como convienen decirse, hay que ir con cuidado. Osborne, además de los coñaques que ayudaron a ganar la guerra civil, escribió "Mirando hacia atrás con ira," en otro cuerpo y en otra época.

Pero el caso es que la ira va hacia atrás. Hoy se odia por el ayer, nada inhabitual entre los hombres. Pero cuando es el Estado quien lo hace, las cosas cambian, porque el Estado no es hombre sino máquina y no ha de tener hechos favoritos, ni aunque se los invente. Si se legisla contra 1936 ó 1939 ó 1960, andamos todos tirando piedras a la luna, gastando en mitos lo que debiera ir en cultura y civilización no aconchabada.

Poco satisfecho, el Milá del Telediario, volvió sobre la historia, que es ahora la cháchara preferida de la politicada. Franco creó en 1961, el mayor foco de contaminación del Mediterráneo, porque permitió que la Multinacional Peñarroya, vertiera al mar los desechos de las minas de La Unión, dejando inservible para la especulación una hermosa playa.

Cosas de Franco, sin duda. Catorce años ensuciando el mare nostrum -de ellos- y eso debía decirse, a ser posible en vísperas del 20-N, antifiesta de guardar. ¡Catorce años de guarrería! Sí, pero resulta que enseñaron documentales de finales de los ochenta donde los de Green Peace todavía se quejaban del desagüe de metales pesados "de Franco", aunque entonces llevaba mucho siendo asunto de Felípez. Parece, en suma, que ahora se está arreglando el chorro contaminador, aunque no del todo aún. Pero fue Franco, ¿eh? Que conste.

Y sale luego, días después, el ex Solchaga, que se apellida como general fascista, y comete una cita histórica de gran intensidad. Hablaba de la "refundación" del capitalismo y dudaba en segundo plano. "Como dijo Manzoni -soltó- no se puede echar vino viejo en odres nuevos." Puede que lo dijera también Ludovico Ariosto o algún monarca merovingio, meroveando a su modo. Pero no me lo sabía y siempre atribuí el "copyright" a Jesucristo, de donde se deduce que se me han estropeado las gafas de ver universos en decadencia y paraísos artificiales hechos-a-sí-mismos.

Lo más extraño al hombre es el hombre. O sea, sabemos que un gato es un gato. Lo mismo que un hipopótamo, caballo de río. Lo que no sabemos es si el hombre de delante es de la Condición A o de la B, ni qué pretende cuando dice ni qué busca cuando saca la gaita. De ser filósofo lo podría en latín eclesiástico (Hobbes, guaita). "El hombre es el hombre del hombre," si es que se puede entender de algún modo. Pudiera redactarse con más agudeza: "El hombre es el socialista del Hombre." De otro modo además: el hombre enjambra. Pero en su avispero mandan los zánganos, nutridos con jalea eterna. Por eso la tontería es de más larga duración que la sabiduría. Los tontos están en contra.

Para que se sepa y no sorprenda la carga de la brigada internacional contra la historia, ha de saberse que, en origen, en griego, significaba "sabiduría." Y, sabios, no. Están cansados, desde hace siglos, de "tipos listos."

Lo que diga la historia sabia dentro de cien años -si es que ya se han desintegrado- será digno de leerse. A ver si alguien escribe la Historia del Futuro, que bien previsible es. En cualquier caso, Fernando VII y Don Oppas se van a quedar chiquitos.

Arturo ROBSY

Puede usted brincar, en busca de libertades no detectadas, pinchando en:
Ni mentir ni dejar que mientan: http://www.robsy15.blogspot.com
Historia Universal del Universo: http://historiauniversal10.blogspot.com

----- Original Message -----
From: "Gran Marcha"
Sent: Thursday, December 04, 2008 11:52 PM
Subject: Los asnos al poder: a modo de cuento eterno local

Los asnos al poder: a modo de cuento eterno local

Saldríamos ganando con los asnos. En Alayor, lejana villa, la política no lo es, sino una obsesión alimentada sin descanso desde los bis o tatarabuelos, de modo que nunca se sale del siglo XVIII. Y ese es el mal: que ni se enteran de que les viene de siglos la tontuna. En el resto de España, más o menos, lo mismo. Los instruidos saben, en dos siglos, disimular un poco lo que tienen de irracionales las actitudes. O sea, lo racionalizan, aunque la cosa no cambia.

En los pueblos, pues como no saben qué es racionaliar ni como se hace, siguen tan tontos y analfabetos como sus tatarabuelos. La política, entiéndase que en toda España, consiste en obligar al contrario. En Mahón se ve, si te fijas en los más instruidos, porque es La Capital. Resalta en los demás, como en todos en Alayor.

Es, sencillamente, incomprensible que haya que tratar igual al que no es de los tuyos; o que tenga tantos derechos, o que haya que aplicarles las mismas leyes. Y si se lo dicen, responden que bien: y procuran que no se entere nadie tanto de lo que hacen como de lo que dejan de hacer dentro del universo apolillado de sus obsesiones.

No cambió nada y la estupidez fanática es un valor firme que no conoce crisis. Las diferencias más gordas están en si se les nota muchísimo, mucho o más que suficiente. No es de recibo, para estos afectados, tratar al proximo como a uno mismo y como sancionan las leyes. Las leyes sólo sirven para aparentar.

Y esto lo hacen la derecha de 150 años y la izquierda de otros tantos. La primera ley politica del ignorante de la política (la totalidad por aquí) es empitonar. No conciben las Derechas que puedan recibir algo bueno de la izquierda, y viceversa. Todos dicen, en la intimidad pero no siempre, la frase que todo lo justifica: Que se jodan.

¿Por qué ME ENTREGO AL ESPICHE METÓDICO? Porque no puedes esperar que te manejen disminuidos y te manejen bien. Saben negar que hayan sido ellos. Saben afirmar que la ley es la ley (pero sólo la ven como obstáculo para hacer lo que quieren hacer de veras).

Así las cosas, en estas miniaturas de cerrilidad pueblerina e inútil, que sólo calienta ánimos ya más que calientes, pasan divertidísimas cosas que retratan la realidad atual con el mismo aspecto que la de los daguerrotipos:

Han llamado a las 10, y, como podía ser la hora en que suelen llamar para decirme que no cuente con alguien, he descolgado sin fijarme en el número. Era una señora que preguntaba si era yo, por ventura, el "homo de Na Lauresia." No me he burlado: sólo le he dicho, muy amable, que no, que se había equivocado. Perdoni.

Menos de un minuto después, la insistencia. No, señora: aquí no vive "lauresia", ya ve qué cosas. Es raro -en español se me ha dirijido- porque en el Ayuntamiento me han dicho que este era el número. O sea, desde su punto de vista, el equivocado no podia ser más que yo. En el ayto no se equivocan.
-¿Ha llamado usted al xx xx xx ? Claro que si: a "Na Laurensia". Pues la han enviado a una dirección que está al otro lado. Ni entender la indicación, ni flores. (El teléfono parecía un XXX, además). ¿Ustet que sabe de quién le hablo? Sí: de una concejal de Alayor. Sí, del ayuntamiento.
-Pues no está. Esta no es su casa y es natural porque -más suave que una brisa estaba yo- aquí no somos partidarios. No percibía la ironía, de suave que era. "No nos interesa este ayuntamiento." "Todos somos iguales" y ahi se le ha notado que sí, que ella era igual que "Na Laurensia"

He seguido amabilísimo y ella empeñada en repetirme que en el ayuntamiento le había dado el número, claro que, al ser tarde, razonaba, a lo mejor no era el de Na Laurensia. En fin, que lo lamentaba -al fin-. No se preocupe, mujer: estas cosas pasan. En realidad todas las cosas pasan una y otra vez. Sin descanso.

El asunto es saber qué clase de bobo andaba al teléfono municipal para confundir nuestro número con el de una consejala. El guardia aquel que me pedía el DNI después de aporrear la puerta de casa? La propia Laurensia, con la que me he cruzado esta mañana y he dejado que iniciara ella el saludo? ¿Un Portella extraviado?

Porque sí parece que alguien, que sabe nuestro número, ha querido "haser broma" y, de paso, recordar que no me olvidan. Me he quedado con tu cara y con tu número, y que sepas que la mano negra vigila. Se la han pegado a esa mujer que, antes que dudar de los suyos, pensaba que el dudoso era yo, quizá un querindongo moro de la consejala. O edila, que es mil veces peor.

Y como todas las cosas pasan una y otra vez. Y aquí, los hermanos proletarios no tienen ninguna originalidad, a ver si van a empezar con el jueguecito de los teléfonos al que ya me han sometido muchas veces. Angelitos. Y tendré que hacer lo mismo: desviar la llamada a la comisaría de los polis de Mahón y que sean ellos los que den razón de por donde anda Na Laurensia (es Laurentia, en romano), que anda muy perdida en el propio tejido cavernoso.

Me despido como empecé: "Es, sencillamente, incomprensible que haya que tratar igual al que no es de los tuyos; o que tenga tantos derechos como tú, o que haya que aplicarle las mismas leyes. Y si se lo dicen, responden que bien: y procuran que no se entere nadie tanto de lo que hacen como de lo que dejan de hacer dentro del universo apolillado de sus obsesiones."

Por cosas de esas nació la Falange, y estos asnos, en lugar de atender por si había alguna razón oportuna, han preferido lo de que somos pistoleros asesinos.

Así acabará yéndonos a todos, con una gorda "laurensia" en la bandera, guiando al pueblo hacia la libertad, que consiste en dar pol culo a contrario y no tener que pagar por ello.

Mira bien, porque ya sabes de donde viene tu alcaldito y la previsible leche que mamó. Parecida a la de Laurentia, pero con más reprise.

He dicho.

Arturo ROBSY

----- Original Message -----
From: "Gran Marcha"
To: "E. Robsy"
Sent: Friday, December 05, 2008 2:27 AM
Subject: Versos en la noche

Versos en la noche

No es larga la noche sino llena. Así que te copio estos versos sobre el asunto fundamental de nuestro barroco, hijo. Conceptismo insistente. ¿Los habrás recitado alguna vez? No sé, pero ¿los reconoces?

Del sueño de la muerte despertado
quien pudo no decir esta alma es mía,
del sueño de la muerte no volviera
si fuera por pasar a nueva vida,
viviendo sin dolor en nuevo estado,
aguardando a la muerte ya vivida.

A vivir, en fin, inacabado,
la vida que quedó por el camino,
sin muerte que dormir eternamente,
sin vida que soñar inútilmente.
Si fuera por vivir lo ya vivido,
si fuera por morir lo ya presente,
¡si fuera por morir lo ya sentido,
si fuera por callar lo ya callado!

ea, ea, a la nana negra de esta noche. Esto lo digo yo, no el verso.  

----- Original Message -----
From: "Gran Marcha"
Sent: Sunday, December 28, 2008 8:05 PM
Subject: LA FIESTA DE LA PRIMERA LUZ EN EL CIELO

FIESTA DE LAS LUCES

En los primeros alientos del año, la epifanía se abre, como rosa, a la primera luz y, en esa alegría de la fiesta de las luces, los Reyes Magos traen los regalos, los anticipos de la redención. El objetivo está claro: liberarnos, empezando por la propia condición humana, doble y con doblez, entre la razonable bondad y la voluntad instintiva.

Librarnos del Pecado Original, de la obligación de actuar con arreglo al animal originario y devolvernos la virtud de la acción libre, es una de las necesidades sine qua non. No somos los católicos gentes deterministas que se creen conducidas por el destino y que sólo tenemos una libertad “a coaccione,” o sea obligados por alguna violencia como puedan ser las leyes o el miedo, como postuló Calvino y creen aún las naciones dominantes hoy. Tampoco creemos, como hizo Lutero, en una libertad “sine re,” sin contenido; especie de ficción –satánica según el reformador-, quizá último eslabón de aquel otro dicho de ser las palabras, los conceptos, flatus vocci, sonidos “sine re”, sin contendido. La idea del destino es contraria a la libertad, pero entra.

Los caminos contra la libertad han sido muchos y nada proclives a reconocer la fiesta de la luz; la iluminación del mundo que llega en estas fechas y que necesita, claro es, una comprensión amplia del hombre en su concha; del esclavo en su valle de lágrimas. Porque para eso nació el Cristo ungido: para darnos la libertad y sacudirnos de tantos intereses y tantos miedos como esclavizan al hombre no redimido, cosa que empezamos, ahora, a ser todos.

Cuando una idea fundamental se vuelve costumbre deja de reclamar la atención necesaria, y hoy tendemos a suponer que la libertad es un hecho diario, en general político, que se da por supuesto. Una libertad que no existe sino a través de unos derechos consagrados en una ley matriz de la convivencia, aunque la libertad sólo reside, porque sólo ahí tiene sentido, en el entendimiento del hombre.

Hoy, en estas primeras luces del año y de la vida renovada, portadoras de la libertad de la redención, consideramos que nuestra libertad es asunto del Estado que nos la garantiza y no del entendimiento de cada uno, socorrido por la fe, que incluye el afán de verdad y el de justicia. Hoy el centro del problema es el de no reconocer el origen de la necesaria libertad y confiar en lo que nos enseñan todos los medios y casi todas las prédicas desde la infancia, siempre desde su beneficio. Las enseñanzas disparan un relé, como cuando, algo se nos va de la mano y, de modo automático, tratamos de recuperarlo al vuelo antes de que caiga. El arco reflejo no es deliberado y, por lo tanto, no es libre. La suposición de que la libertad es lo que hemos oído miles de veces, algo relativo a la representación, el sufragio, la representación y el partido, no responde a un pensamiento consciente y es, como el arco reflejo, un acto indeliberado. Es decir, no libre. Inducido. Conducido por lo que se llamó, a la escolástica, “necessitas antecedens.” La necesidad o la obligación que causa lo previo.

Es curioso ver que las revoluciones que en el mundo han sido, las que abrieron como melón la Edad Contemporánea, lo hicieron en nombre de la libertad. Sólo alcanzo a una, católica, que propusiera la justicia, guiada por un gran sentido histórico. Las demás jamás clamaron por la Justicia, por ejemplo, que es asunto previo: en habiendo justicia, ¿qué libertad sería imprescindible? Es posible creer que ese primer grito del trío revolucionario, fue el más pensado y el mejor interpretado.

Las primeras lenguas antiguas, como el protoindoeuropeo, y muchas de las segundas, carecían de una palabra para “libertad” que, en muchas sociedades, sólo significó quedar libre del servicio de las armas. El antecedente –casi imagen del inconsciente colectivo- señala directamente a la voluntad, en su sentido menos elevado: <<Hacer lo que a uno le viene en gana>>. Cúmplase mi voluntad y perezca el mundo.

Esa es la libertad que todavía se entiende hoy, y que equivale al “ad libitum” de las partituras: según la voluntad o deseo. Y deseo es lo que incumbe al sentido de libertad que han renovado en nuestras sociedades, seguramente desde el Romanticismo: libertad es lo que yo quiero, y basta con recordar las Cuitas del joven Werther para comprobar que aquella libertad, que tantos suicidios causó en su momento, era la libídine, deseo no muy ordenado del ayuntamiento carnal, cosa hoy perfectamente natural, libertad bendecida por el uso, libertad lasciva, pero causa de un crecimiento del desamor general. Libídine, libidinoso: ese es el antecedente primitivo de lo que ahora se grita como culmen de la convivencia, la Libertad, pero no como punto más elevado del que busca la justicia.

Desde aquí es desde donde conviene volver a la “Fiesta de las Luces,” que es la Epifanía, y considerar por un instante lo que traen los Reyes Magos: el anticipo de la redención que se nos regala. Estamos en un momento en que también sería regalo notable que se nos llevaran algunas cosas de las más habituales. El miedo, por ejemplo, que es la Antilibertad. La actual Libertad de Culto que, en esta democracia no tiene que ver con el derecho tradicional del practicar públicamente la religión propia, pues ahora se trata de la no exhibición de los signos de la fe. La voluntad de los Estados y, ya, de las Corporaciones, de asumir las funciones de Dios, como distinguir el bien del mal, lo justo de lo injusto o la virtud de lo inhumano.

A las luces nuevas del año, antes de que el año y los hombres se pongan a bostezar, ¿podrían llevarse los Reyes Magos tantas hipotecas como paga la razón a la forma de vida y de pensamiento que se han vuelto habituales por repetición y no por demostración? Ya se supone que nadie, o casi nadie de los que conocen la estructura del poder, tendrá la osadía de pedir que los reyes magos se lleven la Libertad de Pensamiento, aunque sólo haya dos pensamientos autorizados, o, mejor, uno y medio en España. ¿O la equívoca idea de que el pensamiento proclamado no tiene que ver con la realidad? ¿O revisar, sin aspavientos, que el culto al César, tenido como Dios, deje de actuar y de exigir postrarnos ante las mil y una leyes votadas anualmente en beneficio de los poderosos nacionales o forasteros? ¿Dos mil o tres mil años de historia han de concluir en el retorno del poder que no admite réplica, como lo estamos viendo y del hombre esclavo del hombre?

Es un asunto de luz; de las primeras luces del día, que es trasunto del año pero no del parlamento y las corporaciones. ¿Cuánto tiempo se necesita para comprender que “libertad para todos” es un imposible cuyos términos se excluyen? Claro que está la parábola de la baldosa: Si no pisas la del vecino, respetas su libertad.

Si somos, como parece, “iguales pero distintos,” y esas otras maravillas de la magia de la palabra, ¿cuántas libertades son posibles para satisfacer a todos? ¿Cuántos caprichos puede permitirse el Estado con la voluntad de cada uno? Porque no puede ser, y a la vista está, que el banquero, que también cobra del Estado, sea tan libre como el soldado, o el moribundo como el recién nacido? ¿A qué clase de razón nos aboca la ortodoxia del estado?

Se lo digo ya: Llámese como se prefiera, si todos somos libres: más allá del margen de la libertad, que es el de la justicia, nadie es libre, porque nuestra libertad es desigual y chocante. Dar libertad al prestamista es quitársela a los demás.

Y, al hablar de prestamistas, hablemos de la usura: dar libertad al socialismo, o al liberalismo, excomulgados, es poner la ambición por encima de la equidad; y el ansia por delante de la justicia, cosa reconocida por las leyes, aunque no sospeche alguien que eso lleva a la esclavitud próxima. Quien predica libertad y no dice lo que es la libertad, es contrario a la luz de la Epifanía y, además, se imagina que el pensamiento es de balde.

La libertad para todos sólo significa, desde siempre, libertad para quienes ya la tienen, a costa de la injusticia.

Arturo ROBSY  

 

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Saturday, December 06, 2008 10:24 AM
Subject: LA ESPAÑA DE LAS AUTONOMIAS 30 AÑOS DESPUES!! UN FRACASO HISTORICO!!!

LA ESPAÑA DE LAS AUTONOMIAS 30 AÑOS DESPUES!! UN FRACASO HISTORICO!!!

HOY ENTRO EN VIGOR EL ESTADO DE LAS AUTONOMIAS-

La Constitución de 1978 no inventó las autonomías ni sus estatutos, pero sí dio a luz el Estado de las Autonomías, una forma peculiar de organización territorial supuestamente a medio camino entre el Estado centralista y el Estado federal. Nada más lejos de las intenciones de los padres de la Constitución que darse a la ingeniería político-jurídica. El Estado de las Autonomías pretendía atender a las "justas" exigencias de autogobierno provenientes de algunas regiones españolas, mucho más "justas" por el hecho de haber sido, no ya desatendidas, sino perseguidas durante el franquismo. Pero, para evitar el posible movimiento centrífugo que podría ponerse en marcha de otro modo, el Estado de las Autonomías otorgó al resto de las regiones similares formas de autogobierno (lo que se conoció como "el café para todos").

El ser una solución organizativa opuesta al centralismo franquista hizo del Estado de las Autonomías un tabú. Atacarlo acarreaba la inevitable etiqueta de ser de extrema derecha. No cabía pues discutir que no fuese la mejor forma de organización territorial para España. Para defenderlo se vendió la especie de que, además de ser el apropiado para atender a las exigencias de autogobierno del País Vasco y de Cataluña, era una buena forma de organización que otorgaba a las regiones un instrumento de administración de los recursos públicos muy eficaz.

Hoy, en el trigésimo aniversario de la Constitución, podemos convenir que el sistema ha fracasado. Lo ha hecho respecto de su principal objetivo, puesto que no ha satisfecho a los nacionalistas, quienes se quejan de lo encorsetado e insuficiente que les resulta y por eso dicen aspirar a un sistema que llaman federal, pero que en realidad es confederal. Y encima ha resultado no ser un sistema eficaz porque las Comunidades Autónomas, en general, no administran con eficacia el dinero público. Curiosamente, ocurre en ellas que, a más autogobierno, menos eficiencia.

Y es que, en realidad, el Estado de las Autonomías que se consagra en la Constitución no es tanto una novedosa forma de organización territorial, como un proceso dinámico de descentralización del poder que no tiene fijado un punto concreto de detención, que progresa con el tiempo, en unas regiones más que en otras. Así, Cataluña, con su nuevo Estatuto, ha terminado por parecerse a un Estado confederado con el resto de España. El País Vasco, como sus nacionalistas aspiran a la total independencia, prefieren no pasar por estadios intermedios y seguir siendo mientras tanto lo que son, una especie de Estado federado. Las demás se limitan a mostrarse atraídas por el modelo catalán.

El problema ha alcanzado tal entidad que aludir hoy a él no es ya motivo para ser tildado de franquista, puesto que una parte de la izquierda, aunque no sea la que gobierna (léase Rosa Díez y sus simpatizantes), se ha unido a la denuncia que venía haciendo la derecha, aunque sin la vehemencia que merecía.

Se impone pues una reforma que no se limite a determinar con claridad cuáles son las competencias de las Comunidades Autónomas y la Administración Central (eso ya lo hacen los actuales artículos 148 y 149), sino que además devuelva a ésta algunas, como la educación, que han sido administradas ineficazmente por aquéllas. La reforma, además, ha de cerrar el proceso de descentralización y suprimir toda posibilidad de que las Comunidades Autónomas gestionen competencias en principio no atribuidas a ellas (como hace el actual artículo 150).

Se me dirá que los nacionalistas nunca consentirán esta reforma. ¿Y qué? En 1978 se hizo encaje de bolillos para que aceptaran una organización territorial del Estado que resultara para ellos aceptable sin suponer la liquidación de España. Hoy resulta que esa organización, que en su día consintieron, ya no les es tolerable y quieren más competencias. Es obvio que sólo estarán satisfechos cuando España deje de serlo. ¿Para qué necesitamos su consentimiento si ellos no lo prestarán más que cuando crean que la reforma se limita a ser una etapa en el camino hacia la total independencia de sus respectivas regiones? Su exclusión del gran acuerdo de reforma que España necesita está mucho más justificada desde el momento en que una mayoría de los votantes nacionalistas no son en realidad independentistas, sino sólo electores que creen, equivocadamente, que los partidos que sostienen esta ideología, cuando chantajean a la Administración Central con la amenaza de la secesión, logran para sus regiones ventajas y beneficios que de otra manera no conseguirían.

Prescindir por lo tanto de los que quieren desmembrar España y de los que insolidariamente no desean otra cosa que chantajearla en su propio beneficio, no sólo es posible en un acuerdo de reforma constitucional, sino necesario. Para ello habrá que contar con una izquierda verdaderamente nacional y no con la que hoy padecemos en el Gobierno, condescendiente con los nacionalistas con tal de garantizarse la derrota de la derecha. Rosa Díez podría en el futuro despertar las conciencias de los electores de izquierda. Si lo hace, el acuerdo será posible. No se alcanzará mañana ni pasado, pero puede lograrse. A la gran mayoría de los españoles que lo deseamos nos basta no perder la esperanza, estar resueltos a conseguirlo y velar porque nada verdaderamente irreversible ocurra.

Alberto TORRESANO

europanacion@gmail.com http://europanacion.blogspot.com/ http://www.freewebs.com/nacioneuropa/index.htm

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Saturday, December 06, 2008 10:35 AM
Subject: Rv: LAS 10 MENTIRAS DE LA CONSTITUCION ESPAÑOLA

LAS 10 MENTIRAS DE LA CONSTITUCIÓN

Fecha viernes, 05 de diciembre a las 22:09:11

1.- LA UNIDAD DE ESPAÑA. “La Constitución se fundamenta en la unidad de la Nación Española, patria común e indivisible..” (artículo 2).Pero, el Estado no defiende esa Unidad allí donde peligra: Vascongadas, Cataluña, Galicia,...

2.- LA LENGUA ESPAÑOLA. “El castellano es la lengua oficial del Estado. Todos los españoles tienen el deber de conocerla y el derecho a usarla”.(artículo 3). Sin embargo, la lengua española o castellana está desterrada oficialmente de Cataluña y quienes exigen el derecho a usarla son objeto de discriminación por parte de las instituciones autonómicas, ante la pasividad del Estado.

3.- LA BANDERA NACIONAL. “La Bandera de España está formada por tres franjas rojas horizontales, roja, amarilla y roja... que se utilizará en todos los edificios públicos y en los actos oficiales”. (artículo 4). No obstante, la enseña nacional está ausente en muchos de los actos y edificios públicos de las Autonomías y, por el contrario proliferan por todas partes banderas tricolores (republicanas) que son toleradas, mientras se persigue la exhibición de banderas con el escudo del Águila de San Juan al que solo un ignorante puede calificar de “anticonstitucional”, si que es que se ha leído alguna vez la Constitución, que, por supuesto no hace mención alguna al escudo y que, además, cuando se promulgó en 1978 iba encabezada por el citado emblema.

4.- LAS FUERZAS ARMADAS. “Las FF.AA. tienen como misión garantizar la soberanía e independencia de España y defender su integridad territorial.” (artículo 8). ¡Ah! Pero si un Jefe militar, en cumplimiento de su deber, invoca este principio, ante el peligro de ruptura de esa integridad, es sancionado y separado del servicio de manera fulminante.

5.- IGUALDAD ANTE LA LEY. “Los españoles son iguales ante la ley” (artículo 14). Esta afirmación contrasta de forma alarmante y escandalosa con la cruda realidad de españoles que sufren privación de libertad, de forma desmesurada e injusta, mientras los asesinos y terroristas campan a sus anchas para mayor burla y escarnio de sus víctimas.

6.- DERECHO A LA VIDA. “Todos tienen derecho a la vida y a la integridad física” (artículo 15). Pero la práctica del aborto, el más abominable de los crímenes, promovido y financiado por el Estado, impide que nuevos españoles vean la luz. Y, sin embargo, la doble moral de este sistema ha derogado la pena de muerte para los asesinos, para quienes no rige, tampoco, el respeto al más elemental de los Derechos Humanos.

7.- LIBERTAD RELIGIOSA. Los poderes públicos tendrán en cuenta las creencias religiosas de la sociedad española” (artículo 16). Pero, la sociedad española, de mayoría católica, sufre de continuo la afrenta por parte de un Estado laicista y antiteo que ampara, propicia y financia toda suerte de burlas y blasfemias contra lo más sagrado de nuestra Santa Religión.

8.- DERECHO AL HONOR . “Se garantiza el derecho al honor, a la intimidad personal y familiar y a la propia imagen”(artículo 18). Y, a diario, asistimos al bochornoso espectáculo de la intromisión en la vida privada, por parte de gente sin escrúpulos, llamados periodistas, sin que nadie les ponga coto.

9.- LIBERTAD DE EXPRESIÓN. “Se reconoce y protege el derecho a expresar y difundir libremente los pensamientos, ideas y opiniones” (artículo 20). Y habría que añadir: siempre y cuando dichos pensamientos, ideas y opiniones sean “políticamente correctos”, es decir, que no se opongan, ni contradigan el pensamiento único que, desde el socialismo, se nos quiere imponer.

10.- LIBERTAD DE ENSEÑANZA. “Los poderes públicos garantizan el derecho que asiste a los padres para que sus hijos reciban la formación religiosa y moral que esté de acuerdo con sus propias convicciones.”. Pero, el Estado, en manos de los socialistas, intenta suprimir la enseñanza de la Religión Católica en las escuelas públicas, e implanta con carácter obligatorio la llamada “educación para la ciudadanía”a la que los padres no pueden oponerse.

Alberto TORRESANO

europanacion@gmail.com http://europanacion.blogspot.com/ http://www.freewebs.com/nacioneuropa/index.htm

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Friday, December 19, 2008 12:43 PM
Subject: OTRA PUTADA DEL SISTEMA ZAPATERO!!!

OTRA PUTADA DEL SISTEMA ZAPATERO!!!

Santander retira de su plaza principal la última estatua ecuestre de Franco

El Ayuntamiento de Santander ha quitado hoy de su plaza principal la última estatua ecuestre de Francisco Franco que permanecía en un espacio público en España y cuya retirada ha causado expectación entre cientos de ciudadanos, que durante seis horas han contemplado los trabajos de desmontaje.

Con vítores a la democracia, aplausos y algún "viva Franco", esta estatua de bronce, de más de cinco toneladas de peso y doce metros de altura, incluido el pedestal, ha dejado de presidir la plaza del Ayuntamiento santanderino tras 44 años.

El desmontaje de esta escultura, la única con Franco a caballo que estaba en un espacio público en España una vez retiradas sus "gemelas" de Valencia y de los Nuevos Ministerios de Madrid, se ha desarrollado con normalidad durante toda la mañana.

En ese tiempo, cientos de ciudadanos han permanecido de pie, incluso bajo una persistente lluvia, contemplando cómo se realizaban las labores de retirada, que han sido complejas porque se ignoraba cómo eran los anclajes del bronce a la piedra del pedestal.

La espera de cinco horas ha transcurrido sin incidentes, excepto cuando un hombre accedió con una bandera de Falange al recinto vallado, al que sólo podían entrar los operarios de la obra, sin que nadie se lo impidiese. Ya en el recinto, el hombre logró subirse al pedestal, mientras los operarios trabajaban, desplegó allí su bandera de Falange e hizo un saludo con el brazo en alto.

La Policía Nacional consiguió que el hombre bajara de la estatua sin que se produjeran más altercados, excepto algunas discusiones entre los presentes, ya que unos consideraban que la efigie de Franco era historia y, por lo tanto, debía permanecer en la plaza y otros opinaban que nadie tiene porqué ver todos los días la imagen de un dictador.

"¡Así disfrutan ustedes, con mamonadas como ésta!", aseguraba un hombre mayor defensor de que la estatua siguiera en su lugar, a lo que un joven, a favor de la retirada, le contestaba: "nunca respetaron a nadie y siguen igual".

Eran las 9.30 horas en punto, como había anunciado el Ayuntamiento, cuando cinco operarios subieron al pedestal de piedra sobre el que está la estatua para colocarle unos arneses, ya que ni la empresa encargada de la obra conocía cómo estaba anclada y si había peligro de que se cayera al quitar algo de piedra.

Pero no fue así. Esta estatua de bronce, esculpida por José Capuz, estaba anclada fuertemente a la piedra y llevó más de cuatro horas soltarla con martillos percutores y sopletes.

Los ciudadanos seguían en su sitio, algunos casi sin moverse, otros dándose unos minutos para tomar un café y entrar en calor -porque la lluvia sólo respetaba a ratos- y la mayoría aprovechando la espera para retratar el momento, en sus teléfonos móviles o en sus cámaras domésticas, como así hacían las decenas de medios de comunicación de toda España que se han acercado hoy a Santander.

Tras cinco horas, sobre las 13.40, algunos ciudadanos han roto a aplaudir y a gritar "vivas" a la democracia al ver cómo la grúa que iba a levantar por los arneses la estatua comenzaba a moverse y la imagen de Franco sobre su caballo se separaba del pedestal en el que ha estado desde 1964.

La grúa-camión mantuvo en el aire el monumento durante casi una hora, a la altura del suelo, para que los trabajadores pudieran retirar de las patas del caballo la piedra que aún conservaban.

Así también se permitía que la estatua pudiera asentarse con seguridad en el camión que la ha transportado, bajo un plástico, a un almacén del Ayuntamiento de Santander, donde va a permanecer hasta que se construya el Museo de Historia de Cantabria, la próxima "parada" de esta escultura.

Los dirigentes políticos que se han expresado hoy sobre el que casi todos califican de "momento histórico" han coincidido en destacar la normalidad con la que se ha retirado esta estatua, que sólo se quitó de esta plaza en los años ochenta para reformarla.

Y una nueva reforma de este emplazamiento es la que ha llevado a todos los partidos de Santander (PP, PRC y PSOE) a ponerse de acuerdo para retirar la estatua de Franco, que deja a la que hay en Melilla como la única imagen del dictador que permanece en un espacio público español.

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Friday, December 19, 2008 4:45 PM
Subject: LA ULTIMA ESTATUA DE FRANCO EN LA PENINSULA

LA ULTIMA ESTATUA DE FRANCO EN LA PENINSULA

Fuente: http://www.diarioya.es

A lo largo de la jornada de hoy, jueves, se procederá a la retirada de la estatua ecuestre de Franco de la Plaza del Ayuntamiento de Santander. Conforme el calendario de las obras, alrededor de las 9.30 horas operarios de una empresa especializada comenzarán con las labores de desmontaje de la estatua. Una vez finalizadas esas tareas, la escultura será trasladada a un almacén municipal.

Según destacó el Consistorio en nota de prensa, la retirada de la estatua permitirá acometer la demolición del forjado suplementario que fue necesario ejecutar como refuerzo de la estructura del aparcamiento en esa zona.

Durante el tiempo que duren las labores de desmontaje y retirada de la estatua, se cortará el tráfico en el tramo de la calle Jesús de Monasterio situado frente a la plaza del Ayuntamiento, en dirección a la calle Burgos, y se habilitará un carril para cada dirección de los dos que hay en sentido Paseo Pereda.

El traslado de la estatua ecuestre de Franco fue un acuerdo unánime del Pleno de la Corporación del Ayuntamiento de Santander adoptado en noviembre de 2004. Se aprobó entonces aprovechar las obras de reforma de la plaza del Ayuntamiento y del aparcamiento subterráneo que se ubica bajo la misma para proceder al traslado de la estatua al Museo de Cantabria.

La estatua fue inaugurada el 24 de julio de 1964. Es obra de José Capuz y es réplica de las que existían en Madrid y Valencia. Mide siete metros de alto y está realizada en cobre.

Alberto TORRESANO

europanacion@gmail.com http://europanacion.blogspot.com/ http://www.freewebs.com/nacioneuropa/index.htm

(NOVOPRESS ESPAÑA)

La ciudad sueca de Malmö ha sufrido diversos disturbios entre policías y cientos de inmigrantes musulmanes.

Los disturbios, que comenzaron a mediados de la presente semana, tuvieron origen en la antigua sede de la Asociación Cultural Islámica, y que hacía las veces de mezquita, la cual llevaba ocupada por islamistas en torno a un mes.

La ocupación se produjo, el 24 de Noviembre, tras el anuncio del propietario del local de no renovar el contrato de alquiler tras el vencimiento a la organización musulmana, por motivos de espacio.

Cerca de cien jóvenes árabes tomaron las calles del barrio de Rosengard en Malmö, incendiando coches, comercios y viviendas y enfrentándose de forma violenta a la policía en protesta por el cierre de la mezquita.

El Islam, que está implantándose, a marchas forzadas, en toda Europa, suele generar conflictos y violencia allí por donde pasa. De la "religión de paz" que venden, a los hechos concretos que se suceden a lo largo de toda Europa y que evidencian el verdadero carácter beligerante y de conquista del Islam, hay un abismo insondable.

La pasividad del pueblo, primero, y de políticos y pseudointelectuales, que nos quieren vender una imagen distorsionada de la amenaza islámica, haciéndola pasar por un paraíso de la multiculturalidad en base a una supuesta fraternidad entre diferentes concepciones de la vida, que pueden coexistir en el mundo pero jamás cohabitar en un mismo espacio geopolítico, máxime cuando el "huésped" muestra una total falta de respeto hacia el anfitrión, y aún más, pretende acabar, etnoculturalmente hablando, con él. El Islam no es un problema para Europa. El Islam es un problema en Europa.

Novopress España.

http://es.novopress.info contact-es@novopress.info

On est en Belgique......je commence à en douter......

Sans doute les propres autorités Belges et en tout cas "leurs" deux télévisions publiques et privées nationales ont elles-mêmes peur d' en faire écho!

Même "question à la une" et Jean-Claude Defossez n' en parlent pas! Ils font bien moins les fiers quand il s' agit de parler de la vérité des autres....

Dommage qu' il faille une télévision étrangère pour en parler!!!!!!!!!

http://be.novopress.info/?p=3504

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Thursday, December 25, 2008 10:56 AM
Subject: FALLECE LUIS BENITEZ DE LUGO -PRESIDENTE DE LA HERMANDAD NACIONAL DE EX-COMBATIENTES

FALLECE LUIS BENITEZ DE LUGO -PRESIDENTE DE LA HERMANDAD NACIONAL DE EX-COMBATIENTES

Fallece Luis Benítez de Lugo.-

Con la muerte de don Luis Benítez de Lugo y Ascanio, marqués de La Florida, Canarias pierde a una de las personalidades más ilustres y relevantes en la vida social, deportiva y empresarial a nivel insular y nacional. En el ámbito deportivo, tuvo una participación activa en la creación de la UD Las Palmas y estuvo presente el día de la fundación del club amarillo. Cuarto marqués de La Florida, entre otros títulos nobiliarios de su blasón, don Luis Benítez de Lugo, nacido en Madrid hace 91 años, nunca olvidó a las Islas, tierra de sus antepasados. Casó con doña Rosario Massieu y Fernández del Campo, marquesa de Arucas, siempre alternó sus estancias en Madrid y Gran Canaria y en todo momento vivió en Canario, ejerció de Canario e incluso presumía de su Canariedad. Estudiante de Derecho en la Universidad de Madrid, apenas con veintiún años, le sorprendió el alzamiento nacional en julio del 36 y su militancia en Falange le hizo refugiarse en la Embajada de Francia. Logró pasar a la zona nacional y luchó en el frente como alférez provisional (Tabor de regulares, Mérida, Palma y Cádiz). Sufrió heridas en las batallas de Teruel y del Ebro, por lo que le condecoraron con la medalla militar colectiva y la medalla de sufrimientos por la Patria. Concluida la guerra, el señor Benítez de Lugo y Ascanio ostentó varios cargos relacionados con su carácter militar, sucesivamente los de presidente de la Hermandad de Alféreces Provisionales de Canarias y presidente fundador de la Hermandad Nacional, presidente fundador de la Confederación Europea de Ex combatientes, presidente de la Confederación Nacional de Combatientes, Caballero Legionario de Honor y estaba en posesión, entre otras condecoraciones, de la Gran Cruz del Mérito Militar. Su actividad fue muy amplia, variada y fructífera, sobre todo en el ámbito deportivo. Durante ocho años fue presidente del Hogar Canario de Madrid. Deportista nato, fue tenista de primera categoría -tuvo a Manolo Santana como recogepelotas suyo-, destacado nadador internacional, atleta y jockey. A lo largo de su vida presidió 17 federaciones nacionales y practicó el fútbol como titular en el equipo de la Facultad de Derecho de Madrid, que entrenaba entonces Santiago Bernabéu, con el que obtuvo el título de campeón de España en 1935. Fue tesorero del Atlético de Madrid, en la junta de Cesáreo Galíndez, y presidente desde el 17 de junio de 1952 al 20 de mayo de 1955, etapa en la que ganó dos títulos de Liga (1949-50 y 1950-51) y años en que las filas colchoneras estuvieron cubiertas por mayor número de futbolistas canarios, como Durán, Campos, Arencibia, Farias, Hernández Lobito Negro, Manolo Torres, Rosendo Hernández, Miguel, Agustín, Montes y, sobre todos ellos, Alfonso Silva, figura por la que el marqués sintió siempre especial predilección, lo que el propio don Luis recordaba días antes de morir en el Hospital Universitario Insular de Gran Canaria. El marqués de La Florida reunió en el Atlético de Madrid a figuras como Ben Barek, Carlson, Marcel Domingo, Aparicio, Lozano, Pérez Payá, Heriberto Herrera y Escudero, y tuvo a Helenio Herrera como entrenador. Además, don Luis tuvo participación activa en la creación de la Unión Deportiva Las Palmas, con su presencia el día de su fundación, en la que pronunció palabras de aliento y fidelidad al presidente de la gestora, don José del Río Amor, ratificado más tarde como primer presidente. Pero la faceta deportiva que más cultivó, y en la que alcanzó los mayores éxitos, fue en la hípica, donde don Luis puso al galope la toponimia de la geografía canaria en la mayoría de los cuarenta caballos de su cuadra, con nombres tan isleños como Bajamar, Morro Jable, Teide, Orotava, El Guanche, Tazacorte, El Médano, Gran Canaria, Roque Nublo y, sobretodos, Maspalomas, el más famoso de todos. En estos momentos nos unimos en la oración y en el afecto a toda su muy estimada familia.   


Requiescat In Pace

Alberto TORRESANO

europanacion@gmail.com http://europanacion.blogspot.com/ http://www.freewebs.com/nacioneuropa/index.htm

----- Original Message -----
From: Europa Nacion
Sent: Saturday, December 27, 2008 11:25 PM
Subject: FELIZ AÑO 2009, CON PERMISO DEL JUEZ GARZOOON...

FELIZ AÑO 2009, CON PERMISO DEL JUEZ GARZOOON...

Nochebuena en la que he asistido, como otras muchas veces lo he hecho, a la celebración de la Misa del Gallo, presidida por el papa, Benedicto XVI, en la imponente Basílica de San Pedro, al amparo de la Cúpula de Miguel Angel. La representación de la liturgia católica en todo su esplendor y magnificencia. Dos mil años de historia de Cristianismo militante. Algo único y emocionante, sobre todo si se compara con el ceremonial paleto y provinciano de la democracia en los mal llamados países democráticos, como el nuestro, por ejemplo, donde los jueces, supuestamente ilustrados y zapateriles citan las Partidas del Rey Alfonso X, pero se olvidan de Aristóteles, Justiniano o del Barón de Montesquieu. Ceremonia, digo, esa de la Nochebuena en el Vaticano, prohibitiva para mentes ablandadas por crisis paroxisticas del intelecto, como las de aquellas miembras y ministras sociatas. Yo, como siempre, continuo poniendo el Nacimiento, auque sólo sea por enlazar con el recuerdo de ese niño que fui y que murió hace tantísimos años.

Decía Agustín de Foxá que lo que menos perdonaba al comunismo es que le había empujado a ser de Falange. Yo lo que menos perdono al infantil y bobalicón anticristianismo de mi paisano J.-L. R.Zapatero es que me ha hecho conservador! Felices Fiestas cristianas de Navidad y Año Nuevo, cuyo primer día coincide con la imposición del Santo Nombre de Jesús y la Solemnidad de Santa María Madre de Dios! !Nel blu, dipinto di blu!

Alberto TORRESANO

europanacion@gmail.com http://europanacion.blogspot.com/ http://www.freewebs.com/nacioneuropa/index.htm

 

FELIZ AÑO 2009

Acaba el año 2008 y la situación económica, social y política de España no puede ir a peor.

No podemos olvidar que en estos días de Navidad, donde la alegría debía reinar en todos los hogares españoles, hay más de tres millones de Españoles que no tienen nada que celebrar porque no tienen un trabajo que les dignifique y les haga sentirse realizados como hombres o mujeres y que además sirva para mantener económicamente a esa familia que está entrampada de por vida pagando la hipoteca de su casa.

Eso sí, nos venden con gran jolgorio la “alegría” de los treinta años que llevamos de Constitución, algo que para los Falangistas no tiene nada de celebración, y en todo caso, sirve para certificar la ruina moral a la que nos ha conducido y el hecho de haber convertido nuestra Patria en el hazmerreír de los grandes pueblos del mundo, por situarse a la cabeza en cuanto a unos presuntos “avances progresistas” que han acabado con la familia, con la tradición y con todos aquellos valores que alguna vez hicieron grandes a los Españoles.

Este ha sido el año de puesta de largo de la llamada “Ley de Memoria Histórica” que ha supuesto de hecho la persecución de quienes, como los Falangistas, no creemos ni en esta Democracia ni en su puñetera Constitución.

Se nos ha insultado, vilipendiado e intentado humillar, usando a los mercenarios del sistema como guardias de la porra. Hemos podido ver como los guardias civiles arrastraban la Bandera de España por los suelos a la puerta del Valle de los Caídos, dando otro ejemplo mas de pérdida de dignidad, de honor y de vergüenza, algo que por otra parte, me extraña mucho hayan conocido en los últimos tiempos.

Nosotros siempre hemos tenido claro quienes estaban contra nosotros, ahora, y hace setenta años, y sus porras, cascos y uniformes no nos asuntan lo mas mínimo. Al revés, preferimos verlos de frente. Nosotros no usamos pasamontañas para escondernos como hacen ellos.

A pesar de las dificultades y limitaciones a que nos lleva este “sistema democrático” los Falangistas hemos salido a la calle a lanzar nuestro mensaje, y ni las amenazas de los llamados “antifascistas”, ni las prohibiciones gubernativas han conseguido acallarnos.

Las Banderas de España y de La Falange han ondeado en San Sebastián y en Vitoria con la dignidad que se merecen, como también lo han hecho en repetidas ocasiones en Madrid, en Zaragoza, en Granada, en Toledo, en Málaga o en Guadalajara, Y no solo en España. Nuestros camaradas las han paseado por Francia, por Italia, por Alemania o por Bulgaria, donde curiosamente a veces son mas respetadas que en España.

Hemos honrado a nuestros Caídos como se merecen en Aravaca, en Paracuellos, en Majadahonda, en el Cuartel de la Montaña o en Brunete, porque su sacrificio no puede ser pisoteado, ni su Honor mancillado por estos socialistas y comunistas herederos de aquellos que mataban por la espalda y asesinaban sin compasión a miles y miles de Españoles sin razón alguna o juicio previo.

Siempre que hemos podido hemos lanzado un mensaje de Unidad a todos los Falangistas, se encuentren donde se encuentren. Debemos conseguir una Falange fuerte y unida, por encima de personalismos, capaz de aglutinar a todos aquellos que sientan que está superada la idea de izquierdas o de derechas. La situación de España es tan caótica en estos momentos que se nos presenta propicia si somos capaces de entender cuál es el mensaje que debemos lanzar de forma clara y contundente al pueblo español.

Desde la Junta Nacional de LA FALANGE (FE) queremos felicitaros estas Fiestas Navideñas y que el año próximo sea el de la recuperación de nuestra Dignidad y nuestro Orgullo de ser Españoles.

Jefe Nacional de Falange Española: Manuel ANDRINO

----- Original Message -----
From: Alberto Torresano
Sent: Wednesday, December 31, 2008 10:30 AM
Subject: MOTA Y MARIN DE LA GUARDIA DE HIERRO

FELIZ AÑO NUEVO 2009 A TODOS CON PERMISO DEL JUEZ GARZÓOON!!!

el proximo SABADO 10 de Enero pasa por Madrid el Pater Giulio TAM para asistir al acto de Majadahonda

el DOMINGO 11 de Enero. El mismo DOMINGO por la noche continua su vuelo a Mejico.-

LXXII ANIVERSARIO

IN MEMORIAN de los VOLUNTARIOS RUMANOS

Ion MOTA y Vasile MARIN

Cruzados de la Europa Cristiana caidos por Dios y por España en Majadahonda el 13 de Enero de 1937

Actos de celebracion en Majadahonda el Domingo 11 de Enero de 2009 a las 12h00

Los autobuses para Majadahonda saldran de la plaza de las Cortes el mismo dia a las 11h00 de la mañana

Más información en: http://www.lafalange.org

 

COMMUNIQUE DU 18 DECEMBRE 2008

Un militant du RF échappe de peu à un assassinat

http://www.renouveaufrancais.com/

Les événements se sont déroulés la semaine dernière à Toulouse, ville réputée pour abriter une nébuleuse d’ extrême-gauche aussi virulente que violente.

Thomas, jeune militant du Renouveau Français, rentrait chez lui lorsqu’ un "individu encapuchonné le surprit par derrière et, le menaçant d’ un couteau", s’ introduisit chez lui puis le séquestra.

Toujours sous la menace de son arme, il le contraignit à rédiger une fausse « lettre d’ adieu », destinée à faire passer le meurtre qu’ il projetait pour un suicide.

Puis, il fit ingérer à Thomas du poison. Il partit enfin, sans attendre de constater le décès du jeune homme, qui était visé du fait de ses opinions.

Le jeune Toulousain parvint malgré son état grave à prévenir les pompiers qui intervinrent à temps. Ceux-ci affirmeront que 10 minutes en plus, c’ était trop tard.

Thomas passa trois jours à l’ hôpital.

Cette froide tentative d’ assassinat, planifiée comme l’ un de ces scénarios diffusés continûment à la télévision, révèle du côté de l’ agresseur une haine extrême, irrationnelle et démesurée, envers un jeune Français, parce qu’ il est patriote, pourtant sans responsabilités politiques aucunes.

La mouvance d’ extrême-gauche est naturellement criminogène et attire, quand elle ne les sécrète pas, des profils psychologiques plus ou moins névrosés.

Mais ce sentim